Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)

 ::  :: downtown l.a.
avatar


• âge : 31
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : Lesbienne depuis toujours
• occupation : Agent spécial du NCIS
• avatar : Alysha Nett
• crédits : avatar: moi-même; signa: Crazyoilmachine
• messages : 61
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Jeu 30 Aoû - 13:24

   
Fortuitous meeting in unexpected place.
Anahilde & Reggie

   
   
Prenant soigneusement le temps de viser, Reggie leva lentement le bras, avant de lancer le projectile qu'elle tenait et qui finit après une splendide courbe dans la poubelle posée à l'autre bout de la pièce. Tournant sur sa chaise, elle leva les bras dans une pose victorieuse alors que ses collègues poussaient au choix des exclamations de victoire ou de déception « Allez, tu sais ce qu'il te reste à faire. » Lança Reggie à sa collègue qui affichait clairement une mine renfrognée « Tu veux pas plutôt que je te paye? » « Hey, tu ne change pas les termes du marché à la baisse. Et surtout pas après avoir perdu. » La mine visiblement dépitée, l'autre attrapa la veste en cuir posée sur le dossier de sa chaise, avant de la tendre à la blonde, qui l'attrapa en rigolant. Puis après un instant à la contempler, Reggie la rendit à sa collègue, avant de dire non sans se débarrasser du sourire plaqué sur son visage « Tu sais quoi? Garde-là. » « T'es sérieuse? » « Mais à la place c'est toi qui descend à la morgue pendant les trois prochaines semaines. » Sa collègue avait visiblement envie de protester, vu que pour l'une comme pour l'autre l'idée de descendre à la morgue n'était jamais la meilleure partie de leur boulot, mais elle finit par se dire que ça n'était pas si cher payé pour garder sa précieuse veste, car elle finit par tendre la main vers la blonde « C'est bon, t'as gagné. » Et Reggie lui serra vigoureusement la main, avant de jeter un coup d’œil vers l'horloge fixée au mur. À moins d'un énorme coup de malchance, il ne lui restait plus qu'une poignée de minutes à attendre avant que sa journée ne soit finie, et comme elle était à jour sur tous ses rapports et qu'elle n'avait pas de dossier sur le feu, elle prenait son mal en patience comme elle pouvait.
Finalement lorsque l'horloge indiqua dix-huit heures, Reggie bondit de sa chaise et attrapa sa veste avant de saluer rapidement ses collègues, avant de se ruer vers l'ascenseur. Non pas qu'elle considérait son boulot comme un calvaire, mais elle avait des choses à faire et ses longues années d'expérience dans les forces de l'ordre avaient finit par lui apprendre que le boulot avait trop souvent tendance à l'emporter sur le reste, alors quand on avait un truc prévu il valait mieux ne pas trainer. Enfonçant le bouton du parking, Reggie attendit que les portes ne se ferment pour s'empresser de remonter les manches de sa chemise pour laisser apparaitre les tatouages qui couvraient ses avant-bras. C'était sûrement le seul point négatif qu'elle trouvait à son boulot, le fait de ne pas pouvoir s'habiller comme bon lui semblait pour montrer à tout le monde les dessins qui couvraient ses bras. Les portes finirent par s'ouvrir et la jeune femme pénétra dans le parking, avant de sortir les clés de sa voiture, de la déverrouiller et de grimper à l'intérieur. S'assurant qu'elle n'oubliait rien, elle rangea son arme et sa plaque dans la boite à gants, avant de démarrer le moteur. Mais alors qu'elle sortait du parking, elle prit la direction inverse de son domicile, se dirigeant vers l'adresse d'une librairie qu'une amie lui avait conseillée. Reggie voulait remplir un peu sa bibliothèque, qu'elle trouvait tristement vide, et on lui avait conseillé une boutique qui avait l'avantage d'être à la fois bien située et bien fournie.
Le trajet fut relativement rapide malgré l'heure qui sonnait la sortie de boulot pour la plupart des gens, et la blonde réussit sans trop de mal à se trouver une place à quelques mètres de la porte d'entrée de la boutique. Passant cette dernière, Reggie n'eut besoin que de respirer un coup pour savoir qu'elle se trouvait au bon endroit, vu que l'endroit sentait l'encre et le papier. Elle venait là un peu en touriste, vu qu'elle n'avait pas vraiment prit le temps de faire une liste des livres qu'elle pourrait bien avoir envie de lire. Mais elle avait son téléphone, un navigateur internet et une paire d'yeux, alors elle pouvait toujours se renseigner sur les livres qui lui sembleraient intéressants. Ou si elle avait de la chance, elle pouvait toujours trouver quelqu'un pour la renseigner. Après tout, les employés de la boutique devaient bien s'y connaitre en matière de livres tendances. Se mettant à chercher dans les rayons quelqu'un susceptible de l'aider, elle finit trouver la perle rare quand elle vit une jeune femme occupée à ranger des livres dans les rayons. S'approchant doucement, elle toussota légèrement avant de lancer un simple « Bonjour. » pour signaler sa présence, laissant malgré tout à la demoiselle le temps de finir ce qu'elle faisait avant de la bombarder de questions comme elle savait si bien le faire.
   
AVENGEDINCHAINS

_________________

   
LOOKS LIKE A CINNAMON ROLL


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~ Analaconnasse ~


• âge : 20
• côté ♥ : briseuse de couples
• orientation : Pan (gay)
• occupation : Seconde d’Apollonia Iavarone - Escort girl sous le pseudo « La Miss » / étudiante en littérature + alternance en tant que libraire dans la librairie Dreamaker (couverture)
• avatar : Alexis Ren
• crédits : lipslikeamorphine (ancien) + Morphine (actuel)
• messages : 50
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Jeu 30 Aoû - 15:48
inexpected
with Reggie & Anahilde

Dreamaker, c'était un peu le sanctuaire. L'endroit le plus calme, dans la vie d'Anahilde. C'était cette place, ce lieu, qui contenait tant d'espoirs enfermés entre les pages des romans, entre les feuilles des livres, entre les écrits des auteurs. Etudiante en lettres, Anahilde s'intéressait certes surtout à une couverture pour son entrée dans le monde de la nuit, mais elle avait choisi quelque chose qui la passionnait réellement. Outre le combat, que sa jambe lui refusait désormais.
Alors être au milieu de toutes ces oeuvres, c'était le plus magnifique des jobs qu'elle aurait pu trouver. Et elle vadrouillait un peu entre les étages de cette librairie/bibliothèque, se laissant aller entre les rayons, rangeant les livres laissés sur les étagères, les tables, ou au mauvais endroit. ELle comprenait. Ce n'était pas toujours amusant de revenir sur ses pas, une fois pressé, afin de ranger. C'était pourquoi elle, comme les autres employés, faisaient ces "tours", afin de pouvoir tout remettre à sa place avant la fin de la journée, pour ne point être débordé une fois la fin du service arrivé.
Mais ce n'était point tout. Dans ce temple du savoir et du plaisir, elle trouvait réconfort dans toutes ses activités. Certes, ranger et faire les inventaires n'était point de son goût, mais c'était calme. Quant à conseiller les clients, offrir de nouvelles lectures, ou même promettre à de jeunes enfant de s'évader pendant plusieurs heures sous les mots de leurs auteurs favoris... C'était là le vrai bonheur. Ca, et lire. Et analyser. Mais elle ne le faisait pas lorsqu'elle était en train de travailler. Elle le faisait à côté.
Comme toujours.

