Fighting Class (Spencia#1)

 ::  :: center l.a.
avatar
• âge : 33 ans
• côté ♥ : Célibataire
• occupation : Agent des services de l'immigration de l'Etat de Californie
• quartier : Silverlake
• avatar : Odette Annable
• crédits : crédit
• messages : 47
Lun 30 Juil - 16:18
Pourquoi je me suis inscrite à ce cours de self-defense déjà ? Ah oui parce que je me suis faite démonter la tronche y’a un peu plus d’un an et demi. Ok c’est vrai ça m’a pris un peu de temps pour me décider, j’avais pas le temps, enfin ça c’est l’excuse que je me trouvais. La vérité ? Je voulais faire la fière, penser qu’il n’y avait pas de séquelles alors que c’est faux, je suis pas tranquille dès que je rentre un peu tard et je déteste ressentir ce qui s’apparente à de la peur. Alors je me suis cherchée un club avec une bonne réputation, un endroit où apprendre des bonnes bases en matière d’auto-défense, et puis je pense que ça me défoulera c’est pas plus mal. L’endroit idéal – si j’en crois les avis sur internet – c’est un club sportif pas loin du quartier de Beverly Hills. Alors ouais forcément l’inscription est pas donnée, mais c’est vrai que j’ai eu un bon feeling en discutant un peu avec le staff et la séance d’essai m’a plu. Aujourd’hui c’est mon premier vrai cours, j’espère qu’ils ne m’ont pas vendu du rêve pour que je revienne et que ça va être nul cette fois-ci. Je me change dans les vestiaires, mets mes affaires dans un casier et rejoins la salle où va avoir lieu la séance. On est une douzaine, c’est un bon chiffre, de quoi travailler correctement en laissant la possibilité au prof de pouvoir regarder tout le monde. Je ne suis pas en avance, voire même un petit peu en retard. Quand j’entre quelques regards se tournent dans ma direction, y’en a même des réprobateurs. Sérieusement ? Désolée de bosser ! C’est sûr que pour celles qui sortent de leur manucure-pédicure avec leur amie Brenda y’a moins de problème. Moi mauvaise langue ? Non.
Le prof explique le déroulement de la séance puis l’échauffement commence. Studieuses tout le petit groupe fait les mouvements indiqués par le prof, le rythme s’intensifie progressivement et c’est tout le corps qui est mis progressivement en mouvement. Ces vingt premières minutes mettent bien dans l’ambiance, petite pause hydratation et le coach propose les premiers exercices plus spécifiques à la discipline. Certaines ont déjà quelques séances derrière elles et se mettent en binôme tout naturellement, mais pour ma part ne connaissant personne j’attends qu’on me désigne une partenaire. Ce que le prof fait sans attendre « Spencer, Mia faites un binôme. » je hoche la tête et m’avance vers la jeune femme. Brune à priori la trentaine, plutôt pas mal, voire même un peu plus que pas mal, je vais passer outre le regard noir qu’elle m’a lancé à mon arrivée avec quelques minutes de retard. Je lui adresse un petit sourire poli « C’est mon premier cours, enfin le deuxième si je compte la séance d’essai. » dis-je comme pour m’excuser d’avance si je ne suis pas douée au début. Mais j’ai la faculté d’apprendre vite donc je ne me fais pas vraiment de soucis. Le prof fait une démonstration du premier exercice, une parade simple pour se dégager d’une prise sur le bras « Me le casse pas, j’en ai besoin. » lâché-je avec un sourire en coin avant que nous débutions l’exercice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 35 ans
• côté ♥ : mariée aux yeux de la loi, mais officieusement, il s'agit d'un mariage blanc.
• orientation : aucune préférence
• occupation : directrice de WILD MODELS, une agence de mannequins
• avatar : kristin kreuk
• crédits : loudsilence
• messages : 72
Mer 1 Aoû - 9:43
J’ai besoin de me défouler, d’extérioriser certains démons, certaines peurs, angoisses. Depuis le mois dernier où j’ai assisté à cette scène horrible, j’ai du mal à fermer l’oeil. Heureusement que je suis passée au bon moment dans cette ruelle pour empêcher le drame de se produire, mais en attendant, le jeune femme sera à tout jamais traumatisée par cet homme qui a voulu lui faire du mal. Je me dis que si elle avait pris des cours d’auto-défense, elle aurait peut-être eu les bons gestes. Je ne suis pas tranquille, et c’est dans cette optique que j’ai choisi ce club d’arts martiaux, pas très loin de chez moi. Je n’ai pas un temps infini en dehors de ma vie au boulot et ma vie de famille, mais j’ai aussi besoin de prendre un peu de temps pour moi, et ça passe par là. Le sport est nécessaire, c’est un combo gagnant. Après un court d’essai concluant, j’ai fini par m’inscrire, et le premier cours se passe aujourd’hui.

