only everyone can judge me (ft. river)

 ::  :: center l.a. :: hollywood studios
avatar
• âge : 26
• côté ♥ : en "couple" avec leonie lynch
• orientation : hétérosexuel officiellement, homosexuel refoulé
• occupation : acteur
• quartier : beverly hills
• avatar : evan peters
• crédits : la peau bleue
• messages : 50
only everyone can judge me (ft. river)
Mar 28 Aoû - 0:14

  Son agent l'avait appelé la semaine dernière. Celui qui ne l'avait jamais quitté lui annonçait qu'il avait réussit à lui avoir une audition pour un rôle dans une série. Ils en avait déjà parlé, Hugh et Echo quand ce dernier a repris le travail. Les séries lui ont toujours fait un peu peur avant, mais depuis qu'il avait vaincu sa peur de l'engagement, il se sentait plus apte à endosser un rôle sur plusieurs années. Hugh lui avait expliqué comment il a dû négocier un bon moment et tirer quelques ficelles pour lui permettre de passer cette audition, qu'il ne devait pas la foirer, qu'il devait tout faire pour décrocher ce rôle, quel qu'il soit car pour le moment, ils n'avaient pas vraiment idée de ce que cela pouvait être. Hugh lui avait juste dit que c'était une grosse production et qu'ils allaient investirent beaucoup dans la promo, que ce serait une série suivie et médiatisée. Idéal pour le remettre sur le devant de la scène, lui avait lancé Hugh. Il est vrai que jusqu'alors, depuis sa réhabilitation dirons-nous, il n'avait tourné que dans des films indépendants deux films indépendants, une apparition dans un comédie, et plusieurs petits projets d'amis ou de connaissances. Il ne savait rien de cette nouvelle série et il était très curieux.

  Cependant, il n'était pas au courant des arrangements qu'avait dû négocier Hugh pour laisser Echo passer ce casting. Notamment sur sa sobriété. Le voilà qui avait rompue cette précieuse sobriété quelques mois plus tôt. Aucun excès n'avait encore été fait de sa part, aucun comportement dangereux n'avait encore été noté chez lui, il essayait de ne pas sombrer, il disait qu'il était en contrôle, mais tout pouvait déraper si vite.

  Les mains sur le volant, elles commencent à devenir moites tandis qu'il se rapproche du point de rendez-vous. La pression qu'il se met pour réussir ce casting est aussi grande que son envie de réussir. Il sent que c'est une grande occasion, sans vraiment en être sûr. Mais comme pour tous ses casting, ceux qu'il avaient réussi comme ceux qu'il avait foiré, il se donnerait à fond.

 Les mains sur les feuilles de papiers qu'on viens de lui donner, sur lesquelles est imprimé le texte qu'il devait préparer, elles ne sont toujours pas sèches, même après plusieurs lectures et minutes de mémorisation. Les autres ont l'air aussi concentrés que lui, voir plus. Certains ont l'air trop décontractés, et même s'il essaie toujours de se donner cet air, Echo donnait trop d'importance à ses auditions pour paraître nonchalant. Alors il se reconcentre sur son papier. Il doit encore travailler ce passage, l'intégrer, et son bon stress, le même qui l'envahissait avant une représentation théâtrale au collège le lui permet généralement facilement. Ses trente minutes seront bientôt écoulées, il n'a pas vraiment de montre - quel con, il l'avait oublié sur sa table de chevet - mais un gars vient de sortir de la salle d'audition, et il se doute bien que le suivant, c'est lui.



_________________

the killing time
echo smith ☽ I've got the spirit, but lose the feeling. . .
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 34
• côté ♥ : Son coeur a été ravi par la si parfaite Emily
• orientation : Bisexuelle
• occupation : Comic artist, réalisatrice, scénariste
• quartier : Beverly Hills
• avatar : Dichen Lachman
• crédits : santhieen
• messages : 228
only everyone can judge me (ft. river)
Mar 28 Aoû - 12:51
Mardi 28 Août 2018

