Journée Mère-Fille - EdenMaé

 ::  :: center l.a.
avatar
• âge : 13
• côté ♥ : Madame McHalway semble le tenir, mon coeur
• orientation : difficile de savoir
• occupation : collégienne, et c'est déjà bien
• quartier : pas encore décidé, mais avec papa
• avatar : Kristina Pimenova
• crédits : Tag
• messages : 54
Ven 13 Juil - 4:42
Hollywood
with Eden & Maé

Aujourd'hui, c'était vraiment chouette. Parce que Maé était avec sa maman - comme souvent depuis qu'elle était rentrée à LA -, et qu'elles se baladaient à Hollywood, la petite rêvant de devenir actrice. C'était pour cette raison qu'elle prenait des cours de théâtre. D'ailleurs, alors qu'elles marchaient toutes les deux, une glace à la main - merci maman -, goût vanille pour l'enfant, Maé se plaisait à s'imaginer jouer en ces lieux, dans une course poursuite, par exemple - elle imagina cela en voyant une voiture de sport passer rapidement -, ou dans un film romantique - merci la pub pour Cinquante nuances de grey - ou dans une comédie - elle vit deux filles, au loin, rire à gorge déployées -, ou autres. Elle était vraiment fascinée par cet univers, et, le simple fait que sa mère l'y emmène signifiait beaucoup pour elle, d'autant que quelques jours auparavant, elles s'étaient disputées, et cela avait fini dans une énorme et longue embrassade, Eden séchant les larmes de sa fille et la rassurant, lui disant qu'elle l'aimait de tout son coeur.
Cela avait fait chaud au coeur de l'enfant.
Vraiment.
ELle l'aimait sa maman. Elle lui menait la vie dure, mais elle l'aimait vraiment.
Maman ? TU veux goûter ma glace ? Elle était vraiment bien élevée hein ? - merci papa... et maman - Elle voulait partager le plus de choses avec sa mère. Après tout, elle ne l'avait pas vu aussi souvent qu'elle l'aurait voulu, dans sa vie. Bien sûr, elles avaient discuté de nombreuses fois sur skype, elles s'étaient vues assez souvent, mais cela pesait dans le coeur de la petite, le fait de n'avoir pas pu être dans ses bras protecteurs aussi souvent qu'elle l'aurait voulu.
Mais maintenant, Eden était finalement posée à Los Angeles. Et Maé pouvait la voir tous les jours. ELle ne manquait aucun rendez vous d'ailleurs. Et puis elle pouvait ainsi côtoyer Cora, la petite amie de sa maman, qui était agent artistique, ce qui était tout simplement magique pour une gosse comme elle.
Bref, maé était aux anges. Dans la cité des anges, n'était-ce pas incroyable ?

Alors qu'elles marchaient, la jeune adolescente scrutait les environs, et ne fit pas attention à une partie de sa boule vanille qui s'enfuit presque, glissant sur ses doigts. Elle se dépêcha de lécher, avant que la crème glacée ne s'attaque à ses vêtements. Elle portait un bracelet au poignet gauche, un t-shirt blanc avec le symbole des rolling stones dessus, la fameuse bouche tirant la langue, un petit soutien gorge qui ne soutenait rien, mais qui lui faisait plaisir - elle grandissait -, un jean clair, et des bottines marron. Elle était mignonne. Très mignonne. Et puis, aux côtés de sa mère, elle semblait rayonner. Et elles se ressemblaient assez, ce qui lui plaisait énormément.
Elle portait aussi un petit sac à dos, sur une épaule, aux couleurs blanches et rose, avec, dedans, une bouteille d'eau, son doudou Heaven, le chien orange, et ses devoirs. Puisqu'elle en avait pour l'été. Et ça c'était la seule tâche de cette journée, mais bon, elle n'y pensait pas. pas encore...

