The day I realized / Pv Liu

 ::  :: downtown l.a.
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : En grand questionnement
• occupation : Chirurgien
• quartier : Downtown l.a
• avatar : Julian Morris
• crédits : Tearsflight
• messages : 115
Dim 2 Sep - 9:47
The day I realized
Liu & Adam



Adam fut réveillé par les premiers rayons du soleil qui transpercèrent la fenêtre du salon, le tirant de son étrange sommeil. Il ouvrit les yeux, et réalisa qu’il ne se trouvait pas dans son lit, mais toujours sur le canapé. Sa tête reposait sur celle de Liu, qui s’était endormi la veille sur son épaule, juste après le repas. Ils n’avaient pas échangés un mot, le garçon était juste venu contre lui et s’était assoupi. Craignant de le réveiller, et savourant ce contact bien plus qu’il ne l’aurait jamais avoué, Adam avait simplement posé sa tête sur la sienne, avait inspiré longuement l’odeur de ses cheveux et s’était lui-même endormi. Le réveil promettait d’être étrange, il ignorait s’il voulait se confronter à cela maintenant alors qu’ils avaient un rendez-vous ce soir. Le médecin s’écarta donc doucement, et alla se préparer pour sa journée, un sourire un peu idiot aux lèvres, sourire qui ne le quittait plus depuis la veille. Il ne parvenait pas à se souvenir de la dernière fois que son coeur s’était senti aussi léger. Cela faisait un bien fou.

La journée sembla interminable au jeune homme, il ne parvenait pas à se concentrer pleinement sur ce qu’il faisait. Sa collègue Janet se moqua de lui lorsqu’il manqua d’oublier un scalpel dans la jambe d’un patient qu’il était en train de refermer. Elle le taquina en sous entendant qu’il devait avoir la tête ailleurs, avec un clin d’oeil malicieux, ce qui le fit rougir. Puis elle lui proposa de nouveau de prendre un café. Cette fois, Adam réalisa qu’il était dans une curieuse position. D’une façon complètement incongrue, il répondit qu’il avait un rendez-vous ce soir, avec un charmant garçon, ce qui eut le don de faire changer de couleur le visage de la jeune fille. C’était gênant, mais extrêmement libérateur. Il se doutait que d’ici quelques heures, cet espèce de coming out professionnel aurait fait le tour de l’hôpital, mais il s’en fichait. Tout ce qu’il voulait, c’était rentrer chez lui et se préparer pour la soirée qui l’attendait. Il n’avait aucune idée des plans de Liu, et espérait simplement que tout ceci ne serait pas trop gênant.

Une fois de retour à la maison, et après avoir câliné Rainbow quelques minutes, il se jeta dans la salle de bain, et prit une longue douche. L’odeur de l’hôpital, du sang et du désinfectant, ce n’était pas le plus sexy. Il passa ensuite une demi heure devant sa penderie à contempler sa garde robe. Un t-shirt et un jean ? C’était le style le plus simple, mais il ne voulait pas avoir l’air simple. Un cardigan ? Trop gay. Décidément trop gay. Il opta finalement pour sa chemise à carreau et sa veste en tweed, que Liu avait qualifié de ringarde, une fois. Très bien, il avait le droit d’être ringard ce soir. Il retourna ensuite dans la salle de bain, pour se coiffer, se brosser les dents pour la troisième fois en une heure, et vérifier qu’il était convenable. Il avait entendu Liu rentrer, entre temps, pendant qu’il cherchait quoi se mettre. Adam regarda sa montre, il était déjà 19h. Il poussa un petit soupir pour se donner du courage, et quitta la salle de bain pour se planter dans le salon.

-  Liu ? Je suis prêt. Enfin si le rencard tient toujours, bien sûr.

L’idée que son ami souhaite soudainement annuler lui tordit l’estomac d’inquiétude d’un seul coup. Et si Liu avait réalisé que c’était une erreur ? Et s’il voulait revenir en arrière ? Adam tâcha de ne pas penser à cela, et se tourna vers le garçon.


_________________
I may not be brave or strong or smart
But somewhere in my secret heart
I know love will find a way, anywhere I go

