Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]

 ::  :: downtown l.a.
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : célibataire, adepte des coups d’un soir et des histoires qui font mal
• orientation : Homosexuelle, assumée.
• occupation : lieutenant à la LAPD
• avatar : Sophia Bush
• crédits : carson
• messages : 44
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Lun 30 Juil - 15:56

Il est plus de 21 h quand on nous bipe en urgence. J’étais pourtant prête à ne rien foutre de ma soirée. Mes rangers en vrac dans l’entrée, ma bière fraiche sur la table basse, ma pizza surgelée posée devant moi, et une émission à la con à la télé. La soirée parfaite pour arrêter de cogiter, de réfléchir ou de me rendre compte que le monde ne tourne pas rond. Ça, je le sais portant, depuis des lustres mais je n’ai pas le choix, je me dois de continuer, un jour à la fois et un pied devant l’autre.
Alors que je me pose à peine sur mon canapé, mon téléphone s’agite sur le comptoir en bois de ma cuisine. Sans déconner ? Je devrais laisser sonner… Mais ça insiste. Et là je me dis que c’est peut-être urgent, encore. De toute façon, c’est toujours urgent.
Je soupire et trouve le courage de me lever. Urgence. Bordel. Je n’avais pas besoin de ça ce soir. Je décroche, en soupirant. « Dans 15 minutes sous le pont à la sortie de la ville, tu peux y être ? » « J’y serais. » Je raccroche et jette un regard désolé à ma pizza en train de refroidir, et ma bière en train de se réchauffer. Cependant je la prends pour la route, elle me tiendra compagnie. J’enfile mes rangers, attrape mes clés, et ma veste et me voilà partie.

Je rejoins mes coéquipiers sur le terrain, avec mon propre 4x4. Ian est déjà sur place, à examiner la scène de crime et à écouter les premiers arrivés sur les lieux. Interroger les secours. Il est sur tous les fronts, je ne sais pas comment il fait. Ce que je vois de là où je suis, c’est une marre de sang, et des traces de pneus en plein milieu. Sans doute qu’ils viennent de relever le corps. J’espère simple que c’est celui d’un adulte et pas d’un gamin. C’est dingue d’en venir à préférer souhaiter du mal à certaines personnes plutôt qu’à d’autre…
Je retrouve Ian une fois qu’il a fini d’interroger le coronaire. « Qu’est-ce-qu’on a ? » Il me résume brièvement la situation et je passe une main dans mes cheveux. La victime n’a pas plus de 18 ans et elle sortait visiblement de boite ou de faire le tapin. Encore une gamine. « Mais merde avec toutes les patrouilles qu’on a en ville on n’aurait pas pu éviter ça ?! » Les gamines qui se perdent dans des coins isolés, se font ramasser dans des bagnoles pas cleans, les règlements de compte… Je ne comprends pas, combien de patrouilles couvrent la ville la nuit ? Combien de flics tournent et retournent les rues chaque jour et chaque soir ? Les choses sont mal faites, et je commence à me sentir inutile, presque impuissante. « Ian, il faut qu’on trouve un truc à relier aux autres affaires, je le sens, c’est pas comme si c’était la première fois. Y a un taré qui rôde, en tout cas un taré qui fait ça. Il faut que j’aille bouger le légiste. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 36
• côté ♥ : Marié à Shayna.
• orientation : Hétéro.
• occupation : Lieutenant de la LAPD.
• avatar : Ricky Whittle
• crédits : Loudsilence.
• messages : 25
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Lun 30 Juil - 17:41
I'm gonna be crazy
austin  & ian
••••

Encore un appel tardif, encore une enquête à mener, encore une historie morbide à affronter. Ian avait toujours désiré aider son prochain, faire de sa vie un rempart pour bien d'autres. Néanmoins, la réalité est souvent bien différente et même s'il semble aussi fort physiquement et mentalement, voir une scène de crime le remue toujours lorsqu'il arrive. Il ne fait mine de rien, il reste la, à regarder le cadavre, cherchant à comprendre ce qui avait bien pu pousser une personne à vouloir en tuer une autre. C'était inhumain et dans son métier, il voyait bien que la société allait mal. Très mal même. Il n'y avait pas de bonnes solutions pour s'occuper de ça et il devait pour le moment faire avec ce qu'il avait, des indices, de possibles preuves et trouver les responsables pour les traduire en justice. Étant le premier arrivé, il ne tarda pas à prendre les choses en main le temps que sa coéquipière n'arrive, elle avait des soucis, à avoir travaillée seule sur une enquête, il le savait, elle le savait, ça l'avait changée et il fallait qu'il tente de la préserver, de l'aider.

Pas facile d'aider quelqu'un qui n'apprécie pas ce genre de comportement hein ? Se faire aider, tenter de lui rendre l’existence plus agréable ou moins sombre. Dans ce métier, il fallait un mentale solide et même si certains l'avaient... il pouvait s’effriter à l’usure ou encore se briser avec une seule affaire.  C'était arrivé à sa coéquipière qui ne tarda pas à arriver, elle avait une sale mine, c'était visible, vraiment, mais il n'en ferait rien, ne dirait rien sur les traits tirés de son visage, les cernes qu'elle pouvait avoir. Il ne tarda pas à lui expliquer la situation, un joli merdier, mais il y avait de bonnes pistes et ça serait sûrement vite terminé. Néanmoins, la jeune femme pestait déjà. « Nous ne pouvons pas couvrir toutes les rues Austin... Ce genre d'actions sont difficiles à stopper... » Arrêter une voiture voulant écraser une personne, ou encore une voiture s'arrêtant pour balancer un corps, ou tant d'autres choses. La police était la pour sécuriser le plus possible, mais le risque zéro était encore loin. Très loin de la !

D'après elle, tout ceci était relié. Sûrement à d'autres affaires, des événements antérieurs, elle voulait aller bouger le légiste, voir ce qu'il trouvait, voir ce qu'il pourrait trouver comme éléments de comparaisons avec d'autres enquêtes. Malheureusement, ce ne serait pas possible. « On fera ça oui, mais pas maintenant. Tu as à l'air exténuée. De toute façon, les légistes sont surchargés et il m'a dit que les réponses ce serait au plus tard en début de matinée.. » Il y avait eu un accident plus tôt dans la journée, la morgue était pleine, tout le monde était à son maximum.  « J'te propose de prendre les deux dernières dépositions de possibles témoins et on se retrouve pour discuter de nos possibles liens avec d'anciennes enquêtes autour d'un verre ? Je n'ai pas bu une bière fraîche depuis un moment... » C'était une bien belle vérité, il n'avait pas eu le temps de souffler depuis son retour. « Alors on se retrouve ou tu sais et tu paye la première tournée. Ok ? » Ca faisait un an qu'il bossait avec elle tous les jours ou presque. Ce n'était pas simple d'être en bon terme avec son coéquipier, mais une bonne bière, ça calmait toujours les esprits !