Dis, on peut rentrer dans les studios ? J'ai envie de voir les acteurs en train de jouer.
Elles venaient d'arriver aux portes des mythiques studios de cinéma, là où toute la magie s'exerçait. Et sa mère était une productrice, donc c'était possible d'entrer.
En plus, avec un peu de chance, on verra Romy Spellman et Leonie Lynch. Ce serait trop bien !
Ses deux actrices préférées. Respectivement la méchante et la gentille dans la série Witches, qu'elle suivait avec son père. Luke en était friand aussi, c'était bien sympa. D'ailleurs elle avait des posters de ces deux stars dans sa chambre.
Elle était une vraie fan.

electric bird.




@Eden Lewis

PS : je me suis permise de parler de Cora, de Romy et de Leonie (j'ai vu qui c'était huehue), j'espère que ça va xD.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
control freak
• âge : 42 ans
• côté ♥ : en couple libre avec la jolie cora, maman d'une jeune fille de 13 ans, maé
• orientation : bisexuelle, bien que depuis quelques années, il n'y a que les femmes qui semblent l'attirer
• occupation : depuis peu, elle a pris la succession d'une grande boîte de production hollywoodienne. productrice, voilà ce qu'elle est
• quartier : beverly hills
• avatar : charlize theron
• crédits : loudsilence (av) + lilousilver (signa)
• messages : 134
Mar 17 Juil - 19:45
Depuis mon retour à Los Angeles, j’essaie de passer le plus de temps possible avec ma fille. Je sais que je ne rattraperai jamais le temps perdu, mais il est important que je lui montre que je l’aime, et l’attention et le temps passé à ses côtés est sans doute le plus important. Les cadeaux ne suffiront pas, et même s’ils lui font plaisir, son père lui a appris à ne pas être trop matérialiste, et c’est une bonne chose. Aujourd’hui, nous avons décidé de nous promener toutes les deux en centre ville, pour partager un peu de mon temps libre, qui est plutôt rare il faut bien dire, depuis ma réorientation. Ce n’est pas Maé qui m’en voudra, elle qui rêve d’être actrice. « Maman ? Te veux goûter ma glace ? » me demande ma fille avec un large sourire, qui étire mes lèvres instantanément. « Non, merci mon ange, c’est gentil mais j’ai pas très faim. » Je n’ai jamais eu un appétit d’ogre, et je fais attention à ma ligne. Par manque de temps je ne fais que très peu de sport et il est préférable que je ne mange pas n’importe quoi, même s’il m’arrive bien sur de faire des écarts, sans excès.

Nous continuons de marcher côte à côte alors que je réponds à un sms sur mon téléphone, Maé me demande : « Dis, on peut rentrer dans les studios ? J'ai envie de voir les acteurs en train de jouer. » Je termine mon sms en souriant et range rapidement mon smartphone dans la poche de ma veste. « Si tu veux oui, mais tu vas finir par les connaître par coeur les studios ! » Si elle pouvait, elle passerait son temps ici, je le sais bien, elle adore l’ambiance et je la comprends. « En plus, avec un peu de chance, on verra Romy Spellman et Leonie Lynch. Ce serait trop bien ! » J’aime entendre son enthousiasme et je prends même à rire légèrement. « Ça m’étonne pas que tu aimes ces deux actrices. Tu regardes la série avec papa ? » C’est une série que je produis depuis quelques temps, et je sais que mon avis est aussi attendu que redouté par les scenaristes et réalisateurs, parce que j’ai le dernier mot, et je décide de la suite des évènements. « Alors dis moi, laquelle tu préfères ? » Les sorcières je parle, la méchante ou la gentille ? Ça m’intéresse, et puis j’aimerai bien savoir ce qu’elle pense du récent rapprochement entre les deux personnages.

