Logan - New Rules

 ::  :: center l.a.
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : célibataire, éternelle insatisfaite
• orientation : bisexuelle
• occupation : Chauffeuse particulière
• avatar : Scarlett Simoneit
• crédits : lilousilver (avatar) & ASTRA (signature)
• messages : 101
Ven 23 Fév - 17:55
Tous les jours se ressemblaient, la routine me tuait tout le plaisir que j’avais à conduire au coeur de Los Angeles et pourtant, cette ville cachait bien des surprises. J’ignorais pourquoi je m’étais mise à lire les journaux mais en passant, j’en avais chopé un et mon regard s’était perdu dans les rubriques naissances, mariages et décès. Forcément, ce n’était pas bien joyeux mais je m’en foutais, je passais le temps jusqu’à ce que je frôlais un nom qui me disait quelque chose. C’était beaucoup trop flagrant pour que je puisse m’en rappeler sur le coup. C’était au cours d’une de mes nombreuses conquêtes, qu’une rousse s’acharnait à vouloir absolument que je gémisse avec sa tête entre mes cuisses que son visage m’était apparu. Hawkins Je n’avais pas vraiment fait le rapprochement au début mais c’était après de longues heures de bataille que finalement, les choses m’étaient revenues. J’étais vraiment longue à la détente ces jours-ci et pour cause, j’avais lu l’acte de décès de la mère de Logan. Alors que je m’impatientais et commençais à simuler pour qu’elle me foute la paix, je me demandais si Elle était revenue dans le coin, pour les funérailles. Bientôt quelques trois mois que cela avait eu lieu, je ne m’étais même pas dit que j’aurai pu y faire un tour. Ce n’était pas ma place et j’étais surement la dernière personne qu’elle souhaitait voir alors qu’on enterrait sa mère. Quelques gémissement aigûes suffisent à contenter la rousse qui décida que j’avais jouie et puis je me levais : « Tu ne restes pas pour le dej’ ? » m’avait-elle demandé, bourrée de fierté. Ma pauvre fille, si tu savais comme il était facile de simuler, pensais-je en lorgnant un sourire désolée : « Non, je suis désolée. Je dois y aller, le travail m’attend. » Menteuse mais elle n’était pas obligée de le savoir. Après avoir enfilé tout ce que j’avais au départ, je plongeais dans le lit, elle écartait déjà les jambes mais je ne lui offrais qu’un baiser : « Une prochaine fois, j’ai mon traitement à prendre. » Mélangé l’honnêteté à un mensonge, ça fonctionnait toujours, je l’avais si souvent testé. Après lui avoir donné quelques petites gâteries, faciles, je quittais son appartement en claquant la porte. L’après-midi était belle, le soleil brillait sur le bitume et les jambes étaient toutes à découverte. Je ne me gênais pas à les embrasser du regard. Je quittais le centre ville pour la sortie du collège, il y avait toujours quelqu’un à prendre pour déposer et je ne voulais pas râter ça, c’était les petits pourboires de la journée. A l’emplacement des taxis, je m’y garais et attendis. 16:00. Déjà de nombreux collègiens sortaient par les grilles alors je sortis mon portable et m’occupais en attendant qu’on grimpe dans mon véhicule. Il n’avait suffit que de quelques minutes pour entendre sa portière se refermer : « Bonjour, je vous emmène où ? » Je regardais par le rétroviseur centrale. La jeune femme semblait presser, elle baissait la tête dans son sac alors que je quittais déjà la place et que mes portes se verrouillent automatiquement. Puis, je poussais un méchant juron dans ma tête en voyant son profil : « Putain de merde ! » A un stop, je ne faisais pas attention aux voitures qui attendaient leur tour et me retournais aussi sec : « Logan Hawkins. » Je laissais échapper en écarquillant les yeux sur le visage hébétée de cette dernière. J’avais justement le temps de la dévisager sans gêne. Toujours aussi belle, toujours aussi lumineuse, toujours la même avec quelques années en plus. Après quelques secondes où je réalisais qu’Elle était dans ma voiture, j’entendis enfin les klaxonnes des impatients. Je ne leur répondis pas. Mon état de choc était encore beaucoup trop présent alors je repris la route, coupant cette dernière à une vieille voiture arrivant sur ma droite, qui me klaxonna à son tour. Quand je disais que LA cachait bien son lot de surprise, je n'étais pas dans le faux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