Qui a dit que l’été était une zone morte pour toutes les industries ? Certainement pas River qui – depuis des semaines déjà – travaillait d’arrache-pied. Faire le recrutement de toute l’équipe technique n’avait pas été une mince affaire, et maintenant qu’ils avaient à peu près fini de valider toute la première partie de la première saison de la série, ils avaient commencé à chercher des acteurs. Certains avaient déjà été trouvé – ceux que River avaient absolument voulu pour le rôle, ne voyant qu’eux et personne d’autre – mais ce n’était pas le cas de la plupart.
C’était pour ça qu’au final elle se retrouvait assise derrière une table, en compagnie d’Amanda – une femme noire à la fin de la quarantaine et directrice de casting – et Alejandro – un latino dans la trentaine qui représentait le département des ressources humaines. Un tri avait déjà été fait dans les premières têtes qu’on leur avait envoyé, et finalement il ne restait plus que ceux dont le portfolio avait attiré leur œil. Mais pour le moment River était loin d’être convaincue par ce qu’elle voyait. La moitié des acteurs qui passaient transpiraient d’arrogance où étaient trop solides pour coller à Marcus, le membre le plus timide de la bande des cinq.
Après une performance qui laissait à désirer, elle regarda le prochain nom sur la liste. Echo Smith. Elle l’avait déjà entendu, et était parfaitement au courant des déboires du jeune homme. Elle se tourna vers Amanda et lui lança un regard interloqué. Elle se contenta d’offrir un sourire poli à la plus jeune qui avait une confiance presque aveugle en sa directrice de casting. Il faut dire, la femme était extrêmement connue dans le milieu et considérée comme une des meilleures directrices de casting d’Hollywood.
River se tourna vers son assistant qui était assis sur une chaise un peu à l’écart.
« Fais entrer Echo Smith. »
Terry haussa un sourcil d’une façon qui n’était pas sans rappeler celle de River. Le jeune homme se leva de sa chaise et prit la liste qu’il avait également sur tablette en s’avançant vers la porte. Grand, dégingandé, il avait fière allure avec ses cheveux ramené en arrière et ses lunettes qui masquaient à peine ses yeux verts perçants. Il ouvrit la porte et la referma derrière lui rapidement. La salle d’attente des acteurs s’était vidée de moitié depuis le début, et il regarda de nouveau la liste pour être sûr.
« Echo Smith. C’est à vous. »
Il attendit que l’acteur se lève et le rejoigne pour ouvrir de nouveau la porte vers la pièce. Celle-ci était carrée, spacieuse, avec une large baie vitrée dans le dos de ceux qui allaient juger la performance d’Echo. Ils étaient assis derrière des tables mises en une rangée et avaient tous de quoi noter devant eux. Un mac pour Alejandro, un carnet pour Amanda, et une tablette pour River.
Lorsqu’il entra, elle lui offrit un sourire chaleureux là où les deux autres conservèrent une attitude neutre.
« Bonjour Echo, je suis River Khadka, la réalisatrice de la série pour laquelle tu auditionne aujourd’hui. Je te présente Amanda Brown, notre directrice de casting, et Alejandro Hernandez, chargé des ressources humaines. Est-ce que vous avez bien mémorisé le texte qu’on vous a remis ? »
Elle lui laissa le temps de répondre et de se présenter à son tour avant de poursuivre.
« Bien… Du coup avant de commencer, nous aurons quelques questions à vous poser, si ça vous va. »
Bien que la phrase était formulée comme une question, ce n’était pas vraiment comme si le jeune homme avait le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 26
• côté ♥ : en "couple" avec leonie lynch
• orientation : hétérosexuel officiellement, homosexuel refoulé
• occupation : acteur
• quartier : beverly hills
• avatar : evan peters
• crédits : la peau bleue
• messages : 50
only everyone can judge me (ft. river)
Mer 29 Aoû - 0:40

Quelques secondes plus tard, on le fait appeler. Il lève la tête et répond présent avant de rejoindre l'assistant. Il suit ce dernier jusque dans la pièce où sont installé trois personnes, celles qui vont juger sa performance. Cette grande salle. Son personnage n'eusse pas été blessé, donc limité dans ses déplacements, Echo se serait fait un plaisir d'occuper tout cet espace qu'on lui offrait. Il se permet un rapide coup d'oeil, s'essuyant rapidement les main sur son jean, avant de reporter son attention sur la femme qui vient tout juste de prendre la parole. Il répond à ses salutations et par un "enchanté" lorsqu'elle se présente comme la réalisatrice de la série, hoche solennellement la tête à chacune de ses explications. La dénommée River Khadka présente Amanda Brown, qu'il avait déjà rencontré par ailleurs, mais s'abstint de faire le commentaire, et Alejandro Hernandez, et les salue d'un mouvement de tête accompagnée d'un sourire.

- Enchanté, Echo Smith, se présente-t-il enfin avant de répondre à la question. Oui, j'ai eu le temps de mémoriser, aucun problème.

