come back home (morgan)

 ::  :: center l.a. :: beverly hills
avatar


• âge : 46
• côté ♥ : en couple, un secret bien gardé. officiellement, juste un vieux divorcé qu'a lâchement trompé sa femme.
• orientation : homosexuel. il a vraiment pensé qu'il aimait les femmes à une époque. plus maintenant.
• occupation : procureur. il défend les victimes, dans toutes sortes d'affaires. il a un taux de 99% de condamnation.
• quartier : berverly hills.
• avatar : cillian murphy.
• crédits : skate vibe
• messages : 54
come back home (morgan)
Dim 26 Aoû - 11:44
Gideon est rentré depuis quelques jours, de l’hôpital. On lui a dit qu’il pouvait rentrer à partir du moment où il faisait faire des soins réguliers, hebdomadaires, par quelqu’un qui pouvait lui faire une piqûre et changer son pansement. Quelle chance, que l’homme qu’il aime, soit étudiant en médecine. Et Gideon s’est trouvé chanceux de pas avoir à donner de preuves sur qui lui ferait les piqûres, ou sur même si elles seraient faites. Il a juste dit que la personne avec qui il partageait sa vie s’y connaissait. Et il a tiré une étrange satisfaction à parler de Morgan comme de la personne avec qui il partageait sa vie. Parce que même si c’est le cas depuis un bout de temps, c’est la première fois qu’il a pu réellement en parler à quelqu’un. En laissant, évidemment, l’identité de cette personne hors de portée des esprits bien trop fermés pour accepter une relation comme la leur.
Il l’attend. Depuis quelques heures, déjà, il l’attend. Et s’il doutait de l’efficacité des piqûre anti douleurs ces premiers jours, il doit bien avouer que lorsqu’il ne l’a pas à l’heure, il souffre. Il a pensé à la faire lui-même. Sauf que déjà, c’est Morgan, qui les a sur lui, enfin dans son sac. Ensuite, il sait pas où les faire. Il sait même pas si c’est une piqûre intramusculaire, ou intraveineuse, ou juste, autre. Il en sait rien, et il préfère pas forcément savoir. Parce que, vraiment, il devient rapidement insécure, dés qu’on lui parle de système nerveux, et de veines perforées, et autres choses. Les siennes. Il a aucun problème avec celles des autres. Oh non, il a tendance à souvent les utiliser pour prouver que tel ou telle personne est bien le meurtrier/la meurtrière de tel ou telle autre. Mais dès qu’on parle de lui, ou de sa santé, c’est un tout autre business.
Il est en retard, Morgan, et ça lui plait pas. Il a jamais aimé attendre, surtout quand ça concernait Morgan. A part, évidemment, quand le but premier de quelque chose est l’attente. Et quand ça lui permet de voir Morgan, en sueur, sur le lit, et. La porte s’ouvre, et thanks god. Il aurait pas fallu qu’il aille trop loin dans ses souvenirs. S’il l’avait fait, il se serait retrouvé face à un sérieux problème. Rien qu’il n’aurait pas pu régler en règle générale. Sauf qu’avec la douleur à laquelle il fait face, ça aurait été plus compliqué.

- T’es en retard.