let it be.
• âge : 30 ans
• côté ♥ : célibataire
• orientation : hétéro ou presque
• occupation : entraîneuse de gymnastique artistique
• quartier : silverlake avec la famille
• avatar : rose mciver
• crédits : loudsilence (av) moi même (signa)
• messages : 139
Sam 3 Mar - 2:25
On peut dire que j'ai eu de la chance. Ou un truc comme ça. Trouver un poste de professeur si rapidement, c'est vraiment une bonne chose. Mais revenir à Los Angeles, je ne suis pas certaine que ce le soit. J'ai vadrouillé un bon moment, j'en ai vu du pays. Et revenir chez moi, si je peux encore appeler ça comme ça, c'est plus dur que je ne l'aurai imaginé. C'est vrai que la mort de ma mère n'a pas arrangé les choses mais c'est plus de revenir par ici. Tant de souvenirs, tant de sentiments contradictoires. Du bonheur bien sur, mais de la souffrance. Parce qu'elle est présente celle là. L'angoisse, ce sentiment d'oppression constant. J'ai du mal à respirer ici. Heureusement que j'ai ma soeur, mes soeurs, ma nièce et mon père. Ma famille est tout ce qui me reste. Mais ce n'est pas le moment de penser à ça. Je dois me concentrer sur mon cours. Ces gosses comptent sur moi. Le sport ça a été une grande partie de ma vie et maintenant, je dois leur partager ma passion. Même si ce n'est pas la gymnastique qui est au programme ce trimestre, ce n'est pas grave. Je continue ce que mon prédécesseur a commencé, le volley ball. Un sport d'équipe que j'ai toujours apprécié. Je siffle, fais débuter le match et j'arbitre le premier. Ca m'a toujours amusé de voir la ferveur qu'ils peuvent mettre pour un simple jeu. L'examen n'est pas encore là, ce ne sont que les bases. Bien sur il y en a qui sont plus doués que d'autres, mais cette classe est plutôt sympa. Ils ne se tirent pas dans les pattes comme celle que j'ai eu ce matin, c'est reposant. La première heure défile rapidement et la moitié de la deuxième également. Je siffle la fin du dernier match et ils s'applaudissent tous. Je me joins à eux et leur demande de ranger les filets. Je garde juste un petit ballon en mousse dans mes mains et une fois que tout est dans le local, je leur lance la balle. " Allez, ballon prisonnier pour ceux qui veulent et quartier libre pour les autres. Mais pas de téléphone. " Je les connais les gamines, elles adorent ça. Mais bon, elles peuvent bien tenir encore une vingtaine de minutes. Je ne suis pas ici depuis longtemps, quelques semaines, en fait depuis la rentrée. Mais je pense avoir réussi à m'intégrer et à me faire apprécier par les élèves. Le cours est fini, les gosses sortent des vestiaires et regagnent la cours du lycée. Je passe par les douches du personnel et me rhabille, jean, tee shirt et veste avec mes baskets montantes. On pourrait presque me prendre pour une des ados d'ici. Les cours sont finis pour moi et je regagne la sortie pour héler un taxi. Heureusement, certains sont déjà prêts à partir alors je n'ai pas de mal à en trouver un de libre. J'entre dans une des voitures et m'installe. Je ne lève pas le regard tout de suite et ne le fais pas plus lorsque j'entends la voix qui me demande où je veux aller. Bordel. Cette voix, je la reconnaîtrais entre mille. " 72 Silverlake. " Ma voix sort péniblement et je relève doucement la tête pour fixer le rétroviseur. Ces yeux. C'est elle, aucun doute à présent. Elle se retourne après s'être arrêtée bien sur même si un peu brusquement. " Nyx Reeves. " Je réponds sur le même ton qu'elle, bien qu'un peu plus sèchement. Le temps semble s'être suspendu mais les voitures autour de nous nous ramènent bien vite à la réalité. " Tu comptes planter la tente ici ou tu vas redémarrer ? " Une lueur de défi dans le regard. Je ne suis plus la gosse aussi chétive qu'elle a quitté il y a cinq ans. Enfin, je crois.

