Kala | double-tough and sharp as a razor

 ::  :: registered users :: fiches validées
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : Mariée (à son meilleur ami, gay, comme elle)
• orientation : Lesbienne
• occupation : Arnaqueuse professionnelle
• quartier : DWTN LA
• avatar : Jameela Jamil
• crédits : praimfaya + bat'phanie
• messages : 9
Kala | double-tough and sharp as a razor
Jeu 25 Oct - 14:42
Kala Singh
ft Jameela Jamil (+ lux aeterna)
informations
nom • Singh, née Patel

prénom(s) • Kala, Ameena (ce qui est ironique, car Ameena signifie honnête, fidèle et sincère)

surnom(s) • Kal, Gorgeous, Wifey (par son mari, bien entendu). Puis il y a également tous les pseudonymes qu'elle emprunte..

âge • 30 ans

date et lieu de naissance • Mumbai, 29 février 1988

origine(s) familiale(s) • Ses parents font parti du très haut du panier de la classe moyenne à Mumbai

orientation sexuelle • Lesbienne

statut civil • Mariée (à un homme)

métier/études • Arnaqueuse

à los angeles depuis • Moins d'un an

groupe • Rainbow Flag.

Histoire

Août 2002, Mumbai, vacances d’été (14 ans)

Kala ne parvenait pas à ôter ses yeux de Navee, qui dansait à quelques mètres d’elle. Ses longs cheveux noirs qui venaient encadrer son visage rieur, la fossette qui venait se creuser dans sa joue droite quand elle riait, comme là, tête renversée, son corps entier secoué par son rire envoutant. La camisole légère qui effleurait ses seins, tendue par les mouvements de la jeune femme. La jupe courte qui semblait monter, monter, monter encore, à chaque fois que Navee roulait ses hanches… Enfoncée dans le canapé, Kala était impuissante face à la déesse qui ondulait sous ses yeux. Lèvres entrouvertes, joues rougies par l’afflux de sang qui lui montait à la tête, Kala pouvait presque tendre la main et effleurer du bout des doigts la peau de Navee. Il suffisait de tendre la main et-
Hashan se laissa tomber à côté d’elle, et Kala manqua de s’étouffer avec sa propre salive, toussant longuement en lançant un regard noir à son meilleur ami.  « Chodu! » expira-t-elle entre deux quintes de toux, sous les rires moqueurs du jeune homme. « Tu manques de discrétion, Gadha. » 
A ces mots, la quinte de toux de Kala redoubla, et il fallut qu’Hashan lui tende un verre d’eau pour qu’elle se calme enfin. Lorsque la crise fut passée, cette dernière releva la tête, les yeux écarquillés emplis de peur. « T’es sérieux ? Tu crois que… Tu crois que quelqu’un m’a vu ? »
Hashan laissa échapper un long soupire, caressant le dos de Kala en petits cercles qui se voulaient rassurants et apaisants. « Non, t’en fais pas. C’est juste évident pour moi qui te connais. »
Hashan lui adressa un petit sourire complice, et Kala se détendit enfin, son corps semblant se liquéfier pour venir se fondre contre le jeune homme à ses côtés. « Un jour tu vas me tuer avec tes conneries. » Hashan laissa échapper un rire, avant de venir déposer un baiser au sommet du crâne de la jeune fille. « Encore quelques semaines et on est de retour à Londres… »
Ah… Londres. Londres et les promesses que la ville renfermait. Londres, où les parents de Kala l’avait envoyée pour qu’elle y reçoive « la meilleure éducation qui soit », où les parents d’Hashan l’avaient envoyé pour les mêmes raisons, où les deux jeunes gens étaient d’être qui ils étaient réellement.


5 mars - 9 mars 19996 , Mumbai (8 ans)

« Maa… Maa ! » Kala se heurtait à des jambes, des sacs, des genoux, de toute part.  « Maa! » Ses yeux s’emplirent de larmes, et elle cria, encore et encore, inlassablement. La foule, terrifiante, envahissante, affolante, l’engloba, et elle se retrouva seule, complètement seule. Perdue au milieu de Mumbai.
Kala s’extirpa de la foule, plaquée contre un mur, coincée entre deux vendeurs ambulants, et chercha des yeux un Swami. Ses parents lui avaient toujours répété que s’il lui arrivait quoique ce soit, il fallait qu’elle trouve refuge dans un temple, demande de l’aide à ceux qui s’y trouvaient. Le premier réflexe n’était jamais de se diriger vers un officier de police. Surtout pas.