C’est une constatation, mais ça a sérieusement le ton du reproche. Et il y a de quoi. Déjà, va falloir qu’il lui donne une sacré bonne raison, d’être arrivé en retard. Et parce que Gideon est rapidement très jaloux, va falloit que ce soit vraiment, mais alors vraiment, une raison incontestable. Puis il a mal. Et il déteste souffrir, ça le fait se sentir faible. Et Gideon déteste être faible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 22
• côté ♥ : officiellement célibataire, officieusement ça fait trois ans que tu entretiens une relation avec gideon. tu sais pas trop en réalité, toi t'es amoureux.
• orientation : homosexuel.
• occupation : étudiant en 4ème année médecine.
• quartier : downtwon l.a.
• avatar : harry styles.
• crédits : HOODWINK.
• messages : 354
come back home (morgan)
Dim 26 Aoû - 12:48
tu regardes l'heure toutes les cinq minutes. littéralement. parce que ça fait déjà dix minutes que tu es censé avoir quitté l'hôpital, mais ça ne se passe pas totalement comme prévu aujourd'hui. les urgences, ça ne se passe jamais comme prévu, de toute manière. et c'est loin d'être ce que tu préfères, que de te retrouver aux urgences. tu cours partout, ils sont à la bourre et toi, tu te sentirais mal de partir comme ça, sans essayer de les aider. cinq minutes de plus. gideon va vraiment te tuer quand tu vas arriver à l'appartement, parce que t'es censé lui injecter ses antidouleur et autres médicaments. tu te mords l'intérieur de la joue, t'as même pas ton portable pour pouvoir le prévenir et t'excuser. tant pis. tu soupires un peu, t'as abandonné l'idée de sortir dans l'heure, en fait, et t'as aucune idée de combien de temps il a pu se passer, entre la dernière fois ou tu as regardé ta montre et maintenant, tandis que tu quittes enfin l'hôpital, ta blouse blanche à la main, que tu viens enfoncer à moitié dans ton sac. tu souffles longuement, maintenant t'as plus qu'à te dépêcher pour rejoindre le brun. il est rentré depuis quelque temps et tu t'occupes de son suivis médical, étant étudiant en médecine. tu ne l'aurais pas laissé appeler quelqu'un d'autre, de toute manière. et même si tu dois trouver des excuses supplémentaire face à ta famille pour justifier ces absences journalières, tu t'en fiches, parce que ça te permet de passer un peu plus de temps avec gideon. tu tuerais pour passer plus de temps avec lui, même si ces derniers temps, tu as l'impression de marcher sur des œufs, depuis cette journée ou t'es allé à l'hôpital. tu glisses tes doigts dans tes cheveux et soupires longuement. il doit t'attendre. il t'attend, même. tu te pinces les lèvres et tu viens enfoncer ton jeu de clé dans la serrure pour entrer dans l'appartement, te mordant l'intérieur de la joue. t'es en retard. tu avances dans la pièce et pose ton sac sur la table, en sortant la blouse pour la déposer à côté de ton sac, dans lequel se trouve ce qu'il te faut pour changer le pansement du brun et lui faire ses piqûres d'anti-douleur. je sais, j'étais aux urgences et c'était la folie. j'suis désolé. tu jettes un coup d’œil à l'horloge accrochée au mur et, effectivement, t'es en retard. presque deux heures. tu te mords l'intérieur de la joue, soupires un peu et t'approches du brun pour venir l'embrasser tendrement, profitant de cet instant. t'y penses depuis ce matin. tu viens t'installer près du brun, relevant son haut, concentrant sur ton attention sur la blessure de gideon. ça a été aujourd'hui ? tu m'as manqué. tu souffles avec un sourire, tes doigts glissant contre les siens un instant. tu termines tout de même par te redresser pour récupérer ce dont tu as besoin dans ton sac.