••••

by Wiise

_________________
Bad Cop… Good Cop♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : célibataire, adepte des coups d’un soir et des histoires qui font mal
• orientation : Homosexuelle, assumée.
• occupation : lieutenant à la LAPD
• avatar : Sophia Bush
• crédits : carson
• messages : 44
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Lun 30 Juil - 18:06

J’ai totalement conscience de n’être pas faite pour être flic, en tout cas pas dans ma façon de gérer mes émotions, et mes nerfs. Je suis terriblement impatiente et pourtant je me bats tous les jours contre les procédures, l’attente des bureaux, des locaux, de la paperasse. Comment on peut avancer en devant respecter chacune des limites ? Il n’y a que les bandits qui ont les moyens d’en arrêter d’autre ! Mais j’ai tut cette constatation pour l’orale de mon examen, promis. Ceci-dit je n’en pense pas moins. Je ne comprends pas comment on peut arriver à nos fins en se battant les mains dans le dos.
Comme à son habitude, Ian tente de me tempérer. Des fois je me dis que je suis sa croix, chacun sa croix, et bien je suis la sienne, sa malédiction, son boulet. Plutôt efficace quand il le faut mais le reste du temps il sert de catalyseur pour moi. Les supérieurs l’on soit saqué, soit mis ses nerfs à rude épreuve, et il passe l’examen haut la main ! Il est mesuré, pro et voit sur le long terme. Moi, il faut que ça aille dans mon sens. Cependant je sais jouer assez bien mes cartes pour éviter d’être mise sur la touche à tout bout de champs. Seulement deux depuis le début de mon service dans ce commissariat, ce qui est au demeurant très bien pour le boulot que nous abattons. Nous sommes une équipe de choc. « Nous ne pouvons pas couvrir toutes les rues Austin... Ce genre d'actions sont difficiles à stopper... » « Et ben on devrait pouvoir le faire ! » Shootant dans un caillou tout près de nous. Réponse stérile, néanmoins, il faut que je m’exprime, pour éviter d’avoir à foncer dans le tas.

« On fera ça oui, mais pas maintenant. Tu as à l'air exténuée. De toute façon, les légistes sont surchargés et il m'a dit que les réponses ce serait au plus tard en début de matinée.. » « Début de matinée ?! Non, on en a besoin tout de suite ! » Impatiente et intenable. Mais si un taré cours dans les rues de la ville, on doit attendre encore une nuit, et lui laisser le temps de repérer d’autres victimes ? Un peu facile, non ? « J'te propose de prendre les deux dernières dépositions de possibles témoins et on se retrouve pour discuter de nos possibles liens avec d'anciennes enquêtes autour d'un verre ? Je n'ai pas bu une bière fraîche depuis un moment... » « Tu me vires du terrain pour me faire attendre dans un bar là ? » Mais il y aura de l’alcool et j’aurais moins l’air d’attendre un rencard manqué si j’en bois deux en l’attendant. Ian n’est pas un mufle, au contraire, il ne m’a jamais fait faux bond. « Alors on se retrouve ou tu sais et tu paye la première tournée. Ok ? » « Tu me devras la deuxième, je te préviens. » Le menaçant du doigt avant de quitter le terrain, de reprendre ma voiture et d’aller attendre dans le bar où nous avons l’habitude de nous retrouver.

Je retourne la situation dans tous les sens mais le même détail me saute aux yeux à chaque fois. J’espère simplement qu’on aura la même vision des choses, et que ça ne sera pas le fruit de mon imagination débordante, comme il aime à le rappeler. Je tapote sur la table de mes ongles courts, je m’impatiente, et enfin, une bonne heure plus tard, je le vois débarquer, je lève alors le bras pour demander deux bières au barman qui les fait passer à Ian, qui nous les apporte. « Y a un détail Ian, un infime détail mais qui revient à chaque fois… »

Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 36
• côté ♥ : Marié à Shayna.
• orientation : Hétéro.
• occupation : Lieutenant de la LAPD.
• avatar : Ricky Whittle
• crédits : Loudsilence.
• messages : 25
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Mar 31 Juil - 11:49
I'm gonna be crazy
austin  & ian
••••

Sa partenaire était comme de l'eau sur le feu. Il fallait constamment vérifier que l'eau ne déborde pas et qu'elle ne s'emporte pas plus. C'est toujours comme ça depuis le début et jusqu'à maintenant, ça marche plutôt bien. Elle est de toute manière assez intelligente pour ne pas dépasser certaines limites et donc, ne pas se faire harponner par l'administration. Ian en avait trop bavé pour atteindre ce poste pour voir son premier coéquipier se faire mettre sur la touche à cause d'un tempérament trop... chevaleresque si on pouvait dire ça comme ça. Elle shootait dans un cailloux maintenant ! Il soupira, oui, ils devaient faire plus, ils devraient pouvoir empêcher tout cela, mais actuellement, ce n'était pas possible.  « Un jour oui. Je l'espère. » Il reste calme, car s'il s'emporte lui aussi, alors qui calmera les hardeurs de sa coéquipière hein ? Non, il se doit de rester professionnel et continuer l'enquête, vérifier les dires des gens, voir ce qui pourrait lui échapper.

Difficile de calmer quelqu'un comme Austin, surtout lorsqu'elle s'emporte et se doute que cette enquête pourrait être liée à d'autres. Elle veut passer sa nuit à vérifier ses dires, enquêter, relire les anciens dossiers et surtout bouger le légiste pour avoir des réponses. Malheureusement, Ian a de bien mauvaises nouvelles pour elle et ça ne plaît pas. Il tente néanmoins de changer la situation et sa proposition est plutôt... de bonne augure. Oui, comme elle le disait, il la virait du terrain pour aller boire des bières ! C'était une bonne idée non ? Ils pourraient discuter calmement, elle pourrait s'emporter dans ses suppositions sans que personne ne puisse la critiquer et surtout, ça lui permettait de terminer son job plus rapidement ! Elle accepte finalement, pour le plus grand bien de tous ! Surtout de Ian qui sentait comme un poids en moins à gérer sur le coup. Non pas qu'elle était un boulet, mais devoir la tempérer tout en faisant son job à une heure pareille n'était jamais vraiment une partie de plaisir.

Il termina donc, prenant des dépositions, écrivant quelques notes sur son carnet et une fois cela terminé, reprit sa voiture, direction le bar habituel du duo ou la jeune femme l'attendait déjà. Elle commanda deux bières et le temps qu'il arrive au niveau du comptoir, elles étaient la, bien fraîches. Il prit les deux et alla s'installer en face de la jeune femme qui commençait déjà à parler de l'affaire et il la coupa.  « Stop ! » Il retire son blouson, attrape sa bière et en boit quelques gorgées, un doigt en l'air pour intimer sa coéquipière de garder le silence le temps qu'il déguste sa boisson comme il l'entendait. Il but la moitié et déposa le verre sur la table tout en soufflant de satisfaction.  « Voilà, désolé mais j'avais besoin de ça. » Un sourire aux lèvres, il trinque avec la jeune femme, même s'il avait déjà bu, mais il s'en fichait.  « Alors, dis moi tout, quel est donc ce détail qui revient tout le temps. » Il savait que de toute manière, tant qu'elle ne lui aurait pas exposée ses craintes, elle ne changerait pas de sujets. Il devrait donc être patient, mais ça pouvait toujours être une piste, elle avait un assez bon flaire en tant que flic mine de rien, il ne pouvait le nier.



