Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn

 ::  :: center l.a. :: beverly hills
avatar


• âge : 27
• côté ♥ : En couple avec un adorable bisounours depuis deux ans maintenant.
• orientation : Lesbienne qui aime un homme quoi de plus normal?
• occupation : Enseignante humanitaire et accessoirement professeure de mathématiques en pleine thèse.
• quartier : SilverLake, elle ne va pas tarder à se trouver un appartement.
• avatar : Lindsey Morgan
• crédits : @lilousilver
• messages : 154
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Dim 7 Oct - 7:16
Elle partait dans deux semaines, il fallait qu’elle règle tous les problèmes avant de partir. Cette étrange impression de déjà-vu lui tordait encore une fois les boyaux et elle passait ses journées à faire les cent pas dans son bureau à l’Université, heureusement pour elle Victor ne pouvait voir sa panique puisqu’elle jouait parfaitement la comédie à la maison, ses parents et lui n’y voyaient que du feu mais elle ne pouvait se voiler la face. Depuis cette parade, depuis ce baiser, elle ne pouvait plus se sortir Maxyn de la tête et s’était retiré l’idée que ce n’était qu’une simple attirance. Mais voilà que depuis elles ne se donnaient plus aucune nouvelle, elle avait comme ce désagréable sentiment qu’on la fuyait et qu’on l’ignorait. Or si elle partait maintenant et que Maxyn se décidait à lui adresser une nouvelle fois la parole, ça risquait de créer une nouvelle dispute sans fin. Parce qu’elle penserait qu’elle l’avait encore abandonné alors qu’elle refusait de le faire.

Elle se frappa le front contre son bureau de verre puis planqua son visage contre la paume de ses mains. Il lui fallait une solution et rapidement sinon elle allait devenir folle, il fallait qu’elle se détende, qu’elle se change les idées, qu’elle sorte un coup en compagnie de ses amis d’enfance. Mais avant tout ça, il fallait qu’elle attrape le taureau par les cornes, ce qu’elle comptait faire mais avec une dose de courage. Elle se leva dans un soupir et ouvrit un tiroir de son armoire pour en sortir une vieille bouteille de bourbon ainsi qu’un verre, elle avait décidé de rester dans le cliché du professeur d’université sexy et alcoolique, ce qu’elle n’était pas bien sûr. Elle se servit un verre qu’elle avala d’une traite avant de rassembler ses affaires.

Victor avait pris la voiture aujourd’hui, elle se retrouva alors condamner à appeler un taxi. Ce ne fut pas difficile et la route ne fut pas longue, elle ne s’aventurait pas dans les heures de pointe. Elle le paya sans un regard dans sa direction et leva son regard vers la villa. Alma avait agi sur un coup de tête, elle ne savait même pas si Maxyn était là. Quelle idiote. Elle frappa à la porte et attendit en se mordant l’ongle du pouce. Il y avait une chance sur trois qu’elle tombe sur l’un des parents ou sur Maxyn, vu l’heure le reste des frères et sœurs devaient être en cours.

_________________
Sublime & Silence
Je ne pleure pas, je nage dans un océan de flammes pour oublier ton corps pour mieux tourner la page . ▬ bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 24
• côté ♥ : célibataire, pas que j'veux pas, mais c'est visiblement pas mon truc, j'alimente la rumeur comme quoi je suis une fille facile...
• orientation : aucune idée. j'ai déjà embrassé des filles et des garçons. comment savoir ?