Leur adressant un petit sourire, il allait s'apprêter à commencer après le signal de départ qu'il attendait de River, mais à la place, elle lui propose une petite interrogatoire. Echo n'est pas dupe, il se doute bien que les quatre personnes présentes dans la pièce avec lui sont probablement au courant de ses (anciens) problèmes d'addictions, et de contrôle de soi par ailleurs, et que ces questions seront probablement à propos de tout cela. L'éléphant dans la pièce, il faudra tôt ou tard en parler, Echo en est conscient. S'il est ici, c'est probablement presque par miracle. Il plisse légèrement les yeux, attentif et intéressé, prêt à affronter n'importe quelle critique ou remarque. Après tout, il a l'habitude maintenant.

- Oui, bien sûr, allez-y, les incite-t-il sur un ton presque enjoué, pour montrer sa totale coopération, je vous écoute.

Bien qu'il ait maintenant l'habitude depuis deux ans à affronter des questions sur son passé proche et sur ses problèmes, chaque fois, il pouvait sentir son coeur battre dans sa tête. L'appréhension.


_________________

the killing time
echo smith ☽ I've got the spirit, but lose the feeling. . .
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 34
• côté ♥ : Son coeur a été ravi par la si parfaite Emily
• orientation : Bisexuelle
• occupation : Comic artist, réalisatrice, scénariste
• quartier : Beverly Hills
• avatar : Dichen Lachman
• crédits : santhieen
• messages : 228
only everyone can judge me (ft. river)
Jeu 30 Aoû - 21:47
Les questions avaient été posées à tous ceux qui étaient passés dans la pièce : le but était non seulement d’en apprendre plus sur l’acteur face à eux, ses ambitions, son éthique, mais aussi de voir ses capacités réelles de mémorisation dans la foulée, et surtout si un environnement destabilisant allait l’empêcher de faire son travail. En d’autres termes, ils testaient ses nerfs. Après tout, être acteur dans une grosse série demandait de ne pas se laisser écraser ou emporter par la célébrité qui suivait. Bien sûr, dans le cas d’Echo, c’était encore quelque chose de différent.
Pour sa part River avait déjà quelques idées de questions, mais elle laissa ses comparses commencer. Amanda fut la première à parler. C’était une femme intimidante mais elle avait bon fond, et avait déjà eut l’occasion de croiser le jeune homme face à elle.
« Bonjour Echo, je suis contente de vous revoir. Comment allez vous ? » Toujours le vouvoiement avec Amanda. Elle s’avait pas taillé sa place dans la familiarité mais dans le respect. Elle lui laissa le temps de répondre. « Bien, je suis contente d’entendre ça. Dites-nous un peu ce que vous avez fait au cours des dernières années. »
River écouta attentivement la réponse. Elle n’avait pas particulièrement suivit la chute du jeune homme dans les médias, ni même sa rémission, aussi était-elle curieuse d’en apprendre plus sur lui, cerner un peu mieux sa personnalité. Il semblait ne pas être un mauvais bougre en soi et dégageait quelque chose d’intéressant avec ses cheveux blonds et ses yeux comme deux billes noires inquisitrice du monde qui l’entourait. Il se dégageait de lui une maturité différente des autres acteurs.
Elle prit quelques notes : il parlait de sa carrière, ce qui n’était pas le plus intéressant selon la jeune femme, puis il aborda son temps libre. Là elle redressa la tête et l’interrompti.
« Bien que votre carrière ait été très intéressante, pourriez-vous nous parler un peu plus en profondeur de votre travail associatif ? » River s’était redressée, appuyant ses coudes sur la table en se penchant en avant vers le jeune homme. Elle était désrmais très attentive, plus que quand il parlait de sa carrière en tout cas. « Je pense que ça nous aidera à mieux cerner celui que vous êtes aujourd’hui, » appuya River.
Alejandro sembla également être bien plus attentif d’un coup. Il savait parfaitement pourquoi River posait la question, elle voulait voir si vraiment il accordait de l’importance à ce travail ou s’il le faisait juste pour gagner des bons points. Une question à laquelle ils auraient bientôt une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 26
• côté ♥ : en "couple" avec leonie lynch
• orientation : hétérosexuel officiellement, homosexuel refoulé
• occupation : acteur
• quartier : beverly hills
• avatar : evan peters
• crédits : la peau bleue
• messages : 50
only everyone can judge me (ft. river)
Dim 2 Sep - 23:47
C'est Amanda qui prend la parole en première en le questionnant à propos de sa santé. Contrairement à d'autres personnes, Echo n'a jamais vraiment été à l'aise à l'idée de parler ouvertement du fait qu'il ait été (et soit toujours) un addict. Elle n'en parle que lorsque c'est nécessaire, lorsqu'il faut en parler. Mais jamais il n'aborderait le sujet juste pour attirer l'attention. En tant que personne discrète et pudique, il a toujours du mal à vivre le fait que toute sa vie puisse être exposée et su par des inconnus.