••••

by Wiise

_________________
Bad Cop… Good Cop♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : célibataire, adepte des coups d’un soir et des histoires qui font mal
• orientation : Homosexuelle, assumée.
• occupation : lieutenant à la LAPD
• avatar : Sophia Bush
• crédits : carson
• messages : 44
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Mar 31 Juil - 16:53

Le temps me paraît long à l’attendre, mais c’est de nature connue que mon impatience fait parfois défaut à ma sympathie. Je bouscule mon coéquipier comme sans doute aucune femme n’a osé le faire, et encore moins la sienne. Shay est très douce, très mesurée, elle est psy, vous imaginez un peu le délire ? Tout se passe à l’intérieur, sauf quand elle se décide à jouer les femmes jalouses à mon égard, et ça, ça arrive quelques fois. Pas que ça me fasse marrer de voir Ian ramer avec sa femme en rentrant mais j’éprouve une légère satisfaction à occuper ses pensées à elle. Pardonnez-moi.
Ian et moi sommes partenaires depuis un bout de temps maintenant et le principe même de ce genre de relation est d’avoir assez confiance pour lui confier sa vie. Je le fais, sans la moindre hésitation. C’est un homme droit et qui croit en ce qu’il fait. Je n’aurais pas pu bosser avec un connard imbu de lui-même qui pense que les femmes n’ont rien à faire dans la police. Je dois lui reconnaître l’intelligence de l’homme moderne. Il écoute, il observe et il ajoute son grain de sel s’il estime que ça peut servir la cause. Ian ne cherche pas à avoir toujours raison, mais à protéger et servir, comme notre métier l’exige. Moi, j’aime bien avoir raison, tout simplement.
A peine sur place que je l’invective déjà, un peu du genre à lui sauter dessus, je le reconnais. Mais il me connaît par cœur, qu’il ne s’en étonne pas ! « Stop ! » Quoi stop ? Je reste tellement interdite que je ne réponds pas, ça, il n’en n’a pas forcément l’habitude non plus. « Voilà, désolé mais j'avais besoin de ça. » « Et tu m’interrompt pour ça ? Saleté de mâle dominant. » Je ne le pense pas le moins du monde, mais j’ai besoin de le dire. Typiquement féminin. « Alors, dis moi tout, quel est donc ce détail qui revient tout le temps. » Ca y est, il semble que j’ai toute son attention, je dois en profiter, et lui sauter dessus encore une fois. Mais il sait pourtant que lui et moi sommes complémentaires, je m’occupe de ce qui me saute aux yeux, et lui observe sur le long terme. Moi sur la forme, et lui sur le fond. Il n’y a que nous pour fonctionner de façon aussi compartimentée, et efficace. « T’as rien remarqué sur chacune des victimes ? » Non, sans doute pas, en tout cas rien qui ne mérite d’être souligné. « Un bracelet vert. Elles en ont toutes un. » J’ai au moins le mérite de l’interpeler, puisqu’il pose sa bière pour m’écouter. « Au début je pensais à un bracelet de boite, tu sais ceux qu’ils distribuent à l’entrée pour séparer les mineurs des majeurs. Mais on est d’accord pour dire que deux de nos victimes n’ont pas passé les 14 ans. Alors impossible pour elles de rentrer dans ce genre d’établissements. » Apparemment, j’ai le mérite de l’intéresser grandement, je reconnais son regard, la concentration s’y lit. « Alors j’ai creusé un peu, et ce bracelet on le distribue dans un club vacances, près d’ici. Uniquement ceux qui participent à l’atelier surf de l’association de Malibu Beach. Tu vois où je veux en venir ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 36
• côté ♥ : Marié à Shayna.
• orientation : Hétéro.
• occupation : Lieutenant de la LAPD.
• avatar : Ricky Whittle
• crédits : Loudsilence.
• messages : 25
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Ven 3 Aoû - 15:01
I'm gonna be crazy
austin  & ian
••••

Sa partenaire était comme de l'eau sur le feu. Il fallait constamment vérifier que l'eau ne déborde pas et qu'elle ne s'emporte pas plus. C'est toujours comme ça depuis le début et jusqu'à maintenant, ça marche plutôt bien. Elle est de toute manière assez intelligente pour ne pas dépasser certaines limites et donc, ne pas se faire harponner par l'administration. Ian en avait trop bavé pour atteindre ce poste pour voir son premier coéquipier se faire mettre sur la touche à cause d'un tempérament trop... chevaleresque si on pouvait dire ça comme ça. Elle shootait dans un cailloux maintenant ! Il soupira, oui, ils devaient faire plus, ils devraient pouvoir empêcher tout cela, mais actuellement, ce n'était pas possible.  « Un jour oui. Je l'espère. » Il reste calme, car s'il s'emporte lui aussi, alors qui calmera les hardeurs de sa coéquipière hein ? Non, il se doit de rester professionnel et continuer l'enquête, vérifier les dires des gens, voir ce qui pourrait lui échapper.

Difficile de calmer quelqu'un comme Austin, surtout lorsqu'elle s'emporte et se doute que cette enquête pourrait être liée à d'autres. Elle veut passer sa nuit à vérifier ses dires, enquêter, relire les anciens dossiers et surtout bouger le légiste pour avoir des réponses. Malheureusement, Ian a de bien mauvaises nouvelles pour elle et ça ne plaît pas. Il tente néanmoins de changer la situation et sa proposition est plutôt... de bonne augure. Oui, comme elle le disait, il la virait du terrain pour aller boire des bières ! C'était une bonne idée non ? Ils pourraient discuter calmement, elle pourrait s'emporter dans ses suppositions sans que personne ne puisse la critiquer et surtout, ça lui permettait de terminer son job plus rapidement ! Elle accepte finalement, pour le plus grand bien de tous ! Surtout de Ian qui sentait comme un poids en moins à gérer sur le coup. Non pas qu'elle était un boulet, mais devoir la tempérer tout en faisant son job à une heure pareille n'était jamais vraiment une partie de plaisir.

Il termina donc, prenant des dépositions, écrivant quelques notes sur son carnet et une fois cela terminé, reprit sa voiture, direction le bar habituel du duo ou la jeune femme l'attendait déjà. Elle commanda deux bières et le temps qu'il arrive au niveau du comptoir, elles étaient la, bien fraîches. Il prit les deux et alla s'installer en face de la jeune femme qui commençait déjà à parler de l'affaire et il la coupa.  « Stop ! » Il retire son blouson, attrape sa bière et en boit quelques gorgées, un doigt en l'air pour intimer sa coéquipière de garder le silence le temps qu'il déguste sa boisson comme il l'entendait. Il but la moitié et déposa le verre sur la table tout en soufflant de satisfaction.  « Voilà, désolé mais j'avais besoin de ça. » Un sourire aux lèvres, il trinque avec la jeune femme, même s'il avait déjà bu, mais il s'en fichait. Un sourire apparaît sur le visage du lieutenant de police quand il stoppe sa coéquipière dans ses paroles juste pour profiter de sa bière fraîche. Il a besoin de se rafraîchir, de se mettre à l'aise avant qu'elle ne commence son exposé sur la situation et le fait qu'elle semblait penser que tout était lié. Il prend même une certaine satisfaction à la voir stoppée net, le regardant comme si elle était choquée ou même désorientée. Elle lui fait même une remarque qui le fit sourire, remarque à laquelle il devait répondre de la meilleure des façons. « Et je te remercie pour ton silence femelle docile. » Un clin d’œil. Ian n'est pas le genre de macho qu'on croise dans la rue à vous reluquer ou encore moins un lourdaud qui tente de draguer de la pire des façons. Il est respectueux de l'autre sexe, il comprend que la société ne va pas assez vite dans la reconnaissance du travail des femmes qui est égale, voir même supérieur à celui des hommes dans certains cas. Il y avait tant de déséquilibre, tant d'anciennes pratiques qui devaient êtres tout simplement détruites, oubliées, changées, mais les hommes au pouvoir aimaient à voir les femmes comme des objets, chose que Ian réprouvait bien entendu. Invitant finalement sa coéquipière à commencer, il se mit un peu plus à l'aise sur sa petite banquette.