 
Icons by aslaug
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 25 ans, c'est bon, il a un quart de siècle
• côté ♥ : trop vide
• orientation : trop gay
• occupation : prof d'une classe de maternelle
• quartier : downtown l.a
• avatar : stymest
• crédits : ava : sheeran gif : tumblr
• messages : 128
Dim 2 Sep - 19:20
Aujourd'hui, j'avais l'impression que même le temps était contre moi. Un miracle était arrivé et avait transformé les journées de 24h en 45h. Juste pour me faire chier. J'avais passé toute la matinée à me détruire l'esprit, histoire de trouver quoi faire pour notre rendez-vous. Parce que non, je n'avais toujours aucune idée à ce moment-là, d'où j'allais emmener Adam. C'était un problème. Qui fut réglé à la pause déjeuner, par ma collègue. La seule avec qui je parlais, en fait... Une sorte d'asociale comme moi. T'as pensé à quoi, pour le moment ? Les bases, je dirais. Restaurants chic : je suis pas assez classe. Cinéma : je risque de le zapper total si le film est bien. J'ai même pensé à un fast food. Je pense que tu vois pourquoi c'est un non... Elle acquiesça, avant de se mettre à réfléchir. Il est allergique au poisson cru ? Je fronçais les sourcils, haussant les épaules. Normalement, non. Il a déjà mangé des sushis avec moi sans rien avoir... Elle frappe dans ses mains, c'est limite si elle crie. Bah voilà ! Je penche la tête, pas sûr de comprendre où elle veut en venir. De quoi, voilà ? Facepalm. Elle soupire, comme si j'étais un cas désespéré. Ce qu'elle doit sûrement penser... Elle aurait pas tort, ceci dit. Des sushis, King. Des sushis... Elle avait pas tort, la vieille. C'était pas une si mauvaise idée. C'est pas McDonald's, déjà, alors ça pouvait qu'être bien, pas vrai ?
J'étais tellement heureux de rentrer à la maison. Tellement, que je suis rentré peut-être un poil plus tard parce que je cherchais un truc spécial. Pour continuer de faire plus romantique et kitsch. Une autre idée de ma collègue. Faudrait que je l'appelle, si j'ai la chance d'avoir un second rencard... J'suis arrivé en courant presque, claquant la porte d'un coup et balançant mes affaires sur la table de la cuisine. J'ai même pas lancé un regard à Adam, qui sortait de je ne sais où, tout préparé. Liu ? Je suis prêt. Enfin si le rencard tient toujours, bien sûr. Je lui ai juste lancé une phrase, avant de me ruer dans ma chambre, puis la salle de bain. Laisse moi juste le temps d'me préparer et on s'en va, ok ? J'attendais même pas de réponse. Je me dépêchais de me nettoyer, avant de m'habiller. Simple, habituel, classe sans l'être. Jean, tee-shirt et chemise ouverte. Ca irait pour ce soir, même si le tout était relativement sombre. Pour changer, tiens... Je sortais de la salle de bain, toujours en marchant rapidement, mes chaussures à la main. J'allais m'asseoir sur le canapé pour les mettre avant de repartir dans ma cuisine. Caché dans un sac, je sortis un bouquet, petit, simple, jaune et blanc principalement. Parce que le rose, c'est moche. Aussi moche que Mina. Mina qui portait du rose parce qu'elle était un cliché de fille. Je le mettais sous le nez d'Adam, rougissant. Dis un truc à propos de ça et tu seras enterré dans le jardin. C'était déjà assez gênant d'offrir des fleurs à quelqu'un comme ça...
Et finalement, parce que je l'avais attendu toute la journée, on était partis. J'essayais de pas trop parler sur la route, encore trop gêné par le bouquet. Puis, une fois à quelques mètres de notre destination, je me plaçais devant lui. Ferme les yeux. Je te fais confiance, tu triches pas. Je lui faisais réellement confiance. Je pris le bout de sa manche, sans toucher sa main. Et le guidait vers le restaurant. Une fois devant. C'est bon, tu peux ouvrir... J'espérais vraiment qu'il était pas allergique au poisson et que j'l'avais juste oublié...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : En grand questionnement
• occupation : Chirurgien
• quartier : Downtown l.a
• avatar : Julian Morris
• crédits : Tearsflight
• messages : 115
Dim 2 Sep - 20:27
The day I realized
Liu & Adam



Liu s’était rué dans sa chambre sans un mot, filant comme une furie. Adam haussa un sourcil, se demandant quel mouche avait piqué son ami. Il était plutôt du genre nonchalant, d’habitude. Était-ce le rendez-vous qui le mettait dans cet état ? Et aurait-il été absurde de l’espérer, secrètement ? Le garçon lui répondit en sortant tout aussi rapidement de sa chambre pour se glisser dans la salle de bain.

- Laisse moi juste le temps d'me préparer et on s'en va, ok ?

Le jeune homme esquissa un sourire, amusé par l’attitude pressée de son comparse. Il attendit, le dos appuyé contre le mur du salon, essayant d’avoir l’air calme et décontracté. Il était bien trop nerveux pour un simple dîner avec son meilleur ami. Meilleur ami pour qui il avait des sentiments grandissants, absolument évidents et peut-être partagés. Rien n’était encore sûr pour la dernière partie. Certes Liu avait été à l’origine de l’invention, mais peut-être était-ce simplement amical. Enfin, il y avait tout de même peu de risque que le cas, mais Adam gardait cette petite crainte enfouit en lui.

Cette crainte disparu lorsqu’il vit celui qui faisait s’affoler son coeur sortir de la salle de bain et se diriger vers le canapé pour enfiler ses chaussures. Adam sentit le rouge lui monter aux joues lorsqu’il constata qu’il le dévisageait, ne pouvant s’empêcher de le trouver absolument à tomber. Il se força à détourner le regard, pour jeter un oeil à son téléphone, négligemment. Avoir l’air cool et décontracté. Il leva subitement la tête en voyant Liu s’avancer vers lui, un petit bouquet blanc et jaune à la main, tendu vers lui. Adam resta sans voix, attrapant timidement les fleurs sans savoir quoi dire.