Kala erra dans les rues de Mumbai longtemps. L’après-midi chaude laissa place à une nuit glaciale et les rues se vidèrent petit à petit, jusqu’à ce qu’il n’y reste plus que des individus douteux et des enfants perdus, comme elle.
Chaque année, plus de 50 000 enfants disparaissent en Inde. Kala, mise en garde de nombreuses fois par ses parents, était absolument terrifiée, terrée dans un recoin, cherchant à se faire la plus petite possible. Elle avait faim, elle avait froid, ses joues étaient marquées par les coulées de larme qui s’étaient enfin asséchées. Asséchées, parce qu’il fallait qu’elle soit discrète. Elle savait ce qui arrivait aux enfants qui disparaissaient. Elle savait qu’ils ne revenaient jamais chez eux. Que des hommes, des femmes, méchants, les prenaient avec eux. Depuis la voiture de ses parents, elle avait vu des enfants à peine plus âgés qu’elle, si ce n’était plus jeune, avec des bras en moins, des bandeaux sur les yeux, qui quémandaient quelques roupies. Elle savait.

Un garçon avait fini par la trouver, parce qu’il n’existait aucun recoin inconnu des enfants des rues à Mumbai. Il était resté planté devant elle, les poings sur les hanches, à la fixer longuement. Fixer ses grands yeux noirs terrifiés, ses cheveux défaits, ses genoux sales, sa belle robe tâchée.
Il avait compris qu’elle n’était pas qu’une gamine perdue, que quelqu’un la chercherait. Il avait aussi compris qu’elle était le genre d’enfant qui ne courrait pas assez vite quand ils arriveraient pour les emporter. Il lui avait tendu la main.

Si vous demandiez à Kala comment il s’appelait, elle serait bien incapable de vous donner son prénom. Elle l’a oublié depuis longtemps. Mais elle se souvient de ses yeux sombres et intelligents, de la chaleur de sa main, des quatre jours passés à ses côtés avant qu’ils ne tombent sur un poster géant de Kala et qu’il ne la ramène chez elle.
Elle se souvient de tout ce qu’il lui a apprit durant ces quatre jours. L’habilité avec laquelle il mentait pour se sortir d’un mauvais pas, l’agilité de ses doigts d’enfant qui subtilisait les porte-feuilles des touristes trop occupés à regarder les étalages pour se soucier des petites mains baladeuses des enfants des rues. Elle se souvient de la faim qui la tiraillait et de comment il avait refusé de partager son butin, la poussant à prendre elle-même une mangue sur l’étalage du marchant de fruits. Elle se souvient des courses poursuites dans les dédales de rues de Mumbai pour échapper, le jour, aux marchants, le soir, aux ravisseurs.
Il est sûrement mort aujourd’hui. Elle, est rentrée chez elle, mais lui n’avait que la rue. Quand elle a sonné au portail et que ses parents ont jailli de la maison en hurlant et en pleurant, il avait déjà disparu.

Septembre 2009, Brighton (21 ans)