• occupation : ouvreuse dans un théâtre + barista dans un café
• quartier : beverly hills avec toute la famille
• avatar : cai russo
• crédits : sarasvati
• messages : 103
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Mar 9 Oct - 10:55
Elle a toujours plus ou moins hanté mes pensées, mais c’est pire depuis qu’elle a réussi à poser ses lèvres à nouveau sur les miennes, le jour de la parade. Je m’en veux d’avoir fondu comme une idiote, d’avoir été à deux doigts de craquer alors qu’elle avait un petit ami. Qu’elle a un petit ami. Je sais que je n’ai pas toujours été intègre, que je n’ai pas toujours fait les choses dans le bon sens, mais cette fois, malgré mon attirance pour elle, j’ai eu l’envie et le besoin d’assurer mes arrières. Je ne veux pas être une simple attirance, une fille qu’elle se tape parce que c’est une sorte d’oeuvre inachevée depuis des années, avant de retourner dormir dans le même lit que celui qui partage sa vie. Il n’en est pas question, je ne suis plus la petite Maxyn, qu’on manipule sans ménagement. Si elle veut vraiment quelque chose, qu’elle l’assume, qu’elle largue son mec, qu’elle choisisse une bonne fois pour toute. Et de toute manière, je ne resterai pas là à l’attendre une éternité. J’ai bien conscience que chercher à l’oublier c’est peine perdue, pour l’avoir déjà tenté, mais je dois au moins apprendre à vivre avec, et ne pas m’arrêter de vivre pour autant.

Mes parents sont en vacances - encore - et c’est moi qui m’occupe des petits pendant une semaine, je dois les amener à l’école et aller les chercher. Le reste du temps, je glande. Je n’ai pas passé la nuit seule, une de mes meilleures amies est restée avec moi, je me suis juste levée pour amener les petits à l’école et me suis recouchée. Faut dire qu’on a un peu passé la nuit à discuter, et le réveil a été difficile. Avachies sur le canapé du salon à regarder une série, je suis encore en pyjama. Alors qu’on se gave de donuts, j’entends la sonnerie de la maison et me souviens que ma mère a dit qu’elle attendait un colis, ça doit être le livreur. Il va être content de me voir ouvrir en petite tenue. Enfin rien de bien fou, un petit short en coton et un débardeur avec la tête de Barbie dessus - cadeau empoisonné de Pam. J’ouvre la porte, en même temps que ma bouche pour terminer ma bouchée de donut mais alors que mon regard accroche celui d’Alma, ma bouche se bloque sans pouvoir se refermer sur la pâtisserie sucrée. J’abandonne finalement l’idée. « Qu’est-ce que tu… » Fais ici ? Oui c’est la question initiale. « Ça va ? » J’avais volontairement arrêté de lui donner des nouvelles ni même d’en prendre depuis la parade, du coup, je sais pas bien ce qu’elle fout là… Et moi qui lui ouvre en pyjama barbie avec du sucre autour de la bouche. Niveau glamour on a fait mieux…
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 27
• côté ♥ : En couple avec un adorable bisounours depuis deux ans maintenant.
• orientation : Lesbienne qui aime un homme quoi de plus normal?
• occupation : Enseignante humanitaire et accessoirement professeure de mathématiques en pleine thèse.
• quartier : SilverLake, elle ne va pas tarder à se trouver un appartement.
• avatar : Lindsey Morgan
• crédits : @lilousilver
• messages : 154
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Mar 9 Oct - 15:47
Elle s’était attendue à tout sauf à ça, clairement, complètement prise au dépourvu sur le coup. Elle posa d’abord son regard sur le visage éclatant de Barbie déformée par les plis du t-shirt puis sur le short qui ne laissait pas vraiment de place à l’imagination puis enfin s’accrocha définitivement au visage tout aussi étonné de Maxyn. Même avec de la poudre sucrée autour de la bouche elle restait magnifique, elle devait se retenir de se jeter sur elle pour lui faire comprendre qu’elle la hantait depuis la parade, qu’elle la voulait pour elle et uniquement pour elle, et pas seulement pour une seule nuit. Malheureusement le cœur était un organe difficile à comprendre et Alma avait paumé le manuel dès le premier jour. Elle se passa une main dans les cheveux et ouvrit la bouche comme un poisson mort. Qu’est-ce qu’elle faisait ici ? Ah.

