ELEANOR ღ Don't call it a dream ; call it a plan.

 ::  :: looking for you :: petits liens particuliers
avatar
BUT PEOPLE ARE OCEANS. YOU CANNOT KNOW THEM BY THEIR SURFACE.

• âge : 53
• côté ♥ : La solitude pour réchauffer ses draps. Le coeur solitaire qui tente désespérément de trouver un écho. Les prunelles parcelles de ciel qui lui sourient et la charment dangereusement.
• orientation : Les désirs qu'elle ignore, les doutes qui la poursuivent et ne cessent de venir chercher son regard fuyant.
• occupation : PDG d'une entreprise de cyber-sécurité, conférencière et intervenante à UCLA. Photographe pour son plaisir personnel lorsqu'elle se dégage un peu de temps libre.
• quartier : Silverlake, n°512 -un loft tout juste rénové.
• avatar : Robin Wright.
• crédits : lux aeterna (avatar), kat (signature).
• messages : 161
ELEANOR ღ Don't call it a dream ; call it a plan.
Jeu 18 Oct - 22:20
Eleanor Aušra
ft Robin Wright (+ lux aeterna)
informations
surnom(s) • Madame la plupart du temps, ils sont excessivement peu nombreux à l'appeler Ella.
âge, date & lieu de naissance • Née à Libby dans le Montana aux USA le 16 Novembre 1965, elle a cinquante-deux ans.
origine(s) familiale(s) • Lituaniennes et Irlandaises.
orientation sexuelle • Se dit hétérosexuelle mais les doutes persistent et reviennent la hanter.
statut civil • Seule.
métier/études • Ingénieur en électronique de formation. PDG d'une entreprise de cyber-sécurité. Conférencière à UCLA (University of California, Los Angeles).
à los angeles depuis  • 10 ans.


résumé •
Adepte de boissons chaudes en tous genres (thé, chocolat, café, latte, et plus encore), Eleanor a une passion toute particulière pour le Starbucks, où elle a ses habitudes. • Née dans le Montana, dans une ville proche de grands parcs naturels, elle est passionnée de grandes espaces et de paysages ; elle a beaucoup voyagé dans le cadre de son travail, aux USA, au Canada mais aussi en Europe et en Asie. • Ingénieure de formation maintenant chef d'entreprise, elle est ambitieuse et dédiée à son travail -trop parfois, diraient certains. Son entreprise, c'est un peu son bébé. • Elle n'a jamais abandonné sa passion pour l'électronique (sa formation de base) et elle bidouille encore quelques trucs en plus de se tenir au courant des avancées dans le domaine (la veille technologique, c'est crucial pour rester compétitif). • Photographe à ses heures perdues (et passionnée), elle suit également quelques cours de danse de salon depuis quelques années -rock à quatre et six temps, salsa, tango argentin- ; elle est toujours curieuse de découvrir de nouvelles activités. Elle est d'avis que la santé de l'esprit passe aussi par celle du corps alors elle essaye toujours de se ménager un peu de temps pour faire du sport -en plus de la danse, elle court plus ou moins régulièrement. • Elle parle Lituanien même si elle est un peu rouillée, et elle a un niveau correct de Français qu'elle préserve autant par amour de la culture que pour le business. • Très occupée, le portable jamais bien loin et quasiment toujours en mode sonnerie, elle vit un peu à cent à l'heure, même si au fur et à mesure que son entreprise grandit, elle apprend à engager pour déléguer certaines tâches qui peuvent être réalisés par des personnes plus compétentes et qualifiées qu'elle. • Elle a fait ses études à Chicago et y a travaillé un temps avant de déménager pour New-York en 2001. Elle y est restée jusqu'en 2008. Elle porte toujours cette ville dans son coeur. • Elle a toujours privilégié son travail et sa vie professionnelle en général à ses relations personnelles. Aujourd'hui, elle tend à entretenir ses amitiés avec abnégation, mais sa vie intime accuse le coup d'une solitude qu'elle n'est plus certaine d'accepter aussi bien qu'auparavant. Cela fait des années qu'elle n'a pas partagé plus que quelques nuits avec quelqu'un, encore plus longtemps qu'elle n'a pas ouvert son coeur à un autre être pour tenter de lui faire de la place dans sa vie. Elle a du mal à s'attacher. • Les aiguilles de son horloge biologique tournent, inévitablement. Après sa dernière rupture sérieuse en date (cela remonte à très loin) alors qu'elle était fiancée et commençait même à envisager la maternité, elle s'est encore plus enterrée sous le travail. Les années ont passé ; elle a tenté de se persuader que le pincement au coeur qu'elle éprouvait en voyant les femmes de son entourage enceintes puis mères n'était que la nostalgie d'une époque où elle aurait peut-être pu embrasser la maternité, elle aussi. Elle travaillait trop ; ce n'était pas un environnement des plus sains pour un enfant. Maintenant, il ne lui reste plus que les regrets -et l'angoisse du temps qui passe et lui file entre les doigts. • Eleanor a toujours ressenti une attirance pour les femmes, et n'a jamais su s'accepter ainsi. •  