« Milady, si vous voulez bien vous donner la peine… »  Lady Tahani Saint-James lança un sourire charmeur à l’homme qui la regardait, et posa une main gantée sur le bras qui lui était tendu. « Vous êtes trop aimable. La galanterie se perd aujourd’hui… Heureusement qu’il reste des hommes de votre… stature. » L’homme rougit jusqu’à la racine de ses cheveux, et se dandina fier comme un coq jusqu’au bout de la galerie, la jeune femme toujours à son bras, occupé à brasser l’air à coup de grandes phrases pompeuses. Il prenait le temps de lui expliquer chacune des oeuvres qui ornait les murs, expliquant que son arrière-arrière-grand-père avait acquis telle toile en jouant une partie de poker avec le marquis de Dieu-sait-quel-comté. Lady Tahani Saint-James écoutait d’une oreille distraite, faisant simplement attention à s’épandre en « oh » et « ah » impressionnés et gloussement de dindon quand le jeune homme lançait une plaisanterie. De son oeil affuté, elle analysait le système de sécurité - ridicule - de la galerie privée de l’héritier de van der Beck, le jeune homme pâle au visage allongé occupé à lui expliquer en grands détails que Monet lui-même avait séjourné dans la maison d’ami de sa famille, et qu’il avait été inspiré du petit étang à l’arrière du domaine pour peindre ses célèbres nénuphars, et n’aimerait-elle pas aller faire un tour en barque par la suite, pour profiter du beau temps, et- « James… Vous permettez que je vous appelle James ? » Le jeune homme hocha vigoureusement la tête, les yeux rivés sur la main posée sur son bras. « J’adorerais voir votre étang. » Lady Tahani Saint-James le fixa de ses grands yeux sombres, paupières surmontées d’un trait d’eye-liner doré, sourire en coin qui rehaussait ses hautes pommettes. Elle serra doucement le bras du jeune homme, son regard s’intensifiant, et elle vit sa pomme d’Adam se soulever et s’abaisser alors qu’il déglutissait avec difficulté. « Mais avant… Pourriez-vous m’indiquer un endroit où il serait possible de me repoudrer? »

Cinq jours plus tard, Lady Tahani Saint-James disparaissait de la circulation, ainsi que les deux Matisse et trois Monet de la galerie van der Beck.

Kala s’affala sur son canapé londonien, laissant échapper un soupir de contentement tandis qu’Hashan déballait les boîtes de traiteur chinois qu’il avait récupéré au coin de la rue. « J’ai un acheteur pour les deux Matisse, et l’argent pour les Monet vient d’être transféré sur le compte. » lança-t-elle en plongeant ses baguettes dans une boîte contenant des brocolis aux champignons noirs. « Déjà ? C’était rapide… » Kala lança un clin d’oeil à son meilleur ami et continua, la bouche pleine. « Ch’parch’q ch’avait dé’cha un ach’teu’ pou’ les monet » Kala évita de justesse le coussin qu’Hashan lui envoya à la figure. « Parle pas la bouche pleine, dégoutante ! » Kala se mit à mâcher bruyamment, la bouche grande ouverte, et dû se lever en quatrième vitesse pour s’enfuir du canapé avant qu’Hashan ne se jette sur elle, manquant de renverser les boîtes posées sur la table basse ! « Eh! You break it you buy it Gadha! » lança-t-elle avant de s’enfuir en riant.

Mars 2008, Mumbai (20 ans)

« Qu… Quoi ? » Kala avait mal entendu. Forcément. Ses parents ne pouvaient pas avoir dit ce qu’ils venaient de dire. « Tu as eu 20 ans, Nanhi. Il est temps de penser à te marier. » Kala sentit son coeur qui menaçait de s’échapper de sa poitrine. « Mais vous… vous savez que… enfin. Vous savez. » Qu’elle aimait les femmes. Ils le savaient. Ils le savaient forcément. C’était ses parents. Elle était leur fille unique. Leur princesse. Ils la couvaient et la protégeait et l’avait envoyée en Angleterre, pour son bien et son bonheur ! Ils savaient. Ils savaient forcément. Sa mère savait.  « Nanhi… Tu ne peux pas faire honte à ta famille, tu le sais. » Oui, ils savaient.