« Euh… » commença-t-elle comme si une main invisible venait de voler son idée de départ pour y laisser un vide stupide. La question la prit de court mais la sauva d’une honte plus grande encore. Une question anodine et pourtant importante pour deux filles qui ne s’étaient pas parlées depuis des semaines. Elle préférait ne pas y penser. C’était encore douloureux et la frustration grouillait dans son ventre. « Hm oui et toi ? Je te dérange ? » Elle dessina un cercle autour de sa bouche pour lui désigner le sucre qu’avait laissé le donut. Qu’est-ce qu’elle se foutait de cette poudre, elle avait juste envie de dévorer ses lèvres, c’était elle son plaisir sucré et rien d’autre en cet instant mais elle ne pouvait pas trop le lui avouer comme ça, Maxyn lui claquerait sûrement la porte au nez. « Je peux te déranger deux minutes ? » Demanda-t-elle prudemment dans un sourire timide, oui timide, c’était rare chez elle mais ça existait bel et bien, Maxyn avait toujours eu le don de la mettre dans d’étranges situations. Enfin maintenant, c’était plutôt l’inverse avant. Carrément l’inverse même.

Elle pouvait entendre la télévision de là où elle se trouvait et une demande stupide lui brûlait les lèvres, elle faisait de son mieux pour la contenir. Parce que franchement, il était clairement impossible pour elle de savourer des donuts, blottie contre Maxyn à regarder des conneries à l’écran, un rêve éveillé, c’était beau d’espérer. Alors elle attendait bêtement devant la porte pour ce qui semblait être une éternité, c’était  à peine si elle n’était pas en train de sautiller sur place. Alma était une pile électrique lorsqu’elle était stressée, impossible pour elle de rester immobile, il fallait qu’elle s’occupe sous peine d’imploser.

_________________
Sublime & Silence
Je ne pleure pas, je nage dans un océan de flammes pour oublier ton corps pour mieux tourner la page . ▬ bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 24
• côté ♥ : célibataire, pas que j'veux pas, mais c'est visiblement pas mon truc, j'alimente la rumeur comme quoi je suis une fille facile...
• orientation : aucune idée. j'ai déjà embrassé des filles et des garçons. comment savoir ?
• occupation : ouvreuse dans un théâtre + barista dans un café
• quartier : beverly hills avec toute la famille
• avatar : cai russo
• crédits : sarasvati
• messages : 103
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Ven 19 Oct - 9:31
« Euh… » Elle a pas trop l’air de savoir ce qu’elle veut, Alma. Et pourtant elle est là, elle s’est pas laissée guider par son inconscient, je crois pas. « Hm oui et toi ? Je te dérange ? » Je plisse un peu les yeux, suspicieuse. Qu’est-ce qu’elle fait là ? Qu’est-ce qu’elle a à me dire encore. J’imagine que ça doit être important si elle se déplace pour ça. Un sms aurait suffit pour une connerie. Si elle me dérange ? Je n’ai même pas le temps de répondre qu’elle me fait signe que j’ai du sucre autour de la bouche et je m’empresse de le retirer, en ayant complètement oublié la question initiale. « Je peux te déranger deux minutes ? » demande-t-elle finalement dans un léger sourire. Un rapide regard à l’intérieur de la maison, en direction de Pam. « Je… attends une seconde. » Je pousse un peu la porte, histoire de ne pas la laisser grande ouverte et aussi pour ne pas qu’elle prenne ça pour une autorisation à entrer. Je me dirige vers le canapé et tout bas m’adresse à mon amie. « C’est… » « Alma. Je me suis douté oui. Tu veux quoi ? Que je me planque dans un placard en attendant qu’elle soit partie ? » Pam est amère, parce qu’elle connaît la situation, parce qu’elle connait Merida et qu’elle lui a raconté l’histoire sous un autre angle que le mien, et aussi et surtout parce que je lui ai fait promettre de m’empêcher de retomber bêtement dans les bras d’Alma, du moins, pas tant qu’elle aura pas rompu avec Victor. « Tu vas voir. » je la vois se lever et je secoue la tête vivement. « Non Pam qu’est-ce que tu… PAM ! » Elle est déjà à la porte et l’ouvre à la volée, alors qu’elle est pas franchement plus habillée que moi. « Alors c’est toi Alma… » Son regard détaille la jeune femme en face d’elle. « Tu lui veux quoi à Maxyn ? » J’accours à la porte d’entrée toujours en secouant la tête, envolée mon assurance ‘légendaire’. « Pam s’il te plait. » Mais Pam n’a pas décidé de bouger de là avant d’avoir une réponse de l’intéressée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 27
• côté ♥ : En couple avec un adorable bisounours depuis deux ans maintenant.