Après avoir embrassé mon fils et lui avoir souhaité une bonne nuit, j’enfile un legging de sport gris anthracite, un t-shirt uni blanc et une paire de basket de sport. Tamara est à la porte de la chambre et me regarde faire en souriant. « Ne m’attends pas ce soir, je sais pas à quelle heure je vais rentrer. » Je dépose un baiser sur sa joue et m’éclipse de la maison sans plus tarder, empruntant mon vélo pour me rendre à la salle qui n’est pas très loin. Je ne vais pas prendre la voiture pour si peu de distance. J’arrive sur les lieux, dépose mon sac dans un casier du vestiaire et rejoins la salle où de déroulera le cours. Je suis à l’heure, sans doute même un peu en avance, comme à mon habitude. Alors forcément, lorsque la retardataire fait son arrivée, tous les regards se braquent sur elle, le mien y compris. Je n’ai jamais aimé les gens en retard, je trouve que c’est un manque de respect envers les gens qui attendent.

Le cours commence et comme je suis novice, je remarque vite qu’après la période d’échauffement, les binômes se forment rapidement. Je ne connais personne et me vois attribuer une partenaire, qui semble être aussi débutante que moi, c’est pas plus mal. Spencer c’est visiblement son prénom. Bien. « C’est mon premier cours, enfin le deuxième si je compte la séance d’essai. » Je hoche la tête en esquissant un sourire. « Pareil pour moi. » Je prends quelques secondes pour la détailler, elle est jolie, très jolie. Une beauté naturelle, une aisance presque déconcertante. Je suis sûre qu’elle doit faire des ravages. Premier exercice, je reste attentive à la démonstration de l’instructeur, et nous devons maintenant faire de même. « Me le casse pas, j’en ai besoin. » me dit-elle détendue, à propos de son bras. « Ah bon ? Ah oui… tu dois faire du kayak j’imagine… c’est pour ça que t’es arrivée en retard… » Je lui adresse un sourire taquin, la prenant par surprise pour lui bloquer le bras et le poignet comme montré par le prof. « Diversion. C’est aussi cette technique que les magiciens utilisent. » Je laisse échapper un petit rire enfantin. Elle me surplombe de dix bons centimètres, de toute manière, vu ma petite taille, je crois que la quasi totalité des femmes de cette salle sont plus grandes que moi, ce qui n’est pas bien compliqué.

_________________
never enough
I'm trying to hold my breath, Let it stay this way, Can't let this moment end. You set off a dream with me Getting louder now, Can you hear it echoing?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 33 ans
• côté ♥ : Célibataire
• occupation : Agent des services de l'immigration de l'Etat de Californie
• quartier : Silverlake
• avatar : Odette Annable
• crédits : crédit
• messages : 47
Dim 12 Aoû - 22:23
Ma partenaire de combat et moi sommes dans le même bateau, une séance d’essai à notre actif et ce cours comme baptême du feu. Bon ok j’exagère un peu, mais dans l’idée on en est pas loin. Ça compte beaucoup un premier cours c’est en grande partie ce qui détermine si oui ou non vous comptez revenir. Déjà je m’estime chanceuse, ma binôme n’est pas désagréable à regarder, c’est encourageant et au pire si je n’aime pas cette séance j’aurais au moins eu ça pour moi. Attentive aux consignes du prof sur l’exercice je ne peux néanmoins pas retenir une petite plaisanterie, priant la brunette de ne pas me casser le bras. Faut voir si elle a plus de sens de l’humour que de tolérance à un léger manque de ponctualité. Et j’ai tout le loisir de constater qu’elle a de la répartie, bonne surprise. J’esquisse un sourire en coin « Ouais mais ça manque d’eau dans les rues alors c’est plus difficile d’av… » pas le temps de finir ma phrase, elle réalise la prise adéquate pour contrer mon action en me prenant de cours. Je grimace légèrement, elle m’a eu comme une bleue et elle a tout l’air d’en être fière en plus, fanfaronnant gentiment avec son petit coup de la diversion. Maline cette petite Mia, à priori elle a l’air de vouloir jouer, ça me plait. Je hoche la tête « Bien joué. » je dois le