Il hausse un sourcil quand elle lui demande s'il avait remarqué quelque chose sur les victimes. Bien des choses oui, c'était son boulot après tout, mais la, il ne voyait pas vraiment sans plus d'images ou de souvenirs. De toute façon, elle ne semble pas lui laisser le temps de tergiverser que voilà, elle lui expose ses idées ou plutôt ses conclusions. Un bracelet vert qu'elles portaient toutes au poignet. De ceux qu'on porte quand on va en boite ou dans un club ? Austin fait rapidement le lien sur le fait qu'elles sont trop jeunes pour ça, mais qu'avec des recherches, elle a retrouvée le lieux d'ou étaient issus ces bracelets et c'était plutôt probant. Un club de  vacances ! Et plus précisément ceux qui font l'atelier du surf, ce qui réduisait encore plus le secteur de recherche. Le nombre de victime. Les gens impliqués possibles, mais également retrouver la personne qui commet ce genre de meurtres. Silencieux, Ian remarque le sourire de sa coéquipière qui tient véritablement quelque chose et qui pourrait véritablement mettre en corrélation plusieurs meurtres, ce faisant, ils devaient à présent trouver un tueur en série. « Attend une seconde... » Il tire son iPhone de travail de sa poche et affiche la carte.

Grâce à la géolocalisation, il pouvait voir les photos des meurtres qu'il avait prit et donc les différents secteurs. « Notre dernière victime a été retrouvée ici. » Il le place au centre de la table et place un repaire au niveau d’où pouvait bien se trouver l'association de surf. « Et voilà je pense les autres jeunes filles qui sont également mortes... Ce cercle n'est vraiment pas très large. » Si les meurtres étaient vraiment liés, alors c'était assurément grâce à ce qu'avait découvert sa coéquipière. « Franchement, tu viens de mettre le doigt sur quelque chose d'encore pire... » Mais c'était pour une carrière de flic, quelque chose qui pouvait la faire décoller encore plus. Même si Ian n'était pas à la recherche de médailles ou autres, il savait que s'il avait plus de pouvoir au sein de la police, il pourrait faire plus, beaucoup plus pour les habitants de cette ville. « Il faudrait chercher s'il n'y a pas des pédophiles dans le secteur. On pourrait présumer que notre assassin vit dans les environs... » Il termine sa bière de satisfaction et commande deux autres bières. « Tu l'as bien mérité ! Demain matin, on va aller surveiller le coin... Tu pense qu'il agit comment ? Les dates ne semblent pas êtres très linéaires. Il fait ça quand il le peut ? Quand l'envie lui vient ? » Ce qui était bien avec Austin, c'est qu'ils étaient complémentaires dans le sens ou ils se posaient mutuellement des questions et avec leur façon de voir les choses, ils pouvaient trouver des résultats étonnants.


••••

by Wiise

_________________
Bad Cop… Good Cop♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : célibataire, adepte des coups d’un soir et des histoires qui font mal
• orientation : Homosexuelle, assumée.
• occupation : lieutenant à la LAPD
• avatar : Sophia Bush
• crédits : carson
• messages : 44
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Mar 7 Aoû - 20:37

J’apprécie l’idée de travailler avec quelqu’un de vraiment compétent. Ian sait ce qu’il fait et prend des initiatives qui ne nous handicapent pas. Ni moi, ni lui, il calcule les conséquences de chacun de ses actes, contrairement à moi qui ne vit que sur le moment. Je sais que ma façon de faire ralenti parfois les choses, en tout cas sur la procédure, mais en ce qui concerne la recherche, je suis une tueuse. J’aime fouiner, surtout dans les affaires qui ne sont ni les miennes, ni celles de la police, et souvent je tombe sur ce que je ne dois pas. Journaliste ? Non, trop peu pour moi. Mettre le doigt sur l’action et rentrer chez moi pour la vivre sur papier ? Très peu pour moi, il faut que je sois au centre, et parfois, Ian me sert de garde-fou. Il reconnaît pleinement la qualité de mon travail, que je sois une femme ou pas, et je ne l’en remercierais jamais assez. Même s’il a cette tendance à jouer les chevaliers servants. Ça a quelque-chose de touchant chez lui. Il fait toujours attention à ce qu’on n’use pas de ma condition de femme. Pas que je paraisse fragile mais je fais une bonne tête de moins et 20 à 30 kg de moins que lui.
« Et je te remercie pour ton silence femelle docile. » « Ta femme te ferait dormir sur le canapé pour une réflexion aussi machiste. Alors méfie-toi. » Le menaçant du doigt. Je sais très bien que Shay est tout sauf du genre à se laisser faire et encore moins par un homme dominant, trop dominant j’entends. Mais Ian est assez droit et bien éduqué pour faire la part des choses, un autre me dit la même chose, il risque de prendre une grande tarte !

Cependant j’ai une information cruciale à partager et il ne semble pas rechigner à m’écouter, au contraire. Et il semble même me porter une attention toute particulière étant donné que j’ai raison. Et entièrement raison même. Il sort son téléphone pour noter le point spécifique à la découverte du dernier corps, et fait un rapprochement avec l’école de voile, pour établir un périmètre de recherches. « Notre dernière victime a été retrouvée ici. » « A moins de 5 km de l’école de voile. » « Et voilà je pense les autres jeunes filles qui sont également mortes... Ce cercle n'est vraiment pas très large. » « Elles ont toutes été retrouvées dans un périmètre de 8 km. C’est sa zone de confort. » « Franchement, tu viens de mettre le doigt sur quelque chose d'encore pire... » Je prends une seconde pour réfléchir et énumère. « On a le périmètre dans lequel il opère, les bracelets verts et l’alcool. Ça nous fait trois points communs sur une demie douzaine de victimes, je pense qu’on peut parler plus que largement de crime en série Ian… » Etant donné qu’une série de meurtres commence à trois victimes d’après le même mode opératoire, nous y sommes. « Il faudrait chercher s'il n'y a pas des pédophiles dans le secteur. On pourrait présumer que notre assassin vit dans les environs... » « Oui, il vit forcément près de zone de confort, où y a vécu durant sa jeunesse, c’est un endroit qu’il connait et où il est à l’aise. Il sait comment éviter les caméras et où elles sont placées. » Ca commence à me paraître évident, et on dessine tout doucement son profil psychologique. Ce type est à l’aise dans cet endroit il connait tout ce qu’il y a à savoir concernant la sécurité et les dangers qui le composent.
Ian commande une seconde tournée, la troisième sera pour moi. « Tu l'as bien mérité ! Demain matin, on va aller surveiller le coin... Tu pense qu'il agit comment ? Les dates ne semblent pas êtres très linéaires. Il fait ça quand il le peut ? Quand l'envie lui vient ? » « Quand il ne peut plus résister. Et je crois que ça monte en grade, parce que s’il a mis plus d’un mois entre le premier et le second assassinat, il n’a mis qu’une semaine entre l’avant dernier et le dernier. Il commence à perdre le contrôle… » Et ce sont des gamines, ça fait franchement peur. Mettre un gamin au monde ? Dans ce monde-là ? Non merci. « Ca t’inspire quoi toi ? T’as un regard différent sur tout ça. » C’est un homme, plus mesuré, avec plus de recul sur tout ça. Je sais qu’il a besoin d’aborder les nouvelles affaires avec un œil neuf, et surtout une sérénité sans pareille. S’il commence à s’impliquer un peu trop, il a tendance à perdre le fil.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 36
• côté ♥ : Marié à Shayna.
• orientation : Hétéro.
• occupation : Lieutenant de la LAPD.
• avatar : Ricky Whittle
• crédits : Loudsilence.
• messages : 25
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Sam 11 Aoû - 14:02
I'm gonna be crazy
austin  & ian
••••