• orientation : Lesbienne qui aime un homme quoi de plus normal?
• occupation : Enseignante humanitaire et accessoirement professeure de mathématiques en pleine thèse.
• quartier : SilverLake, elle ne va pas tarder à se trouver un appartement.
• avatar : Lindsey Morgan
• crédits : @lilousilver
• messages : 154
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Jeu 25 Oct - 9:15
Alma se retrouva seule comme une débile devant une porte à moitié fermée, les pensées en bagarre et le regard perdu dans le vide. Pourquoi était-elle partie comme ça à la va-vite ? Ses parents étaient-ils dans le coin ? Ou peut-être son petit-frère. Elle consulta son téléphone pendant quelques secondes, vérifiant que personne n’avait remarqué son absence au sein de l’Université puis le fourra une nouvelle fois dans sa poche. Elle devait ranger ses arguments, retrouver sa question et son courage parce que sinon elle était bonne pour se faire chasser avec un coup de pied dans le derrière, chose qu’elle n’avait pas franchement envie d’expérimenter. La porte s’ouvrit à la volée et elle crut bien pouvoir balancer tout ce qu’elle pensait à Maxyn, mais la blonde avait clairement changé de tête et avait encore moins de vêtements que… Oh ce n’était pas Maxyn. La jalousie se réveilla d’un long sommeil et bondit dans son crâne, elle vit automatiquement rouge. La blonde était-elle allée ? Ah non, vu le ton employé, elle jouait plus le rôle de Mérida. « C’est moi. » Elle croisa les bras et se pencha légèrement en avant, prête à se battre s’il le fallait. Elle ne fuirait pas, pas comme cette nuit où elle avait laissé cette sœur l’empêcher d’avouer ses sentiments. Maxyn revint dans son champ de vision et manqua d’ébranler son assurance, mais Alma se fit violence pour ne pas y penser. Elle devait lui parler, c’était important, voir urgent. « Je veux lui parler, range les griffes et les crocs, elle est assez grande pour décider seule. » Elle avança d’un pas et posa un doigt provocateur contre la poitrine de la fameuse Pam. « Je dois lui parler et je ne vais pas te laisser me marcher dessus. Je peux t’envoyer à l’hosto si ça te tente ou tu peux gentiment retourner dans le canapé et nous laisser parler. »

_________________
Sublime & Silence
Je ne pleure pas, je nage dans un océan de flammes pour oublier ton corps pour mieux tourner la page . ▬ bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 24
• côté ♥ : célibataire, pas que j'veux pas, mais c'est visiblement pas mon truc, j'alimente la rumeur comme quoi je suis une fille facile...
• orientation : aucune idée. j'ai déjà embrassé des filles et des garçons. comment savoir ?