_________________
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 46
• côté ♥ : en couple, un secret bien gardé. officiellement, juste un vieux divorcé qu'a lâchement trompé sa femme.
• orientation : homosexuel. il a vraiment pensé qu'il aimait les femmes à une époque. plus maintenant.
• occupation : procureur. il défend les victimes, dans toutes sortes d'affaires. il a un taux de 99% de condamnation.
• quartier : berverly hills.
• avatar : cillian murphy.
• crédits : skate vibe
• messages : 54
come back home (morgan)
Jeu 6 Sep - 19:30
Gideon lui fait confiance, y’a aucun soucis là dessus. Parce qu’il imagine assez mal Morgan lui faire des coups bas dans le dos, le tromper, ou même lui mentir. Il lui arrive de faire des conneries, mais en général, ça part d’un bon sentiment et il y peut rien. Il fait pas exprès. Et ces conneries là, Gideon peut pas vraiment l’en tenir responsable. Le coup des photos de la dernière fois, il s’en souvient encore. Se souvient du temps qu’il lui a fallu à lui-même, pour comprendre ce qui clochait. Il est pas étonné que Morgan ait pas compris. Il s’en veut de pas avoir compris trop tôt. Heureusement, il était arrivé au magasin de développement avant que la femme puisse faire quoique ce soit de trop stupide pour elle, de trop dangereux pour eux. Donc oui, Gideon fait confiance à Morgan. Mais voilà, parfois… Parfois, c’est compliqué. Parfois, il est jaloux, bien malgré lui. Puis, il est possessif. Parce que vraiment, s’il était le seul à prendre les décisions, il demanderait que Morgan reste à l’attendre à la maison toute la journée, pour rentrer et qu’il soit déjà là. Il aime pas trop avoir ses pensées là, il veut pas s’entendre penser comme un mec pas évolué qui refuse que sa femme travaille pas. Mais il supporte difficilement que Morgan rentre comme aujourd’hui, plusieurs heures après lui. Et c’est sûr qu’il a pas choisi le métier qui l’assure de rentrer tôt tous les soirs. Et il pensera à tout ça plus tard, de toute façon. Parce que Morgan est là, maintenant. Il va pouvoir s’occuper de ses blessures, s’occuper de lui. Et c’est tout ce qui compte actuellement.
Gideon le regarde poser le sac sur la table, en sortir sa blouse de l’hôpital, et ce dont il a probablement besoin pour le traitement journalier. Gideon sourit, un peu pour tout ça. Parce qu’entre eux, y’a pas de “pas ramener de travail à la maison”. Parce que Gideon est toujours le premier à parler de ses affaires, une fois qu’elles sont terminées, à Morgan. Et puis, même si Gideon s’en fout un peu, de ce qu’il se passe à l’hôpital, well, la blouse blanche en elle-même, il s’en fout beaucoup moins. Il essaye de pas trop y penser pour le moment, puis la douleur qu’il ressent est bien trop présente pour qu’il puisse penser à quoique ce soit de sexuel pour le moment. Après, peut-être, quand il aura reçu ses anti-douleurs. Puis il sera probablement un peu stone. Ce qui l’aidera probablement pas à être raisonnable. Mais il garde ça pour lui. Il connaît Morgan. Et Morgan pourrait vouloir en prendre avantage, de son esprit à demi-présent. Il attend que Morgan s’approche de lui avec les outils utiles pour le soigner avant de se mettre sur ses coudes pour l’embrasser tendrement sur la joue.

- Oui, ça a été. Tu m’as manqué aussi.

Beaucoup, même. Mais il le dit pas, il garde ça pour lui. Pour peu, et Morgan serait capable d’utiliser ses mots contre lui. Il le comprend. Morgan est jeune, et il a des besoins de jeunes de son âge. Gideon a pas les mêmes besoins. C’est un problème récurent chez eux. Alors quand Gideon l’embrasse, ou lui dit des choses, il prend toujours soin de pas trop en faire. Que rien ne puisse s’insinuer dans l’esprit de Morgan.

- Par contre, j’ai mal.

C’est calme, qu’il dit ça. Mais en réalité, bien qu’il soit capable de supporter la douleur, il a du mal à parler sans que la douleur se transmette par sa voix. Puis, c’est une façon de rappeler à Morgan qu’il faut qu’il lui fasse sa piqure d’anti-douleur, genre, ASAP.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 22
• côté ♥ : officiellement célibataire, officieusement ça fait trois ans que tu entretiens une relation avec gideon. tu sais pas trop en réalité, toi t'es amoureux.
• orientation : homosexuel.
• occupation : étudiant en 4ème année médecine.
• quartier : downtwon l.a.
• avatar : harry styles.
• crédits : HOODWINK.
• messages : 354
come back home (morgan)
Sam 8 Sep - 23:00
tu n'aimes pas être en retard. tu as toujours été ponctuel, vraiment ponctuel. t'as été élevé comme ça, après tout. et puis, tu aimes encore moins être en retard quand il s'agit de gideon. un petit soupir s'échappe de tes lippes et tu gagnes enfin son appartement, t'excusant de ce retard. tu te mords l'intérieur de la joue et secoues la tête de gauche à droite en venant déposer tes affaires sur la large de la salle à manger, déposant ta blouse aux côtés de ce dernier. tu te mords l'intérieur de la joue et rejoins rapidement le brun, te baissant un peu pour venir l'embrasser doucement. tu fermes les yeux et profites simplement de ce contact. oui, ça a été. tu m'as manqué aussi. et ça te rassure d'entendre ces mots, ça te rassure vraiment. t'es plus certains de toi ces derniers temps. qu'est-ce que c'est vraiment, votre relation ? tu sais pas. t'es jamais sûr de rien avec gideon, et ça te fait mal ces derniers temps. tu soupires faiblement et te redresses un peu en glissant tes doigts dans tes cheveux pour les éloigner un peu de ton front. tu ne devrais pas t'inquiéter de tout ça, mais la scène à l'hôpital tourne en boucle dans ton esprit, et tu sais plus sur quel pied danser. par contre, j'ai mal. tu sors de tes pensées et hoches faiblement la tête, observant un peu gideon, tes doigts s'égarant un instant sur sa joue tandis que tu hoches un peu la tête. oui, désolé. tu souffles faiblement, récupérant le produit dans ton sac avant de venir t'asseoir près du brun, au niveau de ses jambes, sur le lit. tu le laisses soulever un peu ses hanches pour pouvoir baisser le jogging qu'il porte au niveau de ses genoux. tu viens emprisonner ta lèvre inférieure entre tes dents, récupérant l'aiguille stérile. et, ouai, peut-être que t'as insisté auprès du brun pour pouvoir faire ses soins parce que t'as pas envie qu'une infirmière - ou pire, un infirmier - puisse voir gideon en boxer. hors de questions. tu ne lui avoueras jamais, au fond. peut-être qu'il le sait ? t'en sais trop rien. tu soupires un peu et tu viens pincer un peu sa peau, avant d'injecter le produit dans sa cuisse, retirant rapidement l'aiguille et appuyant une petite compresse rapidement pour éviter un léger saignement. ça va ? tu demandes en relevant la tête, venant retirer l'aiguille de la seringue avant de la replacer dans sa protection, récupérant le tout pour le placer dans un sachet que tu noues. tu te lèves rapidement pour aller le jeter à la poubelle. tu reviens bien rapidement près du brun, posant ta main contre son genou doucement. ça devrait aller mieux. tu ajoutes en relevant un peu la tête, esquissant un petit sourire face à gideon.