Ian grimaça lorsque la jeune femme en face de lui, lui fit remarquer que sa femme pourrait le faire dormir sur le canapé pour une telle réflexion machiste ! Elle avait raison Austin, les deux se connaissaient plus ou moins bien, Ian parlait souvent de Shayna à Austin et inversement. Elles étaient en quelque sorte les deux femmes de sa vie. L'une son épouse, l'autre sa coéquipière. Il vivait avec elles, littéralement.  « Sûrement, mais c'est pour ça que je me permet de te le dire à toi. La pire chose que tu puisse me faire est... de conduire ma voiture. » Si Ian avait un problème ou quelque chose qui lui déplaisait, c'était bien que quelqu'un d'autre conduise. Il n'aimait pas se faire conduire, ne pas avoir le contrôle. Il aimait encore moins laisser une autre personne conduire sa voiture de fonction. Les hommes et leur bolide, Ian le bichonnait, c'était l'un de ses défauts, il s'en rendait compte qu'il s'attachait à quelque chose d'aussi futile, mais il aimait être propre sur lui, sa voiture également. Et la jeune femme avec son tempérament, c'était quelque chose au volant. Il préférait oublier les mauvais moment passés avec elle, alors qu'il était sur le siège passager et qu'elle conduisait.

Autant se concentrer sur ce que sa coéquipière voulait bien lui dire sur sa découverte. Alors que rien ne semblait les relier, ce bracelet du club de surf semblait tout indiquer que les victimes avaient un lieu commun. Chose difficile à relier quand les crimes sont éloignés, c'était le genre de détails qui pouvaient passer à la trappe, mais Austin avait fait une belle découverte. Ian se pencha sur la zone, par rapport à ce club, cherchant à définir un secteur de prédation et rapidement les deux lieutenants découvrir une zone assez grande, mais pas totalement non plus, ce qui était inquiétant. 8Km, la zone de confort. Ça ne faisait pas beaucoup.  « Avec une zone aussi restreinte, le type peu rapidement filer après son assassinat... » Il devait connaître les lieux par cœur. Il ne fit pas de remarque sur le fait que c'était plus que des meurtres en séries vu le nombre de victimes, mais au moins, ils avaient trois indices, trois indices qui allaient leur permettre de coincer ce fumier. Une fois au poste de police, il regarderait mieux tous les dossiers, voir s'il y avait d'autres choses qui pourraient lui sauter aux yeux maintenant qu'il sait que ces meurtres sont reliés.  « Oui, les caméras sont bien plus présentes en front de mer... c'est pour ça qu'il n’opère pas trop prêt non plus. Si on extrapole, cette personne pourrait travailler dans ce club, ou y aller très régulièrement. » Ca semblait être ça de toute manière, il se focaliser sur ce genre de filles.

Le mode opérateur proposé par Austin semblait tout indiquer que oui, il perdait littéralement le contrôle et que ça allait de plus en plus vite. Il se mit à réfléchir un peu plus rapidement, cherchant des indices, des choses qui ne sauteraient pas forcément aux yeux.  « Nous sommes à présent en pleine saison. Les cours étaient donc moins prisés il y a de ça un mois ou deux... » Ce qui pourrait aussi expliquer que les crimes étaient de moins en moins espacés. Il y avait bien plus de monde, bien plus de victimes possibles.  « Dans tous les cas, je préconise que nous allions faire un petit tour la bas, et mettre les jeunes filles de cette même tranche d'âge sous surveillance discrète. Si comme tu le pense, il commence à perdre le contrôle, il va en attaquer une autre dans pas longtemps. » Il boit une gorgée de sa nouvelle bière tout en grimaçant.  « Si on avertit les parents ou encore l'école, plus personne ne viendra et il nous filera entre les doigts ou changera de cibles. C'est délicat, très délicat. » Ils devaient agir en toute discrétion, sans faire trop de vague.  « Deux agents en surveillances par fille. On sait qu'elles sont attaquées et tuées la nuit, je sais que ça ne va pas te plaire qu'elles jouent le rôle d’appât... mais s'il ne se doute pas qu'on le traque, il sera plus facilement repérable. » Austin n'apprécierait sûrement pas cela, pas après ce qu'elle avait vécue quelques temps plus tôt, mais ça lui semblait être une tactique imparable.

« D'ici demain, on aura surement quelques suspects... »

••••

by Wiise

_________________
Bad Cop… Good Cop♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : célibataire, adepte des coups d’un soir et des histoires qui font mal
• orientation : Homosexuelle, assumée.
• occupation : lieutenant à la LAPD
• avatar : Sophia Bush
• crédits : carson
• messages : 44
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Lun 13 Aoû - 22:27

« Sûrement, mais c'est pour ça que je me permet de te le dire à toi. La pire chose que tu puisse me faire est... de conduire ma voiture. » Je lui tape sur l’épaule, encore une fois, à croire qu’il y trouve son compte ! « Hey ! Je conduis très bien ! Le souci que tu as c’est un gros problème de contrôle, mais ça se soigne ça tu sais ? C’est qu’une bagnole. Elle, elle te fera pas de gâterie si tu le mérites. » Je suis un peu cash, un peu mal élevée aussi. Mais il faut remettre les choses à leur place non ? Une voiture reste un tas de ferraille. Qu’on la bichonne ou pas, elle ne roulera pas mieux ni ne l’appréciera d’avantage. Au pire elle dure un peu plus longtemps, encore qu’astiquer une carrosserie n’a jamais fait faire d’avantage de kilomètres. Mais Ian et sa voiture de fonction… il est le seul mec à ne jamais en changer, il a ce petit privilège. Je crois qu’il leur fout tellement la pression qu’ils veulent juste la paix… En même temps, ça le rend dingue que je puisse passer mon temps à manger dans cette bagnole. Mais en planque, comment passer le temps autrement ?

