And you are ? My daugther, fine. wait. WHAT ? | ft Casey

 ::  :: downtown l.a.
avatar
• âge : 36 ans
• côté ♥ : célibataire
• orientation : Pansexuelle, avec préférence pour les femmes
• occupation : tatoueuse au Wonderland
• quartier : Silverlake
• avatar : Felicia Day
• crédits : Kazerty
• messages : 9
Jeu 6 Sep - 23:38
Et merde

Elle roula des yeux et continua de râler dans son coin pendant une bonne minute, avant de sentir le regard insistant de sa collègue. D’accord. Il fallait peut-être arrêter de dramatiser. Après tout, ce n’était que le sixième t-shirt qu’elle bousillait avec de l’encre de tatouage et qui allait servir à créer des coussins ou bien des petites maisons pour les chats qu’elle avait en famille d’accueil. Bon, d’accord, elle avait les boules car c’était un de ces préférés, mais bon.

Elle rangea rapidement l’encre et le matériel qu’elle venait d’utiliser pour tatouer un jeune homme dix minutes plus tôt, nettoyant la salle de tatouage au passage, ainsi que le reste. Même si tout n’était pas organisé chez elle, la rousse aimait que son lieu de travail soit impeccable en tout point. C’était bien la seule chose sur laquelle elle ne se permettait aucune erreur. Elle noya par ailleurs la perte de son t-shirt en finissant de ranger, regrettant de ne pas en avoir un de secours. Tant pis. De toute façon elle terminait d’ici une heure si tout se passait bien, elle n’avait pas de rendez-vous, pas besoin de chercher à être totalement présentable. Et puis bon, c’était l’un des “risques” du métier.  

La chaleur commençant à se faire sérieusement sentir avec les rayons du soleil qui traversaient la baie vitrée, elle attacha ses cheveux déjà coupés au carré en une mini queue de cheval et se servit un thé glacé sortant tout droit du mini frigo du salon. Bien pratique pour l’été. Elle se servit un grand verre et se posa dans la grande salle qui servait à l’accueil. Avec la rentrée, elle était bien moins remplie et manquait clairement de vie en cette fin de journée. Raison pour laquelle Lyla choisit de se détendre, derrière le comptoir avec un casque sur les oreilles pendant qu’elle lança Netflix, un peu à part.  

Soudainement, le grincement de la porte se fit entendre – il fallait par ailleurs qu’ils songent à la huiler, au lieu de se le dire depuis deux semaines sans jamais le faire – et elle releva la tête pour planter ses yeux noisettes sur la nouvelle arrivante. Une jeune femme d’apparence non percée ni tatouée, et qu’elle n’avait encore jamais vue. Une nouvelle tête dans le salon, pourquoi pas, au moins ils se faisaient connaître ! La tatoueuse lui adressa un sourire chaleureux et décrocha de son écran.

Bonjour !

Lyla se redressa, sans encore se lever. C’était ça les salons, vraiment toujours tout tranquille, autant du côté du tatoueur que du client, et surtout pas de politesse trop poussée - dans la mesure du correcte bien entendu. Cela participait grandement à l’ambiance plus qu’agréable et à la détente de la personne qui désirait se faire tatouer. La nouvelle arrivante lui indiqua qu’elle souhaitait se faire tatouer, alors la rousse agrandit son sourire, toujours heureuse de graver son talent sur quelqu’un.

Il faut juste que tu me donne ta carte d’identité pour qu’on continu tout ça ! Pendant que tu cherches je cherche les créneaux, pour quel style ? Comme je sais si je te mets avec ma collègue ou moi