En ce jour très particulier, parce qu'elle n'avait pas joué à La Miss depuis quelques jours, et que c'était rare, elle s'était habillée d'un haut blanc à manches courtes, et col large, si large que son épaule était visible. C'était charmant, un brin sexy, mais surtout mignon. Son haut avait un motif, un coeur formé par les lèvres carmins d'une beauté fatale, tandis que le bas de son ventre, sous son nombril, apparaissait par moment, lors de ses gestes trop grands. Elle ne portait d'ailleurs pas de soutien gorge, une habitude qu'elle avait parfois. Néanmoins, l'on ne pouvait rien voir, à moins de soulever directement le haut.
Concernant son bas, elle avait une culotte - faut bien le préciser - rouge, avec des rayures noires, et un short en jean court. Et un peu déchiré. Effet de mode, qui rendait plutôt bien. Ses longues jambes étaient ensuite montrées, sauf à partir du mollet, où des bottines d'un cuir marron terminaient sa silhouette, laissant sa taille se surmonter un peu par ses talons. Elle avait aussi trois bagues fines et dorées aux doigts de sa main droite, et un bracelet et une montre au poignet gauche.
Bref. Elle était craquante. Ses cheveux étaient attachés en queue de cheval, et avaient ce blond effacé, qui semblait ne recouvrir qu'une partie de sa chevelure. C'était beau. Son brun naturel revenait par moment.

Elle s'occupait dans les rayons, et comptait et rangeait les exemplaires du tome premier des Chevaliers d'Emeraude d'Anne Robillard, lorsqu'elle sentit une approche derrière elle, suivie d'un "bonjour". Elle posa le livre qu'elle tenait dans l'étagère en se retournant, laissant sa jolie voix s'adoucir d'un Oui ? Puis-je vous aider ? Lorsqu'elle vit le visage qui lui faisait face, et la surplombait un peu. Elle n'écarquilla pas les yeux, ni ne se laissa abattre, sachant parfaitement improviser et réagir en cas d’événement inattendus. Mais cette femme qui lui faisait face, dont les tatouages recouvraient les bras, et dont les mèches blondes encadraient le visage, la connaissait.
Et elle la reconnaissait.
Elle avait été une cliente.
Pas d'Anahilde. Mais de son alter ego. La Miss.
Elle l'avait rencontrée. ELle avait accepté son paiement. ELle l'avait laissé jouer. Elle lui avait fait un strip tease chez elle, acceptant les billets dans sa culotte. Elle l'avait garnie de baisers sulfureux, et de caresses attentives. Elle avait couché avec elle, pour de l'argent, dans le cadre de son boulot d'escort. Elle s'était prostituée à elle, sans pour autant le regretter. Mais elle n'était pas très confiante. Car si elle la reconnaissait, son secret était en danger.
Ne se démontant cependant pas, elle souffla doucement.
Et se dit qu'il y avait une chance. Une chance que cette belle ancienne cliente ne se rappelle pas. D'autant qu'en tant qu'escort, Ana ne donnait jamais son nom. Juste. La Miss. Aussi, le badge qu'elle portait un peu au dessus du sein droit, indiquant "ANAHILDE" ne pouvait l'aider.
Après tout, Anahilde était tellement peu commun. Si La Miss avait avoué, à quiconque pour qui elle avait bossé, s'appeler Anahilde, jamais sa couverture n'aurait été bonne.
Là, il y avait une chance. Un espoir.
Et Anahilde espérait de tout son être.
electric bird.




@Reggie H. Hargrove
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 31
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : Lesbienne depuis toujours
• occupation : Agent spécial du NCIS
• avatar : Alysha Nett
• crédits : avatar: moi-même; signa: Crazyoilmachine
• messages : 61
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Mer 5 Sep - 20:42

   
Fortuitous meeting in unexpected place.
Anahilde & Reggie

   
   
Alors que la demoiselle face à elle finit ce qu'elle est en train de faire, Reggie ne peut s'empêcher d'admirer la vue qui lui est présentée. Et qui était de loin la plus jolie chose qu'elle ait pu voir aujourd'hui. La tenue de la vendeuse en laissait voir bien assez pour se douter que la demoiselle aimait plaire et devait avoir l'habitude qu'on la dévore du regard, sans pour autant être trop dévêtue et finir par en devenir vulgaire. En tout cas c'était plus qu'il n'en fallait pour taper dans l’œil de Reggie, qui laissa très brièvement son esprit vagabonder vers des pensées qui lui auraient sûrement valu un regard plus que désapprobateur de son cher père. Mais il était bien trop tard pour que qui que ce soit espère la changer, et elle savait quand même quand c'était le bon moment pour se laisser aller à un petit jeu de séduction et quand ça ne l'était pas. Autant voir d'abord si la vendeuse était ouverte à ce genre de choses avant de se lancer à essayer de la mettre dans son lit, histoire d'éviter quelques moments gênants dont la blonde se passerait volontiers. Elle aimait bien user de ses talents en matière de séduction, mais ces derniers lui avaient déjà joué de vilains tours. Alors à présent elle préférait faire preuve d'une certaine dose de prudence, afin de s'éviter des déconvenues. Mais le fait qu'elle soit prudente ne voulait pas dire pour autant qu'elle se retenait à essayer de faire les yeux doux aux femmes qu'elle pouvait rencontrer.
La vendeuse finit par se tourner, et Reggie afficha un sourire délicat en découvrant que la demoiselle était aussi plaisante à regarder de face que de dos. Mais l'agent spécial avait l'impression d'avoir déjà vue cette femme auparavant, mais elle n'arrivait pas à se souvenir des conditions de leur rencontre. Il fallait avouer qu'elle avait déjà fait la rencontre d'un sacré paquet de femmes depuis qu'elle habitait Los Angeles, et même si son boulot d'agent fédéral lui demandait d'avoir une très bonne mémoire, elle n'arrivait pas à remettre celle qui lui faisait face avec une des femmes qu'elle avait pu croiser. Finissant par se dire que son impression n'était rien de plus que du vent, elle revint à l'instant présent et finit par dire avec calme « Oui, j'aurais bien besoin d'un petit coup de main de votre part. Au risque d'enfoncer une porte ouverte, j'aimerais acheter quelques livres pour remplir un peu ma bibliothèque, mais je ne suis pas vraiment branchée lecture. » Ça n'était rien de dire ça, vu que ses lectures étaient principalement des magazines ou des bouquins de cuisine. Elle n'avait jamais vraiment été du genre à se foutre au lit avec un livre et à s'user les yeux sur les pages. Autant dire qu'elle faisait une petite crise de la trentaine en décidant qu'il était grand temps qu'elle se mette à faire autre-chose de ses soirées en solitaire à la maison que de poser son derrière sur le canapé pour regarder une quelconque série télé en grattouillant la tête de Daxter tout en piochant dans un bol de pop-corn coincé entre ses cuisses « Du coup j'aimerais bien avoir quelques conseils en matière de livres à lire. Je n'ai pas de préférences en matière de genre, alors vous n'avez qu'à me surprendre. » Elle avait ajouté à la fin de sa phrase un petit sourire et un battement de cils charmeur, qui pouvait en dire long sur ses intentions un peu moins avouables à quiconque était habitué à ce genre de choses. Et elle se doutait que la vendeuse face à elle était rompue à ce genre de choses.
Cependant, l'impression qu'elle avait eu plus tôt ne la quittait pas, et elle savait à présent que son impression était fondée. Elle avait toujours eu un excellent flair, qui ne se limitait pas à son seul travail d'agent du NCIS. Et si son instinct lui disait qu'elle connaissait cette femme, alors c'est qu'elle devait la connaitre. En faisant travailler ses petites cellules grises elle finirait bien par remettre un contexte sur la jeune femme en face d'elle, mais pour l'instant son cerveau avait l'air de faire le rebelle et de refuser de lui donner la clé du mystère « Dites-moi, j'ai l'impression qu'on s'est déjà rencontrées quelque-part. Vous devez me prendre pour une folle mais je suis sûre qu'on s'est déjà vues. » Reggie était certaine que si on passait son cerveau au microscope ou aurait été capable de voir ses neurones en train de commencer à fumer à force de chercher à savoir ou elle avait bien pu rencontrer cette Anahilde. Joli prénom d'ailleurs, le genre qu'on oubliait pas comme ça pourtant, entre ses sonorités et le fait qu'il n'était guère courant. Mais la belle blonde tatouée avait beau se faire griller la matière grise, elle ne s'en souvenait pas. Au pire, si jamais son impression était fausse et qu'elle n'avait jamais vue cette femme, elle pourrait toujours tenter de faire en sorte de se créer des souvenirs plaisants avec elle.
   