_________________
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 46
• côté ♥ : en couple, un secret bien gardé. officiellement, juste un vieux divorcé qu'a lâchement trompé sa femme.
• orientation : homosexuel. il a vraiment pensé qu'il aimait les femmes à une époque. plus maintenant.
• occupation : procureur. il défend les victimes, dans toutes sortes d'affaires. il a un taux de 99% de condamnation.
• quartier : berverly hills.
• avatar : cillian murphy.
• crédits : skate vibe
• messages : 54
come back home (morgan)
Mer 19 Sep - 22:19
Il sait que Morgan l’aime. Il le savait déjà, mais depuis l’hosto, il en a la certitude. Parce qu’il lui a dit. Parce qu’il a décidé de lui dire, ce jour là, alors que Gideon était dans l’incapacité totale de lui répondre. Et il est pas énervé, vraiment, par ce fait là. Mais un peu. Il est heureux que Morgan lui ait dit, si, si heureux. Mais il aurait tant, tant préféré qu’il attendre qu’ils soient dans une autre situation, à un autre moment, pour en parler. Un moment où Gideon aurait pas été appeuré que quelqu’un les interrompent à tout moment. Un moment où Gideon aurait pas été dans l’incapacité de lui répondre. Puis. Finalement, ça a beau faire longtemps, il est pas sûr d’être complètement prêt à lui dire. Parce que ça inclue beaucoup de choses. Beaucoup de choses compliquées. Parce que ça inclut, entre autre, la consolidation de leur relation interdite. Et ça le dérange pas, en soi. Mais y’a tellement de gens que ça pourrait déranger. C’est fort possible, d’ailleurs, qu’il soit le seul que ça dérange pas. Lui, et Morgan. Il est persuadé que quiconque d’autre entendrait parler d’eux, et de cette relation, le prendrait mal. Il sait que Morgan l’aime, et il en est heureux. Mais sa piqûre, il doit la lui faire à l’heure. Sinon, il a mal. Et Gideon aime pas ça, avoir mal. Pas qu’il connaisse quelqu’un que ça dérange pas, d’ailleurs. Ou qui aime ça. Les masochistes. Mais encore une fois, Gideon ne fréquente aucun masochiste. Il accepte que Morgan s’occupe de lui donner ses traitements, et comprend, plus ou moins, la raison pour laquelle il insiste pour que ce soit lui qui le fasse. Mais ça fait vraiment mal. Et Gideon échangerait volontiers la jalousie de l’homme qu’il aime, contre une piqûre à l’heure.
Lorsque finalement, il fait la piqûre, le soulagement n’est pas exactement instantané, mais l’injection du produit doit avoir un effet placebo, il va déjà mieux. Et il sourit, Gideon, lorsqu’il se dit, qu’en effet, il le serait, jaloux, Morgan, si quiconque d’autre venait à lui faire sa piqûre. Il a aucune raison, d’être jaloux. Gideon est fidèle, lui est fidèle, lui sera toujours. Mais à réfléchir, s’il était à la place de Morgan, et Morgan à sa place, lui aussi aurait probablement du mal à voir quelqu’un lui faire une piqûre dans la cuisse. La différence, c’est que les cuisses de Morgan sont encore magnifiques, et jeunes. Alors que les siennes, pas tant que ça.
Gideon hoche la tête lorsque Morgan lui demande si ça va. Et il lui sourit, un peu. Pour le rassurer. Il va bien, maintenant. Tout va très bien. Et il sait que normalement, maintenant, Morgan devrait nettoyer la blessure, et refaire le pansement, mais, en toute sincérité, il a pas envie. Pas maintenant. Pas alors qu’il a très clairement vu que Morgan a ramené sa blouse blanche de l’hôpital. Il regarde Morgan venir s'asseoir face à lui, et lui prend la main qu’il a posé sur son genoux. Et l’attire vers lui. Le fait tomber sur lui, face à lui. Le regarde, l’observe, passe sa main dans ses cheveux, et pose doucement ses lèvres sur les tiennes. Et oui, ça fait mal, parce que une partie du corps de Morgan appuie sur sa blessure. Mais au lieu de grogner, il referme ses dents, et se retrouve à mordre la lèvre de Morgan. Parce qu’il a mal. Mais finalement, c’est pas si mal, ce genre de douleurs. Puis ça provoque des réactions qui sont agréables, plus que ça, même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 22