- Bonjour, ça va très bien, merci, répond-il donc simplement avec un sourire courtois.

La question suivante est assez vague, et Echo se lance d'abord par raconter les films et projets dans lesquels il a travaillé ces deux dernières années.

- Et sinon je m'occupe aussi de faire de la sensibilisation, pour des associations par exemple...

Alors qu'il pensait que ce petit bout de phrase serait laissé en suspens et qu'on ne s'y intéresserait pas plus que cela, car dans son esprit on voulait savoir le travail qu'il avait eu jusque là, la réalisatrice marque son intérêt et lui demande des détails, justifiant le fait que cela pourrait mieux cerner celui qu'il est aujourd'hui. Clairement, ils veulent voir si c'est encore un stoner.

- Il m'arrive, par exemple, de passer dans des hôpitaux ou des centres pour parler avec des gens qui ont des problèmes d'addictions ou sont atteints de dépression, et donner de la visibilité à des associations qui sensibilisent et luttent contre les maladies mentales, notamment dans les interviews, les apparitions télé ou sur les réseaux sociaux.

Voyant que tout ceci intéressait particulièrement son auditoire, il continue :

- J'ai aussi écrit des articles notamment sur mon expérience avec l'addiction et la dépression pour des magazines online, continue-t-il en se touchant la nuque, histoire de faire de la sensibilisation, et en espérant que ça peut en aider quelques uns. Je pense que ça m'aide moi aussi.

Il aurait pu parler encore de ce sujet pendant des heures, car il l'a déjà fait maintes fois, il a l'habitude désormais, et chaque fois, lorsqu'il met son masque d'ambassadeur du réhabilité cela devient de plus en plus facile d'en parler. Chaque fois qu'il le fait, l'image de son père disparait un peu plus tout en devenant plus nette. Tout ça, c'est sa faute.

_________________

the killing time
echo smith ☽ I've got the spirit, but lose the feeling. . .
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 34
• côté ♥ : Son coeur a été ravi par la si parfaite Emily
• orientation : Bisexuelle
• occupation : Comic artist, réalisatrice, scénariste
• quartier : Beverly Hills
• avatar : Dichen Lachman
• crédits : santhieen
• messages : 228
only everyone can judge me (ft. river)
Mar 4 Sep - 11:40
Echo semblait sur la défensive quand la question fut posée, sans vraiment l’être non plus. Il devait avoir l’habitude maintenant que les gens tâtent le terrain autour de ce sujet là. Après tout c’était tout ce dont la presse parlait quasiment quand le sujet tournait autour de lui. Elle le laissa toutefois développer, écoutant avec beaucoup d’intérêt ce qu’il avait à dire. Elle hochait la tête de temps en temps pour l’encourager à poursuivre alors qu’elle retenait les informations au fur et à mesure qu’il les donnait. Elle ne prenait pas la peine de vraiment noter quoi que ce soit, d’autant que Terry dans un coin de la pièce le faisait pour elle.
Lorsqu’il évoqua les articles qu’il avait pu écrire, elle se concentra une seconde sur la tablette pour pouvoir les sortir rapidement, les affichant pour les survoler tout en commençant à les lire. S’il n’était pas honnête dans sa démarche, elle serait vraiment étonnée. Il semblait avoir une belle plume, même si elle ne pouvait que survoler pour le moment sans plus se plonger dans les détails. Elle les mit en marque page pour plus tard.
« C’est très intéressant. Admirable, je dirais même. Je vais me permettre de les lire plus tard, si ça ne vous dérange pas bien sûr. Je ne voudrais pas vous mettre tout de suite mal à l’aise dans le cas où l’on viendrait à collaborer par la suite. »
C’était aussi la raison pour laquelle elle n’était pas allée plus loin dans ses lectures. Elle appréciait toutefois qu’il soit ouvert pour parler de ses problèmes psychologiques. Elle savait que l’industrie du cinéma avait toujours du mal à les accepter, et c’était quelque chose qui l’ennuyait particulièrement puisque elle-même avait souffert – et souffrait encore – d’un syndrôme de stress post-traumatique. Heureusement, ce n’était pas un fait connu, et elle n’avait jamais eu à expliquer où que ce soit la raison de ce fait. Même ses plus grands fans n’étaient jamais parvenus à mettre la main sur l’infrmation vu que son nom de jeune fille n’était pas connu de la foule.
Finalement elle ferma la page contenant les articles et ouvrit celle où le script qui avait été donné à tous les acteurs reposait. Il s’agissait d’une scène de trois pages, un court extrait de milieu de saison. Elle laissa à Amanda l’honneur de lui demander de se lancer sur la scène, comme ce serait également elle qui lui donnerait la réplique.
« Bien, Monsieur Smith, si vous vouliez bien désormais nous faire une démonstration. Je vous donnerais la réplique, avec Terry. »
Le jeune homme se leva et sortit le script qu’il avait roulé en tube pour le déplier. Il était évident qu’il l’avait utilisé une bonne partie de la journée.
« C’est quand vous voulez. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 26
• côté ♥ : en "couple" avec leonie lynch
• orientation : hétérosexuel officiellement, homosexuel refoulé
• occupation : acteur
• quartier : beverly hills
• avatar : evan peters
• crédits : la peau bleue
• messages : 50
only everyone can judge me (ft. river)
Mer 5 Sep - 16:20
Les hochements de tête de Khadka lui suggèrent qu'elle est attentive à son discours. Elle semble en effet beaucoup plus intéressée par ce travail qu'il fournit que par son travail d'acteur. Il comprend alors que à ce stade des auditions, ils cherchent plus qu'un simple acteur, ils cherche une personne. Alors il se doute que pour cette audition, il va devoir mettre sa petite carapace de protection de côté et s'ouvrir, se donner lui et s'utiliser lui pour jouer Marcus. Il la voit sur sa tablette lire rapidement, et il se demande si ce ne sont pas ces fameux articles justement.