PROPOSITIONS DE PRE-LIENS

TAKEN - (f) LUCY - WHEN YOU CAN'T LOOK ON THE BRIGHT SIDE, I WILL SIT WITH YOU IN THE DARK


Le personnage en lui-même est très libre –prénom/nom, background, métier, statut social etc. Ce qui m’importe est avant tout le lien, à vrai dire.

Ce pré-lien peut convenir à un nouvel inscrit sur GITA ou bien à un membre déjà présent sur le forum.

Les seules « exigences » concernant le personnage en lui-même découle en quelques sortes du lien en lui-même : il s’agit d’une femme, de trente-cinq ans (au minimum), qui n’est pas hétérosexuelle et qui accepte et assume sa sexualité. Pour ne pas mettre « X » partout, on l’appellera Lucy.

lien •

Ce lien peut être sujet à des ajustements pour coller au mieux à votre personnage, son histoire et sa personnalité, je suis ouverte à la discussion et je trouve cela toujours plus intéressant quand on construit les choses à deux.

Lucy et Eleanor, ça remonte à loin. Quelques années au minimum, peut-être même depuis l’arrivée d’Ella à la cité des anges (dix ans, donc). Les circonstances de leur rencontre sont à déterminer ensemble, mais depuis, c’est une amitié étroite et solide qui les lie. Elles ne se voient pas tout le temps, ne s’écrivent pas tous les jours et pourtant, elles prennent des nouvelles assez régulièrement, se voient de temps à autres pour échanger pendant des heures sur le quotidien de l’une des de l’autre, de leurs dernières découvertes culturelles, l’actualité brûlante, des choses parfois insignifiantes et d’autres parfois bien plus sérieuses. Elles se quittent toujours avec la promesse d’une prochaine fois, qui peut être dans deux semaines ou deux mois. Et à chaque fois qu’elles se retrouvent, c’est comme si elles ne s’étaient jamais quittées. Comme si leur dernière entrevue datait de la veille. Pas inséparables comme des sœurs siamoises ; mais toujours présentes l’une pour l’autre.
Mais depuis quelques temps, Lucy sent bien que quelque chose pèse sur le cœur de son amie. Qu’en dépit du sentiment d’accomplissement et d’épanouissement que lui apporte son travail prenant, Ella réalise peu à peu qu’elle n’est pas tout à fait heureuse –ça fait un bout de temps que Lucy l’a compris, peut-être même avant qu’Ella elle-même ne réalise. Et un jour, Ella se décide enfin à s’ouvrir à propos de quelque chose dont elle n’a jamais vraiment parlé à personne : les doutes qu’elle traine depuis des années et des années sur sa sexualité. Cette attirance pour les femmes dont elle n’a jamais su quoi faire, qu’elle ose à peine nommer. C’est douloureux à entendre pour Lucy ; ça fait mal de voir comme Eleanor se bat contre ce qu’elle ressent alors qu’il n’y a pourtant aucun mal, parce qu’elle n’arrive pas à l’accepter, à s’accepter.
Alors Lucy décide de l’aider. L’aider à avancer sur le chemin de l’acceptation, de la compréhension.
Parce que cet aveu, ce n’est pas seulement un secret longuement enfoui qui se dévoile. C’est un peu un appel à l’aide dans le fond.
Un cri de détresse qu’elle ne peut ignorer.