• côté ♥ : officiellement célibataire, officieusement ça fait trois ans que tu entretiens une relation avec gideon. tu sais pas trop en réalité, toi t'es amoureux.
• orientation : homosexuel.
• occupation : étudiant en 4ème année médecine.
• quartier : downtwon l.a.
• avatar : harry styles.
• crédits : HOODWINK.
• messages : 354
come back home (morgan)
Dim 23 Sep - 12:10
tu t'en veux un peu, parce que tu sais que ça lui fait mal, et t'aimes pas avoir en tête l'idée que gideon ait mal à cause de toi, tout simplement parce que tes journées sont parfois trop longues ou que t'arrives pas à, juste, te barrer de l'hôpital en temps et en heures. d'ailleurs, sur le chemin pour venir, tu as prévenu tes parents que t'allais sans doute rentrer tard. t'as même pas envie de rentrer pour la nuit, alors. tu soupires un peu, t'affaires pour récupérer tout ce dont tu as besoin pour cette injection d'anti-douleur. ça ira vite après. tu te pinces les lèvres, t'installes doucement à côté du brun et nettoies rapidement sa peau, avant d'y planter l'aiguille. les sourcils légèrement froncés, concentré même s'il s'agit gestes que tu maîtrises depuis plusieurs années maintenant. les lèvres pincées, tu prends garde à correctement refermée l'aiguille, avant d'aller jeter le tout. tu reviens rapidement vers gideon, souriant doucement, comme toute réponse au sourire du brun. tu viens t'asseoir près de lui, posant ta main contre son genou, tes doigts glissant doucement contre sa peau pâle. tu retiens un léger soupir, souriant doucement et essayant d'empêcher un rire de s'échapper de tes lippes quand gideon te tire sur lui, faisant tomber ton corps contre le sien. et tu ne peux t'empêcher de penser à sa blessure, contre laquelle t'es sans doute en train d'appuyer. tu te pinces doucement les lèvres, appuyant tes mains de part et d'autre du brun, essayant de ne pas laisser tout ton poids tomber sur lui. tu croises les prunelles bleues, celles dans lesquelles tu peux te perdre si facilement.
c'est dingue ça, parce que trop de personnes penseraient que c'est quelque chose de mal, que c'est même malsain, t'en sais rien, toi t'as juste envie de t'y perdre encore et encore, sans jamais te lasser de toutes les nuances pouvant se dessiner dans le regard du brun, sans jamais te lasser de sa présence. tu te mords l'intérieur de la joue, fermes les yeux quand vos lippes viennent se rencontrer, que les doigts du brun glissent dans tes mèches. et ça aussi, tu peux pas t'en lasser. tu fermes les yeux face à ce baiser, en profitant d'autant plus aujourd'hui. parce qu'il réagit jamais vraiment verbalement, mais les gestes veulent souvent dire bien plus que les mots. tu sais pas, t'es un peu perdu, t'aimes pas cette sensation.
celle que tu aimes plus, en revanche, c'est de sentir les dents de gideon s'enfoncer dans ta lèvre, malgré la légère douleur que ça peut engendrer, te provoquant un faible gémissement, étouffé contre les lippes du brun. tu viens glisser tes mains dans sa nuque que tu caresses doucement. et tu ne pourrais pas vivre sans tout ça. clairement pas. tu termines par bouger un peu, simplement pour te retrouver allongé tout contre gideon, essayant de ne pas appuyer contre sa blessure. tu veux pas qu'il puisse avoir mal à cause de toi, c'est tout. je suis désolé d'avoir été en retard. tu souffles faiblement, tu veux pas qu'il puisse être en colère contre toi. tu te pinces brièvement les lèvres, avant de venir les déposer une nouvelle fois contre celle du brun, doucement, tendrement, avant de venir te blottir doucement contre son corps, ton visage glissant dans son cou, tes lèvres y déposant un baiser.

