Tous des abrutis, TOUS [Elliot #3]

 ::  :: center l.a. :: beverly hills
avatar


• âge : 49
• côté ♥ : Veuve
• occupation : Prof de littérature à la fac
• quartier : Beverly Hills
• avatar : Julianne Moore
• crédits : lux aeterna
• messages : 71
Tous des abrutis, TOUS [Elliot #3]
Mer 26 Sep - 20:29

Un eyeliner à la main, je me demande ce que je fous en soutien-gorge sexy devant la glace de ma salle de bain, à me préparer pour un rendez-vous galant. Pourquoi au juste ? J’ai répondu à un message reçu sur une application dont je n’avais même pas remarqué la présence sur mon téléphone. Encore un coup de Loan. Mais je me suis laissée tenter. On a discuté, par messages, uniquement à l’écrit. Il est lettré, c’est déjà ça. Je ne sais pas si j’en ai vraiment envie. Toujours est-il que c’est soit disant en pratiquant qu’on se remet en jambes pour la suite. Tu parles. Je ne suis même pas à l’aise. Mais je fini tout de même de m’habiller, et enfile une blouse fluide et légère, ainsi qu’un long collier doré, ne pas en faire trop, pour ne pas lui en laisser trop croire. Je crois que c’est ça au fond, je vais chercher à le dégouter. Bon, vu mon décolleté – et non pas ce qu’il y a dedans – je ne promets pas grand-chose non plus. Mais rien que le fait de sortir avec un homme et d’accepter un rendez-vous est un grand pas. Chose que je ne me suis jamais vraiment autorisée depuis Thomas. C’étaient plutôt des coups d’un soir, non prémédités, pour ne pas avoir à annuler au dernier moment, pétrie de trouille.

Le con ! Non mais sérieusement le con ! Je ne parviens pas à me calmer, je tourne en rond devant le restaurant, comme une abrutie, et il n’est pas venu, non, il a plus de deux heures de retard, ça s’appelle clairement un lapin. Et je n’ose même pas envoyer un message à Loan, elle a bien autre chose à penser. Elle n’a pas besoin de répondre présente quand je me fais prendre pour une débutante face à un rendez-vous galant, qui n’est même pas galant du tout d’ailleurs.
Je rentre, ma bouteille de vin à la main, parce que oui, j’en avais prévu une autre pour m’enivrer un peu plus au cas où on aurait fini chez lui, ou à l’hôtel. J’avais même coordonné mes sous-vêtements ! Depuis quand je n’ai pas fait ça hein ? Des années… Et je l’ai fait pour lui. Espèce de mufle.
Dans le froid de la nuit, je pousse la porte et soupire, la refermant du pied. Je quitte ensuite mes bottes à talons et traverse la pièce. Je note la présence d’Eliot, sur le canapé. « Ben, t’es pas sortie toi ? » Caressant son genoux avant de me laisser tomber près d’elle, en soupirant, après avoir déposé la bouteille de vin sur la table basse. « TOUS des abrutis. Tous. » Je suis dépitée, voilà, ça se sent, là ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 28
• côté ♥ : à avoir été infidèle, elle se retrouve à la rue... karma.
• orientation : gay af
• occupation : ouvrière dans une boîte de maçonnerie
• avatar : kristen stewart
• crédits : lilousilver ♥ + loudsilence.
• messages : 99
Tous des abrutis, TOUS [Elliot #3]
Jeu 18 Oct - 15:20
Ce soir, j’ai gardé ma soirée pour Willie, depuis que je vis chez Ellen, on se voit plus trop, je sais bien que c’est pour le mieux vu la vie que mène ma meilleure amie avec son boulot, elle a besoin de se reposer, et pas d’une locataire qui rentre au milieu de la nuit pour squatter le canapé et repartir le matin à 6h pour aller bosser. Mais du coup, faut dire qu’on se voit plus tellement, et ça me faisait plaisir de passer un peu de temps avec elle. Je suis prête, j’ai enfilé une petite chemise noire et un slim gris, mes bottes style rangers par dessus, et mon collier fétiche. Lavé mes cheveux, laissé les bouclettes prendre leur place initiale, et même maquillé un peu mes yeux, vite fait. Ok, je sors avec ma meilleure amie, ça veut pas dire que je vais pas pouvoir draguer un peu, et puis si je peux rentrer chez une fille que je rencontre et laisser Ellen tranquille cette nuit, pour qu’elle puisse ramener le mec avec qui elle a rendez-vous, après tout c’est chez elle.. Oui, j’ai toujours la sensation d’être en trop. Ça me perdra peut-être un jour. Peut-être. Avachie dans le canapé, seule puisque ma colocataire quinca est à un rendez-vous galant, je zappe sur la télé tout en répondant aux sms de Willie qui me dit qu’elle va finir plus tard que prévu, et aux messages de The Chart - dont une nana qui m’envoie des photos d’elle presque nue. Je verrouille l’écran de mon téléphone en entendant la porte d’entrée, surprise de voir Ellen rentrer si tôt, je m’attendais à ce qu’elle passe la soirée entière et la nuit avec le mec en question, mais elle est là. « Ben, t’es pas sortie toi ? » Demande-t-elle alors qu’elle vient se laisser tomber dans le canapé près de moi non sans glisser sa main sur mon genou, ce qui me fait frissonner sans que je ne contrôle rien. « Qu’est-ce que tu fais là aussi tôt ? » Je ne réponds pas à sa question, volontairement. « TOUS des abrutis. Tous. » Ok. Changement de plan. Je vais annuler ma soirée avec Willie pour rester avec Ellen, pas question que je la laisse seule avec sa bouteille de vin. « Ouais. Ça fait longtemps que j’le sais moi que c’est tous des abrutis ! » Je me mets à rire un peu et entends mon portable sonner, je déverrouille le clavier en faisant attention qu’Ellen ne voit pas la photo, et j’en profite pour envoyer un message à ma meilleure amie. ‘urgence colocataire, on remet notre sortie à plus tard, repose toi. xx« Bon, bah tu vois, moi aussi j’me suis fait planter. » Mensonge. Pas grave. Elle saura jamais que j’ai fait ça pour rester avec elle. « Tu veux me raconter ou on se contente de descendre cette magnifique bouteille de… » Je me penche pour attraper la bouteille et lis l’étiquette avec un français très approximatif. « Ne te fous pas de mon accent s’il te plait ! J’aimerai t’entendre tiens ! » Je n’ai jamais entendu Ellen parler français, ça m’étonnerait pas qu’elle le fasse à merveille…