- Dis un truc à propos de ça et tu seras enterré dans le jardin.

Il eut un rire, sachant très bien que le garçon ne plaisantait qu’à moitié. Des fleurs, donc. Ce n’était vraiment pas amical. Non, ou alors c’était des fleurs d’amitié. C’était vraiment la pire idée du monde, des fleurs d’amitié. Adam ria de nouveau, de sa propre pensée. Il venait de réaliser qu’il avait vraiment un rendez-vous avec Liu. Un vrai rendez-vous, pas un espèce de malentendu gênant.

-  Liu je… Merci, elles sont superbes. Vraiment.

Il attrapa rapidement un vase pour les mettre à l’intérieur, et rejoignit son ami qui l’attendait dehors. Son ami, qui venait de lui offrir des fleurs. Et voilà qu’il souriait de nouveau comme le benêt qu’il était. Durant le trajet, il fut fortement tenté de lui prendre la main, mais quelque chose l’en empêcha. Sans doute le fait que Liu semblait faire des efforts pour garder une certaine distance entre leur deux corps, ce qui le frustrait. Il ne pouvait cependant rien faire contre ça, le garçon détestait être touché. Comment ferait-il pour se rapprocher de lui ? Il n’y avait jamais vraiment pensé, mais à présent cette idée le tracassait. Il tâcha de l’écarter, et de se concentrer sur l’instant présent. Après quelques minutes de marche, Liu se planta devant lui, le forçant à s’immobiliser.

- Ferme les yeux. Je te fais confiance, tu triches pas.

Adam hocha la tête, ne sachant pas trop à quoi s’attendre. Une surprise ? Il se laissa guider, yeux clos, se fiant à son ami.

- C'est bon, tu peux ouvrir... Dit-il quelques instants plus tard.

Le médecin obéit et se découvrit face à un restaurant de sushis, qui semblait plutôt branché et moderne. Adam sourit, et se tourna vers Liu. Il devait admettre qu’il était agréablement surpris par le choix du garçon. Le connaissant, il avait imaginé quelque chose de moins traditionnel.

- Super idée les sushis ! Je n’en ai pas mangé depuis une éternité !

Il poussa la porte et fit un signe à son rendez-vous - comme il était étrange de l’appeler ainsi - de rentrer. Ils s’installèrent à une petite table, l’un face à l’autre, et s’armèrent de leur carte. Adam se concentra sur le choix du menu, essayant de ne pas trop penser à tout ce qui faisait tourbillonner ses pensées en cet instant. Ce n’était pas chose aisée, il devait le reconnaître. Surtout dans l’optique où il voulait simplement le dévorer du regard pendant des heures. Il leva finalement la tête pour déclarer :

- Tu veux partager un plateau ? Les duo ont l’air pas mal, variés. Il lui montra la page qu’il consultait. Oh et… Tu es vraiment charmant comme ça. Ajouta-t-il en prenant son courage à deux mains.

La serveuse vint vers eux, visiblement prête à prendre leur commande pour les boissons. Adam consulta son ami du regard, ne sachant pas trop ce qu’il préférait faire. Avoir un peu d’alcool dans le sang l’aiderait à se détendre, il lui demanda donc :

- Tu veux du vin ? Ou du saké ?

Ils étaient dans un restaurant japonais, après tout ! Autant en profiter.


_________________
I may not be brave or strong or smart
But somewhere in my secret heart
I know love will find a way, anywhere I go