informations en plus •

Lucy, c’est avant tout une amie chère pour Eleanor, un être devenu peu à peu indispensable dans le paysage de sa vie, et c’est réciproque.
Mais Lucy est aussi celle qui va peu à peu aider Eleanor à accepter sa bisexualité. Ça ne sera pas facile ; ça ne se fera pas en quelques discussions, en l’entrainant dans les bars gay-friendly ou en lui présentant des gens. Il faut savoir que c’est quelque chose qu’Ella garde depuis très longtemps en elle, qu’elle a nié et ignoré pendant des années. Et longtemps, ça veut dire des dizaines d’années. Elle n’en parle pas facilement, encore moins ouvertement, à vrai dire, si elle l’a fait avec Lucy, c’est parce qu’elle se sent en confiance et qu’elle commence peu à eu à comprendre que le besoin de mettre des mots sur ce qu’elle ressent est devenu presque invivable. Elle n’a pas l’habitude de se sentir si vulnérable face à autrui, quand bien même Lucy n’est pas n’importe qui pour elle. Elle a encore moins l’habitude de demander de l’aide (implicitement, certes, mais de l’aide quand même). Lucy pressent qu’elle s’engage dans un combat compliqué, qui ne sera certainement pas sans douleur et écorchures des deux côtés, mais elle voit bien que toute seule, Ella n’y arrivera pas, qu’elle s’est trop longtemps conditionnée dans son silence à ce sujet pour réussir à esquisser un pas sur le chemin de l’acceptation. Elle sent qu’elle va devoir creuser la surface, poser des questions qui risquent de ne pas leur plaire à toutes les deux, remettre en question des choses qui définissent Ella et qu’elle ne sera pas toujours prête à accepter. Elle sent que cela ne la laissera pas indifférente non plus, parce qu’elle-même à sa propre histoire et son propre vécu vis-à-vis de sa sexualité.
Mais elle est prête à prendre les armes.

On pourra discuter du lien bien entendu, de nos visions respectives, et/ou se laisser guider par la magie du RP.  


(f/m) titre du lien recherché





PROPOSITIONS DE LIENS

(m) SAVE ME FROM THE LOVERS IN MY LIFE

Lovers. Amants de passage, récents ou non ; les circonstances des rencontres sont à déterminer au cas par cas, il faut juste savoir qu'Eleanor ne mélange jamais sexe et travail. Peut-être que c'était juste pour une nuit ou bien plusieurs ; peut-être qu'ils se sont revus ou non. Cela a pu démarrer sur une amitié avant de devenir plus, ou bien le contraire ; ou bien peut-être était-ce juste une escapade d'un soir. Peut-être que l'attachement s'est immiscé là où il n'aurait pas dû, qu'il soit réciproque ou non. Relations passées ou futures, qu'elles soient toujours d'actualité ou non, les possibilités sont innombrables et le détails à discuter entre nous, je suis ouverte à tout.    


(f/m) FRIENDSHIP & LOYALTY

Des ami.e.s. Amitiés de longues dates ou non, sans rapport avec le travail (ou bien ténu), des personnes qui malgré tout sont parvenues à se faire une place dans sa vie (et même peut-être un peu dans son coeur). Si Eleanor n'est pas toujours disponible, elle reste néanmoins toujours joignable et elle sait se faire présente lorsqu'une personne lui est chère a des soucis. Elle essaye d'être là pour les bons mais surtout les moins bons moments.


(f) THE ROAD TO ACCEPTANCE IS PAVED WITH DIFFICULTIES

Une femme qui flirterait/aurait flirté avec elle. Peut-être qu'elle a plus ou moins sentie qu'Eleanor n'est pas au clair avec sa sexualité, ou bien qu'elle a juste décidé de tenter sa chance, mais elle a approché la blonde pour essayer de la séduire. Les circonstances sont à déterminer, ça aurait pu être du flirt subtil ou quelque chose qui l'est beaucoup moins, mais le fait est que ça a pas mal déstabilisé Eleanor -parce qu'en dépit de l'impression de vulnérabilité qu'elle a ressenti, elle s'est surprise à apprécier cela.


(f/m) Les recherches en vrac : des prémices d'idées


Des habitués de Starbucks qu'elle aurait pu rencontrer.
Des profs/élèves à l'Université (UCLA) avec qui elle aurait pu échanger (qu'ils aient assisté à ses conférences ou pas)
Des gens du métier (ingénieurs en tous genres, intéressés, passionnés d'électronique ou autre)
D'éventuels employés (ou gens qui seraient intéressés)
Des chasseurs de tête (ou des détectives privés chargés de faire des background check sur les employés)
Des pères ou des mères (l'horloge biologique tourne pour Ella, et c'est pas facile à vivre)
Des gens rencontrés à NYC (2001 - 2008), dans le Montana (adeptes de rando ?), à Chicago (avant 2001) ou bien ailleurs (USA, Asie, Europe) au cours de ses voyages
Un tatoueur ou une tatoueuse qu'elle aurait visité assez récemment


UNE IDEE ?
Mon personnage pourrait être lié avec le tien d'une quelconque manière et tu as une idée derrière la tête ? Alors n'hésite pas à proposer grâce à ce code :
Code:
<blockquote><pris>nom du personnage •</pris> écrire ici le nom de ton personnage
<pris>mon idée •</pris> développer ici l'idée que tu as eue pour un lien du tonnerre