- Non, bien sûr, je vous en prie, répond-il, si je les ait signés c'est que j'assume pleinement leur contenu.

En réalité, cela lui fait toujours bizarre quand la personne en face de lui a lu des choses aussi intimes à son propos que ce qu'il a écrit dans ces articles. Il a peur qu'on le prenne en pitié, qu'on pense mal de lui, qu'on le juge, qu'on ne l'estime plus. Lors de leur parution il avait reçus beaucoup de messages de fans qui lui apportaient leur soutien et leur amour, mais aussi beaucoup de critiques, comme d'habitude.

Dans tous les cas, il est prêt désormais. Le dénommé Terry s'approche de lui pour qu'il puisse jouer correctement un Marcus blessé à la jambe qui s'appuie sur son ami Yann. Echo lui sourit et le remercie rapidement avant de se préparer. Terry lui demande s'ils peuvent commencer et Echo hoche la tête. Il est concentré. Son visage a changé d'expression. Son cerveau lui fait ressentir de la douceur qui n'existe que dans le papier, sur son flan gauche. Et il a mal. Il a aussi mal que dans la réalité. Il veut craquer, pleurer de douleur mais il se retient. Son souffle est court, freiné dans sa démarche par la contraction de tout ses muscles sous l'effet de la douleur, de la libération de molécules qui font accélérer son rythme cardiaque dans le but de rester en vie. Echo sait ce que ça fait de vouloir rester en vie alors qu'on a l'impression de mourir. Sa bouche est pâteuse et sèche. Il demande un gros effort à tout son corps pour qu'il puisse s'assoir par terre et répondre à la question que Karen, jouée par Amanda, lui pose. Marcus se concentre sur lui-même pour ne plus souffrir autant, ferme les yeux et essaie d'inspirer profondément. Mais son flanc le tire trop, il grimace et serre les poings, de douleur et d'échec. Il veut se contenir, mais c'est très difficile.
Yann qui était parti chercher une trousse de secours revient. Les deux enlève le t-shirt de Marcus, et curieux, il regarde l'ampleur de la blessure, souffle, blêmit. Echo se préparer à sortir les larmes. Ça n'a jamais été très compliqué pour lui. Plutôt sensible, il suffisait de superposer plusieurs souvenirs douloureux, avec la sensation de douleur extrême pour que cela marche efficacement. Puis ce n'était pas comme si d'habitude il n'avait pas l'air sur le point de pleurer.
Terry mime Yann qui panse la blessure, et Echo grogne fort, les yeux humides par lesquelles s'écoulent deux petites larmes fermés très fort, la tête en arrière, les ongles plantés dans ses paumes, il devient rouge. Marcus essaie de reprendre contenance, en soufflant, régulant son débit, mais lorsqu'il continue d'expliquer à Karen ce qu'il s'est passé, il ne peut se défaire de sa grimace de douleur, des soubresauts de son torse et de ses abdominaux. Il doit endurer les réprimandes de Karen, comme Echo avait déjà dû endurer celles de tellement d'autres personnes, et la souffrance de sa blessure que Yann désinfectait, qu'Echo pensait avoir déjà endurée aussi. Il lâche des couinements, des grognements qui s'apparente à des hurlements, des larmes qu'il essaie de retenir. Marcus n'est pas fier, il ne veut juste pas se montrer faible, prouver que son action en valait la peine, que sa blessure en valait la peine, surtout devant Karen. Il pense être au bout, ne parvient pas à s'exprimer correctement.