reconnaître puisqu’elle m’a eu. C’est mon tour de réaliser l’exercice, réussissant sans mal et mais avec moins de finesse certes, je souris « L’avantage du kayak c’est que ça muscle les bras. » dis-je l’air de rien. Nous répétons plusieurs fois le mouvement à tour de rôle afin de le maitriser au mieux, puis le professeur nous fait la démonstration d’une nouvelle technique, un blocage un peu plus complet. « C’est quoi ton plan cette fois, me faire apparaître une pièce d’un dollar derrière l’oreille ? » demandé-je à ma partenaire avec un sourire malicieux alors que nous nous remettons face à face. Je lance l’assaut fictif afin qu’elle puisse lancer la parade « Tu bosses comme magicienne ? Tu te produis où ? » je rentre dans le jeu et profite du petit moment de déconcentration de la jeune femme pour modifier un peu mon “attaque“ et la bloquer, inversant les rôles. L’arroseur arrosé c’est un classique, même si j’ai un peu triché je le reconnais en ne suivant pas exactement les consignes. Léger rire et je me replace « C’était trop tentant… » dis-je avec un petit haussement d’épaules. Je n’y peux rien si je suis plutôt du genre compétitive et que j’aime gagné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 35 ans
• côté ♥ : mariée aux yeux de la loi, mais officieusement, il s'agit d'un mariage blanc.
• orientation : aucune préférence
• occupation : directrice de WILD MODELS, une agence de mannequins
• avatar : kristin kreuk
• crédits : loudsilence
• messages : 72
Lun 27 Aoû - 19:26
« Ouais mais ça manque d’eau dans les rues alors c’est plus difficile d’av… » Je ne lui laisse pas le temps de terminer sa phrase que je la prends par surprise et m’en amuse. Elle avait l’air d’avoir de la répartie, dommage que je ne lui ai pas laissé le temps d’en dire plus, j’aurai été curieuse de connaître la fin de sa phrase. Elle me gratifie d’un compliment quant à mon attaque surprise, mais j’ai peur qu’elle ne soit pas le genre à se laisse faire, et je suppose déjà qu’une réplique aura lieu d’ici peu. Je suis bonne joueuse. Elle réalise l’exercice à son tour sans difficulté aucune, renchérissant sur l’histoire du kayak, ce qui me fait rire, le plus naturellement du monde. Nouvel exercice montré par notre instructeur, je reste concentrée pour pouvoir le refaire à l’identique. « C’est quoi ton plan cette fois, me faire apparaître une pièce d’un dollar derrière l’oreille ? » Je me remets face à elle et réponds bien volontiers à son sourire malicieux qui en ferai craquer plus d’un, et plus d’une. « Je peux toujours essayer… » Nous testons donc l’exercice, gentiment, et la revoilà qui pose des questions. « Tu bosses comme magicienne ? Tu te produis où ? » Je vais pour ouvrir la bouche et répondre à sa plaisanterie mais je n’en ai pas le temps, que déjà elle me prend à son tour par surprise. Je m’y attendais un peu plus tôt, mais elle a su trouver le moment opportun. Le corps à corps est presque agréable. « C’était trop tentant… » « C’était bien joué. » que je réponds du tac au tac avec le sourire. J’ai l’avantage de ne pas être une mauvaise perdante, ni même une mauvaise joueuse d’ailleurs. L’exercice reprend, je le réalise à mon tour, m’emmêle un peu les pinceaux mais me rattrape assez vite. Je me laisse penser que si j’avais eu une pièce à portée de main, je lui aurai sûrement fait le coup classique de la pièce derrière l’oreille, parce que je l’ai appris pour Ugo il y a quelques mois. Il est passionné par la magie et ses cours le passionnent, à tel point que ce pauvre tour lui semble désormais être insignifiant. A être trop pensive, je laisse la jolie brune prendre le dessus sur l’échange, et n’émets aucune résistance alors que je le devrais. « C’est pas très fair play de profiter de la faiblesse passagère d’une femme… » Je profite à mon tour de la surprise que cette phrase crée chez elle pour retourner la situation à mon avantage, gardant le corps de la brunette contre moi quelques secondes. Quoi ? J’en profite ? Mais absolument pas, je ne suis pas du tout là pour ça.