Elle commença à chercher dans ses fichiers, pour voir les différents emplois du temps, ouvrant les deux, le temps de laisser à la blonde le temps de tout lui expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 20 ans
• côté ♥ : Célibataire, elle cherche à se remettre de sa première fois désastreuse
• orientation : Bisexuelle
• occupation : Etudiante en arts du spectacle
• quartier : Silverlake
• avatar : Bridget Satterlee
• crédits : lux aeterna
• messages : 114
Mar 11 Sep - 16:28
Je tenais entre mes doigts un papier où un simple nom était marqué. Je regardais le nom, puis les informations que j’avais sur son téléphone. Je les avais informations depuis un moment maintenant, depuis le début de l’année environ, mais je n’avais jamais agi. Je n’avais jamais cherché à en savoir plus, et puis à l’aube de la culmination de tous mes problèmes… le papier m’était revenu en tête, le nom qui aujourd’hui était devenu familier pour moi.
Lyla Drummond.
J’eus une pensée pour celle allongée dans un lit d’hôpital.
Stella Moore.
Je me demandais ce qu’elle aurait voulu, elle. Je voulais lui en parler, n’avais jamais pris le temps, ne pourrais plus jamais. Les regrets s’accumulaient dans mon esprit alors que mes joues s’étaient creusées depuis quelques mois, m’offrant un regard morne, un teint presque malade. Je commençais à aller mieux depuis que j’avais vu Lou, mais le temps des souffrances n’offrait pas de répit à l’âme tourmentée.
Mon regard se leva vers la vitre où le nom du salon de tatouage était étalé, et j’observais le visage de la femme qui se tenait à l’accueil. Je savais qui c’était. Elle ignorait qui j’étais. C’était une pensée étrange. Pour elle c’était comme si je n’existais pas, sa vie avançait sans qu’elle pense à moi, mais l’instant où je franchirais cette porte, je la changerais de façon permanente et j’ignorais si je voulais entrer dans sa vie pour de vrai ou si je voulais juste… l’oublier. Passer à autre chose. Accepter que je n’aurais plus que Loan. Je croisais les bras. Je les décroisais.
Puis j’avançais. D’un pas décidé je franchissais la route puis je posais la main sur la porte.
Précautionneusement, je la poussais.

La boutique était propre, bien organisée, il y avait exposé des œuvres sur peau que je prenais le temps d’admirer une seconde avant de m’avancer vers le comptoir. Son regard rencontrait le mien et je ne pouvais pas m’empêcher de noter les similitudes de couleur et de forme. Je fus la seule à noter notre point de ressemblance car mon entrée ne phasa absolument pas la femme face à moi qui me saluait avec un large sourire. Je lui en offrais un que je forçais pour qu’il soit au moins aussi rayonnant alors que je posais mon avant bras sur le comptoir.
« Bonjour. »
À peine puis-je répondre qu’elle se lançait dans une première demande où elle voulait déjà voir ma carte d’identité avant de pouvoir prendre rendez-vous. Je hochais la tête le plus simplement possible.
« Bien sûr. »
Je ramenais mon sac bandoulière pour pouvoir attraper mon porte-feuille que j’ouvrais en prenant garde qu’elle ne puisse pas voir mes papiers dedans. J’avais pris soin d’amener une fausse carte d’identité pour le cas où elle me la demandais. Je n’avais pas envie de donner ma véritable identité – ni la véritable raison de ma présence – tout de suite. Je voulais d’abord voir comment elle était et à quoi je m’exposais. Je posais le bout de plastique sur le comptoir entre nous, sur lequel il était écrit mon vrai prénom mais qui me donnait deux ans de plus sur la date de naissance et un différent nom de famille.
Elle était de bonne qualité mais ne résisterait pas un examen rapproché. Je doutais toutefois qu’elle y regarde de trop près.
« Je pensais à quelque chose style… bioméchanique. Je ne sais pas si vous seriez disponible vous pour ça, » je mentais avec expertise. J’étais destinée à devenir une excellente actrice, les chances qu’elle puisse détecter le moindre mensonge de ma part étaient infimes, voire inexistantes. J’inspirais profondément avant de proférer le suivant. « Et je voudrais que ce soit vous, spécifiquement, qui vous en occupiez. J’ai une amie qui est venue ici et qui vous a chaudement recommandée, et j’aime beaucoup ce que vous avez fait. »
Commencer une relation avec sa mère sur un mensonge… c’était juste merveilleux, n’est-ce pas ? Je m’appuyais un peu plus sur le comptoir, mon autre bras rejoignant le premier et je lui offrais un nouveau sourire, un de connivence.
« À moins qu’il y ait une autre rouquine qui fasse ça ici ? Et qui s’appelle Lyla. »
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: downtown l.a.+