_________________
 I'm a b*tch, I'm a lover, I'm a child, I'm a mother, I'm a sinner, I'm a saint. I do not feel ashamed. I'm your hell, I'm your dream I'm nothing in between. You know you wouldn't want it any other way. so take me as I am
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 13
• côté ♥ : Madame McHalway semble le tenir, mon coeur
• orientation : difficile de savoir
• occupation : collégienne, et c'est déjà bien
• quartier : pas encore décidé, mais avec papa
• avatar : Kristina Pimenova
• crédits : Tag
• messages : 54
Jeu 19 Juil - 5:02
Hollywood
with Eden & Maé

Sa maman ne voulant pas de la glace, la petite s'en retrouva ravie. Bien sûr, elle l'aurait été tout autant si sa mère avait dit oui, et croqué dans sa boule blanche de crème glacée, mais l'avoir pour elle toute seule était très bien aussi. Tout ce qui comptait réellement, c'était qu'elle passait du temps avec sa mère. Et comme bien souvent, elle voulait aller aux studios. Sa mère lui fit gentiment la remarque sur sa bonne - très bonne - connaissance des studios, et la petite - tellement mimi - donna son plus grand sourire à celle qui l'avait mise au monde, avant de dire Il faut bien que je les connaisse pour quand je serais une grande actrice. J'aimerais tellement être vedette aux côtés des sorcières. De Witches. Dont elle parla juste après en clamant vouloir voir Romy et Leonie - oui, elle les appelait par leur prénom, en présence de sa mère -. Après tout, ces deux belles sorcières étaient fascinantes. Et sa maman, bien heureuse de savoir que sa petite suivait une série qu'elle produisait, finit par lui demander laquelle elle préférait. Là, Maé s'arrêta net. Elle réfléchit. Elle n'y avait jamais réfléchi; Parce que pour elle, les deux sorcières ne marchaient qu'ensembles. Mais si elle devait faire un choix...
Oui oui, papa et moi on ne rate aucun épisode. Et quand il travaille, je le regarde en premier, puis je le reregarde avec lui. Et ma préférée... Je pense que je préfère l'actrice Leonie Lynch, parce qu'elle est vraiment très très belle, et que je la trouve juste un tout petit peu plus belle que Romy Spellman. Par contre, le rôle de la méchante est plus intéressant j'imagine. Parce que la méchante sorcière doit toujours trouver de nouvelles façons de gagner, alors que la gentille, finalement, ne fait que réagir. Et sans parler d'actrices ou d'acting, je pense que... J'aime les deux sorcières de la même façon. Parce qu'elles ne peuvent pas exister sans l'autre. ENfin, si, mais ce ne serait plus pareil. Et on ne parlerait pas de BONNE sorcière, ou de MAUVAISE sorcière, s'il n'existait plus l'autre pour contrecarrer.
Bref. Maé les aimait "ensemble". TOut simplement.
ENfin... Le plus simplement possible.

Et peut-être qu'un jour, je serais la troisième sorcière ? S'il y a une troisième sorcière, bien sûr. Mais j'aimerais bien être l'arbitre. Celle au milieu. Si elle existe un jour.
Elle avait des rêves plein la tête, cette enfant. Et alors qu'elle léchait une nouvelle fois sa belle glace, elle demanda : Et je les ship trop aussi. Elles vont trop bien ensemble.
Le shiping. Une pratique courante. Lorsque Maé regardait une série, elle mettait les acteurs et actrices qui allaient bien ensembles. Bien sûr, et cela était secret, elle mettrait Madame McHalway avec elle, même si cette dernière n'était pas actrice. C'était elle qui lui enseignait l'art du théâtre, alors elle savait jouer, quand même.
Et toi maman, c'est qui ta sorcière préférée ? Oh, et si je dors chez toi ce soir, on peut regarder le prochain ensemble ? Oh, et du coup, je peux dormir chez toi ce soir ?

Maé, c'était la chipie. Mais une chipie maligne. D'abord, retourner la question de sa mère. Puis la prendre par le boulot, puisqu'elle produisait la série. Puis enfin, par les sentiments. Sachant, quelle avait assumé qu'elle dormirait chez sa mère avant de lui demander si c'était possible. Classique de la manipulation habituelle de Maé. Qui pouvait lui résister de toutes façons ? Elle était adorable.
A-DO-RA-BLE.
Et elle le savait.

electric bird.




