des paillettes pleins les yeux | maé

 ::  :: center l.a. :: hollywood studios
avatar
this girl is on fire


• âge : 43
• côté ♥ : En couple libre avec la sublime Eden mais son premier amour a refait surface dans sa vie
• orientation : Les courbes d'une femme sont les seules qu'elle adore découvrir
• occupation : Agent artistique de renommé • travail chez Everlasting Arts depuis 5 ans (ne sait pas que c'est aussi un endroit pour le trafique d'arme de sa boss) et en freelance • a été élue l'agent art. féminin, revendiquant son homosexualité, la plus sexy de l'année 2017 par le magazine Maxim, apparaissant sur les couvertures du magazine
• quartier : n° 1412, Villa, Centre L.A - Beverly Hills avec Eden
• avatar : Lovely Longoria ♥
• crédits : loudsilence | gif : tumblr + me (coraden & corena) | astra (icon kane.) + p!nk - where we go
• messages : 1429
des paillettes pleins les yeux | maé
Jeu 2 Aoû - 15:30
Elle franchit les portes des studios avec prestance. Les regards étaient sur elle mais elle en avait l’habitude. Étirant ses lèvres pour offrir un sourire aux personnes qui la saluaient sur son passage. Cependant, elle n’était pas seule aujourd’hui. Elle était suivie par une petite silhouette qui se trouvait derrière elle. L’italienne se retourna d’ailleurs pour lui faire face. « Bienvenue dans mon monde. » lança-t-elle à Maé qui semblait s’émerveiller par tout ce qu’elle voyait. Ce qui fit sourire Cora. Elle était contente de l’emmener ici. Elle l’avait promis à Eden après tout. Qu’est-ce qu’elle ne ferait pas pour elle ? Passer du temps avec sa fille sans sa présence, c’était un gros effort. Enfin, ce n’était pas non plus une vraie corvée puisque la brune appréciait tout de même Maé. Pour une gosse, elle la trouvait assez vif d’esprit. Et ça lui plaisait de savoir que cette dernière soit aussi intéressée par ce qu’elle faisait et le monde du cinéma. Cela faisait quelques jours qu’elle était revenue de la croisière de l’amour, elle avait pas mal profité même si la présence de Selena dans ce paquebot l’avait encore dérouté, elle était de nouveau boostée à bloc pour reprendre ses activités quotidiennes. Et cette date où elle faisait la visite des studios à Maé était le commencement. Elle regarda la petite – oui parce que pour elle, c’était une enfant encore, Cora n'avait pas conscience du développement d'un enfant – les dents toute sorties dehors. « Alors le programme de cette visite, c’est aller voir les plateaux de tournage, voir des actrices et des acteurs qui sont en train de tourner. Bien sûr, on viendra les voir pendant leur pause parce que tu sais c’est important de ne pas les déranger pendant les prises. » elle fut abordée par un réalisateur, la coupant dans son explication. Légèrement exubérant par sa manière de parler et sa gestuelle très féminine, il enlaça Cora avec qui il avait travaillé il y a de cela quelques années. Ça faisait vingt ans qu’elle était dans le métier, elle avait pu rencontrer pleins de personnages sur son chemin. Comme Marcus ici présent. Elle présenta d’ailleurs Maé à ce dernier. « Maé, lui c’est Marcus, il est réalisateur – il s’abaissa un peu et lui fit un coucou de la main - on a travaillé ensemble sur un film il y a quelques années de ça. Marcus, je te présente Maé la fille de Eden. » elle n’arrivait pas à dire que c’était sa fille. Elle ne se sentait pas l’âme d’une belle mère de toute façon et puis elle préférait que Maé continue à l’appeler par son prénom. « Je lui fais la visite des studios, elle s’intéresse au monde du cinéma. » Marcus hocha de la tête. « En même temps avec une mère productrice et une belle mère qui est un agent de renommé, ça ne m’étonne pas que tu t’intéresses à ce milieu là ! » la ‘belle-mère’ passait très moyen et Cora lui jeta un regard noir tandis que Marcus avait l’air rieur, ce dernier savait qu’elle n’allait pas apprécier mais bon il adorait la taquiner. On pouvait facilement la faire partir au quart de tours et il trouvait ça marrant.