- Ils avaient des... des...

Il ne peut pas terminer sa phrase et mime donc des croix sur son pectoral.

- Mais... c'est pas important..., sa voix est enrouée, éraillée, ils ont les coordonnés. Ils savent... où se trouve- Clara.

Il attrape le bras de Karen, lève ses yeux humides et rouges vers elle.

- Il faut... prévenir -Jude, dit-il faiblement mais avec conviction.

Alors que Karen s'en va, elle lui commande de se contenter de ne pas mourir. À quoi Marcus répond "promis", avec un faible sourire, les yeux lourds. Lorsqu'elle sort de la pièce fictive, Marcus se laisse aller à un cri de lamentation, presque plié en deux. Sa main s'étant portée par réflexe vers la blessure, il dévie au dernier moment sa trajectoire pour ne pas embêter Yann dans son travail, a reporte sur son visage, ses yeux, sèche les quelques larmes, son front. Lancé, Echo continue encore un moment à souffrir sur le sol, à reprendre une respiration normale. Fixe un point flottant sur le sol. Reprend ses esprit et se tourne vers son jury.

_________________

the killing time
echo smith ☽ I've got the spirit, but lose the feeling. . .
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 34
• côté ♥ : Son coeur a été ravi par la si parfaite Emily
• orientation : Bisexuelle
• occupation : Comic artist, réalisatrice, scénariste
• quartier : Beverly Hills
• avatar : Dichen Lachman
• crédits : santhieen
• messages : 228
only everyone can judge me (ft. river)
Sam 8 Sep - 15:06
Echo lui donna son authorisation pour lire les articles et River le nota dans un coin de sa tête. Elle se rendait bien compte du courage que ça demandait de parler de ce genre d’expérience personnelle. Elle-même l’évitait autant que possible, refusait que son histoire devienne public, notamment par peur de réveiller le traumatisme plus qu’autre chose. Aussi elle ne voulait pas tomber dans un rôle de victime.
Finalement ils se mirent au travail, Terry rejoignant l’autre jeune homme afin de pouvoir jouer la scène comme il se devait. Il l’avait déjà fait facilement une dizaine de fois rien que dans la journée, il commençait donc à prendre la main sur le rôle de Yann sans trop de difficulté, il prenait d’ailleurs son texte plus par réflexe qu’autre chose, ayant déjà mémorisé les lignes par cœur au final. River en venait à se demander si ce n’était pas lui qu’elle devrait engager pour jouer le rôle de la tête brûlée du groupe. Elle écarta cette remarque de son esprit une fois qu’Amanda fut également passée devant les bureaux. Elle n’allait pas jouer la scène comme les deux autres mais elle voulait au moins se rapprocher d’eux – et ce malgré un passif dans le théâtre.
Rapidement River se concentra sur la scène qui se déroulait devant elle, qu’elle connaissait par cœur également.
Elle observa avec attention le jeu d’acteur d’Echo, se trouvant tirée dedans comme si elle y était. C’était quelque chose d’assez rare pour être noté, d’admirable même. Elle prit quelques notes, quelques rectifications qu’elle pourrait vouloir apporter au jeu du jeune homme. Si elle comprenait l’exagération prononcée, elle aurait besoin d’une douleur plus subtile une fois à l’écran, à peine plus contenue au moins pour certains plans, en supposant bien sûr qu’Echo était celui qui ressortait pour le rôle. En attendant elle se contenta de continuer de regarder, constata que le coup des larmes était au point, puis se laissa porter jusqu’à la fin.