Kala prit le temps d’avaler une gorgée de thé, qui lui brûla la gorge. Ses mains tremblaient légèrement, et elle avait envie de hurler. « Qu… » Sa gorge se noua, et il fallut attendre quelques instants avant qu’elle ne puisse continuer. Elle garda les yeux rivés sur la tasse entre ses mains « Qui aviez-vous en tête ? Ou bien est-ce que quelqu’un vous a approché ? »  Ses parents se regardèrent longuement, avant que finalement sa mère ne réponde. « Ton père a un rendez-vous avec Avanish Singh demain. Le père de ton bon ami Hashan. »

Les battements frénétiques de son coeur s’estompèrent peu à peu, et elle releva la tête, les yeux écarquillés de surprise. Sa mère la regardait avec un sourire tout à la fois navré et complice. « Peut-être que ton ami Hashan peut également parler à son père… C'est une très bonne famille, et un très bon parti... » Kala se retint de justesse de rire, se contentant de hocher la tête. Ses yeux brillaient de larmes, et elle regarda longuement les visages de ses parents. Des parents qui savaient. Des parents qui l’aimaient. Des parents écrasés par le poids de la société, de leur culture, mais qui l’aimait, malgré tout. Des parents qui cherchaient à faire d’une situation catastrophique une situation viable. Ses parents étaient beaucoup plus malins qu’ils ne le laissaient paraître. Et si les parents d’Hashan étaient à moitié aussi futés que les siens…

Kala se leva, posant sa tasse abruptement sur la table, et enlaça ses parents. « Merci. ».
Dans un monde où la réputation d’une famille tenait à si peu de chose, où les traditions étaient si importantes, et où le mariage tenait une place centrale, quel meilleur cadeau ses parents auraient-ils pu lui faire que de la marier à son meilleur ami, qui aimait aussi peu les femmes qu’elle les hommes ?

20 juillet - 26 juillet 2005, Delhi, vacances d’été (17 ans)

« Rappelle moi pourquoi on fait ça déjà ? » demanda Hashan, les yeux rivés sur Kala. Cette dernière se tourna vers lui, le visage ferme. « Parce que ce type est un porc. Parce qu’il pense qu’avoir de l’argent lui donne tous les droits. » Parce qu’on peut, songea-t-elle.
Ils se tournèrent tous les deux vers l’entrée de la résidence privée devant laquelle ils se tenaient, et inspirèrent au même moment. « Que Ganesh veille sur nous… » murmura Hashan au moment où ils passaient les lourdes portes.

Hashan enfonça sur ses yeux la casquette qu’il portait, tandis que Kala remontait sur son nez les lunettes carrées qu’elle portait, qui donnait à son visage un air sévère. Elle était maquillée, les cheveux remontés en un chignon serré, et les vêtements qu’elle portait la faisait paraître dix ans de plus.

« Monsieur Bhattacharyya » s’exclama Kala d’un lourd accent d’Inde de l’Est, en voyant apparaître sur le perron leur cible. Elle salua l’homme respectueusement, avant de faire un geste vif à Hashan. « Mon assistant, Param. » Hashan s’inclina respectueusement, se gardant bien de regarder l’homme dans les yeux. « Bienvenue dans mon humble demeure. Ma femme et mes filles nous ont préparé le thé. Si vous voulez bien me suivre. »
En passant le seuil, Kala sentit un frisson d’excitation la parcourir. Le plan consciencieusement élaboré avec Hashan tournait en boucle dans sa tête. Le dix-huitième anniversaire de la fille aînée de Bhattacharyya était l’occasion idéale pour s’introduire dans la demeure de l’homme. Elle avait parvenu à se faire embaucher comme organisatrice, et avait désormais une semaine pour tisser sa toile. La semaine passée, Hashan et elle se volatiliseraient, avec quelques dizaines de millions de roupies provenant du coffre fort personnel de Monsieur Bhattacharyya lui-même.
Bien entendu, l’argent n’ayant pas été obtenu légalement, Monsieur Bhattacharyya n’irait jamais porter plainte. Et qui aurait l’idée de chercher deux gamins de 17 ans à Bombay quand les gens l’ayant arnaqué étaient des organisateurs de soirée chaudement recommandés par des amis de Kolkata, qu’il avait lui-même fait venir en première classe depuis la capitale du Bengale-Occidental ?