AVENGEDINCHAINS

_________________

   
LOOKS LIKE A CINNAMON ROLL


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~ Analaconnasse ~


• âge : 20
• côté ♥ : briseuse de couples
• orientation : Pan (gay)
• occupation : Seconde d’Apollonia Iavarone - Escort girl sous le pseudo « La Miss » / étudiante en littérature + alternance en tant que libraire dans la librairie Dreamaker (couverture)
• avatar : Alexis Ren
• crédits : lipslikeamorphine (ancien) + Morphine (actuel)
• messages : 50
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Dim 14 Oct - 17:49
inexpected
with Reggie & Anahilde

Un cauchemar. Un rêve. Un mélange des deux. Anahilde n’aimait pas cela. C’était horrible, malgré la grande beauté de celle qui remuait son charmant popotin devant elle. Jamais encore, cela ne lui était arrivé. Rencontrer une cliente de la Miss au Dreamaker. Faire se rencontrer les monde de ses deux alter egos. C’était comme si le mur qu’elle avait érigé pour protéger sa vie privée se fracassait, et que, seule, derrière, elle se retrouvait ensevelie sous les conséquences.
Il lui fallait garder son calme.
C’était primordial.
Et la partie la plus facile. Parce qu’elle était entrainée. La Miss savait toujours garder l’expression qui lui allait le mieux. C’était ainsi, et cela ne changerait pas. Même pour la douce peau de la femme devant elle, dont les tatouages résonnaient encore en cette merveilleuse nuit qu’elles avaient passées, alors que de ses lèvres charnues, Anahilde passait tendrement et sensuellement sur chaque brin de peau, sur chaque dessin, avant de rejoindre l’intimité. Un vrai régal. Ce qui lui valu de rosir ses joues. Ah ! Malheur qu’était l’anatomie humaine. Cette beauté pure arrivait à colorier ses joues. Sans plus d’efforts que cela. Avec juste sa jolie voix. Sa jolie bouille. Son corps divin, délicatement couvert. Son attitude. Son aura. Et les souvenirs.
Toujours les souvenirs.
Ils ne s’évadaient jamais.

La belle parla. Répondant à la jolie Ana. Analagentille. Pas Analaconnasse. Analagentille. Elle était si « innocente » cette facette. Celle qui correspondait au regard de sa sœur sur elle.
Elle voulait des conseils. Des lectures. Un sourire s’installa sur les lèvres de la Newman, qui finit par glousser, tout en retenant le regard et l’envie de sa cliente – qui, manifestement, ne se souvenait de rien –, puis elle s’élança dans une belle tirade, digne des plus grands théâtres.
Vous savez… J’ai tendance à dire que l’on ne peut pas choisir sa lecture. C’est le livre qui nous choisit. Qui nous transporte. Peu importe son genre. Romans d’aventures, thriller ou horreur, essai philosophique ou grand classique…
Elle posa le dernier des livres qu’elle devait ranger, avant de dire Suivez moi, je vous prie. Elle s’apprêtait à partir dans les rayons, dans ce sanctuaire aux mille rêves, lorsque la cliente rajouta une question à sa demande, qui failli faire pâlir la jeune Ana. Trois solutions s’offraient à elle. Nier. Et ainsi s’en sortir le plus aisément. Sauf si la mémoire revenait à la blonde tatouée. Acquiescer, mais en faisant passer cela sur une simple rencontre, ou coup d’un soir. Cependant, c’était plus compliqué, car elle risquer de se remémorer plus aisément. Ou alors. La meilleure. Prétendre ne pas savoir. J’avoue que je ne sais pas du tout. Peut-être ? Peut-être s’étaient-elles rencontrées. C’était la réponse la plus sûre. Parce dans le pire des cas, elle ne passerait pas pour une menteuse. Néanmoins, il fallait éviter que la cliente se mette à rechercher dans les fibres de sa mémoire, et ainsi, Anahilde, arrivée à une étagère, attrapa un roman.
Commençons par les classiques de la fantasy. Désolée, peut-être fais-je fausse route, mais je doute fort que vous soyez du genre à lire Emile Zola. Du coup, voici du Tolkien. Le Seigneur des Anneaux. A mon sens, cette trilogie reste la meilleure du genre. Elle bougea ensuite, s’assurant que la blonde la suive. Elle ne voulait surtout pas tarder le pas. Parce que chaque minute en sa charmante compagnie risquait de raviver des souvenirs. Mais elle ne pouvait pas non plus lui faire faux bond. Elle était une employée modèle, et la charmante cliente était reine. Tel l’adage le précisait – Le client est Roi –. Du coup, arrivée à une autre étagère, elle attrapa un autre roman. Ensuite, nous avons celui là. Du cycle du Porteur de Lumière de Brent Weeks, il s’agit du tome 1, le Prisme noir. C’est un monde construit sur les couleurs. Aussi, chaque humain est capable de construire avec la couleur. C’est un concept incroyable. Elle sourit, avant d’entrainer sa cliente autrepart. Ensuite, nous avons d’autres classiques. Du genre Arthur Conan Doyle et ses Sherlock Holmes, ou Agatha Christie et ses Hercules Poirot par exemple.
Ensuite, elle passa dans un nouveau rayon, une nouvelle section. Elle s’approcha alors d’un livre. Elle le prit délicatement, avant de le montrer à sa cliente. Ici, nous avons Dracula, de Bram Stolker. Elle sourit, puis elle continue son petit tour. Elle arrive finalement devant toute une section dédiée à un seul auteur, et sa cinquantaine de Romans, dont la majorité sont des best-sellers. Un auteur incroyable. Stephen King.
Et ici, je vous présente le tout premier des romans de Stephen King, Carrie. C’est très intéressant de s’intéresser à son premier roman. Même si, clairement, c’est son troisième, The Shining, publié en 1977, qui le place parmi les meilleurs auteurs. D’ailleurs, peu de gens le savent, mais en 2013, Stephen King a écrit une suite. Voici la suite : Doctor Sleep.
Ne sachant pas si cela suffit, si cela lui plait, Anahilde s’arrête un instant, et pose les différents livres sur l’une des tables présentes. Êtes vous intéressée par l’un de ces romans ?
Avait-elle oublié de réfléchir sur la nature de leur première rencontre ?

electric bird.