_________________
never enough
I'm trying to hold my breath, Let it stay this way, Can't let this moment end. You set off a dream with me Getting louder now, Can you hear it echoing?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 33 ans
• côté ♥ : Célibataire
• occupation : Agent des services de l'immigration de l'Etat de Californie
• quartier : Silverlake
• avatar : Odette Annable
• crédits : crédit
• messages : 47
Jeu 30 Aoû - 14:30
Enfant, chaque fois que l’on m’accuse de tricherie je réplique qu’il s’agit simplement de ruse. Chose qui amusait mes parents mais agaçait prodigieusement mon frère. Je ne suis plus une gamine depuis longtemps, pourtant j’ai gardé cette habitude. La frontière est mince entre les deux, mais je reste toujours sur le fil quant aux règles, c’est la différence qui fait tout. J’exploite les failles, m’arranger le plus souvent pour les provoquer. C’est ce que je fais avec Mia, détournant son attention l’air de rien pour obtenir ce qui s’apparente à une revanche sur sa propre roublardise d’un peu plus tôt. Je délecte de son sourire alors qu’elle admet que j’ai bien joué le coup. C’est plaisant de la sentir sur la même longueur d’onde, nous ne nous prenons pas au sérieux. Apprendre à se défendre est notre but commun mais ça n’empêche pas de le faire dans la bonne humeur. Je suis si sérieuse au quotidien dans mon boulot que mes activités annexes sont un réel échappatoires. Bien souvent les gens me rencontrant dans ces deux contextes différents peinent souvent à croire que je sois la même personne. D’autant plus depuis mon agression je sépare d’avantage le privé et le professionnel. Ma partenaire et moi enchainons les différentes phases de l’exercice, et je ne peux m’empêcher une nouvelle fois de tirer profit d’un manque de réactivité de sa part. C’est un bon prétexte pour créé d’avantage de proximité entre nous, ce qui est tout sauf désagréable tout comme le fait de sentir une certaine réceptivité de la part de la brunette. Me fais-je des idées ? J’ai comme l’impression que ce corps-à-corps n’est pas pour lui déplaire.
« Le prof a bien dit qu’il faut savoir utiliser la moindre faiblesse… » je hausse les épaules « Je suis juste une élève stud… » elle renverse la situation, me prenant à mon propre jeu en ayant créé la diversion « …ieuse. » j’échappe un léger rire alors qu’elle me maintient contre elle « Ok, au moins je sais qu’on a compris la même chose. ». Je crois qu’un jeu est en train de se mettre en place entre nous, peut-être même sur un léger fond de flirt. Au fil du temps j’ai appris à décrypter les attitudes et celle de Mia est des plus ambiguë. A l’opposé de ma partenaire lors du cours d’essai qui dans le même lapse de temps m’avait déjà rabattu les oreilles à me parler de son mari et de ses gamins. Tout juste si je ne connaissais pas sa pointure et d’autres détails dont je me fous totalement. Après encore quelques minutes d’exercice le prof propose une courte pause pour s’hydrater, je récupère ma bouteille d’eau et me désaltère « Qui aurait cru que ça donnerait si chaud… » glissé-je sur un ton prêtant volontairement à une double interprétation. Mon regard croise celui de la brunette, j’y vois un pointe de malice tendant à confirmer mon observation. Pas le temps de lambiner, le cours reprend et cette fois il s’agit de se dégager d’une prise au sol. « Tu m’agresses ou je t’agresse d’abord ? » demandé-je avec légèreté « Généralement je préfère avoir le dessus, mais comme on va y passer de toute façon. » ajouté-je l’air de rien. Ou peut-être pas tout à fait de rien justement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 35 ans
• côté ♥ : mariée aux yeux de la loi, mais officieusement, il s'agit d'un mariage blanc.