_________________
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 46
• côté ♥ : en couple, un secret bien gardé. officiellement, juste un vieux divorcé qu'a lâchement trompé sa femme.
• orientation : homosexuel. il a vraiment pensé qu'il aimait les femmes à une époque. plus maintenant.
• occupation : procureur. il défend les victimes, dans toutes sortes d'affaires. il a un taux de 99% de condamnation.
• quartier : berverly hills.
• avatar : cillian murphy.
• crédits : skate vibe
• messages : 54
come back home (morgan)
Dim 14 Oct - 21:36
Morgan peut bien s’excuser autant de fois qu’il le voudra, Gideon a souffert de son absence. Et il parle pas seulement de la blessure qu’a provoqué le manque d’avoir Morgan à ses côtés. Parce qu’il comprend l’importance du job de Morgan à l’hosto, et il sera jamais le genre de type à empêcher l’homme qu’il aime de faire ce qu’il veut de sa vie. Tant que ça inclue pas de le tromper ou de tomber dans la drogue, par exemple. Non, le problème, c’est que sa blessure lui a fait mal. Et c’est dans ces moments là que Gideon remarque la différence d’âge entre Morgan et lui, là où elle lui saute au visage en lui criant : “ah, tu vois ?”. Parce que, sans dire que Morgan est pas responsable, il peut pas vouloir s’occuper de sa blessure, et le laisser souffrir en même temps. Pas juste parce qu’il est jaloux que quelqu’un d’autre puisse voir sa cuisse. Parfois, Morgan se comporte comme un enfant. Et c’est difficile à gérer. Et d’un autre côté, well. Peut-être que ça lui plait bien, à Gideon, de savoir que quelqu’un comme Morgan soit possessif à son égard. Peut-être que ça lui fait du bien de savoir que, oui, il est vraiment important pour quelqu’un, assez pour qu’il le laisse aux yeux de personnes d’autres. Peut-être que les enfantillages de Morgan ont déteint sur lui, qui sait, c’est bien possible.
Morgan apprécie le baiser, et Gideon le sent. Gideon aussi, l’apprécie. Il a mal, mais essaye de rien laisser paraître. Encore une fois, Morgan fait preuve de manque de professionnalisme, en acceptant ses avances comme ça, avant même de changer son pansement. Mais dire que ça le gêne, Gideon, serait mentir.

- Je sais, tu l’as déjà dit.

Il observe le garçon qui a son visage enfouie dans son cou, qui l’embrasse. Et Gideon lui tape gentiment sur le dos. Pas que ce traitement là soit pas utile, parce qu’il est sûr qu’après plusieurs baisers comme ceux-là, il serait bien trop loin dans les limbes du plaisir pour avoir mal.

- Fini de me soigner avant de penser à autre chose. Et mets ta blouse quand tu soignes un patient. Enfin Morgan, sois un peu plus professionel.

Il aime lui parler de façon autoritaire, comme ça. Il aime calmer ses ardeurs dès qu’elles se montrent, pour pouvoir mieux les exploiter plus tard, comme lui, il le veut. Et il a très envie de le voir dans sa blouse. Parce que Morgan, il est sûr qu’il est encore plus beau en blouse blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
come back home (morgan)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a. :: beverly hills+