Lorsque celle-ci arriva, Amanda eut un regard vers River qui le lui rendit en hochant doucement la tête, de façon à peine perceptible. Alejandro n’avait pas particulièrement suivi pour sa part, laissant les deux expertes sur leur terrain.
« Votre performance était vraiment excellente, » fit River la première. « Je pense qu’Amanda sera d’accord pour dire que vous serez clairement sur notre liste finale, pour les auditions de compatibilité. »
Les fameuses afin de tester à quel point les acteurs s’entendaient bien, si l’alchimie se créait ou si tout tombait à plat.
« Mais avant ça, il faut que vous sachiez quelque chose. Alejandro ? »
Le latino releva les yeux vers Echo. Il sortit un mail rapidement et fit un sourire rassurant à Echo.
« Il faut savoir que notre compagnie a une politique assez strict lorsque leur image est en jeu, et si vous venez à travailler avec nous, vous serez l’un des visages représentant leur image, aussi nous aurions à vous imposer des clauses spécifiques dans le contrat. J’imagine que vous pouvez facilement deviner leur contenu. »
Il se pencha en avant en posant les coudes sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 26
• côté ♥ : en "couple" avec leonie lynch
• orientation : hétérosexuel officiellement, homosexuel refoulé
• occupation : acteur
• quartier : beverly hills
• avatar : evan peters
• crédits : la peau bleue
• messages : 50
only everyone can judge me (ft. river)
Sam 22 Sep - 12:28
Les premiers mots de River Khadka sont accueillit avec soulagement et gratitude. L'acteur, autant que la personne qu'est Echo, craint toujours les critiques. Savoir qu'une telle production accepte même de le faire auditionner, puis de l'envisager comme un des rôles récurrents après tout ce qu'il a pu faire et tout ce qui s'est dit sur lui semble sortir d'un rêve. Echo n'aurait jamais cru qu'on lui aurait donner la chance de redorer son nom aussi rapidement. Il se relève pour écouter ce qu'on a à lui dire.
Il a hâte, en tout cas, de passer ces auditions de compatibilité. Il n'en avait jamais vraiment fait auparavant, ou en tout cas elles n'étaient pas nommer officiellement de la sorte. Mais il se doute que pour une série qui allait probablement durer plusieurs années, la bonne entente entre chaque acteur est un enjeu plus important que sur un tournage de quelques mois. Cela lui fait alors réaliser l'ampleur du projet dans lequel il espérait pouvoir s'engager. De l'ordre de sa vie, il en a besoin, il le sait.

Alejandro Hernandez des ressources humaines lui fait comprendre cependant, que son image devra être surveillée par la production. Cela lui fait un peu peur, il doit l'avouer. Il le comprend, il en a conscience, et il sait combien l'image est importante pour une production. On lui a déjà refusé de nombreux rôles pour ce motif. De l'ordre, il en avait besoin, mais jusqu'à quel point ?

- Je pense pouvoir, répond-il sérieusement, mais je préfère que vous me l'explicitiez clairement.

Sa crainte était de devoir être manipulé comme un pantin, forcé de faire ce qu'on lui disait de faire. Il s'imaginait déjà signer un contrat avec le diable, dans lequel il vendait son âme, son corps et sa parole à une entreprise qui se ferait de l'argent sur son dos. Il s'imaginait déjà devoir être une version encore plus lointaine de sa personne qu'il ne l'est déjà. Ses mains dans son dos se frottaient l'une contre l'autre dans une tentative mécanique de réconfort.