@Reggie H. Hargrove
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 31
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : Lesbienne depuis toujours
• occupation : Agent spécial du NCIS
• avatar : Alysha Nett
• crédits : avatar: moi-même; signa: Crazyoilmachine
• messages : 61
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Sam 27 Oct - 13:38

   
Fortuitous meeting in unexpected place.
Anahilde & Reggie

   
   
La demoiselle répondit par la négative à la question de Reggie, alors qu'elle la menait à travers les rayons de la libraire. C'était vraiment bizarre, parce que la blonde avait réellement l'impression de connaître la vendeuse, mais elle n'arrivait pas à mettre un contexte avec ce si joli visage. Elle avait beau se tortiller les méninges dans tous les sens, pas moyen de s'en rappeler. Bah, si ça se trouvait elle se faisait juste des films, mais elle n'en avait pas l'impression. Surtout que la réponse de la belle Anahilde était plus évasive que réellement négative, alors ça laissait quelques doutes. Peut-être avait-elle la même impression de s'être déjà vues quelque-part sans être capable de faire la lumière sur tout ça. Mais bon, si ça se trouvait ça n'était rien d'autre que le fruit de son imagination parce que la libraire lui avait tapé dans l’œil. Laissant ça de côté pour le moment, Reggie suivit la jeune femme à travers les rayons, l'écoutant parler et lui présenter des livres qu'elle jugeait intéressant et qui pourraient très bien aller dans sa bibliothèque. On ne pouvait pas nier que cette femme savait de quoi elle parlait, et qu'elle avait bien potassé son sujet, vu qu'elle vantait les qualités de chacun des ouvrages dont elle pouvait parler sans se départir de son charme ni sans passer son temps à chercher dans son esprit ce qu'elle pourrait bien raconter à sa cliente. Au moins la blonde pouvait s'estimer heureuse de ne pas être tombée sur un de ces vendeurs sans convictions qui pouvaient vous dire de façon plus ou moins polie d'aller voir ailleurs s'ils y étaient parce que c'était bien plus intéressant de ranger un exemplaire d'un bouquin qui allait prendre la poussière jusqu'à ce qu'une bonne âme ne se décide à le sortir avant de l'y remettre. Et puis elle était aussi plaisante à regarder qu'à écouter, et c'était le genre de bonus que Reggie appréciait et dont elle ne se privait jamais. Alors à chaque fois que la jeune femme se tournait pour la conduire vers un autre rayon, l'agent spécial en profitait pour laisser ses yeux dériver sur les courbes plus que plaisantes de celle qu'elle suivait.
Et c'est à ce moment-là qu'elle finit par se souvenir. Oh oui, elle avait déjà vue cette femme. Une fois, il n'y avait pas si longtemps que ça en plus. Un soir, alors que Reggie se sentait terriblement seule chez elle et qu'elle n'avait pas la moindre envie de foutre les pieds dehors. Alors elle l'avait appelée, se foutant royalement du fait que si elle avait eu le courage de sortir elle aurait pu en arriver au même résultat sans avoir à ouvrir son porte-monnaie. Mais en toute franchise, le strip-tease auquel elle avait eu le droit valait bien les billets qu'elle avait pu dépenser. Et ces moments charnels qu'elles avaient pu passer dans le lit de la blonde... elle n'aurait jamais pensé pouvoir recroiser cette femme un jour, et encore moins dans un endroit aussi anodin qu'une librairie. Mais alors que les souvenirs de leur nuit enflammée remontaient, Reggie réussit à faire mine de rien, alors que la belle vendeuse lui demandait si elle avait fait son choix « Hé bien je ne sais pas si j'ai vraiment envie de me plonger dans un polar en rentrant du boulot. Mais ça peut toujours faire bien sur une étagère. » Il fallait dire qu'elle passait sa journée à enquêter sur des crimes, alors elle n'avait pas forcément envie de rentrer chez elle pour se plonger dans d'autres meurtres, même si ceux-là étaient fictifs. Quitte à commencer à lire, autant se plonger dans quelque-chose qui pourrait vraiment l'aider à s'évader et à lui faire penser à autre-chose qu'à crimes en tous genres « Mais je pourrais bien partir sur ceux de Stephen King. J'ai toujours beaucoup apprécié les films tirés de ses livres. Même si j'avais eu droit à de belles frayeurs la première fois que je les ai vus. » Oh ça oui, ça on pouvait dire qu'elle n'avait pas forcément fait preuve d'un courage immense devant les films du genre dans sa jeunesse quand elle les avait regardés avec ses amis, mais ça avait quand même offert de belles crises de rire après coup.
Contournant la table sur laquelle la belle demoiselle avait posé les livres, Reggie fit mine d'attraper un des livres, mais ses doigts vinrent en réalité caresser le dos de la main de la vendeuse « J'avais oublié à quel point ta peau pouvait être douce. » Et elle planta son regard dans celui d'Anahilde, comme pour lui faire comprendre que oui, elle se souvenait de tout. Et ça ne faisait aucun doute que la Miss savait très bien à quoi la blonde pouvait faire référence et que les souvenirs de leur nuit à deux étaient aussi vifs dans son esprit. Si elle s'était écoutée, Reggie aurait comblé la distance entre elles pour venir capturer ses lèvres avec les siennes dans un baiser fiévreux, mais elle se doutait que la jeune femme ne devait pas avoir très envie de faire ça là ou tout le monde pouvait la voir « Je n'aurais jamais imaginé que quelqu'un comme toi puisse travailler dans un endroit aussi tranquille. C'est donc vrai ce qu'on dit sur les plus sages en apparence. » C'était ce qui lui avait plu chez la belle Miss. Vue de l'extérieur, personne n'aurait jamais pu imaginer que cette demoiselle qui avait tout d'un ange tombé du ciel puisse être une telle diablesse une fois à l'abri du regard des autres.
   