@Eden Lewis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
control freak
• âge : 42 ans
• côté ♥ : en couple libre avec la jolie cora, maman d'une jeune fille de 13 ans, maé
• orientation : bisexuelle, bien que depuis quelques années, il n'y a que les femmes qui semblent l'attirer
• occupation : depuis peu, elle a pris la succession d'une grande boîte de production hollywoodienne. productrice, voilà ce qu'elle est
• quartier : beverly hills
• avatar : charlize theron
• crédits : loudsilence (av) + lilousilver (signa)
• messages : 134
Sam 21 Juil - 11:54
Encore une fois, Maé demande à visiter pour la énième fois les studios qui sont sous ma charge. Je sais que si elle pouvait, elle y passerait tout son temps libre, et je tente de lui faire plaisir, le plus souvent possible. « Il faut bien que je les connaisse pour quand je serais une grande actrice. J'aimerais tellement être vedette aux côtés des sorcières. » Je ris un peu, je ne suis pas vraiment pour - pour le moment en tout cas - qu’elle devienne une ‘vedette’ comme elle le dit si bien. Ce milieu est fait de requins, dont je fais partie, alors je sais très bien de quoi je parle. Et la plupart des enfants stars finissent mal, il n’est pas question que ma fille fasse partie de cette catégorie. Finalement, je lui demande qui elle préfère des deux sorcières, des deux actrices, et la laisse me donner sa réponse sous forme de long argumentaire. Je l’écoute avec attention, analyse ses analyses. Je me contente de hocher la tête, souriant à certaines de ses phrases. « Et peut-être qu'un jour, je serais la troisième sorcière ? S'il y a une troisième sorcière, bien sûr. Mais j'aimerais bien être l'arbitre. Celle au milieu. Si elle existe un jour. » Je ris légèrement. « D’ici à ce que je te laisse entrer dans ce milieu mon ange, j’ai bien peur que la série soit finie. Mais il y en aura certainement d’autres qui seront écrites pour toi. » Je la laisse rêver, je sais qu’elle y tient, qu’elle adore ça. Mais elle sait que pour le moment, je la trouve bien trop jeune, elle a le temps de changer d’avis. « Et je les ship trop aussi. Elles vont trop bien ensemble. » « Tu les shipes ? » Je ris à nouveau. « Tu aimerais qu’elles aient une histoire d’amour dans la série ? C’est ça ? » Etant ouvertement bisexuelle, j’ai le choix de donner aux spectateurs ce qu’ils veulent, la décision finale me revient, même pour les scenarios de films et de série, puisque c’est moi qui paye.

« Et toi maman, c'est qui ta sorcière préférée ? Oh, et si je dors chez toi ce soir, on peut regarder le prochain ensemble ? Oh, et du coup, je peux dormir chez toi ce soir ? » Je la regarde en souriant, voyant très bien son petit manège, elle est très forte pour ça, mais je ne suis pas née de la dernière pluie, et ça m’amuse plus qu’autre chose, tant que ce sont des sujets mignons comme ceux là. « Je préfère la méchante. » Comme c’est étonnant. Ici on me surnomme la reine des glaces, alors… « Et bien sûr que tu peux dormir à la maison cette nuit. On va prévenir ton père, et Cora aussi. » Je ne réponds cependant pas à la question sur le visionnage de l’épisode qui passera ce soir, tout dépendra du boulot que je ramène à la maison. « Puisque c’est les vacances, j’essaierai de te faire venir sur un tournage. Pas de Witches parce que le tournage de la nouvelle saison ne reprend qu’à la rentrée, mais un autre, ça te plairait ? »