_________________
❝ take my body, not my soul ❞ there's a road that takes me home, take me fast or take me slow. throw my head out the window, teel the wind, make me whole. write my name up in the sky as we contemplate goodbye. i don't know, we don't know, where we go...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chipie
• âge : 13
• côté ♥ : Madame McHalway semble le tenir, mon coeur
• orientation : difficile de savoir
• occupation : collégienne, et c'est déjà bien
• quartier : pas encore décidé, mais avec papa
• avatar : Kristina Pimenova
• crédits : Sharkloé
• messages : 85
des paillettes pleins les yeux | maé
Mer 8 Aoû - 5:53
Paillettes
with Cora & Maé

C'était trop trop trop trop trop génial. vraiment. vraiment vraiment. Maé était aux anges. maman lui faisait parfois visiter les studios aussi, mais là, c'était Cora, et même si Cora bossait aussi souvent avec les gens des studios, c'était une approche complètement différente. Mamana avait un regard bien différent de Cora sur le monde du cinéma, et c'était pourquoi lorsque la belle demoiselle lui avait demandé si elle voulait l'accompagner, la blondinette avait sauté sur l'occasion et sur Cora. Elle savait que cela la mettait mal à l'aise, mais Maé n'avait pas pu s'en empêcher.

Ainsi, quelques minutes plus tard, et elles sortaient de la voiture pour arriver dans les studios, et Maé était sur les talons de Cora, portant un jean et un t-shirt blanc et rouge. Elle adorait arriver dans les studios, et remarquait que la femme de sa maman était vraiment très royale, dans sa façon d'être, de marcher, d'arriver, de parler. Dans ce monde, Cora était une reine, et cela se voyait. J'ai trop hâte. On va voir qui ? Lesquels ? Et on regardera, hein ? e veux les voir tourner, même si on intervient pas. Et je veux leur demander ce qui est le plus dur selon eux. je sais qu'il faut un bon agent, dans ce milieu - pour ça que t'es si importante -, mais je ne sas pas ce qu'il faut absolument ne pas avoir. Soudain, alors que la blondinette russe était plongée dans sa réflexion à voix haute, un homme très adorable, et tactile - faisant un câlin à Cora - approche. il semblait s'appeler Marcus, et la réaction de la chipie fut d'enlacer Marcus aussi. Après tout, s'il le faisait à Cora, pourquoi pas à elle ? Elle avait toujours ses paillettes dans les yeux lorsqu'elle tendit la main à Marcus pour lui dire Bonjour Marcus. J'ai hâte de travailler avec toi, plus tard, moi aussi. Je deviendrais une telle star que tout le monde me voudra, et tu auras alors beaucoup de chance que je te choisisse. Parce que je te choisirais, si tu es si bon. Elle sourit. Elle voulait montrer son ambition. Puis, pour ne pas avoir l'air d'une snob elle rajouta Enfin, ça c'est mon rêve. Je ferais tout pour y arriver. Alors j'espère pouvoir te poser des questions. Je voudrais savoir globalement tout. J'en sais déjà pas mal, grâce à Cora et Maman, mais j'ai vraiment, vraiment envie d'en faire mon métier. je veux devenir actrice à tout prix, et même si par malheur je me retrouvais en bas du lot, je ne rebrousserais pas chemin. ELle était modeste, en vrai, la p'tite chipie. Elle avait confiance en son talent qu'elle peaufinait avec sa belle prof, sa belle, belle, belle Madame McHalway, mais elle savait que tout pmouvait arriver. Elle ne vivait ni dans une bulle, ni sur un nuage, et savait les efforts à fournir pour parvenir à percer dans ce milieu.