_________________

learn to fly

Elle m'a appris l'amour, elle m'a appris les pleurs. C'était si naturel, j'étais tellement polluée. Elle était tellement belle. Alors je ferme les yeux pour reprendre des couleurs. Mais l'orage m'émeut et le noir me fait peur. La tristesse m'assassine, c'est la mort qui m'effleure. J'ai perdu c'est un signe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : célibataire, éternelle insatisfaite
• orientation : bisexuelle
• occupation : Chauffeuse particulière
• avatar : Scarlett Simoneit
• crédits : lilousilver (avatar) & ASTRA (signature)
• messages : 101
Sam 3 Mar - 22:38
C’était vraiment impensable qu’elle puisse se trouver dans son taxi, à ce moment précis où elle ne faisait que de penser à elle. Logan avait d’abord était un coup d’un soir, une petite jeune fille innocente qui se découvrait peu à peu dans ce bas monde. Elle avait vraiment pris le temps de la connaître mais les choses avaient vite virée charnelle alors qu’au fond, Nyx pensait vraiment qu’elle n’allait pas se laisser faire. Logan ressemblait comme toute ses jeunes filles de bonnes familles qui cherchaient toujours à répondre aux grâces de leur parent. C’était à ce moment-là qu’elle avait apprit à ne plus se fier à la couverture d’un livre mais plutôt d’en lire son contenu avant de juger. Il fallait se le dire, elle aimait tellement entendre cette princesse s’abandonner et japper son prénom entre deux gémissements. Sentir son plaisir dans sa bouche et extirper toutes ses saveurs. Sa peau sentait tellement bon, son derme était doux comme du velours et son coeur battait toujours tellement fort lorsqu’elles se revoyaient. Et puis, il y avait lui. Elle aimait avoir cette emprises sur la blonde, ce violent désir alors qu’elle refusait officialiser cette relation qui les consumer toutes les deux. Nyx ne voulait pas infliger une vie pathétique, elle savait parfaitement qu’elle méritait une vie comme ses parents lui avaient toujours donné. Lorsque la demande en mariage, aussi prévisible qu’une merde de pigeon sur la place Vendôme, arriva et elle se retrouva en proie à une bataille intérieur. Elle voulait gagner, elle voulait que Logan prenne la décision seule de renoncer à cette vie que son futur fiancé la prédestinait mais non. Après avoir crié son nom, Logan avait tout simplement donné tous les pouvoirs sur son avenir, en lui demandant un mot. Ce mot pas si innocent qu’il n’y paraissait. Nyx s’était tout simplement éclipsée en laissant la jeune fille marcher dans l’allée, incapable d’assister à cela ne serait-ce qu’un seul instant. Et là, aujourd’hui, elle était en face d’elle, à nouveau à Los Angeles aussi belle qu’avant, un peu comme si l’âge lui donnait ce charme supplémentaire, ce petit truc en plus qui avait fait littéralement stoppé la brune dans ses réflexions. «Tu comptes planter la tente ici ou tu vas redémarrer ?» «Bien madame !» Elle passa la vitesse en lançant un beau doigt à l’excité qui klaxonnait derrière elle et accelera. Pendant deux longues minutes, Nyx se retrouva à se demander ce qui allait se passer. Ce n’était pas anodin que Logan Hawkins se retrouvait dans son taxi. La ville de Los Angeles était assez grande pour gérer cette part de hasard mais c’était quand même assez grave : «Je suis désolée pour ta mère.» Elle le savait, ça avait été écrit dans la rubrique nécrologie d’un journal qu’elle s’était achetée une nuit où les minutes ressemblaient à des heures et des heures à … Bref, une nuit très longue et sans aucun client. Un point qui ne lui avait pas échappé, Logan n’avait pas réagit ou contredit son patronyme et pourtant. Nyx l’avait connu sous le pseudonyme de ses parents mais pas sous celui de son mari mais elle préféra se taire à ce sujet tandis qu’il décida de prendre un léger détour.  

_________________
selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island
Revenir en haut Aller en bas
avatar
let it be.
• âge : 30 ans
• côté ♥ : célibataire
• orientation : hétéro ou presque
• occupation : entraîneuse de gymnastique artistique
• quartier : silverlake avec la famille
• avatar : rose mciver
• crédits : loudsilence (av) moi même (signa)
• messages : 139
Mar 13 Mar - 0:26
Donc sur tous les chauffeurs de taxi de la ville, il a fallu que je tombe sur Nyx. Sur toutes les voitures. C'est une blague, une foutue blague. Elle ne m'a pas reconnue, elle n'a pas relevé les yeux. En même temps c'est son quotidien, elle attend que quelqu'un entre dans son taxi, lui donne l'adresse et elle conduit la personne au point indiqué. Ce qu'elle a fait. Sauf que ma voix ne lui a pas échappé. Un coup d'oeil dans le rétroviseur et elle me voit. Mon prénom claque entre ses lèvres, je lui retourne tout ça. Son prénom, son nom. C'est si dur à le sortir. Pourtant je les ai prononcé un nombre incalculable de fois. Encore et encore. Et là je me retrouve à avoir mal de les dire à haute voix. Pourtant mon ton est sec. Elle est arrêtée, elle attend. Je ne sais pas quoi en fait. Y'a plus rien à attendre. Notre histoire est finie depuis des années et c'était son choix. Alors je ne rêve que d'une chose, c'est qu'elle démarre, m'amène chez moi et me fiche la paix une bonne fois pour toute. C'est ce dont je dois tenter de me convaincre. Ce n'est plus rien, c'est du passé. Elle accepte de reprendre la route toujours avec cette fougue, cette insolence qui me plaisait tant. J'esquisse un sourire mais ne fait aucun commentaire. Je regarde par la fenêtre, je tente de me concentrer sur autre chose qu'elle. Je ne peux même pas l'appeler mon ex, ce n'était pas ça. Ca n'a jamais été ça. Si elle l'avait voulu oui. Mais non. Alors ce n'est rien. Qu'une histoire de cul comme une autre. J'étais une de ces nanas de passage voilà tout. J'écarquille les yeux quand elle me parle de ma mère. Alors elle sait. " Y'a pas de quoi l'être mais merci. " J'en ai soupé de ces phrases toutes faites. C'est la vie, on n'y peut rien. Je souffle. Le temps défile bien trop lentement à mon goût. Pourtant je n'ai pas envie de quitter le taxi. J'ai tellement de choses à lui demander. Et en même temps je n'ai rien envie de savoir. C'est chiant quand tout se contredit ainsi dans la tête. " Tu n'as pas changé. " C'est plus une réflexion que je me fais à moi même. Non, elle n'a pas changé et c'est encore plus le bordel du coup. Moi si, j'ai changé. Je pensais avoir changé. Mais je dois bien constater que mes sentiments pour elle ne sont pas totalement morts. Le temps n'efface pas tout.

