reaching out. (roni)

 ::  :: center l.a. :: beverly hills
avatar
freak show
hide away, they say.

• âge : 35
• côté ♥ : loup solitaire, hurlant à la pleine lune.
• orientation : il ne sait pas. il ne veut pas savoir.
• occupation : detective lapd, vice unit.
• quartier : crenshaw.
• avatar : michiel huisman.
• crédits : ava @thinkky; signa @old money.
• messages : 45
reaching out. (roni)
Jeu 16 Aoû - 11:40
Je ne comprenais pas ce qui avait pu se passer. S’il y avait eu un problème, mes parents m’en auraient quand même parlé, non ? Je ne m’étais pas tant éloigné d’eux, si ? Je me posais la question, cependant que je fixais mon téléphone portable qui sonne dans le vide. Les questions s’enchaînaient comme à toute vitesse dans ma tête : pourquoi ma sœur n’était-elle pas partie avec mes parents en vacances, pourquoi n’avait-elle pas dit que son internat fermait cet été, pourquoi n’était-elle pas venue sonner à ma porte en sachant qu’elle n’avait nulle part où aller ? Je savais que nous n’étions pas très proches, la différence d’âge n’ayant pas aidé. Je n’avais vu Roni grandir que de loin. Elle était devenue une jeune femme sans véritablement m’avoir dans sa vie. Mais j’avais pourtant cru qu’elle se serait tournée vers moi ou bien Imelda quand elle s’était retrouvée à la rue. Chez qui habitait-elle depuis tout ce temps ? Combien de temps aurait-elle habité dans cette maison si je n’avais pas voulu lui faire une surprise pour son anniversaire ? J’avais bien tenté de la joindre pendant l’été mais je m’étais rassuré en me disant qu’elle s’amusait. Qu’elle était jeune et qu’elle voulait juste vivre sa vie, sans avoir à se préoccuper de son vieux grand frère.

Sortant de ma voiture, j’observe la demeure devant moi. Quartier de Beverly Hills et grande maison, j’étais plutôt rassurée. Je me dis qu’elle ne devait pas être si mal lotie ici et mon petit appartement faisait bien piètre mine à côté. Cependant que je me rapproche de la porte d’entrée, j’essaye de la contacter une nouvelle fois. La sonnerie retentit doucement, comme étouffée, et me conduit jusqu’au garage attenant. L’appel reste sans réponse et une petite fenêtre me permet de voir la silhouette de ma jeune sœur. Roni était là, son portable tout près en train de sonner. Elle ne pouvait pas ne pas l’entendre ou voir que j’étais celui qui l’appelait. Je ne comprenais pas pourquoi elle filtrait mes appels, comme ça. Qu’est-ce qu’elle essayait de me cacher ? Est-ce que c’était pour ne pas avoir à m’avouer qu’elle était à la rue – plus ou moins – et qu’elle ne voulait pas m’inquiéter ? Soupirant, un peu désabusé, je me mets à frapper doucement à la fenêtre pour attirer son attention. Heureusement que je travaillais pour la LAPD, j’aurais pu la chercher pendant longtemps si je n’avais pas pu traquer son téléphone portable. « Plus la peine de m’éviter, sœurette, je lâche à haute voix sans parvenir à paraître taquin ou amusé. » Au contraire, je me sentais un peu blessé. Un peu coupable aussi. Surtout. J’étais censé veiller sur mes sœurs, les protéger. Une fois encore, j’avais failli.

_________________


et s’en aller
tu vois, je n’y peux rien ce monde n’est pas pour moi, ce monde n’est pas le mien; saez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 17
• côté ♥ : à gauche
• orientation : sans positionnement réel
• occupation : lycéenne (harvard-westlake school)
• avatar : zoe barnard
• crédits : loudsilence. ♥
• messages : 36
reaching out. (roni)
Mar 25 Sep - 16:37
C’est un anniversaire comme un autre et c’est même un jour comme un autre. Si je n’avais pas eu mon téléphone qui s’était mis à vibrer depuis minuit, je pense que je m’en serai même pas souvenue. Demain je répondrai à tout ça, des “merci” polis que je pense bien sur mais bon. Si je n’ai pas à y répondre autant dire que ça ne me dérangerait pas. J’ai bien évidemment répondu à l’appel de mes parents, le seul d’ailleurs. Ils sont loin, ils s’inquiètent un peu. Heureusement qu’ils ne sont pas au courant de tout. Je ne leur en veux pas d’être partis en Afrique du Sud pendant les vacances, pas du tout même. Je n’ai juste pas aimé leur forcing pour m’y amener également. Lorsque j’ai appris un mois avant qu’ils ne partent que l’internat serait fermé, c’est évident que j’aurai pu leur dire mais j’étais bien trop certaine qu’ils auraient voulu m’emmener avec eux. Et ça, c’était pas possible. Los Angeles c’est ma maison, mes amis sont ici, j’ai tout dans cette ville. J’aime ma famille bien évidemment mais quitter ma terre natale pour deux mois, non, ce n’était pas envisageable. Beaucoup trop long. Chez Harper ça se passe bien. Enfin mieux que je ne l’aurai espéré. Je ne sais toujours pas pourquoi elle m’a proposé de venir habiter dans son garage mais je ne vais pas m’en plaindre. On va dire que c’est la solidarité de l’école hein… J’en ai marre de me poser trop de questions à son sujet. Elle est bien trop étrange pour moi. Quoiqu’il en soit, cloîtrée dans son garage à l’abri de sa mère, je grignote le paquet de chips qu’il me reste de mon excursion d’hier. J’ai dessiné aujourd’hui mais rien qui n’aurait avoir avec la mode. Ce ne sont que des croquis rapides de visages inventés. Perdue sur les traits que je trace, je jette un coup d’oeil à mon téléphone qui se met à sonner. Nino, mon grand frère. J’ai pas franchement envie de lui parler maintenant, j’ai toujours eu du mal à lui mentir. Peut être parce qu’il est flic qui sait. Je lui enverrai un sms plus tard. Enfin, c’est ce que je pensais jusqu’à ce que j’entende frapper à la fenêtre. Je sursaute, lâchant mon crayon et sentant mon coeur s'accélérer dans ma poitrine. Je me tourne et le vois. Bizarrement ça ne me rassure qu’à moitié. Je me lève et enfile mes chaussures avant de le rejoindre dehors. ” Qu’est ce que tu fais ici ? “ J’attrape son bras et le tire pour l’éloigner le plus possible de la maison. Si on nous croise, on pensera qu’on est juste deux personnes qui discutent dans la rue. Et pas que l’une de ces deux personnes vit illégalement dans un garage. Je me mords la lèvre inférieure en continuant de regarder autour de moi, nerveuse. ” Je ne t’évite pas… “ Ou peut être juste un petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a. :: beverly hills+