 
Icons by aslaug
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 25 ans, c'est bon, il a un quart de siècle
• côté ♥ : trop vide
• orientation : trop gay
• occupation : prof d'une classe de maternelle
• quartier : downtown l.a
• avatar : stymest
• crédits : ava : sheeran gif : tumblr
• messages : 128
Lun 3 Sep - 15:43
Super idée les sushis ! Je n’en ai pas mangé depuis une éternité ! J'me suis retenu de lui répondre que l'idée était pas de moi. Ca aurait tout cassé, j'en suis sûr. J'me suis contenté de sourire pendant qu'il entrait dans le restaurant. Je le suivais quand il me fit signe. On s'est assis à une table, en face l'un de l'autre et je dois avouer que c'est la première fois que ça m'a fait bizarre. D'être face à lui. A table. Faut que j'arrête d'y penser. Je me saisis de la carte et regardait un peu tout ce qui était proposé. Beaucoup trop de choix, bordel. J'me souvenais même pas qu'il y avait autant de sortes de sushis ! Ca devait faire longtemps que, moi non plus, j'avais pas mangé de sushis... Tu veux partager un plateau ? Les duo ont l’air pas mal, variés. Il me montra une page, sur sa propre carte. J'allais lui répondre par la positive quand il rajouta un petit commentaire. Oh et… Tu es vraiment charmant comme ça. Commentaire qui me fit rougir, ce qui ne me plaisait pas réellement. Cette situation me paraissait déjà assez gênante et inhabituelle comme ça. Je comprenais enfin ce qu'un poisson hors de son milieu naturel ressentait. Et c'était pas forcément plaisant. On aurait pas pu faire un rendez-vous à la maison, en fait ? Je... Merci, Adam. Toi aussi, t'es... Je me raclais la gorge. Non, là, je non. Je pourrais toujours lui dire plus tard, non ? Ouais, on peut partager un plateau, si tu veux. Tant que tu me piques pas les miens... A comprendre : on partage également et je peux te piquer tes sushis, mais approche tes baguettes trop proches de ma parcelle et t'es un homme mort. Une serveuse arriva pour savoir ce qu'on allait boire. J'échangeai un regard avec Adam. Euh... Proposition d'Adam en approche. Tu veux du vin ? Ou du saké ? Ah d'accord, il veut commencer direct. Moi qui pensais prendre un truc simple pour commencer, c'est raté. Mais si on boit aussi tôt, il y a plus de chances pour qu'on se souvienne pas de ce rencard le lendemain. Et c'est pas vraiment ce que je veux... Sinon, on va devoir refaire un premier rendez-vous le lendemain et non merci. Je... pensais commencer par un soda, en fait. Un truc simple, quoi. J'essaie de lui faire comprendre sans réellement le dire. Puis je rajoute, je me reprends. Faut pas qu'il se sente contraint à cause de moi. Mais si tu veux prendre du vin ou du saké, vas-y, hein, je t'oblige pas à m'accompagner au coca. Je t'en piquerais peut-être un peu, même... A comprendre : je vais cracher dans ton verre et te faire des baisers langoureux indirects en espérant que tu aimeras ça. Faut vraiment que j'arrête de penser des trucs avec une seconde pensée derrière...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : En grand questionnement
• occupation : Chirurgien
• quartier : Downtown l.a
• avatar : Julian Morris
• crédits : Tearsflight
• messages : 115
Lun 3 Sep - 17:46
The day I realized
Liu & Adam



Les joues du garçon se tintèrent soudainement de rouge face au compliment d’Adam, ce qui fit sourire ce dernier. Des fleurs, du flirte, un restaurant… Beaucoup de choses inédites entre les deux jeunes hommes, ce soir. Le médecin avait l’impression d’avancer en plein brouillard, à l’aveugle. C’était un peu effrayant, mais il ne voulait pas faire marche arrière.

- Je... Merci, Adam. Toi aussi, t'es…

Il attendit la suite, qui ne vint pas. Adam ne put s’empêcher d’esquisser un sourire, à la fois amusé et également attendri. Liu était gêné, il le voyait bien, et une part de lui s’inquiétait pour son embarras. Et si tout ceci était une erreur ? Leur amitié était une des choses les plus importantes et précieuses de sa vie, et elle marchait très bien. Et si, en tentant de construire autre chose, ils perdaient leur complicité ? Et si tout devenait compliqué ? Et si le malaise subsistait ? Adam essaya d’écarter ces pensées, et de se focaliser sur la chose la moins difficile : choisir ce qu’ils allaient manger.

- Ouais, on peut partager un plateau, si tu veux. Tant que tu me piques pas les miens...

Le jeune homme sourit, son inquiétude toujours présente dans un coin de son esprit. Il tenta d’accrocher le regard de son ami, espérant y trouver les réponses, mais celui-ci venait de lever les yeux vers la serveuse. Ah oui, les boissons.

- Je... pensais commencer par un soda, en fait. Un truc simple, quoi. Mais si tu veux prendre du vin ou du saké, vas-y, hein, je t'oblige pas à m'accompagner au coca. Je t'en piquerais peut-être un peu, même...

Adam hocha la tête, sans se départir de son expression enjouée, et demanda à la demoiselle un coca pour son ami, et un verre de vin pour lui. Il en profita pour commander les sushis, qui arriveraient d’ici une petite demi heure. La serveuse revint très vite pour déposer leurs deux verres devant eux, puis disparu vers la cuisine. Adam la suivit du regard, se demandant si elle avait compris qu’il s’agissait d’un rendez-vous. Il avait eu la vague impression qu’elle leur avait lancé un drôle de regard, mais peut-être était-ce juste son imagination. Il attrapa son verre et en but une petite gorgée, savourant l’arôme du liquide pourpre.

- Il est très bon. Tu veux goûter ? Il lui tendit son verre.

Pendant qu’il passait sa langue sur sa lèvre pour récupérer une larme de vin, il songea à engager la conversation. Ce n’était pas vraiment un rendez-vous ordinaire, il ne pouvait pas juste poser les questions d’usage, il savait déjà tout de Liu. Et le draguer ouvertement n’avait pas été concluant, l’instant d’avant. Il devait bien y avoir un moyen de détendre l’atmosphère…

- J’ai failli oublier un scalpel dans la jambe d’un patient aujourd’hui, lâcha-t-il alors. T’imagine pas la tête de ma collègue quand elle m’a vu le récupérer alors qu’on était sur le point de refermer !

Il eut un petit rire. Ce genre d’histoire amusait généralement Liu, peut-être cela les détendraient-ils tous les deux.