AVENGEDINCHAINS

_________________

   
LOOKS LIKE A CINNAMON ROLL


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~ Analaconnasse ~


• âge : 20
• côté ♥ : briseuse de couples
• orientation : Pan (gay)
• occupation : Seconde d’Apollonia Iavarone - Escort girl sous le pseudo « La Miss » / étudiante en littérature + alternance en tant que libraire dans la librairie Dreamaker (couverture)
• avatar : Alexis Ren
• crédits : lipslikeamorphine (ancien) + Morphine (actuel)
• messages : 50
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Mar 30 Oct - 16:30
inexpected
with Reggie & Anahilde

Tout ce qu’il fallait pour éviter à la blonde tatouer de se rappeler. Tout ce qu’il fallait pour la combler en tant que libraire. Analagentiolle et Analaconnasse semblaient toutes deux d’accord pour remplir leurs objectifs. Faire en sorte que cette magnifique cliente dont les souvenirs de leur nuit endiablée restaient toujours en mémoire, puisse sortir du Dreamaker heureuse et comblée, ne se rappelant jamais de qui avait pu être Ana pour elle. La Miss ne devait pas ainsi se faire repérer, ou les conséquences seraient terribles. Aussi, alors qu’elle lui parlait des romans, et fantasmaient quelque peu sur les souvenirs qu’elle avait, Ana finit par déposer les livres sur une tables, pour lui demander ce qu’elle préférait, s’il fallait continuer, si elle avait trouvé son bonheur. (si elle avait oublié de se rappeler). La réponse fut des plus simple. Stephen King. La blonde semblait avoir apprécié les films, aussi Ana se permit de rajouter, en riant un peu : Vous savez… Stephen King a beau avoir apprécié le film The Shining, en tant que film et réalisation, il a toujours fait savoir à Stanley Kubrick, le réalisateur et producteur, que son film n’était pas bon, en tant qu’œuvre tirée de son roman. Stephen King a même voulu faire une série « the Shining » pour bien montrer aux telespectateurs que le film faisait fausse route, sur le personnage incarné par Jack Nicholson… le fameux père rendu fou par l’hôtel. Et il a dû demander l’autorisation à Kubrick. Kubrick n’a accepté qu’en échange d’une condition. Que King arrête de critiquer son film en public. Anahilde adorait Stephen King, en tant qu’écrivain et personnage. Son style lui plaisait plus que tout. Cette ambiance d’horreur. Ce sentiment qui l’envahissait quand elle se plongeait dans ses romans. Mais elle s’aperçut qu’elle pouvait potentiellement être barbante, aussi se rattrapa-t-elle. Enfin… bref… Tout ça pour dire que vous allez peut-être préferer les livres aux films. Et elle rit. Elle savait que son rire était charmant. On lui avait toujours dit. Et elle s’en servait pour charmer, séduire ses cibles. Qu’elles soient de son goût ou qu’elles soient nuisibles. Et cette cliente appartenait aux deux catégories.

Elle la vit s’approcher. Sans doute voulait-elle prendre l’un des romans ? Feuilleter ? Lire le résumé ? Ou juste sentir le livre entre ses doigts. Les livres étaient souvent agréables à toucher. Sentir l’odeur du papier neuf envahir les narines, et l’air, alors que les mots s’inscrivaient dans la tête. C’était toujours une expérience fabuleuse.
Mais non.
Non, elle ne prit aucun livre. Elle passa ses doigts sur le dos de la main d’Anahilde, qui déglutit de surprise, ne pouvant s’attendre à cela. EN plus, le toucher était doux. Si doux. Si excitant… Quoi ? Comment ça ? Anahilde souffla doucement, se rappelant d’autant plus les touchers de la tatouée sur son corps, lors de leur nuit ravageuse, et lorsque cette dernière prit la parole, Anahilde écarquilla les yeux, comprenant que sa cliente avait compris qui elle était. Et ce qu’elles avaient fait. Elle la regarda, ses yeux dans les siens. Elle n’avait plus aucun masque. Plus rien. Elle était comme bloquée. Ne sachant pas comment réagir. Elle laissait Reggie parler. Parce que oui, elle se souvenait de son prénom. Bien entendu.
Et lorsqu’elle entendit sa dernière phrase, elle lâcha un sourire. Elle savait quoi faire. Elle se rapprocha d’un coup, sa petite taille la forçant à lever les yeux une fois collée à Reggie. Elle faisait bien attention à être charmante, et sa poitrine s’écrasait contre le corps de la blonde, alors qu’elle la poussait doucement contre le mur. Elle se mit sur la pointe des pieds, et vint l’embrasser passionnément. Son plan ? La corrompre. Son secret avait beau être connu, elle pouvait encore sauver les apparences. La Miss ne passait jamais deux fois chez la même personne. Mais Anahilde n’avait aucun problème à se glisser sous les draps d’une même demoiselle plusieurs fois. Et c’était ce qu’elle allait faire. Elle allait changer Reggie en un pion. En une personne obligée de garder son secret. Elle continua le baiser, passant ses mains autour du cou de la blonde, la laissant jouer avec son corps tant qu’elle le voulait. Elles restèrent un moment ainsi, avant que le baiser ne s’éteigne, et qu’Anahilde lui susurre tendrement. C’est vrai pour moi. Mais je ne peux pas te laisser le divulguer… Alors oublie la Miss, et tu m’auras. Gratuitement. Pour aussi longtemps que tu le voudras, pour autant de fois que tu le désireras. Je serais à toi de la façon dont tu le voudras. Tant que la Miss disparaît de ton esprit. D’accord ? Elle fit glisser une main le long des épaules de la blonde, passant sur son bras, la caressant, avant de la faire aller entre leur deux corps, et de la glisser sous le haut de la blonde, pour remonter, lui caressant le ventre. Un ventre plat et musclé. Attirant. Elle la regarda, gloussa, lui fit un regard charmeur, et lâcha Par contre, tu achètes trois romans de Stephen King. Dont The Shining. Et je te ferais la lecture… Elle n’aurait jamais cru se faire avoir. Mais elle avait la convction que son charme parviendrait à faire craquer Reggie pour qu’elle accepte. Il le fallait en tout cas. Et pour la petite Ana, qui avait tant réussi à exciter la blonde la première fois, c’était sûr et certain que cette dernière allait adorer et accepter.
Marché conclu ? Elle se remit sur la pointe des pieds pour venir l’embrasser. Elle était douce, et ressemblait à un ange. Reggie savait à quel point elle pouvait être une diablesse, une succube. Peut-être se dirait-elle qu’elle allait être spéciale. Et ce n’était pas bien faux. A part Ash, Reggie était la seule à qui Anahilde allait se donner. Les autres connaissaient seulement la Miss. Ou l’angélique petite innocente Anahilde. Reggie allait être bien spéciale.
Tu auras aussi droit à des strip-tease, des strip poker, et de me dominer comme bon te semble… Elle chuchotait ses paroles. Personne ne pouvait les entendre. Et ceux qui les voyaient pouvaient juste se dire que Reggie et Ana sortaient ensemble ou autre. Embrasser quelqu’un n’était pas mal vu. Surtout si ce quelqu’un répondait avec la même passion…

Par contre, je propose qu’on aille chez toi, plutôt que de nous envoyer en l’air ici. D’accord ?


electric bird.