_________________
 I'm a b*tch, I'm a lover, I'm a child, I'm a mother, I'm a sinner, I'm a saint. I do not feel ashamed. I'm your hell, I'm your dream I'm nothing in between. You know you wouldn't want it any other way. so take me as I am
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 13
• côté ♥ : Madame McHalway semble le tenir, mon coeur
• orientation : difficile de savoir
• occupation : collégienne, et c'est déjà bien
• quartier : pas encore décidé, mais avec papa
• avatar : Kristina Pimenova
• crédits : Tag
• messages : 54
Lun 23 Juil - 8:10
Hollywood
with Eden & Maé

Maé était au courant. Elle savait que sa mère ne la voulait pas encore sur les plateaux, sous les caméras. C'était un monde cruel - ça, elle n'en savait rien par contre -, mais encore plus pour les enfants stars, et elle se souvenait parfaitement de la conversation téléphonique entre son père et sa mère, sur les castings qu'elle avait fait plus jeune. Ses parents avaient pesé le pour et le contre. Et elle se doutait qu'il lui faudrait attendre encore au moins cinq longues - très longues, de son point de vue - années, avant d'avoir la bénédiction de ses parents pour pénétrer sur le tournage d'un film ou d'une série, et jouer, star, vedette, ou rôle secondaire, voire juste occasionnel. Mais cela ne l'empêchait jamais de rêver. Parce qu'au fond, elle savait que sa mère voulait aussi son bonheur, et qu'elle aurait son soutien lorsqu'elle serait en âge. Et en attendant, elle s'efforcerait de devenir la meilleure comédienne possible, grâce à sa belle Madame McHalway.

Ainsi, lorsque sa maman lui annonça que la série serait sûrement finie lorsqu'elle serait enfin sous les projecteurs, Maé sourit Ou alors, elle aura juste cinq saisons de plus.
Chipie.
Et alors qu'elle parlait de ships, elle fut surprise de la question de sa mère. Parce que ça lui semblait évident que les deux sorcières finiraient ensembles. Etait-ce juste de l'imagination enfantine face à ses deux héroïnes ? Alors elle répondit immédiatement : Oh ouiiii. Oui, c'est ça. Et en vrai aussi. Parce qu'elles seraient sûrement trop mignonnes. Comme toi et Cora. Mais sinon, oui, j'aimerais beaucoup voir les deux sorcières amoureuses, et pourtant toujours l'une contre l'autre... Un truc comme... Amoureuse la nuit, et ennemies le jour. D'ailleurs, ce serait sûrement intéressant aussi, non ? Puisqu'il n'existe personne de totalement bon, ou de totalement mauvais. Enfin, c'est papa qui dit ça. Mais du coup, si la bonne sorcière tombe amoureuse de la mauvaise et vice versa, ce serait... normal ? Et trop cooooooool.
Vraiment trop cool.
D'ailleurs, elle se demandait si elle pourrait faire des scènes de baisers... Et... Et évidemment, s’entraîner avec sa prof de théâtre... D'ailleurs, comment c'était, un baiser ? Elle s'arrêta de parler un moment, et de penser aussi, s'imaginant plusieurs scénarios dans sa tête pour un baiser entre Madame McHalway et elle, et rougit. Lorsqu'elle se reconcentra sur son chemin, sa glace et sa maman, elle se demanda si le rouge de ses joues se voyait, mais elle fut interrompue dans ses pensées par sa mère acceptant qu'elle dorme chez elle.
Ouaiiiiis ! Vite vite, faut appeler papa. Elle n'avait pas de portable sur elle. En fait, elle avait un portable, JUSTE au cas où, interdit à part lorsqu'elle sortait seule. Luke Ukhar y tenait : pas de machins électroniques pour son bébé. Maé n'était pas forcément d'accord, surtout lorsqu'elle voyait ses amies avec un téléphone, mais bon.