_________________






Your eyes hold everything my soul thirsts for.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Invité
ELEANOR ღ Don't call it a dream ; call it a plan.
Lun 19 Nov - 16:08
@Eleanor Aušra a écrit:

(f) THE ROAD TO ACCEPTANCE IS PAVED WITH DIFFICULTIES
Une femme qui flirterait/aurait flirté avec elle. Peut-être qu'elle a plus ou moins sentie qu'Eleanor n'est pas au clair avec sa sexualité, ou bien qu'elle a juste décidé de tenter sa chance, mais elle a approché la blonde pour essayer de la séduire. Les circonstances sont à déterminer, ça aurait pu être du flirt subtil ou quelque chose qui l'est beaucoup moins, mais le fait est que ça a pas mal déstabilisé Eleanor -parce qu'en dépit de l'impression de vulnérabilité qu'elle a ressenti, elle s'est surprise à apprécier cela.

Je vais tenter ça kawaii
d'autant que j'ai prévu de la faire travailler dans ton entreprise de cyber-sécurité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
BUT PEOPLE ARE OCEANS. YOU CANNOT KNOW THEM BY THEIR SURFACE.

• âge : 53
• côté ♥ : La solitude pour réchauffer ses draps. Le coeur solitaire qui tente désespérément de trouver un écho. Les prunelles parcelles de ciel qui lui sourient et la charment dangereusement.
• orientation : Les désirs qu'elle ignore, les doutes qui la poursuivent et ne cessent de venir chercher son regard fuyant.
• occupation : PDG d'une entreprise de cyber-sécurité, conférencière et intervenante à UCLA. Photographe pour son plaisir personnel lorsqu'elle se dégage un peu de temps libre.
• quartier : Silverlake, n°512 -un loft tout juste rénové.
• avatar : Robin Wright.
• crédits : lux aeterna (avatar), kat (signature).
• messages : 161
ELEANOR ღ Don't call it a dream ; call it a plan.
Lun 19 Nov - 16:59
C'est Noël avant l'heure aujourd'hui, on m'avait pas prévenue.
Hâte de découvrir ta belle ! heart

_________________






Your eyes hold everything my soul thirsts for.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 49
• côté ♥ : divorcée depuis quelques mois de monsieur le maire
• orientation : se libère petit à petit des convenances et n'hésite plus à afficher sa préférence pour les femmes
• occupation : organisatrice d'événements
• quartier : beverly hills
• avatar : rachel weisz
• crédits : kane.
• messages : 68
ELEANOR ღ Don't call it a dream ; call it a plan.
Ven 23 Nov - 0:45
dis beauté, tu crois que ella pourrait coller pour lucy ?
sinon j'peux être ton amie ?
(parce que ella + ella, y'a quand même moyen de faire un duo explosif )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
BUT PEOPLE ARE OCEANS. YOU CANNOT KNOW THEM BY THEIR SURFACE.

• âge : 53
• côté ♥ : La solitude pour réchauffer ses draps. Le coeur solitaire qui tente désespérément de trouver un écho. Les prunelles parcelles de ciel qui lui sourient et la charment dangereusement.
• orientation : Les désirs qu'elle ignore, les doutes qui la poursuivent et ne cessent de venir chercher son regard fuyant.
• occupation : PDG d'une entreprise de cyber-sécurité, conférencière et intervenante à UCLA. Photographe pour son plaisir personnel lorsqu'elle se dégage un peu de temps libre.
• quartier : Silverlake, n°512 -un loft tout juste rénové.
• avatar : Robin Wright.
• crédits : lux aeterna (avatar), kat (signature).
• messages : 161
ELEANOR ღ Don't call it a dream ; call it a plan.
Ven 23 Nov - 9:59
fjzjfjdjidjdjdjdbd J'suis trop contente que le lien te plaise, puis je suis allée faire un tour sur la fichette de ton Ella et je pense que ça pourrait carrément le faire. (Team Ella ) On en parle par MPs ?

_________________






Your eyes hold everything my soul thirsts for.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 49
• côté ♥ : divorcée depuis quelques mois de monsieur le maire
• orientation : se libère petit à petit des convenances et n'hésite plus à afficher sa préférence pour les femmes
• occupation : organisatrice d'événements
• quartier : beverly hills
• avatar : rachel weisz
• crédits : kane.
• messages : 68
ELEANOR ღ Don't call it a dream ; call it a plan.
Ven 23 Nov - 11:30
j'arrive dans tes messages
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
ELEANOR ღ Don't call it a dream ; call it a plan.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: looking for you :: petits liens particuliers+