• occupation : ouvreuse dans un théâtre + barista dans un café
• quartier : beverly hills avec toute la famille
• avatar : cai russo
• crédits : sarasvati
• messages : 103
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Mer 31 Oct - 20:13
J’y crois pas, elle ose. Ma meilleure amie ose aller au front pour me défendre ou je sais pas quoi, en tout cas, elle ose aller se confronter à Alma. Elle est folle ! Folle ! Je les rejoins à la porte et essaie de raisonner mon amie, mais ça semble pas vraiment gagné. « Je veux lui parler, range les griffes et les crocs, elle est assez grande pour décider seule. » Alma s’avance vers Pamela, provocatrice. Elle abuse. « Je dois lui parler et je ne vais pas te laisser me marcher dessus. Je peux t’envoyer à l’hosto si ça te tente ou tu peux gentiment retourner dans le canapé et nous laisser parler. » « Ooook on va se calmer de suite ! » Je prends les devants avant que ça dégénère. Je me place entre elles deux, face à mon amie et plonge mon regard dans le sien. « S’il te plait Pam, va m’attendre dans ma chambre, je te rejoins quand j’ai fini. Promis. » Ça veut dire aussi que je ne laisserai pas Alma me manipuler, je fais la promesse à mon amie de revenir vers elle une fois que j’aurai fini de discuter avec Alma. Elle soupire et lève les yeux au ciel. « Ok. Que je descende pas dans dix minutes en vous trouvant à vous bécoter sur le canapé. » qu’elle lâche en s’éloignant. Je me pince les lèvres, me sentant bouillir à cette idée. « Ça risque pas. » que je lâche plus pour moi qu’autre chose, avant de me retourner vers la source de mes ennuis. « Entre. » J’ouvre un peu plus la porte et la laisse entrer avant de la refermer. Je choisis volontairement de rester dans le salon, je me doute qu’en plus, Pam est du genre à écouter, et que j’ai pas intérêt de me chier. « Je t’écoute. » Croisant mes bras sur ma poitrine, planquant à moitié la gueule de Barbie, pas par honte mais par protection pour moi-même. Je ne sais pas ce qu’elle a à dire, mais je suis là pour l’écouter. Je dois juste faire attention à ne pas tomber à nouveau dans ses bras. Je me le suis promis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 27
• côté ♥ : En couple avec un adorable bisounours depuis deux ans maintenant.
• orientation : Lesbienne qui aime un homme quoi de plus normal?
• occupation : Enseignante humanitaire et accessoirement professeure de mathématiques en pleine thèse.
• quartier : SilverLake, elle ne va pas tarder à se trouver un appartement.
• avatar : Lindsey Morgan
• crédits : @lilousilver
• messages : 154
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Sam 3 Nov - 8:35
C’était une sanguine Alma, et ça depuis toujours. Elle avait beau le cacher derrière ses airs de Sainte, elle n’en restait pas moins dangereuse quand on osait lui tenir tête. Mais elle devait faire attention, le moindre faux pas et Maxyn pouvait la rayer définitivement de sa vie. Sachant qu’elle tenait déjà à peine sur un fil, un seul tremblement et c’était la chute. Elle tourna son regard sur la blonde et la laissa parler, se contentant de croiser les bras le temps que le parasite s’en aille loin d’elles. Il fallait qu’elle parle, c’était important et elle avait besoin de le faire rapidement avant de perdre son courage. Elle poussa un ricanement à la remarque de l’amie alors que son cœur ronronnait d’envie à cette idée délicieuse. Le goût de ses lèvres était un souvenir qu’elle crevait d’envie de raviver. Mais elle n’était pas là pour ça, ça n’arrivera jamais. Elle passa le pas de la porte et poussa un soupir, plongea les mains dans ses poches et regardant autour d’elle. Elle se souvenait de cette soirée où elle avait balancé le connard par-dessus la rambarde, ce soir-là où elle l’avait sauvé de justesse. Une fois dans le salon, Alma devint raide comme un piquet et tourna sept fois sa langue dans sa bouche, un vieux tic d’enfant. « Je pars. » se contenta-t-elle de dire. De longues secondes défilèrent avant qu’elle ne trouve les mots corrects. « En Philippines pour aider les enfants. Je pars pour quelques mois avec Victor. » Elle détourna le regard, elle avait prononcé le nom source de toute la zizanie. Elle s’amusa à faire les cent pas, le regard dans le vide. « Je… » Elle inspira profondément et sentit sa voix trembler. Des nuits blanches à y penser, des cours entiers à devoir se répéter parce que peu concentrée, elle y avait réfléchi longuement et sa décision avait été prise. « Je vais le quitter à notre retour. »

_________________
Sublime & Silence
Je ne pleure pas, je nage dans un océan de flammes pour oublier ton corps pour mieux tourner la page . ▬ bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 24
• côté ♥ : célibataire, pas que j'veux pas, mais c'est visiblement pas mon truc, j'alimente la rumeur comme quoi je suis une fille facile...