@Reggie H. Hargrove
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 31
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : Lesbienne depuis toujours
• occupation : Agent spécial du NCIS
• avatar : Alysha Nett
• crédits : avatar: moi-même; signa: Crazyoilmachine
• messages : 61
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Jeu 1 Nov - 0:11

   
Fortuitous meeting in unexpected place.
Anahilde & Reggie

   
   
Devant elle, Reggie regarda la libraire réaliser peu à peu que la belle blonde tatouée avait vu clair en elle, et que son apparence de jolie libraire sans histoire ne la  trompait plus. Elle réalisait seconde après seconde que son secret n'en était plus un, et que la délicate Anahilde et la délicieuse Miss n'étaient que les deux faces d'une même pièce. Tout au fond, l'agent fédéral s'en voulait de mettre la jeune femme en face d'elle au pied du mur, mais ses scrupules étaient bien vite balayés par les souvenirs de plus en plus vivaces de la nuit charnelle qu'elles avaient pu partager toutes les deux. Oh, ce que Reggie aurait pu donner pour pouvoir passer une nuit de plus avec cette femme, rien qu'une seule nuit de plus. Sauf que la Miss était le genre de merveille qu'on ne voyait qu'une seule fois dans une vie, et dont on chérissait le moindre souvenir comme s'ils valaient tout l'or du monde. Mais c'était peut-être là sa chance de pouvoir goûter au fruit défendu une nouvelle fois. Parce qu'il était évident qu'Anahilde ferait tout pour que son secret ne s'ébruite pas, pour que personne ne découvre jamais que l'innocente petite libraire pouvait être une telle diablesse lorsqu'elle se décidait à faire tomber le masque du petit ange.
Et la supposition de Reggie s'avéra exacte lorsque la demoiselle se colla à elle, la forçant à reculer jusqu'à se retrouver plaquée contre le mur, savourant au passage la poitrine d'Anahilde contre elle. Et la belle tatouée se retint de se mordre la lèvre lorsqu'elle comprit la finalité du geste de la beauté qui l'emprisonnait de son corps, qui se dressa sur la pointe des pieds avant de l'embrasser à pleine bouche. Si Reggie mit quelques secondes qui lui semblèrent durer une éternité avant de réagir, sa réponse fut aussi passionnée, témoignant du plaisir qu'elle pouvait éprouver à l'idée de goûter à nouveau aux lèvres d'Ana. Et les souvenirs qu'elle pouvait avoir de leurs baisers étaient bien loin de faire honneur à la réalité, alors que la libraire glissait ses mains derrière son cou pour l'emprisonner encore d'avantage dans son étreinte. Se décollant du mur, les mains de Reggie partirent à l'exploration des courbes de la belle, une de ses mains allant se perdre dans sa chevelure alors que l'autre appuyait contre le creux de ses reins pour la rapprocher encore d'avantage. Et c'est à regret qu'elle se sépara de sa bouche. Merde, elle ne désirait que retrouver les lèvres d'Anahilde, à la fois si proche et pourtant si loin. Elle avait déjà voulue des femmes, mais la petite libraire réveillait en elle quelque-chose de sauvage et d'impérieux. Malgré son envie de combler la distance entre elles, la blonde à la peau tatouée écouta chaque mots prononcés par Anahilde. Oublier la Miss pour l'avoir elle. C'était tentant. Terriblement tentant. Et elle aurait été folle à lier de refuser une offre pareille. Son silence contre la promesse de l'avoir pour elle quand bon lui semblerait. Elle se foutait bien de l'aspect financier de la chose, parce qu'elle savait très bien que l'une comme l'autre étaient gagnantes dans cette histoire. Si l'agent spécial était déjà convaincue, la main qu'Ana glissa sous son haut pour venir caresser son ventre lui arracha un soupir de plaisir et acheva de la convaincre « T'es dure en affaire toi. » Laissa-t-elle échapper avec un léger rire devant la condition que rajouta la libraire. Oh, elle aurait acheté tout le rayon si Ana le lui avait demandé, parce que ça n'était pas cher payé pour ce qu'elle allait obtenir au final « Et je ne sais même pas qui est cette Miss. Tu la connais toi? » Elle se foutait de savoir que leur petit marché pouvait s'apparenter à du chantage. Qu'elle commettait un crime simplement pour assouvir ses désirs. Elle était humaine, et cette femme était clairement une faiblesse pour laquelle marcher en dehors des clous n'était pas très cher payé.
Les deux femmes scellèrent leur accord avec un nouveau baiser, et elle accueillit à nouveau les lèvres de cet ange noir avec plaisir. Et elle afficha un grand sourire devant le programme que lui annonçait la libraire « Tout ça est fort alléchant... » L'idée de dominer cette sublime créature comme bon lui semblait était terriblement excitant, et la trentenaire sentait déjà le désir monter en elle, comme la lave d'un volcan prête à jaillir. Oh oui, elle la voulait. Si seulement les autres clients de la librairie savaient ce qu'il se passait à quelques mètres d'eux, Vues de l'extérieur, elles devaient sûrement avoir l'air de deux femmes particulièrement amoureuses, qui s'échangeaient quelques baisers dans l'intimité relative des rayonnages et pas de deux femmes prêtes à céder à l'appel de la chair « Pourquoi attendre? Pourquoi ne pas le faire ici? » La main qui reposait sur la hanche d'Anahilde bougea, venant caresser son ventre aux formes parfaites, jouant avec la limite de son short mais sans pour autant la franchir. Anahilde s'amusait à la tenter, mais rien n'interdisait le fait qu'elles puissent être deux à jouer à ce jeu-là. Elle voulait qu'elle lui demande d'aller plus loin, que ce soit Ana qui lui demande de passer le cap des petits jeux coquins à quelque-chose de bien plus osé « Tu m'as déjà vue à l’œuvre, tu sais que s'il n'y avait pas de public je serais déjà en train de te faire mienne. Et puis... il y a une certaine poésie à laisser la diablesse sortir sur le territoire de la petite fille sage. » S'assurant que personne ne risquait de les surprendre, la main de Reggie qui n'était pas occupée avec le ventre de la libraire quitta ses cheveux pour s'aventurer sous le t-shirt de cette dernière, et la tatouée afficha un sourire lorsque ses doigts arrivèrent à la naissance de sa poitrine et qu'elle constata avec autant de surprise que de plaisir que sa future amante ne portait rien sous son vêtement. Reggie allait vraiment finir par croire qu'Anahilde faisait tout pour la pousser à céder à la tentation. Capturant une nouvelle fois les lèvres de la demoiselle, le baiser ne s'éternisa cependant pas, car elle vint bien vite lui susurrer à l'oreille d'un ton qui en disait long sur ses intentions « Dis oui et je ne serais pas la seule à mener la danse. » Si l'idée de dominer Anahilde avait de quoi être plaisante, l'idée d'être celle qui se soumettait aux moindre désirs de l'autre l'était au moins autant. Reggie avait bien trop l'habitude de mener les suspects à la baguette dans son boulot, de faire craquer des types qui avaient tout de vrais durs simplement avec quelques mots bien placés, sans même avoir besoin de hausser le ton plus que nécessaire. C'était bien aussi de se contenter d'écouter et d'obéir, surtout si c'était quelqu'un comme Anahilde qui donnait les ordres.   
AVENGEDINCHAINS