« Avec une zone aussi restreinte, le type peu rapidement filer après son assassinat... » Je lui lance un regard pour toute réponse, et je préfère le laisser poursuivre. L’analyse de Ian est selon moi toujours la plus fine qui soit, la plus pertinente. Et nos points de vue combinés sont idéaux. Voilà pourquoi ils refusent de nous changer d’équipe, de toute façon, nous le refuserions. J’ai vraiment besoin de lui. « Oui, les caméras sont bien plus présentes en front de mer... c'est pour ça qu'il n’opère pas trop prêt non plus. Si on extrapole, cette personne pourrait travailler dans ce club, ou y aller très régulièrement. » « Tu crois que le mec prendrait le risque d’agresser ses propres clientes ? C’est un risque supplémentaire qu’elles le reconnaissent. Il faut une sacrée confiance en soi pour ça. A moins que… » Je crois que je tiens une autre hypothèse. J’ai pris le parti de dire tout ce qui me passait par la tête, tout le temps, et Ian fait le tri entre le rationnel et ce qui ne l’est pas. « Le fait qu’elles le reconnaissent lui donne un avantage, elles ne se méfient pas. Peut-être qu’il les aborde simplement, sans les prendre par surprise ? »

« Nous sommes à présent en pleine saison. Les cours étaient donc moins prisés il y a de ça un mois ou deux... » « Donc il monte un plan depuis des mois et l’affine petit à petit… » Buvant ma bière, le regard dans le vide, perdue dans le fil de mes pensées. « Dans tous les cas, je préconise que nous allions faire un petit tour la bas, et mettre les jeunes filles de cette même tranche d'âge sous surveillance discrète. Si comme tu le pense, il commence à perdre le contrôle, il va en attaquer une autre dans pas longtemps. » « Personne ne nous donnera assez d’hommes pour surveiller toutes les filles. A moins de le faire nous-même mais ça me paraît compliqué. » Je crois surtout que notre théorie nous paraît plausible à nous, mais jamais assez pour justifier de mobiliser autant d’agents… « Et tu penses que nous pointer dans nos uniformes avec nos gueules de flics va le mettre à l’aise ? » Ou alors on a tout intérêt à nous y pointer en civils. Après tout il a une gueule de délinquant, voire de mannequin, pas de flic. « Si on avertit les parents ou encore l'école, plus personne ne viendra et il nous filera entre les doigts ou changera de cibles. C'est délicat, très délicat. » « J’aime pas du tout ta façon de penser Ian… » Non, pas l’idée de les utiliser comme appât, mais il sait que je suis franche et que je dis ce que je pense, même ce que je ne pense pas… « Deux agents en surveillances par fille. On sait qu'elles sont attaquées et tuées la nuit, je sais que ça ne va pas te plaire qu'elles jouent le rôle d’appât... mais s'il ne se doute pas qu'on le traque, il sera plus facilement repérable. » « OK mais là va falloir convaincre le procureur si on veut obtenir les moyens. Je mets le décolleté et tu parles. » Il est bien plus doué que moi pour envoyer une pensée structurée, moi pour jouer les potiches quand il le faut en remontant ce que j’ai à offrir de plus féminin. « D'ici demain, on aura surement quelques suspects... » « Ca n’a pas intérêt à foirer, je te préviens, ce sera de ta faute ! » Je me lève, jetant un billet sur la table. « Bon, tu bouges ? On doit voir le proc’ avant qu’il se couche. » Prête à repartir au front.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 36
• côté ♥ : Marié à Shayna.
• orientation : Hétéro.
• occupation : Lieutenant de la LAPD.
• avatar : Ricky Whittle
• crédits : Loudsilence.
• messages : 25
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Mer 26 Sep - 14:32
I'm gonna be crazy
austin  & ian
••••

Une chose était certaine, c’est deux-là, avec leurs façons de voir et d’appréhender la vie d’un flic de manière différente étaient fait l’un pour l’autre au niveau du boulot. Cette complémentarité leur permettait de voir les choses d’angles différents et de pousser la réflexion dans des directions qu’eux-mêmes n’auraient pas imaginées. Il rigole de bon cœur à la remarque sur la façon de conduire de sa collègue, mais aussi de son besoin de contrôle sur la voiture de Ian qui, il l’avouait sans soucis, aimait un peu trop son petit bijou sur quatre roues. « Je veux bien avouer que j’ai un problème de contrôle si tu avoue que tu conduis comme si tu te trouvais dans un jeux vidéo ! » Il ne remonte pas le fait sur la gâterie, il avait tout ce qu’il fallait à la maison de toute façon, même s’il n’en réclamait pas une à chaque fois qu’il avait été gentil ou quelque chose dans le genre. Reprenant leurs sérieux, les deux lieutenants ne tardèrent pas à avancer à pas de géants dans cette affaire qui semblait être reliée à bien d’autres en un même endroit, en un même lieu. Après plusieurs questions réponses et une supposition de Ian, la jeune femme trouve toute seule la façon de résonner de son collègue. Oui, ça pourrait être un des professeurs de surf ou un des membres du personnel qui connaîtrait les filles qui participaient aux cours, ce qui lui permettait d’entrer plus facile en contacte avec elle dans la rue et donc, de mieux les manipuler pour arriver à ses fins. « C’est ce que je pense oui. Il aurait accès à leurs fiches de membre, pourrait donc savoir ou elles se rendent si elles rentrent chez elle et vu qu’on pense qu’il connait bien les lieux, trouver l’endroit idéale pour passer à l’action. » C’était répugnant, mais il y avait tant de gens comme ça en ce monde… si ce n’était pas le cas, il n’y aurait pas autant de policiers… et il n’en manquerait pas autant pour bien faire le travail également.

Ian proposa son plan, un plan simple. Mettre les filles dans la bonne tranche d’âge sous surveillance discrète. Ne prévenir personne et que les deux lieutenants aillent faire un petit tour le lendemain pour jeter un œil, voir les gens qui s’y trouvaient. « Bien entendu, allons-y en civil. Je suis certain que si on vient pour inscrire notre jeune fille, ça donnera du poids à nos questions non ? » Le fait est que pour le moment, il n’y avait qu’eux deux qui avaient fait le lien entre tous ses meurtres. Ça aurait pu être plusieurs meurtres, plusieurs assassins, mais là, c’était le même et ils avaient besoin d’un bon gros filet pour pêcher cette pouriture. Le tendre au piège et l’attraper avant qu’il ne recommence. Il était en pleine saison, il repasserait à l’action. Austin n’appréciait pas trop son plan. Il mettait en danger les jeunes filles et ses dernières expériences n’avaient pas aidées à stabiliser sa coéquipière, mais s’ils venaient à prévenir la population avec leurs informations, le meurtrier pourrait filer rapidement ou tout simplement arrêter le temps que ça ce calme. Partir et aller s’amuser ailleurs.

Néanmoins, Austin était plutôt d’accord pour ce genre de plan et lui fit remarquer que si ça foirait, ce serait entièrement sa faute. Il acquiesça, c’était son idée, elle voulait bien lui donner sa chance. Elle voulait même y aller maintenant, voir le procureur pour qu’il mette les troupes en action, elle fit même de l’humeur. Était-ce de l’humour ? En tout cas, Ian rigola de bon cœur tout en terminant sa bière. « Toi un décolleté ? J’espère que tu as un push-up, parce que sinon le proc’ il sera plus attiré par mes jolis pec’ ! » Clin d’œil, il récupère ses affaires et direction le domicile du procureur qui n’ouvrit qu’à contre cœur. Ian fit son petit discours comme il savait si bien en faire. Il fallait le convaincre que la meilleure solution était de ne prévenir personne et de tendre un piège tout en sécurisant les potentielles cibles. Elle accepta l’idée, non pas en étant joyeux ou quoi que ce soit, mais Ian arriva à le convaincre. Ils devraient passer néanmoins la nuit à préparer un plan, calculer le nombre de flics dont ils auraient besoin pour le nombre de clients qu’ils avaient. Ils auraient un briefing au poste de police le lendemain matin et ça n’allait surement pas plaire à tout le monde. Une fois à l’extérieur Ian soupira. « Appel ton chat, tu vas pas rentrer de la nuit. »

Shayna n'allait pas apprécier.