_________________

the killing time
echo smith ☽ I've got the spirit, but lose the feeling. . .
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 34
• côté ♥ : Son coeur a été ravi par la si parfaite Emily
• orientation : Bisexuelle
• occupation : Comic artist, réalisatrice, scénariste
• quartier : Beverly Hills
• avatar : Dichen Lachman
• crédits : santhieen
• messages : 228
only everyone can judge me (ft. river)
Jeu 11 Oct - 10:41
Le soulagement sur le visage d’Echo se lit sans mal et River continue de l’observer un instant avant de redresser sa tablette pour également ouvrir les grandes lignes de ce qui serait proposé au jeune homme si jamais il venait à accepter un contrat chez eux, après qu’Alejandro lui ait transmis plus tôt dans la journée. Elle resta neutre en lisant silencieusement alors qu’Alejandro hochait la tête à la réponse de l’acteur.
« Bien sûr, il est tout à fait normal que vous demandiez. »
Il eut un regard vers River à ce moment là pour lui demander silencieusement si elle voulait prendre la main pour lui expliquer. Elle secoua la tête discrétement et laissa le responsable des ressources humaines expliquer le contenu du potentiel contrat afin d’être sûre que rien ne soit oublié. Après tout c’était lui qui avait eut à gérer les conditions avec le département légal, même si ça n’avait été qu’une hypothèse au moment où il avait été accepté qu’il viendrait dans la pièce.
« Pour faire simple, vous serez intégré à un programme ayant pour but de s’assurer de votre sobriété. Vous subiriez des examen régulier pour s’assurer que vous n’avez rien pris à raison de un par semaine au début, en plus d’un posé au hasard dans le mois. Vous auriez également un suivi psychologique si vous n’en avez pas déjà un, afin de s’assurer de votre bien être durant le tournage. C’est un service qui sera proposé à toute l’équipe normalement, dans votre cas il sera en revanche obligatoire. »
River releva finalement les yeux vers le jeune homme pour observer sa réaction et comment il enregistrait l’information, également pour voir si ça lui semblait raisonnable. Elle se permit d’ajouter quelques paroles avant qu’il ne puisse ajouter quoi que ce soit.
« Nous comprenons bien que ce soit contraignant pour vous, toutefois il s’agit d’une mesure prise autant pour la compagnie que pour vous. Il serait irresponsable de vous engager sans nous assurer que tout se passe pour le mieux pour tous les partis concernés. »
Elle lui offrit un bref sourire pour lui assurer sa sincérité. Même si le studio n’avait rien proposé et qu’ils avaient engagés Echo comme ça, elle serait probablement allée régulièrement le voir pour s’assurer qu’il arrivait à gérer la pression sans retomber dans de mauvaises habitudes, elle était donc contente de les voir agir ainsi – même si c’était plus pour se protéger eux qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 26
• côté ♥ : en "couple" avec leonie lynch
• orientation : hétérosexuel officiellement, homosexuel refoulé
• occupation : acteur
• quartier : beverly hills
• avatar : evan peters
• crédits : la peau bleue
• messages : 50
only everyone can judge me (ft. river)
Sam 27 Oct - 17:05
Echo était attentif. Il écoutait, hochait la tête pour digérer les informations. Il déglutit. Mais c'est normal, il est un peu stressé. Et puis, il se sentait bizarre. Il comprenait totalement les mesures prises. Totalement. Cependant, il n'aimait pas trop ce sentiment d'être traité comme un enfant, ou du moins pas comme une personne à part entière, d'être sous tutelle, de ne pas être libre des ses mouvements. Il avait peur que tout recommence. Il craignait de ne jamais être rien plus qu'un pantin, finalement.

Le visage sérieux et un peu fermé, il continue de penser à ce qu'on vient de lui dire, puis se tourne vers la showrunneuse lorsqu'elle prend la parole. Alors, il se fait plus ouvert pour répondre.

- Non, oui bien sûr, s'empresse-t-il de répondre. C'est tout à fait normal, je m'y attendais. Bien qu'il n'y ait plus aucun soucis à se faire maintenant que je suis sobre. Mais je comprends totalement. C'est un contrat que je serait prêt à signer de toute évidence.

Il s'imagine rapidement les avantages qu'auraient la production à l'engager. Relancer la carrière d'un nom déjà connu, les gens voudront regarder, par curiosité, quelques épisodes pour voir si on arrive à deviner dans les yeux et le visage d'Echo les ravages de la drogue, sa dépression, ses fractures, ses pansements, s'il va mieux, s'il est toujours aussi barré, s'il sait toujours jouer. Puis on s'habituerait à l'histoire du show, on commencerait à kiffer, et on terminerait par regarder, faire des audiences. Mais juste penser cela fait culpabiliser Echo pour penser qu'il intéresse encore les gens.

- En tout cas, reprend-il, je vous remercie de m'avoir considérer à ce point pour le rôle.

Inclinaison légère de la tête en signe de remerciement, les mains croisées devant lui. Il sent que peut-être, ce rôle, il ne l'aura pas justement à cause de ce programme dans lequel la production devra investir. Pourquoi perdre de l'argent la-dedans lorsqu'on peut avoir une jeune star montante, et non descendante.


_________________

the killing time
echo smith ☽ I've got the spirit, but lose the feeling. . .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
only everyone can judge me (ft. river)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a. :: hollywood studios+