_________________

   
LOOKS LIKE A CINNAMON ROLL


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~ Analaconnasse ~


• âge : 20
• côté ♥ : briseuse de couples
• orientation : Pan (gay)
• occupation : Seconde d’Apollonia Iavarone - Escort girl sous le pseudo « La Miss » / étudiante en littérature + alternance en tant que libraire dans la librairie Dreamaker (couverture)
• avatar : Alexis Ren
• crédits : lipslikeamorphine (ancien) + Morphine (actuel)
• messages : 50
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Ven 2 Nov - 13:01
inexpected
with Reggie & Anahilde

Cela n’aurait jamais pu mieux marcher. Son charme était divin, et elle le savait. Son toucher était si doux que chacun et chacune tombait. Son sourire, son regard, sa voix, tout plaisait, généralement. Et même si ce n’était pas le cas, la façon dont elle s’approchait, se frottait, embrassait et caressait, suffisait à faire perdre les pédales à presque n’importe qui. La Miss était forte à ce jeu là, à cette séduction, cette luxure visible dans ses yeux. Mais Anahilde n’était pas mauvaise non plus, prenant plus de temps, mettant plus de passion. Elle laissait quelques doigts sur le ventre de la belle blonde, le caressant, et remontant délicatement, alors qu’elle écoutait les propositions et réponses de Reggie. Elle sourit. « Le faire ici ». Ce n’était pas bon. Mais Anahilde n’avait qu’une parole. Elle était désormais sienne, peu importe le lieu, peu importe le moment. Et alors que la main de Reggie partait sous son haut, et venait caresser la naissance de ses seins, Anahilde répondit au nouveau baiser avec force et grâce, avant de se le faire enlever pour des paroles tout bonnement divines. Elle était néanmoins frustrée, de ne point avoir eu la totalité du baiser, aussi le recommença-t-elle, accentuant cette œuvre d’art avec sa langue, permettant à la tatouée de se rappeler plus en détails chaque moment passé dans ses draps…
Dans ce cas, viens…
Elle mentirait si elle disait qu’elle n’en avait pas envie. Elle était terriblement excitée par cette sublime créature. Elle était censée être la tentation, mais elle n’était pas sûre d’être la seule tentatrice. Et alors qu’elle attrapait la main de la belle demoiselle, elle l’emmena à l’autre bout d’un rayon, pour ouvrir une porte. C’était l’endroit le plus tranquille de la librairie, dans un sens. Parce que personne ne s’y trouvait. Un placard. Un placard avec des cartons, quelques livres. Avec des balais, quelques tubes de paquets cadeaux. Bref. Un petit local bien entretenu, capable de répondre à certains besoins urgents de toute librairie. Mais ce local allait aussi répondre à un autre besoin urgent. Anahilde laissa la main de Reggie pour fermer ce placard à double tour, puis se jeta sur elle, la forçant à s’asseoir s’une l’un des cartons. Elle l’enjamba, la chevaucha, sans plus se soucier de l’image qu’elle renvoyait. Si Reggie avait pour devoir d’oublier la Miss, elle semblait se refléter dans le regard d’Anahilde, à ce moment. Alors qu’elle posait ses mains sur la poitrine de la belle. Alors qu’elle l’allongeait presque. Alors qu’elle venait l’embrasser avec passion. Avec envie. Avec luxure.
Ici nous serons seules. Elle sourit, avant de relever son buste, sans quitter sa position. Elle enleva alors rapidement son haut, laissant sa poitrine respirer, et surtout, laissant son amante la reluquer. Elle sourit, en voyant l’intérêt qu’avait Reggie pour ses deux seins, et souleva d’elle-même le haut de la beauté blonde, pour finalement se coucher sur elle, laissant son ventre venir se coller au sien, ses seins venir s’écraser sur la poitrine de la tatouée. Et de ses lèvres, elle vint toucher le cou de la charmante cliente, tandis que ses mains passaient sur ses flancs, sur ses jambes, les caressant. Elle hésitait à franchir la limite de son bas, mais se dit qu’il serait plus plaisant de faire naître l’envie et le désir, avant d’attaquer les choses sérieuses.
Ses lèvres remontèrent tendrement le long du cou, pour venir à ses lèvres, et l’instant d’après, elle laissait son corps trembler de désir. Elle n’était plus seulement charmante. Elle était diaboliquement coquine, érotique… Elle respirait la tentation, et releva de nouveau son buste, quittant les lèvres de la demoiselle, pour venir enfouir ses mains dans son sous-vêtement, dans son soutien-gorge, histoire de pouvoir, elle aussi, ressentir, mais aussi voir ces merveilles rondes portée par la blonde. Elle sourit, et susurra doucement Donc, si j’ai bien compris… puisqu’on le fait ici, j’ai le droit de diriger ? De te faire mienne ? De te dominer comme je le veux ? Comme je le sens ? Sa phrase ne servait à rien – elle était déjà en train de le faire – à part à susciter plus de plaisir, plus d’envie chez la superbe femme sur qui elle était.

La diablesse avait pris possession de l’ange, et désormais, elle n’avait plus rien à voir avec la douce libraire. Elle était la succube présente dans les rêves et souvenirs de Reggie, celle qui lui avait donné la nuit de sa vie. Elle était tant assoiffée, tant friande de ce corps finement taillé et décoré, sous son propre corps, qu’elle allait l’envoyer au septième ciel plus d’une fois, dans le simple but d’assouvir tous ses besoins. Tous les besoins que la blonde avaient suscités en elle, par ses caresses…

electric bird.




@Reggie H. Hargrove
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 31
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : Lesbienne depuis toujours
• occupation : Agent spécial du NCIS
• avatar : Alysha Nett
• crédits : avatar: moi-même; signa: Crazyoilmachine
• messages : 61
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Ven 2 Nov - 18:51

   
Fortuitous meeting in unexpected place.
Anahilde & Reggie

   
   