Elle espérait avoir fait bonne impression. Mais un détail vint tout changer dans son visage bien sérieux : la mention du mot "belle mère" pour désigner Cora. Elle eut un grand sourire, et se tourna vers cette dernière pour s'amuser un peu : Oh oui. "Belle maman" est une source d'inspiration, comme maman. Elle lui tira la langue. Elle savait que Cora serait embêtée, mais elle espérait qu'elle verrait que c'était une plaisanterie de miss chipie. Après tout, Cora voyait suffisamment souvent Maé, depuis des années, pour savoir que son tempérament était taquin.
Marcus ? Vous nous accompagnez dans la visite guidée ?
Parce que ça pouvait être intéressant d'avoir quelqu'un ayant travaillé avec Cora. Deux versions de la même histoire. Que demander de mieux ?

electric bird.




@Cora Lorenzini
Revenir en haut Aller en bas
avatar
this girl is on fire


• âge : 43
• côté ♥ : En couple libre avec la sublime Eden mais son premier amour a refait surface dans sa vie
• orientation : Les courbes d'une femme sont les seules qu'elle adore découvrir
• occupation : Agent artistique de renommé • travail chez Everlasting Arts depuis 5 ans (ne sait pas que c'est aussi un endroit pour le trafique d'arme de sa boss) et en freelance • a été élue l'agent art. féminin, revendiquant son homosexualité, la plus sexy de l'année 2017 par le magazine Maxim, apparaissant sur les couvertures du magazine
• quartier : n° 1412, Villa, Centre L.A - Beverly Hills avec Eden
• avatar : Lovely Longoria ♥
• crédits : loudsilence | gif : tumblr + me (coraden & corena) | astra (icon kane.) + p!nk - where we go
• messages : 1429
des paillettes pleins les yeux | maé
Dim 12 Aoû - 1:07
A peine elle lui avait dit le programme que Maé sortait pleins de mots de sa petite bouche. C’était dingue comment elle pouvait débiter en si peu de temps. Elle avait de l’énergie à revendre, c’était sûr ! Cora se demandait même si elle allait tenir tout un après-midi avec elle. Maé parlait plus qu’elle ! Enfin bon, elle était enthousiaste et c’était une qualité qu’elle appréciait chez la petite. « Garde tes questions quand on sera sur les plateaux de tournage. Tu pourras questionner les acteurs ou actrices que l’on verra ! Il me semble que Julia Roberts est en plein tournage en ce moment pour un nouveau film. » Elle ne savait pas si elle connaissait la légendaire Julia Roberts, mais c’était le seul nom phare qui lui venait en tête. En même temps, c’était Julie Roberts. Elle lui sourit, surtout qu’elle venait de lui dire qu’il fallait tout de même un bon agent pour être reconnue dans ce milieu là. Comme elle. Ce n’était pas faux. La flatterie, elle adorait ça. C’était pour ça aussi qu’elle appréciait Maé en tout cas. En plus d’être la fille de sa compagne. « Tu as raison, être entouré d’un bon agent c’est primordial pour percer dans le monde du cinéma. Il ne faut pas seulement avoir un talent fou. Si on te couvre pas correctement derrière, ça ne sert à rien. » sa main mit ses cheveux en arrière avec élégance avant que Marcus ne fasse son apparition. L’italienne fit les présentations et Maé vint l’enlacer avec aisance. Cette petite était vraiment à l’aise avec le monde. Ah, ça y est, elle débitait un nombre incalculable de mots à Marcus maintenant. L’ambition transpirait dans son discours. C’était quelque peu prétentieux même. Marcus rigolait lui. Ce genre d’énergumène, il adorait. Lui qui était excentrique – et ce n’était pas seulement parce qu’il était gay, c’était dans sa personnalité – c’était sûr que Maé allait lui plaire. « C’est bien d’avoir de l’ambition Maé ! C’est comme ça que l’on grimpe rapidement les échelons ma puce ! » rétorqua-t-il avant de dire que c’était normal qu’elle s’intéressait à ce milieu là avec une Eden qui était productrice et la ‘belle-maman’ agent de renommé. L’italienne lui jeta un regard noir d’ailleurs. Oh oui. "Belle maman" est une source d'inspiration, comme maman. Oh mon dieu ! L’italienne tourna la tête assez rapidement vers Maé qui lui tirait la langue. Elle sourit, l’air un peu décontenancé. « Ma chérie, appelle moi plutôt Cora s’il te plaît. Mais merci de dire que je suis aussi une source d'inspiration pour toi, ça me fait plaisir ! » ça l’angoissait d’entendre ce genre d’appellation en fait. Même si elle savait que Maé le faisait pour la taquiner. Avec son tempérament de chipie. Marcus ? Vous nous accompagnez dans la visite guidée ? « Oh Maé, je pense que.. » « Bien sûr ! Comme ça je te raconterais sur quoi on a travaillé avec ta belle maman. » il le faisait exprès. La veine sur sa tempe n’allait pas tarder à apparaître. Il fallait rester calme… Éviter de lui gueuler dessus. Parce que Cora ne voulait pas non plus sortir de ses gonds devant Maé. Quand même. « D’accord. Alors on y va. » elle passa près de Marcus et passa sa main autours d’un de ses bras, en pinçant bien fort mais discrètement la peau d’ailleurs. Ce dernier grimaça quelque peu dans le silence.