- Avec notre nuit sur le canapé, je n’étais pas au top de mes capacités, j’avoue. Ajouta-t-il. Et puis… Je pensais sans doute un peu trop à ce soir.

Etait-ce une bonne idée d’évoquer le fait qu’ils avaient dormi ensemble ? Bon, de façon très chaste, évidemment, mais il y avait quelque chose d’assez intime dans ce qu’il s’était passé, non ? Adam l’avait en tous cas ressenti ainsi. Il ne détourna pas le regard, malgré les petites rougeurs à ses joues, et décida d’assumer pleinement ses paroles.



_________________
I may not be brave or strong or smart
But somewhere in my secret heart
I know love will find a way, anywhere I go

 
Icons by aslaug
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 25 ans, c'est bon, il a un quart de siècle
• côté ♥ : trop vide
• orientation : trop gay
• occupation : prof d'une classe de maternelle
• quartier : downtown l.a
• avatar : stymest
• crédits : ava : sheeran gif : tumblr
• messages : 128
Mer 5 Sep - 23:01
Adam finit par prendre du vin. Du vin avec des sushis. Je trouvais ça un peu étrange, comme mélange, mais qui étais-je pour juger ? J'allais boire du coca avec du sushis, c'était sûrement étrange pour quelqu'un. Puis il faisait ce qu'il voulait, aussi. La serveuse revint avec nos boissons, et Adam la regarda jusqu'à ce qu'elle disparaisse en cuisine. Je fronçais les sourcils, il se souvenait de notre rendez-vous, là ? Quand son attention revient enfin sur moi, c'est pour me proposer de goûter son jus de raisin. Il est très bon. Tu veux goûter ? Je hausse les épaules avant de prendre son verre doucement. Je trempe tout juste le bout de mes lèvres dans le liquide. J'suis pas grand amateur de vin. J'ai toujours l'impression d'être un gamin à qui on fait goûter le plus délicat des plats. Pour moi, y a rien de spécial, et je me retrouve juste à répéter l'avis des autres dessus. Jamais compris les gens qui boivent du vin... T'as raison, il est très bon. Mais je te le laisse... M'en propose plus. Je sais pas apprécier ce truc.
Je pensais qu'il y aurait un silence gênant, entre nous. Parce qu'on parle de quoi, sérieusement, dans un rendez vous ? Avec quelqu'un qu'on connaît très bien, en plus de ça ! Je commence à prendre une gorgée de ma propre boisson. Histoire d'enlever le goût de celle d'Adam. J’ai failli oublier un scalpel dans la jambe d’un patient aujourd'hui. T’imagine pas la tête de ma collègue quand elle m’a vu le récupérer alors qu’on était sur le point de refermer ! Alors celle-là, j'm'y attendais pas. Je fais des efforts pour pas tout recracher sur mon... rendez-vous. Ca fait très bizarre de dire ça. J'arrive difficilement à avaler, avant de rigoler. Ce genre de trucs, ça me fait toujours rire. Mais oublier un truc pareil, c'est bizarre. Ca se voit de loin, un scalpel, non ? Wow, tu devais être vachement distrait... Un petit commentaire qui passe inaperçu, signe que je l'écoute attentivement. Mon menton repose dans la paume de ma main et je le regarde, pour savoir ce qu'il va dire après. Avec notre nuit sur le canapé, je n’étais pas au top de mes capacités, j’avoue. Et puis… Je pensais sans doute un peu trop à ce soir. Je sens le rouge me monter aux joues. Ah. Oui. Cette nuit. J'étais tellement crevé que j'me suis endormi sans même faire gaffe. J'me suis réveillé deux secondes quand Adam s'est levé, avant de me rendormir. Je pensais que j'avais rêvé... Et surtout, je m'en veux un peu de l'avoir forcé à rester dormir sur le canapé. Surtout en sachant le résultat. Je me raclais la gorge avant de me redresser un peu. J'suis désolé de t'avoir forcé à subir le canapé. T'as bien dû regretter ton lit, pas vrai ? Je rigole avant de continuer, en me remémorant les faits de ce matin. Si ça peut te rassurer, t'étais pas seul à stresser. Et j'ai fait mon lot de conneries aussi. Oui, enfin, les petits ont failli provoquer plus d'une catastrophe parce que j'étais dans la lune. Mais rien de grave n'était arrivé, donc ça allait. Enfin, c'était pas au niveau grave-scalpel-oublié, hein Adam ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : En grand questionnement
• occupation : Chirurgien
• quartier : Downtown l.a
• avatar : Julian Morris
• crédits : Tearsflight
• messages : 115
Jeu 6 Sep - 10:13
The day I realized
Liu & Adam



Etrangement – ou peut-être d’une façon tout à fait logique en vérité – les craintes qu’Adam avait eu plus tôt se dissipèrent un peu lorsqu’il entendit le rire de son ami. Certaines choses allaient changer, dans leur relation, c’était indéniable et c’était ce qu’il voulait. Mais d’autres resteraient comme elles étaient. Adam n’avait pas besoin de jouer un jeu avec Liu, il n’avait qu’à être lui-même, se laisser aller, et voir où cela le mènerait. Il en avait assez d’avoir peur. Il se détendit, presque imperceptiblement, et se perdit un instant dans la contemplation du garçon, qui l’observait sa tête reposant dans la paume de sa main. Son rougissement trahissait son ressenti, ce qui amusa le jeune homme.