_________________

learn to fly

Elle m'a appris l'amour, elle m'a appris les pleurs. C'était si naturel, j'étais tellement polluée. Elle était tellement belle. Alors je ferme les yeux pour reprendre des couleurs. Mais l'orage m'émeut et le noir me fait peur. La tristesse m'assassine, c'est la mort qui m'effleure. J'ai perdu c'est un signe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : célibataire, éternelle insatisfaite
• orientation : bisexuelle
• occupation : Chauffeuse particulière
• avatar : Scarlett Simoneit
• crédits : lilousilver (avatar) & ASTRA (signature)
• messages : 101
Lun 9 Avr - 19:21
Nyx avait le choix, soit elle n’attendait rien de la jeune femme assise à l’arrière et elle la déposait à l’adresse donnée. Soit elle prenait un autre “raccourcie” qui lui permettrait de parler un peu plus avec elle. Elle n’avait pas vraiment la chance d’avoir le temps de réfléchir à cette idée mais rapidement, elle avait mis le clignotant et prit la direction du centre ville. Il fallait bien prendre une décision et au fond d’elle, elle avait vraiment besoin d’en savoir plus alors elle présenta ses condoléances. Ce n’était qu’une manière de meubler et également de détourner son attention pour qu’elle n’y voit que du feu : « Je sais, on ne peut pas dire que je la connaissais personnellement, je te disais ça seulement pour être polie. » répondit-elle, rapidement. Elle suivait la circulation patiemment, comme à son habitude, un coude contre la vitre, retenant sa tête. Elle avait troqué son bonnet habituel par une lissage bresilien. Son fidèle jean troué et sa chemise à carreau qu’elle avait adopté depuis des années maintenant. En y pensant, elle ne pouvait que sourire lorsqu’elle entendit Logan lui dire qu’elle n’avait pas changé. Elle ne pouvait parler que de son style vestimentaire puisqu’à part ces quelques mots échangés, il n’y avait absolument rien à comparé. En tout cas, rien d'apparent. Elle bougea sur son siège et la regarda dans le rétroviseur central pour la regarder à nouveau. Cela restait des regards furtifs pour s’assurer qu’elle ne rêvait pas : « Comment s’est passé ta lune de miel, alors ? » Il fallait bien commencer par quelque chose et la dernière fois que Nyx l’avait vu, elle s’apprêtait à dire “oui” à son idiot de fiancé. Idiot, techniquement il ne l’était pas vraiment, il l’était pour n’avoir vu que du feu alors que sa fiancée s’envoyait en l’air avec une femme à chaque occasion qui se présentait. Le lieu n’avait pas de veto. C’était bien ce qui caractérisait la brune, beaucoup trop impulsive et spontanée : « Raconte-moi tout ! Je suis sûr que tu as beaucoup de chose à raconter. » A un feu rouge, elle se retourna légèrement et même si cela lui faisait du mal, elle gardait le même sourire nonchalant : « Comme au bon vieux temps, tu te souviens ? »