••••

by Wiise

_________________
Bad Cop… Good Cop♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : célibataire, adepte des coups d’un soir et des histoires qui font mal
• orientation : Homosexuelle, assumée.
• occupation : lieutenant à la LAPD
• avatar : Sophia Bush
• crédits : carson
• messages : 44
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Mer 26 Sep - 21:08

« Je veux bien avouer que j’ai un problème de contrôle si tu avoue que tu conduis comme si tu te trouvais dans un jeux vidéo ! » « Parce que tu crois encore que j’ai le permis ? C’est GTA qui m’a tout appris mon pote ! » Je suis un camionneur, et je l’avoue volontiers. Toujours plus attirée par les jeux de bagarre, de guerre et autre brutalités du genre plutôt que de pouponner, jouer à la dînette ou quoi que ce soit qui aurait fait de moi une petite fille modèle. Quoi qu’il en soit, jouer, ça n’a pas été mon activité première étant gamine. Ma mère avait toujours besoin d’une dose, d’une bouteille, ou que je lui foute la paix et que j’aille me planquer dans ma chambre pendant qu’elle recevait des amis. Ou des amants, mais ça, je ne le comprendrais que par la suite.
Ceci dit, je me suis rattrapée. J’ai un job que je fais avec passion, dans lequel je m’abime un peu aussi mais qu’importe, j’adore ce que je fais et je le fais pleinement. Quitte à y laisser des plumes. Ça fait partie du métier. Et puis il y a Ian. Ian que j’aime autant qu’une partie de moi-même, parce qu’il fait pleinement partie de ma vie, d’une façon ou d’une autre. On passe nos journées ensemble, on se confie nos vies.
« C’est ce que je pense oui. Il aurait accès à leurs fiches de membre, pourrait donc savoir ou elles se rendent si elles rentrent chez elle et vu qu’on pense qu’il connait bien les lieux, trouver l’endroit idéale pour passer à l’action. » « On a récupéré une de ces fiches ? Pour voir à quelles infos exactement ils ont accès. Et surtout qui y a accès. Ça nous permettra peut-être de déterminer son poste. » Pas sûr qu’un simple employé ait accès aux fiches clients de toute la boite, sans doute qu’un cadre oui. On peut donc imaginer, sans trop prendre de risques que notre suspect a des responsabilités, même minimes.

« Bien entendu, allons-y en civil. Je suis certain que si on vient pour inscrire notre jeune fille, ça donnera du poids à nos questions non ? » « Ah oui, maintenant tu décides que c’est la partie gentil petit couple épanouie qui vient chercher un peu de sensations pour leur progéniture chérie. Ça me va. Mais il va falloir que je me change. » Que je fasse un peu moins pitbull, un peu moins flic surtout, histoire qu’on ne se méfie pas tout de suite. Ian fait mannequin, gigolo, mais pas flic. Il est trop sexy pour ça tu parles ! Et j’aime rendre jalouse les nanas qui passent en nous imaginant mari et femme. Les pauvres, s’ils savaient !
« Toi un décolleté ? J’espère que tu as un push-up, parce que sinon le proc’ il sera plus attiré par mes jolis pec’ ! » « Mais va te faire foutre ! » Je tape sur son bras, violemment, encore une fois. Je ne risque pas de l’abîmer, bien que ce soit arrivé une ou deux fois à l’entrainement, le pauvre. « Je croyais que le cliché des gros seins était d’une autre époque ? » Je lui demande, après tout c’est lui qui sait où en sont les mecs. Je persiste à dire que les nanas ont autre chose à offrir. C’est plus cérébrale, plus tendre, plus… Je ne saurais trop dire. Mais mieux.

Direction le bureau du procureur. Avant d’y entrer, je remets mes atouts en place et lance un regard à Ian, surtout aucune réflexion, je ne serais pas aussi patiente que je peux le faire croire ! L’autorisation obtenue, non sans avoir joué le numéro de la flic super douce, calme et prête à négocier, nous sommes dehors, et Ian commence déjà à faire un peu d’humour. « Appel ton chat, tu vas pas rentrer de la nuit. » « Appelle ta femme, tu vas sûrement dormir sur le canapé pendant les trois jours à venir. Mais je te prête le mien si tu veux. » Je suis mauvaise langue, et je lui tape même sur l’épaule pour appuyer l’idée. Je le laisse téléphoner, et il soupire, promet, se confond en excuses, je ne serais pas ce genre de nanas, je le promets. « Alors, t’es puni ? » Je me fous de lui, clairement. Mais on rentre chez moi préparer notre intervention de demain. On ne peut pas risquer des oreilles qui traînent. Alors ne lui en déplaise mais je verrais mon chat ce soir !
Je le laisse prendre place sur le canapé et je prépare les dossiers que je lui donne. Il faut que je me change, que je prenne une douche. « Douche, qui y va en premier ? » Histoire de nous remettre un coup de boost !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 36
• côté ♥ : Marié à Shayna.
• orientation : Hétéro.
• occupation : Lieutenant de la LAPD.
• avatar : Ricky Whittle
• crédits : Loudsilence.
• messages : 25
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Sam 27 Oct - 18:36
I'm gonna be crazy
austin  & ian
••••

Cette femme était plus qu’une énigme, même si elle avait plutôt l’air d’être un bonhomme bloqué dans le corps d’une femme ! C’était sa coéquipière depuis pas mal de temps déjà. Pas énormément non plus, mais petit à petit ça faisait son petit bout de chemin et ils apprenaient à se comprendre, à savoir ce que l’autre pensé ou une partie en tout cas. Elle n’avait pas eu une enfance facile, mais elle faisait son boulot avec du cœur et un peu de rage également. C’était sa façon à elle de pouvoir affronter la réalité qu’était la leur. Les deux lieutenants finirent par arriver à une conclusion, une conclusion assez glauque de la situation, mais ils devaient bien avouer que c’était plus que probable et ils devraient faire avec et surtout arriver à prouver au procureur que ça en valait la peine un plan pareil. Ils devraient jouer finement, pas comme Austin qui était un peu brute de décoffrage, mais ce qui était bien, c’était qu’elle était capable de le concevoir et laisser parler Ian. C’était son point fort et non la violence comme certains pourraient le penser avec ses muscles. Le lieutenant n’hésita pas à gentiment lancer une pique sur les seins de sa coéquipière qui n’allait pas attirer grand-chose avec ce qu’elle avait. Elle semblait offusquée, mais c’était pour rire et Ian haussa les épaules. « Les grosses poitrines attireront toujours les hommes que veux-tu. Ça a toujours plus d’impacte sur un décolleté hein. » Il n’était pas non plus attiré par ce genre de choses et Austin le savait bien vu qu’elle connaissait dans une certaine mesure sa femme.

Une fois la bière terminée, les papiers remis dans leurs dossiers, ils filèrent au beau milieu de la nuit pour faire valider la mission par le procureur et après quelques belles paroles et une Austin qui arrivait à se contenir, ils réussirent à avoir ce qu’ils désiraient. Un soupir de soulagement passa la barrière de ses lèvres une fois à l’extérieur et il appela Shayna directement afin de la prévenir qu’il ne rentrerait pas ce soir. Ça ne lui plaisait pas, encore moins qu’il ne lui dise pas sur quoi il travaillait, mais elle comprenait. Elle savait que ce qu’il faisait, c’était pour le bien des autres, au détriment de sa famille parfois. « Ça c’est plutôt bien passé. Elle te passe le bonjour et te demande de me ramener en un seul morceau. » Bon, ce n’était pas vraiment ce qu’elle avait dit, mais c’était tout comme. Le plus important quand on était flic, c’était de revenir en vie. Reprenant la route, ils prirent finalement la direction de l’appartement de la jeune femme, s’installant sur le canapé, étalant les dossiers qu’ils avaient sur les différentes enquêtes. Il alluma son ordinateur pour tenter de trouver de nouvelles informations sur le club de surf et voir ce qu’ils pourraient trouver. Austin voulait se doucher avant et demanda qui y allait en premier. Il la regarda d’un drôle d’air et huma l’air. « Commence. Tu ne sens pas spécialement bon tu sais… Le parfum ce n’est pas en option tu sais ! » Un sourire et il se met à bosser sur les dossiers pendant qu’elle se douchait.