- J'suis désolé de t'avoir forcé à subir le canapé. T'as bien dû regretter ton lit, pas vrai ? Si ça peut te rassurer, t'étais pas seul à stresser. Et j'ai fait mon lot de conneries aussi.

L’idée de ne pas avoir été le seul perturbé par la perspective du rendez-vous le rassurait, d’une certaine manière. Il avait peur d’avoir accordé peut-être trop d’importance à cette soirée, d’y avoir mis trop d’espoir. Après tout, il s’était peut-être finalement trompé sur les intentions de Liu. Mais les fleurs, son petit air jaloux quand il avait observé la serveuse, et sa façon de le regarder… Non, il ne s’était pas trompé. Adam sourit, prit soudain d’une assurance qui l’étonna lui-même. Il se pencha un peu vers le garçon, s'appuyant sur ses avants bras, frustré par cette table qui les séparait, et répondit à voix basse :

- Non, je n’ai rien regretté pour tout te dire. On remet ça quand tu veux.

Un peu séducteur, un peu intimidé, Adam ne bougea pas cependant, ne pouvant détacher son regard de celui qui lui faisait face. Il en venait à oublier le restaurant, les personnes autour d’eux, la serveuse et son regard un peu bizarre. Il n’y avait plus qu’eux en cet instant, et cela lui convenait très bien. Il reprit, parlant toujours sans élever la voix :

- Je serai très curieux d’entendre les bêtises que tu as faites. Tu n’as enfermé aucun enfant dehors j’espère ! ajouta-t-il avec espièglerie.

Alors, tout tranquillement, il fit glisser sa main sur la table vers Liu, paume ouverte. Il avait pensé au contact de sa peau toute la journée, se souvenant de la douceur de ses doigts lorsqu’il lui avait pris la main, la veille, et de l’odeur de ses cheveux, qui l’avait envoûté toute la nuit. Il avait conscience que c’était difficile pour son ami, mais peut-être que petit à petit, minuscule contact après minuscule contact, il pourrait le toucher sans que ce dernier ne souffre. Adam l’espérait.

- Je me sens beaucoup moins nerveux maintenant en tous cas. Et toi ?

C’était vrai. Son cœur battait férocement, et ses joues viraient à l’écarlate un peu trop vite, mais la peur s’éloignait.



_________________
I may not be brave or strong or smart
But somewhere in my secret heart
I know love will find a way, anywhere I go

 
Icons by aslaug
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 25 ans, c'est bon, il a un quart de siècle
• côté ♥ : trop vide
• orientation : trop gay
• occupation : prof d'une classe de maternelle
• quartier : downtown l.a
• avatar : stymest
• crédits : ava : sheeran gif : tumblr
• messages : 128
Sam 8 Sep - 0:10
Adam se rapprocha un peu plus de moi. Limite à mettre les coudes sur la table. J'ai un mouvement de recul et mon dos se cogne rapidement au dossier de la chaise. Il va pas m'embrasser ou me sauter dessus, quand même ? Non, je n’ai rien regretté pour tout te dire. On remet ça quand tu veux. Je peux pas m'empêcher d'imaginer la scène. Nous deux, sur le canapé, à dormir l'un sur l'autre par soi-disant manque de place. Sauf que ce serait prévu, cette fois. Je sais pas si je serais prêt. C'était pas fait exprès, cette nuit, et je peux pas continuer éternellement de le toucher. Viendra un jour où ça passera plus... On verra ça plus tard, tu veux bien ? C'était pas un non. Mais c'était pas un oui. Je l'aimais vraiment bien, et je voulais pas commencer à le décevoir, s'il se trouvait que je sois dans l'incapacité de... dormir avec lui. Ca semblait tellement idiot, dit comme ça. Je serai très curieux d’entendre les bêtises que tu as faites. Tu n’as enfermé aucun enfant dehors j’espère ! Je roule des yeux. Enfermer un enfant dehors ? Sérieusement ? C'est pas mon genre, voyons. Encore moins quand il pleut. Je prends un faux air vexé, la main sur le coeur. Moi ? Comment oses-tu ? Je ne ferais jamais une chose pareille, voyons ! Je me mets à rigoler, la tête baissée sur la table. Tiens, quelqu'un a dû essayer de graver un truc dedans mais s'est foiré et a fini par faire des points. Des touts petits points très moches. Non, à part un peu de peinture par terre, y a pas eu de réelle catastrophe. C'était surtout de l'inattention, je faisais pas gaffe à ce que les enfants faisaient, derrière moi. C'est pas comme oublier un scalpel dans quelqu'un... Bam, une petite pique pour te rappeler que tes erreurs sont plus graves que les miennes. Faudrait pas trop que je fasse le malin, en fait. Vu l'histoire qu'il y a derrière. Faudrait aussi que je lui dise, en mode hey, au fait, tu vois le gars qui te chauffait un peu avant de te laisser tomber telle une sombre merde ? bah c'était moi. Je sais pas comment aborder ce sujet, mais je sais déjà que ça va me retomber dessus...
Perdu dans mes pensées, j'vois à peine sa main qui s'approche. Seul le mouvement me fait réagir. Elle aurait pu apparaître magiquement que j'aurais rien remarqué. Je relève la tête vers lui. J'imagine qu'il veut que je lui donne la main. Ou que je fasse un truc avec, au moins. J'avoue que j'ai envie d'approcher mes doigts des siens mais... je sais pas, j'ai encore peur que ça me blesse, même après les plusieurs tentatives que j'ai faites. Je fais mine de boire mon verre, histoire de gagner du temps. Je me sens beaucoup moins nerveux maintenant en tous cas. Et toi ? Mais comment fait ce mec pour me faire fondre comme ça ? Ca devrait pas être permis, merde ! Je repose mon verre et pose mes doigts timidement sur le bout des siens. J'suis prêt à me brûler pour lui, s'il le faut. Ca sera désagréable, mais ça en vaudra la peine. Enfin, un peu au moins. Je passe mes doigts sur la paume de sa main, ouverte et dessine des courbes. C'est amusant, en fait. J'aime bien... Je peux pas être nerveux avec toi. Je l'étais juste ce matin, quand j'avais aucune idée de ce qu'on allait faire ou de si ça te plairait... Je lui souris doucement. Je me sens bien. Et j'espère que c'est son cas aussi. J'espère que rien n'arrêtera ce moment magique. Et surtout pas ce que je dois lui révéler un jour ou l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 28 ans
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : En grand questionnement
• occupation : Chirurgien
• quartier : Downtown l.a
• avatar : Julian Morris
• crédits : Tearsflight
• messages : 115
Sam 8 Sep - 11:14
The day I realized
Liu & Adam