• orientation : aucune idée. j'ai déjà embrassé des filles et des garçons. comment savoir ?
• occupation : ouvreuse dans un théâtre + barista dans un café
• quartier : beverly hills avec toute la famille
• avatar : cai russo
• crédits : sarasvati
• messages : 103
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Lun 5 Nov - 11:17
Je reste froide, je garde mes distances, pour me protéger sûrement, pour éviter de faire une connerie aussi. Parce que c’est pas l’envie qui me manque, mais j’ai grandit, et je sais maintenant le sens du mot ‘connerie’, surtout lorsqu’il s’agit d’Alma. Je le sens bien, que je l’ai dans la peau. Pourtant, même si j’ai beau avoir l’air d’une gamine rebelle qui ne respecte rien, ça n’est pas vrai, et son couple, je le respecte, autant que je le déteste. Jamais je n’irai briser leur couple en acceptant les avances de la brune, je ne pourrai plus me regarder dans un miroir. « Je pars. » lâche-t-elle froidement, me faisant me décomposer sur place. Mes bras croisés sur ma poitrine se desserrent et si je ne fais pas quelque chose, ils vont retomber le long de mon corps, pendant comme des chiffes moles. « Qu.. quoi ? » Elle part ? Mais non. C’est pas possible. De quoi elle parle ? « En Philippines pour aider les enfants. Je pars pour quelques mois avec Victor. » Tout le début de la phrase se voit s’estomper dans mon esprit alors que je reste sur le dernier mot, le nom propre qui me ramène instinctivement à la réalité. Victor. Ça me fout les frissons à l’envers. Je la vois détourner le regard, elle, si forte d’habitude, qui semble avoir presque peur de moi. Ça me tue. Alors que moi, je garde les yeux rivés sur elle, attendant qu’elle dise autre chose, que c’était une blague peut-être, je lui en voudrai mais pas autant que ce qu’elle est en train de faire. Elle aurait pu simplement me dire ça par texto. Ça aurait été plus facile pour moi de l’oublier en me disant qu’elle était plus lâche qu’elle n’est conne. Mais là, elle est juste conne. Mais pas autant que moi qui reste plantée là à attendre je-ne-sais-quoi. Voilà qu’elle se met à bouger, s’activer, marcher. Mon regard se cale sur un point, au loin, alors que les pensées dévalent dans ma tête et que je reste toujours silencieuse, ayant du mal à faire le point dans ma tête. « Je… Je vais le quitter à notre retour. » « ARRETE ! » C’en est trop. Je sors de mes gonds. J’explose. La gentille petite Maxyn se mue en un amas de rage et de colère. Je peux voir la surprise sur son visage, tant mieux. J’ai au moins réussi à ce qu’elle me regarde, puisque cette lâche cherche à tout prix à éviter mon regard depuis tout à l’heure. « Pourquoi tu viens là pour me dire tout ça hein ? Tu me dis que tu pars avec lui, je dois encaisser, et maintenant tu me dis que tu vas le larguer ? Mais quel monstre tu es Alma ? » Je sais pas si je veux croire à ce que je dis, mais c’est tout ce qui me vient. « J’en peux plus de te voir jouer avec moi, joue avec lui autant que tu voudras, j’en ai rien à foutre, c’est son problème. Mais moi je veux pas de ça. J’ai pas besoin d’une girouette dans ma vie, d’une… manipulatrice comme toi. MERDE ! » Je viens passer nerveusement mes mains sur mon visage, je sais plus quoi faire, quoi dire, elle me fout les nerfs en pelote.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 27
• côté ♥ : En couple avec un adorable bisounours depuis deux ans maintenant.