Dans la vie, il y avait des occasions qui, lorsqu'elles se présentaient à vous, était tout simplement impossible à laisser passer. Et Reggie aurait été folle de laisser passer une occasion de pouvoir de nouveau goûter aux plaisirs de la chair avec une beauté telle qu'Anahilde. C'était pour ça qu'elle faisait tout pour la tenter, pour la forcer à passer à l'acte ici et maintenant plutôt que de devoir attendre d'être chez elle pour pouvoir profiter à loisir du corps de rêve de la libraire. Certes, elles auraient été bien plus tranquilles dans la douceur des draps de la blonde tatouée, mais cette dernière était certaine qu'elle aurait été incapable d'arriver jusqu'à chez elle sans finir par s'arrêter sur le bas côté pour faire l'amour à la libraire sur la banquette arrière de sa voiture. Surtout que la jeune femme avait devait avoir des horaires à respecter, ce qui aurait repoussé d'avantage l'heure ou sa bouche aurait pu à nouveau goûter le corps de celle qu'elle désirait plus que tout en cet instant. Alors oui, elle était prête à prendre le risque de se faire surprendre à faire des choses pas très catholiques dans cette librairie, mais le risque était calculé. Il était tard et les clients étaient rares, ce qui réduisait le risque qu'une paire d'yeux ne vienne les déranger. Et elle voulait faire cette femme sienne au moins tout autant qu'elle voulait qu'Ana la domine dans l'échange charnel et passionné qui, elle en avait de plus en plus la certitude, allait bientôt se produire.
Et l'agent spécial ne put s'empêcher d'afficher un sourire radieux lorsqu'Anahilde la prit par la main et l’entraîna jusqu'à une porte tout au bout du rayon, avant de la faire entrer dans ce qui se révéla être un placard. Surprise l'espace de quelques secondes à cause de l'endroit où elles se trouvaient, la trentenaire ne put s'empêcher de se dire malgré tout qu'elle s'était déjà retrouver à s'envoyer en l'air dans des endroits bien moins propres ce ça. Certes, ça n'était pas forcément très grand, mais elles avaient largement assez d'espace pour ce qu'elles comptaient faire. Et le bruit du verrou qu'on fermait à double tour attisa d'avantage l'envie et l'excitation de la demoiselle, alors qu'Anahilde entamait les hostilités, maintenant qu'elle se savait à l'abri des curieux et libre de faire ce que bon lui semblait à son amante. C'est sans la moindre résistance que Reggie se retrouva à s'asseoir sur un des cartons, et ses mains vinrent aussitôt s'emparer des fesses de la libraire lorsque cette dernière vint s'asseoir sur elle, faisant au passage remonter des souvenirs du strip-tease particulièrement osé que la Miss lui avait offert. Mais elle les chassa bien vite, se concentrant sur ce qui se passait ici et maintenant juste sous ses yeux « Et toi qui voulait attendre d'être chez moi... » La belle tatouée se serait volontiers permis une remarque pleine d'humour sur l'endroit où elles se trouvaient, mais elle se retrouva totalement muette lorsqu'Ana retira son haut, offrant à ses yeux sa poitrine nue. Merde, cette femme était une véritable déesse, et Reggie ne put s'empêcher de se mordre la lèvre inférieure devant le spectacle qu'elle avait juste sous les yeux. Si elle l'avait voulu, elle n'aurait eu qu'à se pencher légèrement en avant pour venir déposer ses lèvres sur cette peau qui lui faisait tant envie et qui semblait encore plus délicieuse que dans ses souvenirs. Arrachée de force à sa contemplation par les mains de son amante qui s'attelaient à lui retirer son haut, la blonde leva les bras pour l'y aider, et ferma les yeux malgré elle lorsque l'angélique petite libraire se coucha sur elle, réduisant à néant l'espace entre leurs deux corps à moitié nus. Et la trentenaire laissa échapper un soupir lorsque les lèvres de l'autre occupante du petit placard vinrent trouver son cou alors que ses mains venaient la caresser, à la fois partout et nulle part, allant même jusqu'à jouer avec la frontière que représentait son pantalon.
Le baiser qu'elles échangèrent par la suite n'avait plus rien de la douceur de ceux qu'elles avaient pu échanger dans les rayons de la librairie. Sauvage, intense, chargé d'un désir qui ne demandait qu'à être dévoilé au grand jour. Sentant les mains de celle qui la dominait venir chercher ses seins, Reggie réussit à se redresser juste assez pour dégrafer son soutien-gorge, laissant à son amante toute la liberté qu'elle voulait pour s'occuper de sa poitrine qui quémandait encore plus l'attention d'Anahilde. Et les questions qu'Anahilde susurra à son oreille lui arrachèrent un frisson d'excitation alors qu'elle répondait d'une voix rendue plus rauque par le désir qui brûlait en elle « Pour aussi longtemps qu'on sera dans ce placard. » Et même d'avantage après. Parce qu'elle aimait que la jeune femme la domine. Pire, elle voulait que la jeune femme la domine. Et voulait sentir ses mains parcourir chaque centimètre carré de sa peau, elle ne désirait rien d'autre en cet instant que de défaillir sous le coup de tous les stratagèmes que son amante pourrait bien trouver pour lui faire comprendre que pour cette fois et pour bien d'autres à venir, elle était sienne. N'y tenant plus, Reggie se redressa légèrement, capturant une fois de plus les lèvres d'Anahilde avec les siennes dans un baiser sauvage et passionné, alors qu'une de ses mains venait se poser sur l'un des seins de sa belle amante, multipliant les caresses alors que son pouce jouait avec le bout de son sein que le désir rendait sur comme la pierre, imitant la douce torture que la diablesse au-dessus d'elle administrait à sa poitrine. Ces gestes à la fois si délicats mais qui marquaient son ascendant sur la blonde, et qui réchauffait seconde après seconde son bas-ventre. Délicatement, sa main libre vint se saisir d'une de celles d'Anahilde, avant de la faire descendre jusqu'à l'intérieur de ses cuisses encore dissimulée derrière les couches de vêtements. Mais même à travers son pantalon et son sous-vêtement, elle sentait déjà les doigts d'Ana commencer à faire leur œuvre sur son intimité « Putain, tu me rends dingue. » Elle déposa quelques baisers le long du cou de sa compagne, remontant jusqu'à venir mordiller le lobe de son oreille, avant de susurrer « J'en veux plus...  donne-m'en plus. Je ferais tout ce que tu veux, mais par pitié ne t'arrête pas. » Elle voulait qu'Anahilde ou la Miss, il n'y avait même plus de distinction entre les deux à présent, la fasse sienne ici et maintenant. Elle était prête à se plier au moindre désir de la libraire si ça pouvait lui permettre de prolonger ce moment de pure passion encore d'avantage.
AVENGEDINCHAINS

_________________

   
LOOKS LIKE A CINNAMON ROLL


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~ Analaconnasse ~


• âge : 20
• côté ♥ : briseuse de couples
• orientation : Pan (gay)
• occupation : Seconde d’Apollonia Iavarone - Escort girl sous le pseudo « La Miss » / étudiante en littérature + alternance en tant que libraire dans la librairie Dreamaker (couverture)
• avatar : Alexis Ren
• crédits : lipslikeamorphine (ancien) + Morphine (actuel)
• messages : 50
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Ven 2 Nov - 22:01
inexpected
with Reggie & Anahilde



electric bird.




@Reggie H. Hargrove

note aux lecteurs : ce post est en hide, trop chaud pour vos petits yeux nus. :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 31
• côté ♥ : Célibataire
• orientation : Lesbienne depuis toujours
• occupation : Agent spécial du NCIS
• avatar : Alysha Nett
• crédits : avatar: moi-même; signa: Crazyoilmachine
• messages : 61
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Sam 3 Nov - 20:35

_________________

   
LOOKS LIKE A CINNAMON ROLL


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~ Analaconnasse ~


• âge : 20
• côté ♥ : briseuse de couples
• orientation : Pan (gay)
• occupation : Seconde d’Apollonia Iavarone - Escort girl sous le pseudo « La Miss » / étudiante en littérature + alternance en tant que libraire dans la librairie Dreamaker (couverture)
• avatar : Alexis Ren
• crédits : lipslikeamorphine (ancien) + Morphine (actuel)
• messages : 50
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Mer 7 Nov - 17:29
inexpected
with Reggie & Anahilde


electric bird.




@Reggie H. Hargrove

note aux lecteurs : ce post est en hide, trop chaud pour vos petits yeux nus. :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Fortuitous meeting in unexpected place. (ft. Ana) (NSFW)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: downtown l.a.+