Le mouvement de recul de Liu fait un peu mal, il faut le reconnaître. Adam tâcha de ne rien laissait paraître, mais sa soudaine confiance n’allait pas faire long feu si le garçon réagissait de la sorte.

- On verra ça plus tard, tu veux bien ?

Nouveau coup douloureux. Cette fois, le jeune homme détourna le regard l’espace d’une seconde. La crainte de s’être trompé sur les intentions de son ami revint au galop. Avait-il mal interpréter ses propos ? Pensait-il qu’il lui proposait autre chose, de beaucoup moins chaste ? Adam se força à éloigner ces pensées de son esprit, et à calmer l’angoisse qui revenait. Pendant un bref instant, il eut envie de se lever et de disparaître. Qu’est-ce qu’il lui avait prit, de vouloir flirter de la sorte ? Il se força néanmoins à rester dans sa même posture, penché en avant vers Liu, sans perdre son sourire. Ses yeux devaient cependant clairement exprimer ses inquiétudes.

- Moi ? Comment oses-tu ? Je ne ferais jamais une chose pareille, voyons ! Non, à part un peu de peinture par terre, y a pas eu de réelle catastrophe. C'était surtout de l'inattention, je faisais pas gaffe à ce que les enfants faisaient, derrière moi. C'est pas comme oublier un scalpel dans quelqu'un...

Le médecin l’accompagna dans son rire, se détendant un peu. Ce rendez-vous était vraiment un enchaînement de montagne russe. Il avait tantôt l’impression de plaire réellement au garçon, et tantôt de le dégoûter. Liu n’était pas le plus facile à cerner ! Comment était-il supposé adapter son attitude ? Il n’y avait pas de mode d’emploi pour draguer son meilleur ami, et encore moins lorsque le meilleur ami en question souffrait au contact d’autres êtres humains. Adam n’avait vraiment pas eu son crush sur la bonne personne. Il vit le regard de Liu sur sa main, et songea qu’il allait peut-être simplement l’ignorer. Ce serait un nouveau coup dans l’estomac. Pouvait-il l’encaisser ? Il fut cependant surpris de voir les doigts du garçon s’approcher, effleurer les siens, si doucement. Les doigts vinrent ensuite caresser sa paume, et Adam sentit une chaleur intense se diffuser dans sa cage thoracique.

- Je peux pas être nerveux avec toi. Je l'étais juste ce matin, quand j'avais aucune idée de ce qu'on allait faire ou de si ça te plairait...

Le sourire de Liu le fit chavirer et une fois encore toutes ses craintes s’envolèrent. Il devait se montrer compréhensif, et patient. Il voulait plus, bien plus qu’un simplement effleurement de doigt, mais c’était ce que Liu pouvait lui offrir en cet instant, alors il s’en contenterait, avec un immense plaisir. Se perdant dans le regard de son interlocuteur - ce qui devait lui donner un air très niais mais cela lui importait bien peu - il répondit :

- Ça me plait, beaucoup. Parlait-il du rendez-vous ou du garçon ? Je suis content que tu m’ai invité.