_________________
❝ take my body, not my soul ❞ there's a road that takes me home, take me fast or take me slow. throw my head out the window, teel the wind, make me whole. write my name up in the sky as we contemplate goodbye. i don't know, we don't know, where we go...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chipie
• âge : 13
• côté ♥ : Madame McHalway semble le tenir, mon coeur
• orientation : difficile de savoir
• occupation : collégienne, et c'est déjà bien
• quartier : pas encore décidé, mais avec papa
• avatar : Kristina Pimenova
• crédits : Sharkloé
• messages : 85
des paillettes pleins les yeux | maé
Mer 17 Oct - 15:10
Paillettes
with Cora & Maé

C’était comme un rêve. Maé au pays des merveilles. Ou plutôt, Maé au studio des merveilles. Elle accompagnait Cora, et lui posait plein de questions. Ce que Cora avait l’air d’apprécier, bien qu’elle lui demanda de les garder pour les acteurs. Et elle rajouta quelque chose qui fit presque bondir Maé jusqu’au plafond. Julia. Roberts. LA Julia Roberts. Julia Roberts ? Julia est ici ? Oh mon dieu oh mon dieu oh mon dieu, je veux la rencontrer. Elle est où ? Elle bosse sur quel film ? On pourra aller la voiiiiir ? C’est Julia Roberts quand même. C’est une légende. Pour une telle gosse, c’était l’apogée du succès, que de pouvoir un jour s’élever au rang de la grande Roberts. Julia n’était pas la seule à ce niveau, bien entendu, mais c’était le seul nom incroyable que Maé avait entendu de la bouche de Cora. Et savoir que sa mère et elle bossait dans le monde d’une légende était encore plus beau.
Elle continua en parlant de l’importance d’avoir un agent. Maé savait s’y prendre avec la femme de sa maman. Elle la flattait un peu, et elle apprenait beaucoup. D’ailleurs, elle lui dit, des étoiles dans les yeux, avec son charme naturel : Est-ce que tu voudras bien devenir mon agent, alors ? Quand je serais devenue une star ? Techniquement, si Cora devenait son agent, ce serait grâce à elle qu’elle serait une star. Mais bon.

Lorsque Marcus fit son apparition, Maé se vendit le mieux possible à se réalisateur. Le truc, c’était de constamment se mettre en valeur sans pour autant paraître diva. De façon à donner envie aux gens de travailler avec elle. Et Marcus avait l’air ravi. Sans doute adorait-il le côté diva, aussi Maé se mit en tête de bien garder cette information. Les gens pouvaient préférer les snobs aux modestes. Et dans un tel milieu, il fallait avoir l’image qui correspondait le plus. Elle se dit que c’était aussi grâce à des agents comme Cora que l’acteur ou l’actrice pouvait se mettre en valeur. Il fallait donner envie d’être engagée, mais il fallait aussi qu’un agent reconnu atteste et se porte garant. Car si quelqu’un comme Cora disait aux grands producteurs « cette Maé est un véritable talent brut », cela allait lui ouvrir énormément de portes. C’était une affaire de piston, en soit. En partie.