• orientation : aucune préférence
• occupation : directrice de WILD MODELS, une agence de mannequins
• avatar : kristin kreuk
• crédits : loudsilence
• messages : 72
Mar 4 Sep - 8:49
Je souris pour moi même alors que la grande brune est tout contre moi et que je viens à nouveau de la prendre par surprise, coupant sa phrase avant qu’elle n’ait eu le temps de la terminer. « Ok, au moins je sais qu’on a compris la même chose. » Je souris davantage sans rien ajouter et nous avons le droit à une pause au milieu du cours pour aller nous désaltérer. Mon sac se trouve être tout près de celui de Spencer et ce n’est pas pour me déplaire. Je récupère ma bouteille et en bois quelques gorgées alors que la jeune femme s’adresse à nouveau à moi. « Qui aurait cru que ça donnerait si chaud… » Je souris tellement contre le goulot de ma bouteille qu’une goutte d’échappe et coule dans mon cou. Je l’essuie et tourne la tête dans la direction de la brune, sourire complice aux lèvres. Faut pas être dupe, le flirt est de mise depuis tout à l’heure, on y prend goût toutes les deux. « C’est vrai, je pensais pas que je prendrais autant de plaisir pendant ce cours. » Nouveau sourire mutin et nouvelle gorgée d’eau avant de refermer la bouteille et tamponner ma nuque avec ma serviette.

Le cours ne tarde pas à reprendre et nous reprenons nos places de tout à l’heure, avec les mêmes binomes. Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Le nouvel exercice nous enseigne de nouvelles clés, cette fois, la victime, au sol, est censée se dégager de l’emprise du malfaiteur qui se trouve au dessus de la victime. « Tu m’agresses ou je t’agresse d’abord ? » Dit comme ça, ça me fait plus sourire qu’autre chose. « Généralement je préfère avoir le dessus, mais comme on va y passer de toute façon. » Cette fois c’est une rire amusé qui franchit mes lèvres. « Je t’en prie, tu peux prendre le dessus, je prendrais plaisir à reprendre l’avantage. » Je lui adresse une petite bouille enfantine, sourire en coin, et m’installe allongée sur le sol alors qu’elle est censée venir s’installer sur moi, à califourchon. Il est clair que je n’aurai pas imaginé pouvoir ressentir ce genre d’envies à un cours de self défense. Avec mon boulot, je rencontre une tonne de filles, toutes avec un charisme fou, mais jamais je n’ai imaginé pouvoir foutre en l’air ma couverture avec l’une d’elle. A cet instant précis je ne pense plus à Tamara, plus à Ugo, simplement à cette petite boule de chaleur qui grandit dans mon bas ventre à mesure que Spencer se dandine au dessus de moi pour chercher à effectuer sa prise correctement. Je sais pas si je vais tenir jusqu’à la fin du cours finalement.

_________________
never enough
I'm trying to hold my breath, Let it stay this way, Can't let this moment end. You set off a dream with me Getting louder now, Can you hear it echoing?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 33 ans
• côté ♥ : Célibataire
• occupation : Agent des services de l'immigration de l'Etat de Californie
• quartier : Silverlake
• avatar : Odette Annable
• crédits : crédit
• messages : 47
Jeu 6 Sep - 14:11
Agréablement surprise par la complicité naissante entre Mia et moi je manie le double-sens sans retenue afin d’être certaine que je ne me fait pas d’idée. Je n’avais pas imaginé que ce cours de self-défense puisse mener à un jeu de flirt avec ma partenaire. Un bonus des plus intéressant, jouant largement en la faveur de mon assiduité. La pause hydratation est courte, je suppose que le prof veut surtout conserver notre attention et notre concentration. Mais nous sommes des femmes... parfaitement capable de faire deux choses à la fois, comme par exemple écouter les consignes du prochain exercice tout en laissant mon regard se perdre discrètement sur les formes de la brunette avec qui je forme un duo pour la séance. Jamais en reste lorsqu’il s’agit de faire un peu d’humour je demande avec un semblant de nonchalance qui agressera l’autre la première, je glisse ensuite une petite remarque concernant ma préférence à avoir le contrôle et mon sourire s’élargit légèrement à la réponse donnée par Mia. Elle me plait. Ses yeux rieurs, sa mine malicieuse, son répondant sont d’indéniables atouts. « J’avais cru déceler l’esprit de compétition chez toi, je ne me suis pas trompée on dirait. » déclaré-je alors qu’elle s’installe au sol. Je prends position au dessus, à califourchon sur elle prête à la priver de sa liberté de mouvement. « C’est pas évident, j’ai jamais agressé personne. » du coin de l’œil je regarde le coach montrer à nouveau comment je dois effectuer la simulation d’agression et je tente de m’y prendre au mieux. Je me replace et me mets à rire face au caractère risible et surtout ambiguë de la situation. « Je suis beaucoup plus douée dans le feu de l’action. » pensé-je tout haut.