Aurait-il eu le courage de le faire, lui ? Sans doute, au bout d’un moment. Il avait passé tellement de temps à repousser ce qu’il ressentait, persuadé que ce ne serait jamais réciproque, que l’ouverture soudainement de cette possibilité lui faisait un peu perdre la tête. Il voulait garder les doigts de Liu dans sa paume pour toujours, que son sourire ne s’efface jamais. De sa main libre, Adam attrapa son verre de vin et en but une nouvelle petite gorgée.

- La prochaine fois ce sera mon tour de te surprendre. Sauf si tu as peur de mon âme de romantique invétéré ! Je sortirai le grand jeu, attention !

Il lui fit un clin d’oeil avec un sourire amusé, songeant déjà à ce qu’il pourrait préparer pour impressionner Liu. Un repas aux chandelles, concocté par ses soins, avec lumière tamisée et musique. Le genre de truc qui ferait fuir le garçon en courant, sans nul doute. Sauf peut-être s’il remplaçait le repas par des pizza. Il trouverait bien un juste milieu dans ce qui leur plaisait à tous les deux pour faire le rendez-vous idéal.

- Pas trop embarrassé d’être vu avec quelqu’un d’aussi ringard ?

Il fit tourner son verre d’une façon faussement chic en prenant un petit air huppé, que son sourire espiègle trahissait. Sa veste en tweed et sa chemise à carreau devaient en rajouter davantage, mais Adam assumait son style de presque trentenaire. Il regarda Liu, avec ses vêtements décontractés mais classes, et songea qu’ils formaient vraiment un duo bien peu assorti. Ne disait-on pas que les contraires s’attirent ? Car en cet instant, le médecin était extrêmement attiré.



_________________
I may not be brave or strong or smart
But somewhere in my secret heart
I know love will find a way, anywhere I go

 
Icons by aslaug
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 25 ans, c'est bon, il a un quart de siècle
• côté ♥ : trop vide
• orientation : trop gay
• occupation : prof d'une classe de maternelle
• quartier : downtown l.a
• avatar : stymest
• crédits : ava : sheeran gif : tumblr
• messages : 128
Lun 17 Sep - 20:53
Ça me plait, beaucoup. Je suis content que tu m’ai invité. J'enlève ma main de la sienne et croise les bras, à plat sur la table. Pas que le contact soit dérangeant. Plus parce que ça devenait énervant et que je savais pas trop quoi faire à part ça. J'avais peut-être aussi un peu peur que ça finisse par revenir. La douleur. Mais plutôt crever que de me l'avouer. Je rigolais légèrement à sa phrase. Tu penses que ça aurait servi à quelque chose, un rencard avec toi, si t'es pas là ? Parce que, on est bien d'accord que c'en était un. De rencard. J'arrivais toujours pas à y croire, d'ailleurs. Comment un homme comme lui pouvait accepter de se faire embarquer dans un truc pareil avec un gamin comme moi. Comment le gars qui prenait un verre de vin avec ses sushis était-il tombé possiblement amoureux de celui qui prenait un simple soda ? Il était tout ce que j'étais pas. Raffiné, intelligent, gentil, parfait en résumé. Puis moi... J'étais moi. Une sorte de gros contraire de sa perfection. Comment on faisait pour cohabiter, déjà ? Là, ça m'échappait... La prochaine fois ce sera mon tour de te surprendre. Sauf si tu as peur de mon âme de romantique invétéré ! Je sortirai le grand jeu, attention ! Je roule des yeux en imaginant le genre de rendez-vous qu'il pourrait organiser. J'espère franchement qu'il espère pas me traîner dans un restaurant chic et select. Même en smoking, on me refuserais, j'suis sûr. Ou alors, il se contentera d'un truc plus simple. Genre dîner à la maison, préparé avec soin, sûrement des bougies et une musique d'ambiance, le connaissant. J'me retrouve déjà à rêver d'une soirée pareille. Mais, bien évidemment, les pensées négatives reviennent au galop. Il t'invitera à que dalle, après que tu lui ai dit la vérité. Continue de rêver. Je continue de sourire, malgré ces pensées vachement joyeuses et décide de combler de paroles le blanc que mes réflexions avaient laissé. On verra au moment venu, d'accord ? Tant que tu me forces pas à manger un de ces plats gastro où t'as rien dans l'assiette... Je dis ça en rigolant, mais je sais qu'il en serait capable, de préparer un truc pareil. Juste pour m'impressionner. Quoi que non, en fait, j'en sais trop rien. J'espère juste pas. Parce que le contenu avant la beauté de l'assiette, c'est bien connu. J'ai pas envie de prendre mon assiette en photo avant d'avaler son contenu en une bouchée. Non merci. Pas trop embarrassé d’être vu avec quelqu’un d’aussi ringard ? Je réponds direct. Je rigole encore un peu, parce que c'est comme s'il venait de lire dans mes pensées. Si j'étais embarassé par ta ringardise, crois moi que je me serais enfui avant même qu'on passe la porte ! Je rigole tellement fort que j'suis obligé de mettre mes mains devant ma bouche, histoire qu'on me regarde pas trop mal. J'suis pas sortable, des fois... Même moi, j'en suis conscient. Mais je sais que non. Je me serais pas enfui. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: downtown l.a.+