Le 27 juillet, aux alentours de neuf heures du matin, l’AIPWA reçu un don anonyme de 45 millions de roupie.  Quand aux quelques millions restants…

Novembre 2017, Sidney (29 ans)

Allongée sur le lit de leur appartement australien, Kala essayait de contrôler sa respiration tandis qu’Hashan s’affairait à éponger le sang qui s’échappait de la blessure sur le flanc de la jeune femme. « Je t’avais dit d’attendre ! Je t’avais dit que je n’avais pas fini l’analyse du système et que je n’avais pas toutes les caméras sous contrôle ! Putain Kala ! » C’était touchant de voir à quel point il s’inquiétait. Quand Hashan l’engueulait comme ça, c’était qu’il avait vraiment eu peur.
Kala n’était pas quelqu’un d’imprudent, mais il fallait reconnaître que cette fois-ci, sur ce coup-ci… Elle n’avait pas utilisé toute sa tête. « Sorry hubby… » toussa-t-elle, grimaçant de douleur quand Hashan appuya avec un peu trop de force sur sa blessure. « J’ai aucune intention de devoir expliquer à tes parents pourquoi un docteur en psychologie est retrouvée morte criblée de balle ! » Kala baissa les yeux vers sa blessure. « Techniquement, je ne me suis pas prise de balle, mais un coup de couteau. » « C’est encore pire Kala ! Ca veut dire que tu étais assez proche pour qu’il voit ton visage. » Ils savaient tous les deux ce que ça signifiait. Très peu de leurs con avaient échoué jusqu’à présent, et aucune aussi spectaculairement que cette dernière. Mais Kala s’était montrée imprudente. Sa haine pour l’homme qu’ils arnaquaient avait fini par prendre le dessus, et elle avait laissé ses émotions la dépasser, changeant le plan à la dernière minute, cherchant à lui prendre plus, plus vite, pour lui faire encore plus mal.
Les changements de dernière minute, ce n’est jamais une bonne idée.

« On va devoir partir. » finit-elle par dire à voix basse. Sa main trouva celle d’Hashan, qu’elle serra dans la sienne. « J’suis désolée. J’ai merdé. J’suis désolée. » Elle savait qu’Hashan avait quelqu’un. Que c’était sérieux. Merde, Cameron vivait presque dans leur appartement. Il ne savait peut-être rien de la double vie d’Hashan, mais jamais Hashan n’avait songé à laisser tomber comme il l’avait fait cette fois-ci. « Pardon… »
Les yeux de Kala s’emplirent de larmes, et Hashan prit son visage entre ses deux mains, ses lèvres se pressant contre le front de sa meilleure amie. Son baiser était humide et ses mains tremblaient. « J’ai cru que j’allais te perdre ce soir Kala. Ne m’refais jamais ça. »

Cette nuit là, aucun des deux ne parvint à s’endormir. Après avoir pansé les blessures de Kala, qui passa de longues minutes à plaisanter sur le fait qu’il avait enfin l’occasion d’exercer son métier « officiel » de docteur, ils restèrent allongés sur le lit, serrés dans les bras l’un de l’autre, regardant le soleil se lever à travers la baie vitrée de leur appartement.

Le lendemain, ils étaient dans un avion pour les Etats-Unis après que Kala ait lancé une fléchette sur la carte du monde accrochée dans le salon, et que celle-ci se soit fichée sur Los Angeles.



Hors-jeu
PSEUDO/PRÉNOM • scarlet.letter (Eléonore/léo). ÂGE • 25yo. PAYS/RÉGION • Paris. COMMENT AS-TU DÉCOUVERT GITA • TON AVIS SUR LE FORUM • il manque mon smiley préféré, mais j'y survivrais !    TON PERSONNAGE EST UN • inventé. AUTRES COMPTES • nope! pas pour le moment. LE PETIT MOT DE LA FIN • cacahuète !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 24
• côté ♥ : en 'couple' avec zelda, mais c'est la merde.
• orientation : pansexuelle.
• occupation : serveuse au planet.
• quartier : #110, westwood.
• avatar : josephine skriver.
• crédits : HOODWINK (ava), loudsilence. (crackship) et tumblr.
• messages : 791
Kala | double-tough and sharp as a razor
Jeu 25 Oct - 15:25
bienvenue par ici
et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you got more ghosts than a graveyard