Mia parvient à se dégager sans mal en suivant la méthode expliquée par le prof et je me laisse totalement faire, profitant sans modération du plaisir de cette proximité créée par l’exercice. Pour l’instant le but est de mémoriser les mouvements à effectuer, la résistance viendra ensuite, mais ces techniques sont faites pour qu’en dépit d’une différence de force la victime puisse se dégager de l’emprise de son assaillant. La jolie brune se retrouve à la place que j’occupais quelques instants plus tôt « Alors contente d’avoir repris l’avantage ? » demandé-je en reprenant son expression « Profites en parce que ça ne va pas durer. » un petit haussement de sourcil plus tard et je m’emploie à me défaire à mon tour de cet assaut fictif. « Tu crois que le prof nous fait faire ça juste pour voir un groupe de nanas se rouler par terre ? » plaisanté-je, je n’ai pas pu m’en empêcher, mais faut avouer qu’on pourrait se poser la question même s’il a tout l’air d’être du genre sérieux « Crois pas que je m’en plaigne. » je lui offre un nouveau sourire, il y a beaucoup plus désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 35 ans
• côté ♥ : mariée aux yeux de la loi, mais officieusement, il s'agit d'un mariage blanc.
• orientation : aucune préférence
• occupation : directrice de WILD MODELS, une agence de mannequins
• avatar : kristin kreuk
• crédits : loudsilence
• messages : 72
Lun 17 Sep - 9:38
Ce n’est pas forcément dans mes habitudes d’être aussi joueuse et taquine, je dois avouer que le courant passe tellement bien avec cette fille que ça en est naturel. Les petites piques fusent de manière agréable, et il y a longtemps que je n’avais pas autant souri, que je ne m’étais pas amusée de cette manière. « J’avais cru déceler l’esprit de compétition chez toi, je ne me suis pas trompée on dirait. » Je souris, mutine, en guise de réponse, avant de m’installer au sol et la laisser prendre position au dessus de moi. C’est grisant, presque même dangereux. « C’est pas évident, j’ai jamais agressé personne. » Cette fois n rire franchit mes lèvres avant que je ne réponde de manière spontanée. « Tu me rassures… » Elle s’applique à faire une prise qui ressemble à ce que le prof est en train de montrer, et de mon côté, je fais en sorte de me dépatouiller de la situation, même si j’en avais pas vraiment envie. Mais on est là pour apprendre, autant que je fasse un petit effort. « Je suis beaucoup plus douée dans le feu de l’action. » ajoute-t-elle, me faisant rire à nouveau. « Tu m’en diras tant. » C’est intéressant à savoir, ça donnerait presque envie de tester pour voir si elle dit vrai. Je divague, il faut que je me calme. Je ne suis pas du tout là pour rencontrer quelqu’un - même si on est jamais à l’abris de rien - et de toute manière je ne serai pas en mesure de donner suite à une quelconque histoire. La mienne est déjà bien assez compliquée avec Tamara, et les services de l’immigration qui nous collent aux pattes.

La situation est inversée et je me retrouve assise au dessus d’elle, j’avoue qu’avoir le dessus est agréable, même avec le petit sourire qu’elle me tend. « Alors contente d’avoir repris l’avantage ? » Je ris avant de lui répondre sincèrement. « C’est exactement ce que j’étais en train de me dire figure-toi. » J’ai beau ne pas être bien grande, ça ne fait pas de moi une victime pour autant, ou une dominée d’ailleurs. Je préfère de loin la part égale. « Profites en parce que ça ne va pas durer. » Je pratique ‘l’attaque’ et la laisse parer cette dernière, reprenant l’avantage et le dessus sur la situation, comme moi tout à l’heure. J’en viens à avoir envie que le cours ne prenne jamais fin. « Tu crois que le prof nous fait faire ça juste pour voir un groupe de nanas se rouler par terre ? Crois pas que je m’en plaigne. » Je souris de nouveau, je n’aurai jamais cru rire et sourire autant dans ce cours, mais je ne vais pas m’en plaindre. « Peut-être qu’il y prend un certain plaisir oui, qui sait… Autant lier l’utile à l’agréable après tout… » De nouvelles prises s’enchaînent et nous continuons de prendre ça pour un jeu, jusqu’à la fin du cours. Je n’ai pas transpiré suffisamment pour avoir envie de prendre une douche dans l’immédiat, ça pourra attendre la maison. En attendant, je cherche une manière de ne pas couper court à ce rapprochement agréable que j’ai pu ressentir avec ma partenaire du soir. « Tu es attendue là ? » Je capte son attention par cette simple question, et prolonge mon raisonnement. « Sinon je peux t’offrir une brique de jus de fruit du distributeur… » qu’il y a dans le hall de l’établissement. « Ou une barre de céréales. Ou les deux. » Je me voyais mal l’inviter à voire un verre, comme ça, de but en blanc, dans la tenue dans laquelle nous sommes. Mais j’aurai peut-être dû ? Quoi que je dois être prudente et ne surtout pas m’afficher avec quelqu’un… Ne pas oublier ce détail.