« Ne prend pas toute l’eau chaude hein ! » Dit il assez fort pour qu’elle puisse l’entendre et petit à petit, il trouve des photos du personnel du Surf Club. Une chance, ils avaient fait une sorte de trombinoscope pour montrer qui était qui. Franchement, en tant que futur père, il aimait bien ce genre d’initiative. Se connectant sur le site de la police, il plaça les photos dans le logiciel de reconnaissance faciale et laissa l’ordinateur faire les recherches tandis qu’ils regardaient les heures de cours et tout ce qu’il y avait à savoir sur les lieux. Il tenta de faire une sorte de tableau sur le mur d’Austin qui était fait pour ça. A chaque endroit, les crimes qu’ils pensaient et qui étaient surement liés. Les heures des meurtres et les positions sur une grande carte. Quand il entendit la porte s’ouvrir dans son dos, il parla à voix haute. « Je pense que notre gars il était au moins présent aux derniers cours de surf. Ils se terminent au coucher du soleil et tous les meurtres sont quelques minutes voire heures après. » Il pointa du doigt son ordinateur. « J’ai trouvé un trombinoscope de l’équipe de surf club, le logiciel est en train de chercher de possibles casiers judiciaires. » C’était un bon début !



••••

by Wiise

_________________
Bad Cop… Good Cop♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 30
• côté ♥ : célibataire, adepte des coups d’un soir et des histoires qui font mal
• orientation : Homosexuelle, assumée.
• occupation : lieutenant à la LAPD
• avatar : Sophia Bush
• crédits : carson
• messages : 44
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Dim 28 Oct - 14:56

Les hommes et leurs attirances pour les décolletés et autres suggestions. Parfois je me dis que je n’ai pas un cerveau typiquement masculin non plus et ça m’arrange. Ian est parfaitement au fait que j’aime les femmes, même s’il m’arrive de trouver un homme à mon goût. Je ne suis pas définitivement fixée, disons que je picore à droite et à gauche. Vous voyez, je ne suis pas que bourrine et sanguine, c’est une bonne chose, non ? L’espoir est encore présent. Pourtant, je peux être obsessionnelle, et Ian le sait mieux que personne. Il sait que je peux passer des jours et des nuits sans dormir parce qu’une enquête m’obsède. Que je peux l’appeler n’importe quand, même quand il est chez lui, pour lui faire part d’un détail ou d’une nouvelle info. Il ne m’en veut plus, et je crois que sa femme s’est fait une raison. A-t-elle de toute façon déjà eu le choix ?

Je donne d’ailleurs pour mission à mon coéquipier de prévenir sa femme. Je considère être libre comme l’air et n’avoir personne à prévenir quand je passe la nuit sur une mission et j’en ai encore moins l’envie. Il me faut ma liberté, arrêter de devoir m’inquiéter de la réaction d’un tiers quand je prends une décision. Je ne m’inquiète déjà pas de ce que peut penser ma hiérarchie… Ian craint la crise, mais si je me mets objectivement à la place de Shayna, je peux comprendre qu’elle pète un plomb. Ça arrive, de plus en plus souvent, de devoir sauter un repas à la maison ou prévenir qu’on ne rentre pas. Les heures s’enchainent et nous ne les comptons pas, là où le crime augmente, nos effectifs diminuent. « Ça c’est plutôt bien passé. Elle te passe le bonjour et te demande de me ramener en un seul morceau. » « Quand je te dis que je suis la partie la plus efficace de notre duo. » Lançais-je sur le ton de la plaisanterie. Il ne cesse de clamer le fait de me protéger, de faire attention à ce que je reste entière et que ses muscles font une grande partie du boulot, je ne cesse à mon tour de lui rappeler que je suis l’élément le plus efficace. En vérité, je n’en pense pas un mot mais nous passons notre temps à nous taquiner.
« Commence. Tu ne sens pas spécialement bon tu sais… Le parfum ce n’est pas en option tu sais ! » « Mais va te faire foutre ! » Lui lançant le premier truc qui me tombe sous la main. C’est une habitude entre nous de nous envoyer balader. Il a aussi pris le réflexe de rattraper tout ce que je peux lui balancer. Parfois, ce sont des objets plus fragiles que d’autres. Combien de stylos il a dû esquiver au commissariat !

« Ne prend pas toute l’eau chaude hein ! » « Les hommes forts ne craignent pas l’eau froide ! » Hurlais-je depuis la salle de bain. Tant pis pour les voisins et l’heure tardive. Ils ont l’habitude de mes rangers qui tapent contre les marchent ou de mes coups de gueule au téléphone, de mes coups de poing contre les murs. Et s’ils ne sont pas contents… ils n’osent pas m’en faire part. Une flic dans l’immeuble ça rassure et calme tout le monde à la fois.
Je prends un bon quart d’heure, voir vingt minutes pour me calmer, me ressourcer et me rendre disponible et opérationnelle à nouveau. Ça ne remplacera jamais une bonne nuit de sommeil mais un bon café fera l’affaire. Les cheveux mouillés, une serviette à la main pour les éponger, je rejoins Ian qui a déjà pris possession de mon mur à évidences.
« Je pense que notre gars il était au moins présent aux derniers cours de surf. Ils se terminent au coucher du soleil et tous les meurtres sont quelques minutes voire heures après. » « Ca se tient mais il peut aussi se planquer le temps que tout le monde sorte. Pour réussir à avoir un mode opératoire si élaboré, c’est quelqu’un de patient. » J’aime échanger avec Ian, nos points de vues et surtout nos impressions sur une affaire. Nous n’avons pas la même sensibilité, pas la même vision des choses parfois et surtout pas le même passé ou les mêmes codes, ce qui est une grande force pour notre duo. « J’ai trouvé un trombinoscope de l’équipe de surf club, le logiciel est en train de chercher de possibles casiers judiciaires. » « Génial. Ça donne quoi ? » Je m’assieds sur le canapé, attendant qu’il me rejoigne et je surveille l’écran qui pour l’instant ne donne pas grand-chose de neuf. Je ne sais même pas quoi penser de tout ça.

Au bout de quelques minutes de recherches, nous tombons sur un homme, avec une bonne tête de coupable. Je ne dis pas qu’ils ont tous la tête de l’emploi mais en général, ça aide… « Regarde, lui. Son casier ressemble à peu de choses près à celui de tous mes voisins de Chicago… » C’est ironique. Ils ont tous fini ou ont été en prison à un moment de leur vie. Rien de reluisant. « Tu crois pas que ça mérite une petite visite ? » Je lui lance un regard. « Enfin… après une douche. A l’eau froide. » Grand sourire plein de défi. C’est comme ça qu’on s’aime le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Something's happening, I'm gonna be crazy [Ian #1]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: downtown l.a.+