_________________
selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island
Revenir en haut Aller en bas
avatar
let it be.
• âge : 30 ans
• côté ♥ : célibataire
• orientation : hétéro ou presque
• occupation : entraîneuse de gymnastique artistique
• quartier : silverlake avec la famille
• avatar : rose mciver
• crédits : loudsilence (av) moi même (signa)
• messages : 139
Sam 14 Avr - 22:34
Je soupire, je suis mal à l’aise. C’est vraiment très étrange de me retrouver dans cette boîte de conserve en sa compagnie. Définitivement, c’est bizarre. Elle me dit qu’elle ne me disait ça que pour être polie. Ces condoléances dont j’ai soupé pendant bien trop longtemps. Je ne relève pas, me contente de hausser les épaules. Le silence s’installe à nouveau alors que je regarde le paysage défiler. Je ne comprends pas vraiment pourquoi elle prend son chemin pour rentrer à la maison. Ce n’est pas la route habituelle, surtout qu’elle passe par le centre ville bondé à cette heure ci. Mais je ne relève pas pour le moment. Tout simplement parce qu’elle me pose une question qui me sort de mes pensées. Je laisse échapper un petit rire. Ma lune de miel hein… Pour en avoir quelque chose à dire, il faudrait déjà qu’elle ait eu lieu. Ce serait un bon point de départ, n’est ce pas. Je ne sais pas quoi lui dire mais ça ne l’arrête pas pour m’interroger à nouveau. De lui raconter, mais quoi. Raconter quoi concrètement ? Je n’ai rien à dire à ce sujet. Au feu rouge elle se tourne même vers moi. Je plonge mes yeux dans les siens et m’y perds quelques secondes. Je pensais en être guérie mais je dois bien me rendre à l’évidence que ce n’est pas le cas. Elle me fait toujours le même effet qu’à l’époque et ça m’effraie autant que ça m’excite. Très bizarre comme sensation. ” Ma lune de miel hein… Je ne peux pas t’en dire grand chose en fait. “ Cette fois ci je hausse les épaules en sachant qu’elle peut me voir. Ce n’est pas que je ne veux pas lui en parler. C’est plus que ça. ” Je ne peux rien t’en dire vu que … et bien… je n’y étais pas en fait. “ Voilà, c’est lancé. Mais je sais que c’est encore vague. Bien trop vague. ” Quand tu es partie… Je suis partie aussi. Je les ai tous planté là et je me suis enfuie en robe de mariée. Un vrai moment de cinéma, digne des plus grands films. “ Je rigole même si à ce moment là, ce n’était pas le cas. Je ne sais pas pourquoi je lui dis tout ça. Je ne lui dois rien. C’est elle qui a décidé de se barrer comme ça. Pas moi. Enfin si, mais je ne l’ai pas quitté elle. J’ai quitté tout le reste. ” Et puis j’ai vadrouillé à droite et à gauche avant de revenir pour l’enterrement de ma mère. Voilà… C’est à peu près tout. Et toi alors ? “

_________________

learn to fly

Elle m'a appris l'amour, elle m'a appris les pleurs. C'était si naturel, j'étais tellement polluée. Elle était tellement belle. Alors je ferme les yeux pour reprendre des couleurs. Mais l'orage m'émeut et le noir me fait peur. La tristesse m'assassine, c'est la mort qui m'effleure. J'ai perdu c'est un signe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : célibataire, éternelle insatisfaite
• orientation : bisexuelle
• occupation : Chauffeuse particulière
• avatar : Scarlett Simoneit
• crédits : lilousilver (avatar) & ASTRA (signature)
• messages : 101
Lun 30 Avr - 10:49
Les choses ne pouvaient pas être aussi bizarre qu’aujourd’hui. Elle avait choisi de rallonger le temps de trajet de manière plus agréable plutôt qu’au coeur des bouchons. Une excuse débile, une excuse toute trouvée puisqu’elle n’avait encore jamais pris ce genre d’initiative. Elle prit une profonde respiration à la réponse de Logan. Elle avait dû en avoir à la pelle et ça se voyait sur son visage qu’elle était blasée. La sensibilité de cette jeune femme était invisible et Nyx imagina qu’elle voulait cacher sa peine en bonne actrice. Transparente, la brunette ne chercha pas non plus à creuser et tenta un nouveau sujet beaucoup moins frais: Son mariage et par extension, sa lune de miel. D’un bref coup d’oeil dans le rétroviseur, elle la regardait se rendant compte à quel point elle lui avait terriblement manqué, que son ressenti était beaucoup trop loin de la vérité. C’est pourquoi elle chercha à savoir ce qui s’était passé après son départ. Elle mima l’ironie mais au fond, elle en souffrait toutefois, la réponse de la Hawkins l’avait prise au dépourvu : « Ma lune de miel hein… Je ne peux pas t’en dire grand chose en fait. » Nyx appuya son regard, interrogateur : « Je ne peux rien t’en dire vu que… et bien… je n’y étais pas en fait. » Elle prit une profonde respiration, restant quand même concentrée sur la route qu’elle ne lâcha plus du regard. La conversation l’intrigua : « Quand tu es partie… Je suis partie aussi. »  Ce fut à ce moment-là qu’elle pila à un feu qu’elle n’avait pas vu. « Je les ai tous planté là et je me suis enfuie en robe de mariée. Un vrai moment de cinéma, digne des plus grands films. » Elle reprit la route tandis que Logan continuait son récit : « Et puis j’ai vadrouillé à droite et à gauche avant de revenir pour l’enterrement de ma mère. Voilà… C’est à peu près tout. Et toi alors ? » Il en fallait beaucoup pour la surprendre, la vie l’avait blasée depuis qu’elle était toute petite. D’abord par sa mère, ensuite par son propre corps et pour finir, par son milieu sociale qui la remettait complètement en cause. Chaque jour, Nyx se remettait en cause : « Moi ? Je n’ai pas bougé de Los Angeles. J’ai fait pas mal de petit boulot pour m’acheter ce p’tit bijoux… » Elle caressa son volant : « J’ai passé le concours pour devenir chauffeuse de taxi et j’arpente les rues. Rien de bien excitant en soi, comme tu peux le constater ! » Et je me tapais des nanas,à droite et à gauche, la routine quoi !, pensa t-elle très fort sans pour autant le rajouter à ce qu’elle décida de lui raconter. Nyx n’était pas une grande bavarde, elle n’aimait pas s'épancher sur sa petite vie qui, pour elle, n’en valait pas la peine : « Tu t’installes dans le coin alors ? C’est cool ! ça fait longtemps, tu m’as manqué. » Un silence s'installa et Nyx ignora volontairement son rétro centrale quand quelque chose clignota sur son tableau de bord. Intriguée, elle se pencha dessus. Combien de temps n'avait-elle pas fait un contrôle sur sa voiture, elle essaya de se concentrer malgré le silence de plomb dans la bagnole. Quand un claquement n'envisagea rien de bon car la voiture s'était complètement arrêtée : « Et merde ! » lâcha t-elle en mettant les warning pour se garer sur le côté. Ironie un peu difficile à avaler quand on connaissait la brunette, à cheval sur l'entretien de sa voiture, elle n'avait rien eu jusqu'ici et il fallait qu'elle tombe sur Logan pour tomber en panne, en pleine course. Magnifique !, se disait-elle, en posant lourdement sa tête sur le volant. Elle se tourna vers Logan en lui intimant un "je reviens" en ouvrant le capot. Elle sortit la voiture pour jeter un oeil à l'intérieur.