• âge : 44
• côté ♥ : method failure
• orientation : error code
• occupation : ancienne tueuse à gage déchue reconvertie en gérante d'une boutique de fleur
• quartier : n°890, manoir, downtown l.a - silverlake avec son chien Arès
• avatar : Angelina Hot Jolie
• crédits : gifs : tumblr + me (sam & crackship) | beylin + nekfeu - besoin de sens
• messages : 200
Kala | double-tough and sharp as a razor
Jeu 25 Oct - 15:58
le gif d'un sosie d'Anastasia
bienvenue parmi nouuus et elle m'a l'air d'être intéressante cette petite arnaqueuse
et Jameelaaaaa

_________________
Besoin de sens
l'indécence
dès la naissance est un bidon d'essence
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 36
• côté ♥ : En couple, bien que ce soit incertain...
• orientation : Homosexuel.
• occupation : Il est photographe professionnel. Il voyage beaucoup afin d'alimenter un blog qu'il tient depuis de nombreuses années.
• quartier : Un appartement dans un immeuble huppé de Beverly Hills.
• avatar : Eddie Redmayne.
• crédits : Freesia (avatar)
• messages : 314
Kala | double-tough and sharp as a razor
Jeu 25 Oct - 16:38
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : Mariée (à son meilleur ami, gay, comme elle)
• orientation : Lesbienne
• occupation : Arnaqueuse professionnelle
• quartier : DWTN LA
• avatar : Jameela Jamil
• crédits : praimfaya + bat'phanie
• messages : 9
Kala | double-tough and sharp as a razor
Jeu 25 Oct - 17:23
Merci Johan et Henry

& merci Samantha (le gif c'est pour Eirlys elle comprendra ) (et je suis bien d'accord, Jameelaaaa   )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
BUT PEOPLE ARE OCEANS. YOU CANNOT KNOW THEM BY THEIR SURFACE.

• âge : 52
• côté ♥ : La solitude pour réchauffer ses draps. Le coeur solitaire qui tente désespérément de trouver un écho. Les prunelles parcelles de ciel qui lui sourient et la charment dangereusement.
• orientation : Les désirs qu'elle ignore, les doutes qui la poursuivent et ne cessent de venir chercher son regard fuyant.
• occupation : PDG d'une entreprise de cyber-sécurité, conférencière et intervenante à UCLA. Photographe pour son plaisir personnel lorsqu'elle se dégage un peu de temps libre.
• quartier : Silverlake, n°512 -un loft tout juste rénové.
• avatar : Robin Wright.
• crédits : lux aeterna (avatar), kat (signature).
• messages : 128
Kala | double-tough and sharp as a razor
Jeu 25 Oct - 22:13
Bienvenue parmi nous avec ce perso qui promet ! heart

_________________



Running out of time.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
be careful, dark inside


• âge : 48
• côté ♥ : divorcée. veuve. on ne sait plus vraiment, toujours est-il qu'elle vient de perdre l'amour de sa vie. également maman de trois jeunes femmes merveilleuses
• orientation : homosexuelle
• occupation : propiétaire du bar lesbien 'the planet'
• quartier : silverlake #22
• avatar : naomi watts
• crédits : loudsilence. (ava + gifs)
• messages : 1484
Kala | double-tough and sharp as a razor
Jeu 25 Oct - 23:27
Intéressant ce début de fiche bienvenue dans le coin

_________________
but we lost it
☾ ☾ ☾  They say everything is temporary Who the hell are they anyways I wanna know where does love go to die Is it some sad empty castle in the sky Did we just shoot too high and spoil like wine?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 29
• côté ♥ : "Fiancée"
• orientation : Pan
• occupation : PDG Everlasting Arts / Trafiquante d'armes
• quartier : Center L.A
• avatar : Ana De Amas
• crédits : me
• messages : 237
Kala | double-tough and sharp as a razor
Ven 26 Oct - 2:49
THE GOOD PLACEEEEEEEEEEEEE ma Tahani est troooop belle