Lorsque Marcus lança la première pique à Cora, sur le « belle maman », Maé continua avec joie, trouvant cela bien drôle. Mais elle ne voulait pas non plus être détestée par sa belle mère. Le but était de la faire sourire. Elle acquiesça donc lorsque Cora lui demanda de l’appeler Cora. Mais ne put s’empêcher de rire en entendant Marcus recommencer. Elle ne s’aperçut pas de ce que sa belle-maman faisait à Marcus, et posait plein de questions, tout en les accompagnant. Alors ? Sur quoi avez-vous travaillé ? Est-ce que vous avez tourné des films à grand succès ? Nominés ? Qui ont gagné des Oscars ? Est-ce que tu as déjà gagné des prix ? Et est-ce que tu diriges le film dans lequel Julia Roberts tourne en ce moment ? Cora a dit qu’elle était là. Enfin. Elle a dit « je crois ». Peut-être qu’elle n’est pas ou plus là. Mais si elle est là ce serait génial. Et est-ce que tu as des conseils ? A donner ? Ou est-ce que tu as des avertissements ? Des trucs à ne pas faire ? Et… Et est-ce que tu as toujours voulu devenir réalisateur ?
Une fois lancée, elle ne s’arrêtait plus.
Un vrai moulin à parole, cette chipie.

electric bird.