_________________
selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island
Revenir en haut Aller en bas
avatar
let it be.
• âge : 30 ans
• côté ♥ : célibataire
• orientation : hétéro ou presque
• occupation : entraîneuse de gymnastique artistique
• quartier : silverlake avec la famille
• avatar : rose mciver
• crédits : loudsilence (av) moi même (signa)
• messages : 139
Lun 7 Mai - 16:46
Je lui dis tout, je lui révèle tout. A quoi bon m’en cacher de toute façon. Elle finira bien par le savoir. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle pile de la sorte et me retrouve projetée sur l’appuie tête du siège avant. Heureusement que les ceintures de sécurité existent. Je souffle un bon coup et continue. Autant tout déballer. Enfin, je ne vais pas lui raconter ce que j’ai fait pendant ces cinq ans. Elle aurait pu être au courant si elle n’était pas partie. ” Moi ? Je n’ai pas bougé de Los Angeles. J’ai fait pas mal de petit boulot pour m’acheter ce p’tit bijoux… J’ai passé le concours pour devenir chauffeuse de taxi et j’arpente les rues. Rien de bien excitant en soi, comme tu peux le constater ! “ Finalement elle a trouvé un boulot plutôt stable. Enfin elle ne baroude pas à travers les rues en faisant des boulots miteux qui ne lui plaisent pas. Elle a l’air d’aimer celui là. Et ça ne m’étonne pas venant d’elle. Je ne l’ai jamais imaginée derrière un bureau, assise à taper des rapports de toute façon. Nyx a besoin de liberté. ” Je vois. “ La route continue de défiler par la fenêtre. Je ne sais pas quoi lui dire. C’est vraiment trop étrange tout ça. Cette situation est compliquée et bien trop surprenante. Enfin j’ai pu me faire à la surprise du départ mais ça n’en reste pas moins bizarre. ” Tu t’installes dans le coin alors ? C’est cool ! ça fait longtemps, tu m’as manqué. “ J’allais lui répondre oui. Vraiment. J’allais lui dire que je revenais ici même si elle devait peut être s’en douter. Mais la suite et fin de sa tirade m’a laissé sur le cul. S’il n’était déjà pas bien calé dans ce siège. Le silenc s’installe. Inconfortable, un peu quand même. Je laisse échapper un léger soupir avant que la voiture n’émette un bruit qui n'augure rien de bon. ” Qu’est ce que… “ Mais le cri de Nyx ne fait que me confirmer ce que je pensais. Y’a un soucis. Elle pose la tête sur son volant après s’être garée tandis que je reste à l’arrière bien sagement. Je la laisse sortir, aller voir sous le capot et éclate de rire. La nervosité qui s’exprime. Elle reste un moment à l’extérieur de la voiture et je décide d’en sortir pour la rejoindre. ” Sérieusement Reeves ? Tu me fais le coup de la panne ? Subtil. “ Un petit air narquois sur mon visage alors que je m’adosse à la portière pour la voir observer son engin. ” C’est si terrible que ça ? “ Je ne sais pas combien de temps on va rester bloquées ici. Et je ne sais pas combien de temps je pourrais rester de marbre face à elle.