Bienvenue et bonne chance pour la suite    
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 24
• côté ♥ : célibataire, son coeur a du mal à aimer & faire confiance.
• orientation : pansexuelle, pas de préférence, plus d'emmerdes.
• occupation : celle qui torche le cul de ton grand père que t'as abandonné dans une maison de retraite. & cherche à devenir flic.
• avatar : kaya scodelario
• crédits : morrigan
• messages : 60
Kala | double-tough and sharp as a razor
Ven 26 Oct - 14:10
bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 32
• côté ♥ : officiellement célibataire, mais sinon, en relation cachée avec hina tanaka.
• orientation : homosexuelle.
• occupation : avocate.
• avatar : emilia clarke.
• crédits : nympheas (avatar), lipslikeamorphine ♥ (crackship).
• messages : 112
Kala | double-tough and sharp as a razor
Ven 26 Oct - 15:20
bienvenue parmi nous
si tu as la moindre question, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 17
• côté ♥ : célibataire
• orientation : bi
• occupation : lycéen•ne, activiste, athlète, mannequin et occasionnellement artiste bidon sur soundcloud
• quartier : silverlake
• avatar : Amandla Stenberg
• crédits : dublin
• messages : 52
Kala | double-tough and sharp as a razor
Sam 27 Oct - 13:51
Je kiffe le vava Bienvenue parmi nous!!

_________________

--- Camden Juno
You can never be overdressed or overeducated.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : Mariée (à son meilleur ami, gay, comme elle)
• orientation : Lesbienne
• occupation : Arnaqueuse professionnelle
• quartier : DWTN LA
• avatar : Jameela Jamil
• crédits : praimfaya + bat'phanie
• messages : 9
Kala | double-tough and sharp as a razor
Sam 27 Oct - 16:33
Merci beaucoup tout l'monde Z'êtes belles

_________________
you can get away with anything,
it all comes down to style
We'll pack our bags my little friends, and leave the scene while we are winners. ▬ I live to push the boundaries, to break the rules, in short.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 24
• côté ♥ : célibataire, son coeur a du mal à aimer & faire confiance.
• orientation : pansexuelle, pas de préférence, plus d'emmerdes.
• occupation : celle qui torche le cul de ton grand père que t'as abandonné dans une maison de retraite. & cherche à devenir flic.
• avatar : kaya scodelario
• crédits : morrigan
• messages : 60
Kala | double-tough and sharp as a razor
Sam 27 Oct - 20:09
bienvenue sur gita

mais qu'elle est belle   j'ai beaucoup aimé lire ta fiche et je suis contente de te compter officiellement parmi nous  
pour ton smiley, tu peux aller poster par ici pour qu'on te l'ajoute   on aime bien les nouveautés tant qu'il n'y a pas trop d'abus  
bon jeu et amuse toi bien  


Il est venu maintenant le grand moment !  Celui de t’installer convenablement parmi nous  Tu peux déjà commencer par vérifier que ton avatar ainsi que ton prénom & nom ont bien été recensés. Laisse-nous le temps de le faire quand même mais n’hésite pas à nous signaler un oubli.  Tu peux ensuite aller recenser ton métier et logement, et aller voir du côté des différentes possibilités de recherches de liens. Tu peux également faire un détour par le sujet de recherche de partenaire de rp afin de rapidement te lancer sur le forum !  
Sur Glitter In The Air, tu trouveras en exclusivité une application, The Chart pour faire de nouvelles rencontres. N’hésite pas à poster ton profil et à aller espionner ceux des autres !  Pour avoir quelques informations supplémentaires, n'hésite pas à aller faire un tour sur le descriptif de los angeles et pour te repérer sur le forum, voici les lieux qui s'y trouvent. Le sujet des trucs et astuces peut t'aider à agrémenter tes rps une fois le bon lieu trouvé.
Et puis il y a bien sur l’inévitable zone de flood pour venir te détendre.  N'hésite pas à te joindre aux autres pour lancer les dés afin de découvrir un thème d'avatar et participer au fil rouge. Si tu as besoin de quoi que ce soit, sache que nous sommes là pour te venir en aide.  Les administratrices de GITA se joignent aux membres pour te souhaiter une bonne aventure chez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Kala | double-tough and sharp as a razor
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: registered users :: fiches validées+