@Cora Lorenzini
Revenir en haut Aller en bas
avatar
this girl is on fire


• âge : 43
• côté ♥ : En couple libre avec la sublime Eden mais son premier amour a refait surface dans sa vie
• orientation : Les courbes d'une femme sont les seules qu'elle adore découvrir
• occupation : Agent artistique de renommé • travail chez Everlasting Arts depuis 5 ans (ne sait pas que c'est aussi un endroit pour le trafique d'arme de sa boss) et en freelance • a été élue l'agent art. féminin, revendiquant son homosexualité, la plus sexy de l'année 2017 par le magazine Maxim, apparaissant sur les couvertures du magazine
• quartier : n° 1412, Villa, Centre L.A - Beverly Hills avec Eden
• avatar : Lovely Longoria ♥
• crédits : loudsilence | gif : tumblr + me (coraden & corena) | astra (icon kane.) + p!nk - where we go
• messages : 1429
des paillettes pleins les yeux | maé
Dim 4 Nov - 0:28
Elle ne savait pas que Julia Roberts était une des actrices que Maé adorait. Mais bon vu son enthousiasme et les questions qui sortaient de sa bouche par rapport à la légende, Cora ne put qu’apprécier les goûts de la petite Lewis. « Oui, elle doit être ici mais bon, on verra bien si on peut la voir. Tu sais c’est une personne très occupée. On ne peut pas aller parler comme ça avec elle ma chérie. » Oui même si Cora connaissait du monde dans ce business, elle ne pouvait pas non plus débarquer comme ça et s’accaparer de la star. Ça ne marchait pas comme ça. Loin de là. Même si l’italienne semblait prendre parfois ses aises, elle savait tout de même se contenir dans le milieu. C’était du sérieux, ce n’était pas une récréation ici. Et elle voulait le faire comprendre à Maé bien qu’elle l’ait emmené avec elle aujourd’hui. Elle était plein d’entrain la petite. C’était sûr. Et c’était une qualité même si parfois il fallait apprendre à se contenir. Mais bon, elle était jeune encore. Elle avait le temps d’apprendre tout ça. « Est-ce que tu voudras bien devenir mon agent, alors ? Quand je serais devenue une star ? » elle arqua un sourcil et rit légèrement. « Oh oui bien sûr ! » elle posa ses mains sur ses hanches. « Mais tu sais ça sera grâce à moi si tu deviens une grande star. » La modestie ? Hm. Cora ne connaissait pas trop. Enfin, elle était sûre d’elle et de ce qu’elle faisait. Elle savait exactement comment faire grimper ses poulains au sommet et n’hésitait pas à le revendiquer, qu’elle était une des meilleures dans ce métier là. Pas LA meilleur mais tout de même. Dans son discours, c’était comme si. Marcus apparut et ça lui faisait plaisir de le voir. Même si ce dernier avait tendance à la taquiner facilement. En même temps, c’était si facile de la faire partir au quart de tour la Cora. La ‘belle-maman’ ne passait pas du tout et Cora préféra tout de même dire à Maé de l’appeler par son prénom tout en envoyant un regard noir à Marcus qui avait initié cette appellation. Franchement, il fallait qu’il sorte ça quoi ! Elle n’hésita pas d’ailleurs à pincer son bras légèrement pour lui faire comprendre qu’il ne fallait pas qu’il recommence. Marcus grimaça discrètement tout en souriant à Maé qui était à leur côté tout en remarchant dans le boulevard de studio. Cora faisait des signes à des acteurs, actrices, par-ci par-là en écoutant les questions de Maé qui fusaient. Franchement, elle parlait vraiment beaucoup. « Ma chérie, Marcus et moi on a collaboré sur plusieurs films dont un qui a eu un Oscar, effectivement. Mais seulement un. C’est déjà bien un. On ne peut pas gagner des Oscars à chaque film réalisé. » Marcus acquiesça en prenant la suite. « Oui ta be… » il sentit encore le pincement de Cora sur son bras qui était toute sourire en le regardant. « Enfin Cora… a raison. Y a eu des films qui n’ont pas marché mais bon, ça arrive à tout réalisateur. Julia Roberts est ici oui et non je ne suis pas le réalisateur sur le film qu’elle tourne en ce moment. Dommage pour moi mais bon ce n’est pas très grave, il y a d’autres acteurs ou actrices qui sont tout autant doué.es qu’elle ! Et être réalisateur a été mon rêve depuis gosse, je me suis juste donné les moyens pour atteindre mon rêve. » il lui sourit et Cora reprit. « Comme toi si tu veux devenir un jour une grande star, ce que je n’en doute point ! » Marcus hocha de la tête. « Faut juste savoir s’adapter et pas trop en faire ! Parce que tu sais les divas, comme ta belle-maman, peuvent agacer parfois. » rajouta-t-il en plaisantant. Il avait sorti encore cette appellation. Ça y est la veine sur sa tempe était sortie et elle s’arrêta. « Bon sur ces bons conseils, je pense que Marcus peut nous laisser continuer la visite toute les deux ! » Marcus fit un clin d’œil à Maé et s’abaissa pour lui parler à l’oreille « Mais bon c’est une des meilleures dans le domaine quand même, t’en as de la chance, ne lui dit pas que je t’ai dit ça, elle risquerait de prendre encore plus la grosse tête. »  Marcus était enfantin et il rigolait en lui disant ça. Cora fronça les sourcils en les regardant tout les deux, elle n’avait pas entendu parce qu’il avait fait exprès de chuchoter et Marcus se redressa. « Bon sur ce, je vais vous laisser effectivement, j’ai encore du boulot. » Il se tourna vers Cora et l’enlaça avec tendresse, ce que Cora accepta même si son air était boudeur. Enfin se voyait tout de même qu'ils s'appréciaient énormément ces deux là. Marcus rit légèrement en l’embrassant sur la joue. « Tu sais que je t’adore. » Cora roula des yeux mais esquissa un sourire. « Oui c’est ça, allez va travailler ! » Marcus sourit aussi à Maé et il s’en alla. Cora reporta son attention sur Maé. « Bon, peut-être qu’on ne peut pas parler à Julia mais on peut peut-être aller la voir jouer ? Qu’est-ce que tu en penses ? »

_________________
❝ take my body, not my soul ❞ there's a road that takes me home, take me fast or take me slow. throw my head out the window, teel the wind, make me whole. write my name up in the sky as we contemplate goodbye. i don't know, we don't know, where we go...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
des paillettes pleins les yeux | maé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a. :: hollywood studios+