_________________

learn to fly

Elle m'a appris l'amour, elle m'a appris les pleurs. C'était si naturel, j'étais tellement polluée. Elle était tellement belle. Alors je ferme les yeux pour reprendre des couleurs. Mais l'orage m'émeut et le noir me fait peur. La tristesse m'assassine, c'est la mort qui m'effleure. J'ai perdu c'est un signe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : célibataire, éternelle insatisfaite
• orientation : bisexuelle
• occupation : Chauffeuse particulière
• avatar : Scarlett Simoneit
• crédits : lilousilver (avatar) & ASTRA (signature)
• messages : 101
Dim 13 Mai - 11:03
Nyx roulait sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler mais les nombreux jurons qui lui traversaient l’esprit. Car au moment où elle ouvrit le capot de sa voiture, elle avait vraiment eu du mal à ne pas franchir sa bouche. Elle regarda l’ensemble des dégâts mais l’électronique qui rendait vivant son bolide ne lui permettait pas de faire grand chose alors elle rabaissa son capot pour aller chercher son téléphone. Nyx croisa le regard de la blonde ce qui l’avait stoppé : « Excuse moi, je n’ai pas trouvé mieux pour que l’on s’envoie en l’air… » l’ironie était tellement fort dans sa voix qu’il n’y avait aucune réalité dans ses paroles. Elle était injuste mais hors d’elle. Son seul outil de travail était sur le bas côté et elle n’avait pas du tout envie de plaisanter : « Aucune idée. C’est le problème de prendre des voitures récentes. Faut que j’appelle une copine garagiste.. » Finalement, Reeves se calma quand même. Un peu nerveuse, elle restait quand même heureuse par cette rencontre fortuite. Elle ne s’y attendait vraiment pas et l’idée qu’elle puisse être coincée ici quelques heures lui offrit pas mal d’idée en tête : « Je l’appelle et je reviens, ça marche ?! » Elle s’éloigna un petit pour passer le coup de fil et au bout de quelques minutes, Nyx revenait à Logan, avec un petit sourire. Son regard était entendu, elles allaient en avoir pour un moment mais la jeune taxi ne voulait pas larguer sa blonde dans un autre taxi : « Alors comme ça, l’idée de la panne ne t’était pas totalement inconnue ? » Elle posa son coude sur le sommet de sa voiture, à quelques centimètres de la blonde, sa tête en appuie sur sa main, sa main libre se posa sur l’épaule de son ex. Doucement, elle l’avait fait glisser le long de son bras, jusqu’à sa main : « J’étais sérieuse, tu sais. Tu m’as… vraiment manqué. »

_________________
selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island
Revenir en haut Aller en bas
avatar
let it be.
• âge : 30 ans
• côté ♥ : célibataire
• orientation : hétéro ou presque
• occupation : entraîneuse de gymnastique artistique
• quartier : silverlake avec la famille
• avatar : rose mciver
• crédits : loudsilence (av) moi même (signa)
• messages : 139
Ven 29 Juin - 3:13
On se retrouve en panne. Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. Oui c'est drôle en effet. Mais toute cette situation est risible. Être dans cette voiture avec elle est en soi une blague. Alors qu'on soit en panne, ce n'est qu'une suite logique après tout non ? Enfin... C'est comme ça. J'essaye de détendre l'atmosphère en blaguant, même si ce n'est pas tant une blague que ça. Je suis un peu mal à l'aise peut être. Parce que là on sort du cadre professionnel dans lequel je voulais qu'on reste. " Excuse moi, je n’ai pas trouvé mieux pour que l’on s’envoie en l’air… " Elle est ironique à son tour. Je ne peux pas lui en vouloir. Et puis ça montre encore une fois qu'elle n'a pas changé. L'ironie et le sarcasme l'ont toujours caractérisée. Je m'approche malgré tout d'elle, me poste contre la voiture et attend le diagnostique. " Aucune idée. C’est le problème de prendre des voitures récentes. Faut que j’appelle une copine garagiste.. " Je hoche la tête mais ne sait pas si elle m'a vu. De toute façon je suis totalement inutile dans cette histoire. " Je l’appelle et je reviens, ça marche ?! " Cette fois ci je la regarde pour être certaine qu'elle capte ma réponse. " Vas y fais ce que tu as à faire. " Si elle n'est pas en mesure de réparer la voiture, ça ne sert à rien qu'on reste là à se regarder dans le blanc des yeux. Elle parle pendant quelques minutes mais je ne peux rien distinguer de sa conversation. De toute façon ça ne m'intéresse pas. Du moment qu'on trouve une voiture ou quelque chose pour terminer la course. Elle revient et s'installe juste à côté de moi. En quelques secondes elle entre dans mon espace vital. Ma respiration se coupe mais malgré tout, je peux distinguer les notes de son parfum, inchangées avec le temps. " Alors comme ça, l’idée de la panne ne t’était pas totalement inconnue ? " Je souris. " Je regarde les films tu sais. " Même si jusqu'à présent ça ne m'est jamais arrivé. Et que je ne pensais pas que ça puisse m'arriver un jour. Je sens sa main sur son épaule, qui descend le long de mon bras. J'ai l'air qui commence à me manquer, les frissons qui s'installent. " J’étais sérieuse, tu sais. Tu m’as… vraiment manqué. " Je suis incapable de prononcer le moindre mot. Sa main arrive à la mienne et mes doigts retrouvent sa chaleur. Je bouge, j'agrippe doucement ses doigts. " Toi aussi. " A quoi bon ça sert de lutter ? A quoi bon se voiler la face. Elle a pris la décision de partir là dernière fois qu'on s'est vues et oui je lui en veux quand même. Je n'arrive pas à réfléchir correctement avec elle aussi près de moi.