_________________
never enough
I'm trying to hold my breath, Let it stay this way, Can't let this moment end. You set off a dream with me Getting louder now, Can you hear it echoing?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 33 ans
• côté ♥ : Célibataire
• occupation : Agent des services de l'immigration de l'Etat de Californie
• quartier : Silverlake
• avatar : Odette Annable
• crédits : crédit
• messages : 47
Hier à 12:22
La séance d’essai m’a convaincue de m’inscrire mais cette séance là va définitivement me convaincre de revenir. J’étais loin d’imaginer en me pointant ici aujourd’hui, que je m’amuserais autant. Le feeling passe merveilleusement bien avec ma binôme, qui aurait cru que le self-défense puisse être si drôle ? J’aime la répartie de la brunette et elle est réceptive à toutes mes petites remarques. L’échange entre nous est tout naturel, comme si nous nous connaissions depuis bien plus longtemps que le début de ce cours. Le temps passe et nous flirtons de plus en plus clairement, jusqu’à ce que l’ambiguïté soit on ne peut plus présente en entamant les prises au sol. Impossible dans une telle position de ne pas poursuivre encore un peu plus loin dans les sous-entendus. J’en oublierais presque que nous ne sommes pas seules, Mia capte toute mon attention. La voix du prof me ramène à la réalité alors qu’il donne quelques conseils pour la bonne exécution de la prise, je plaisante sur le plaisir éventuel qu’il prend à voir des duos féminins se rouler ainsi par terre. Joindre l’utile à l’agréable, la jolie brune à tout à fait raison, c’est de ça qu’il s’agit. Et c’est bien connu, lorsque l’on prend plaisir à quelque chose le temps passe toujours beaucoup plus vite. Arrive alors la fin du cours, bien plus rapidement, trop peut-être. Je récupère ma bouteille d’eau et me dirige vers les vestiaires, le casier dans lequel Mia a déposé les siennes n’est pas très loin. Bien que j’ai tout ce qu’il faut je décide de prendre une douche chez moi plutôt qu’ici, la séance était plus drôle qu’intense à vrai dire. Je mets mon sac sur mon épaule, moment que choisit la jolie brune pour me demander si je suis attendue. Je la regarde, elle précise ce qu’elle a en tête, je souris « Waw, le grand jeu. Une brique de jus de fruit et une barre de céréale. » dis-je sur un ton léger « Je ne raterais ça pour rien au monde. » répondis-je finalement, mon sourire s’élargissant, ravie par l’initiative de la jeune femme. Direction le hall principal de la salle de sport où nous nous arrêtons à hauteur des distributeurs « Et c’est ici que la magie opère… » plaisanté-je. J’opte pour un jus de raisin, à défaut de boire un verre de vin, et fais l’impasse sur la barre de céréale. Nous trinquons avec nos briques de jus de fruit et ça me fait rire « J’avais une petite appréhension en arrivant au cours, quand tous les regards se sont braqués sur moi. Finalement je ne regrette pas d’être venue. » je bois une gorgée sans quitter mon interlocutrice des yeux « La prochaine fois c’est moi qui t’invite. Tu n’as rien contre les bars ? » il y a toujours une pointe de malice dans le ton que j’emploie. Avec elle il y a un réel jeu qui s’est installé. J’ignore où ça peut mener, je sais simplement que cette brunette me plait. Je fouille dans la poche latéral de mon sac et sors mon téléphone, le déverrouille puis le lui tends « Enregistre ton numéro, ça sera plus simple que d’attendre le prochain cours. » comment ça je manque de patience ? Non, pas du tout… mais il y a sept jours dans une semaine, c’est stupide de se limiter à un seule, non ? « Qu’est-ce qui t’as motivé à venir prendre des cours de self-défense ? » demandé-je, curieuse « Hormis l’éventualité de me rencontrer. » ajouté-je, joueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a.+