_________________


• hold your breath •

Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 49
• côté ♥ : Veuve
• occupation : Prof de littérature à la fac
• quartier : Beverly Hills
• avatar : Julianne Moore
• crédits : lux aeterna
• messages : 71
Tous des abrutis, TOUS [Elliot #3]
Sam 20 Oct - 16:04

Je suis très surprise de croiser Eliot dans mon salon. Sur le canapé. Sa présence ne me dérange pas du tout, contrairement à ce qu’elle semble pouvoir penser. J’aime la savoir là quand je rentre, j’aime surtout savoir la maison autrement que vide. Je crois que je ne suis pas faite pour être seule. Bien qu’Eliot ne soit pas un faire-valoir mais sa présence, ses tentatives d’humour et sa façon de bricoler tout ce qu’elle trouve. Et la mienne à abimer tout ce que je touche… pas plus tard qu’hier, je me suis prise la manche dans la poignée de la porte, ce qui a eu pour incident de décaler je ne sais quoi – dans la bouche d’Eliot ça sonne toujours plus pro – et elle s’est empressée de le réparer. Je n’ai pas compris ce qui s’était passé, mais c’était déjà de l’histoire ancienne quand je suis rentrée de ma journée de cours.
« Qu’est-ce que tu fais là aussi tôt ? » « Je crois que je suis tombée sur un connard. Mais tu m’avais prévenue. » Soupirant. Je crois que ma meilleure amie m’avait prévenu aussi. Il faut que je me lance, mais de là à être prête à essuyer les plâtres des indélicats… « Ouais. Ça fait longtemps que j’le sais moi que c’est tous des abrutis ! » Nouveau soupire. Elle avait raison. Je ne me suis pas méfiée. Mais ça a toujours fait partie de moi, cette naïveté qui m’a pourtant souvent coûtée. « Bon, bah tu vois, moi aussi j’me suis fait planter. » « Les nanas aussi s’y mettent ? » Je ne sais même pas avec qui elle avait rendez-vous. Je ne pose pas de questions, je ne veux pas paraître intrusive ou qu’elle pense qu’elle me doit quelque-chose parce qu’elle squatte le canapé. Pas du tout. Mais si elle vient m’en parler, je suis ravie de l’écouter.
« Tu veux me raconter ou on se contente de descendre cette magnifique bouteille de… » Les langues… Elle a vite oublié les cours du soir en italien. Je lui donne mes notes mais je ne suis pas sûre que ce soit encore d’actualité. Ça me fait rire au fond. « Ne te fous pas de mon accent s’il te plait ! J’aimerai t’entendre tiens ! » « C’est une très bonne bouteille de Cabernet Sauvignon. » Rétorquais-je dans un français parfait. Presque dépourvu de tout accent.
Je me lève pour attraper deux verres à pieds et les dépose sur la table basse, tout en ouvrant la bouteille avec délicatesse, et nous servant deux verres. Je lève le mien en lui tendant le sien. « A l’indélicatesse ma belle. » Je trinque avec elle et en bois une bonne gorgée. « Quel con, il passe à côté de ça… mais il était tellement… Charmant. J’aurais dû me méfier. Il m’a posé un lapin ! J’ai plus 20 ans pourtant ! » Je ressasse. Je me demande ce qui a bien pu se passer. Les hommes adultes sont censés être plus responsables, non ? Moins flippés et surtout plus entreprenants… « Raconte-moi tes malheurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Tous des abrutis, TOUS [Elliot #3]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a. :: beverly hills+