_________________

learn to fly

Elle m'a appris l'amour, elle m'a appris les pleurs. C'était si naturel, j'étais tellement polluée. Elle était tellement belle. Alors je ferme les yeux pour reprendre des couleurs. Mais l'orage m'émeut et le noir me fait peur. La tristesse m'assassine, c'est la mort qui m'effleure. J'ai perdu c'est un signe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : célibataire, éternelle insatisfaite
• orientation : bisexuelle
• occupation : Chauffeuse particulière
• avatar : Scarlett Simoneit
• crédits : lilousilver (avatar) & ASTRA (signature)
• messages : 101
Jeu 5 Juil - 14:01
Nyx avait l'impression d'être dans une sorte de... film à la con qui passait l'après-midi. Elle prit les choses rapidement en main et évidemment, elle pensa à sa passagère. Au départ, elle ne pensait pas que cette journée allait lui offrir une aussi belle surprise. Après avoir coupé avec son interlocutrice – censée prendre les choses en main pour sa voiture, elle retourna auprès de la Hawkins. La brunette ne voulait pas couper court avec elle, en lui proposant un autre taxi, elle voulait profiter de la situation en quelque sorte pour en apprendre davantage. Ce n'était pas une opportuniste seulement, Logan lui avait terriblement manqué et elle n'était pas prête à l'abandonner dans une autre voiture. Elle s'approcha dangereusement de sa blonde et elle n'avait pas spécialement envie de reculer. Sa confidence rééditée sur le moment, elle attendait un signe quelque chose qui lui rappelait cette relation qu'elle avait eu, fut un temps, avec elle : « Toi aussi. »  Elle ferma les yeux, collant son corps à celui de son ex-partenaire de jeu, l'écrasant contre la carlingue de sa berline : « Dis-le... » Elle la savait pas marier, elle la savait avoir fuit l'église où ses parents avaient dépensé des milliers de dollars pour cette union tant attendue, elle la savait tout contre elle, ses lèvres à quelques millimètres des siennes : « Dis-le... » répéta t-elle glissant une main sous le tissus qui semblait être déjà de trop entre les deux anciennes amantes. Son autre main se logea dans les cheveux de la blonde, montant évidemment la tension d'un cran. Que lui arrivait-il?Elle avait l'impression que son corps s'animait à nouveau d'un profond désir, celui qu'elle avait dû oublier ne laissant partir cette blonde. A ce moment précis, et comme toutes les autres fois où elle se laissait déborder par ses vagues de désirs, Nyx oubliait totalement la raison pour laquelle elle l'avait laissé dans cette pièce, à quelques minutes de son mariage.  Au mot ne pouvait justifier ce qu'elle avait pu lui faire subir. Nyx savait bien qu'elle n'avait pas été tendre mais c'était bien plus fort qu'elle, se sentant inférieur à l'univers dans lequel Logan avait vécu, elle ne pouvait tout simplement rivaliser. Elle attira la jeune femme dans ses bras, la décollant de la voiture pour ouvrir la porte arrière. Une sensation étrange envahissait le corps de la brunette en laissant sa cliente s'installer sur les sièges.  Arrivant à sa hauteur, elle se hissa jusqu'à son visage, se tordant comme la permettait sa voiture et vola un baiser. Surprise parce cette vague de désir soudaine et plus forte que les précédentes, Nyx inspira violemment tout en approfondissant le baiser, ses mains se chargeant d'accomplir le reste : « Je te veux... » Et ce n'était pas la première fois qu'elle lui disait et la Reeves savait très bien que ça n'allait pas être la dernière.  

_________________
selkies mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a.+