• orientation : Lesbienne qui aime un homme quoi de plus normal?
• occupation : Enseignante humanitaire et accessoirement professeure de mathématiques en pleine thèse.
• quartier : SilverLake, elle ne va pas tarder à se trouver un appartement.
• avatar : Lindsey Morgan
• crédits : @lilousilver
• messages : 154
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Ven 16 Nov - 9:02
Fallait pas croire qu’elle balançait ça sur un coup de tête, elle avait beau être imprévisible et jeter des remarques à la volée à la gueule de certaines personnes, mais avec Maxyn, elle surveillait les moindres de ses mots de peur de s’en prendre une ou qu’on lui claque la porte au nez. C’était usant à la longue mais c’était ça ou rayer un trait sur cette belle créature, chose qu’elle refusait catégoriquement de faire. A coté de ça elle était incapable de la regarder dans les yeux parce qu’elle avait juste peur que la blonde se rende compte qu’elle était effrayée à l’idée de partir des mois loin d’elle, peur que le passé se renouvelle et qu’elle perde cette ultime occasion d’avoir Maxyn dans sa vie. Mais c’était pas forcément une bonne nouvelle pour cette dernière vu le cri qu’elle venait de lâcher qui avait fait sursauter Alma et qui avait lancé son cœur au galop. Bordel elle voulait sa mort à la surprendre comme ça ou tout simplement ramener l’amie qui voulait la couper en petits morceaux. Au choix.

La Latina posa enfin son regard sur la silhouette et le visage perdu de la belle. Elle pinça les lèvres, mais la laissa extérioriser son désarroi. Oui elle ne s’était pas attendue à la combler sur le canapé après la nouvelle, certes elle avait imaginé un baiser mais là c’était plutôt une gifle qu’elle risquait. Le mot monstre fut difficilement digéré, voire il ne passait tout simplement pas. Comment pouvait-elle la qualifier de la sorte ? Elle exagérait complètement, ce n’était pas de sa faute si la vie avait décidé d’être ironique en la faisant tomber amoureuse d’un homme pour ensuite faire revenir la blonde dans sa vie ! Elle avait été un véritable pantin dans cette histoire et essayer de couper les cordes pour écrire un nouveau chapitre. Mais ça ne marchait pas visiblement. Elle allait se faire jeter de là. Manipulatrice, un nouveau coup de couteau.

Putain elle attendait quoi pour se casser définitivement. Mérida avait sans doute raison la dernière fois… Mais quelle connerie, jamais elle ne se laisserait faire Alma, même si elle force, même si elle se bat contre du vide, jamais elle tournerait les talons pour prendre la fuite. C’était stupide. Elle plongea les mains dans ses poches et s’approcha de Maxyn. Elle avait aucune putain d’idée de ce qu’elle allait lui dire, elle puisait dans ses dernières sources de courage et de patience. Parce qu’elle aussi elle pourrait gueuler comme une folle, mais ça ne servait à rien. « Monstre ? Manipulatrice ? Je te connaissais plus douce. » lâcha-t-elle, s’attendant à un coup. « Mais je m’en fous de ce que tu penses maintenant. » Elle se passa une main dans les cheveux et s’installa dans le canapé, tapotant son menton de ses doigts tremblants. « J’ai fait des conneries ces dernières semaines c’est vrai mais je reviens toujours vers toi. Toujours. Impossible de te sortir de ma tête, impossible de partir comme tu me le demandes. Je te veux Maxyn. Et même si tu penses que je me joue de toi c’est complètement faux. » Elle soupira. « J’abandonne Victor parce que je te veux toi, que j’en ai marre de jouer, de tourner autour du pot. Ta pote peut venir me péter la gueule si elle veut, je m’en fous, je changerai pas d’avis. »

_________________
Sublime & Silence
Je ne pleure pas, je nage dans un océan de flammes pour oublier ton corps pour mieux tourner la page . ▬ bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 24
• côté ♥ : célibataire, pas que j'veux pas, mais c'est visiblement pas mon truc, j'alimente la rumeur comme quoi je suis une fille facile...
• orientation : aucune idée. j'ai déjà embrassé des filles et des garçons. comment savoir ?
• occupation : ouvreuse dans un théâtre + barista dans un café
• quartier : beverly hills avec toute la famille
• avatar : cai russo
• crédits : sarasvati
• messages : 103
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Jeu 29 Nov - 9:50
Les mots sortent tels des poignards, j’en ai conscience, à moitié disons. Je me doute bien que certains des termes que j’utilise ne lui feront pas plaisir, et je le vois déjà dans ses yeux. Mais c’est ce que je ressens, j’ai l’impression qu’elle se fout de ma gueule, depuis le début. J’arrive pas à croire le contraire, je m’en empêche aussi, parce que j’ai peur. J’ai beaucoup trop peur de sombrer, et qu’elle s’en aille encore, comme avant. Je suis plus cette gamine aussi innocente qui se laisse manipuler. Je veux plus de tout ça, je veux plus souffrir comme j’ai souffert quand elle est partie. Pas question de revivre cet enfer. Alors je lui hurle ma colère, mes peur déguisées sans vraiment les assumer. « Monstre ? Manipulatrice ? Je te connaissais plus douce. » Je serre les mâchoires, le regard toujours aussi noir. Oui, j’ai été plus douce, et je préfèrerai l’être encore, mais elle a brisé une partie de cette ancienne moi en fuyant ce jour là, et je crois que je ne lui pardonnerai jamais. « Mais je m’en fous de ce que tu penses maintenant. » Quoi ? Elle s’en fout ? Vraiment ? Elle se fout de ma gueule en fait c’est ça l’idée. Je la regarde aller s’asseoir sur le canapé, alors que je reste là, plantée comme un piquet, hallucinant totalement du calme duquel elle fait preuve alors que je viens de lui aboyer dessus. « J’ai fait des conneries ces dernières semaines c’est vrai mais je reviens toujours vers toi. Toujours. Impossible de te sortir de ma tête, impossible de partir comme tu me le demandes. Je te veux Maxyn. Et même si tu penses que je me joue de toi c’est complètement faux. » J’avale ma salive avec difficulté en entendant ses belles paroles. J’aimerai y croire. J’aimerai ne pas y croire. Je suis totalement perdue entre mes peurs et mes désirs les plus profonds. « J’abandonne Victor parce que je te veux toi, que j’en ai marre de jouer, de tourner autour du pot. Ta pote peut venir me péter la gueule si elle veut, je m’en fous, je changerai pas d’avis. » Je tremble. Je sais plus quoi faire, quoi dire, quoi penser. J’ai l’impression que tout est en train d’exploser en moi, et voilà que les larmes roulent sur mes joues, je suffoque. Mes jambes ne me tiennent plus et je suis obligée de m’asseoir, là, à même le sol, rabattant mes jambes contre moi pour me rouler en boule et pleurer comme une enfant. Il ne faut pas plus de quelques secondes pour qu’Alma me rejoigne et malgré moi, je me raccroche à sa présence, son odeur, sa chaleur. « J’ai peur… » voilà, c’est dit. « J’ai peur que tu te foutes de moi, que tu t’en ailles encore, j’arrive pas à te faire confiance… »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Adieu? Et puis quoi encore? | Alyn
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a. :: beverly hills+