Et oui, un tournage ça me plairait beaucoup... Oh... Oh, je sais... Le tournage d'un prochain film d'action ? Genre... Aquaman ? C'est toi qui t'occupe d'Aquaman ? J'ai vu la bande annonce hier avec papa. C'est trop bien, il parait qu'il parle aux poissons tu sais... Elle ne connaissait rien aux comics. Mais elle était toujours enjouée devant les films. Même ceux qui étaient difficilement reçus par les critiques. Parce que Maé, elle voyait surtout son métier de rêve derrière cet écran. Et que même un film mal fait était du travail, de la passion, et des heures de tournages.
Ou alors un autre... Un film romantique ? Ou... Ou... Ou alors une série ? Il y a des séries qui sont toujours en tournage ? Oui. Sûrement. Ce serait étonnant que la réponse soit non.
Et puis même si...
Hollywood ne s'arrêtait jamais. Il y avait toujours des tournages. De la magie. Sur grand et petit écran...

electric bird.




@Eden Lewis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
control freak
• âge : 42 ans
• côté ♥ : en couple libre avec la jolie cora, maman d'une jeune fille de 13 ans, maé
• orientation : bisexuelle, bien que depuis quelques années, il n'y a que les femmes qui semblent l'attirer
• occupation : depuis peu, elle a pris la succession d'une grande boîte de production hollywoodienne. productrice, voilà ce qu'elle est
• quartier : beverly hills
• avatar : charlize theron
• crédits : loudsilence (av) + lilousilver (signa)
• messages : 134
Mer 25 Juil - 10:36
Je questionne ma fille vis à vis des deux actrices de la série, mais surtout de leur rôle dans la série. Les deux sorcières, la méchante et la gentille, qui se sont rapprochées au fil des épisodes tant les fans attendaient ça, juste par leur alchimie à l’écran. J’ignore s’il se trame quelque chose entre elles comme voudrait l’imaginer Maé, mais il est sûr d’une chose, à l’écran, ça fonctionne, et c’est une des raisons pour laquelle je me bats. J’écoute ma fille me faire tout son monologue sur son amour pour les deux personnages et actrices et je rigole.  « Tu sais mon ange, le cinéma ça reste de la fiction, les couples au cinéma ne sont bien souvent pas des couples dans la vie réelle, même si ça arrive de temps en temps. » C’est pour ça qu’on dit que parfois, la réalité dépasse la fiction. Ça donne de temps en temps de belles histoires, mais elle ne sont que rarement sur la durée. Je sens qu’elle part dans ses pensées et je la laisse faire. J’ignore ce à quoi elle pense, ce qu’elle imagine, mais je la vois rougir légèrement, et sa glace qui lui fond sur les doigts. C’est une pré-adolescente, ce genre de choses, ça doit la chambouler, les garçons, tout ça.. Alors au lieu de la taquiner même si j’en meurs d’envie, je réponds à sa question pour dormir à la maison ce soir, et sors mon téléphone pour envoyer un sms à Cora et à Luke.

C’est alors que je lui propose d’assister à un tournage pendant les vacances, je me doutais bien qu’elle serait euphorique. Aquaman ? Je secoue la tête à la négative.  « Non chérie, les Marvel et DC comics sont tournés dans de plus grands studios qu’ici. Chez Universal la plupart du temps.» J’ai beau posséder une boîte de production, les plus grands films du box office ne sont pas tournés ici, même si on en a quelques uns de potentiellement très rentables. « Ou alors un autre... Un film romantique ? Ou... Ou... Ou alors une série ? Il y a des séries qui sont toujours en tournage ? » Je hoche la tête en souriant.  « Il y a un film d’action qui va démarrer d’ici peu, mais je ne sais pas s’ils commenceront pas tourner les scènes intéressantes. Sinon il y a un film fantastiques, avec beaucoup d’effets spéciaux qui seront faits sur ordinateur, tu pourrais découvrir comment ça se passe, l’envers du décors, ça te plairait ça ? » Autant trouver quelque chose de ludique, je ne sais pas si les scènes d’un film romantique peuvent être réellement intéressantes à regarder, surtout s’ils refont plusieurs fois les mêmes prises. « Mais si tu préfères un film romantique… ça te fera peut-être penser à ton petit copain ? »  Prêcher le faux pour avoir le vrai. Maître mot des mamans.[/color]

_________________
 I'm a b*tch, I'm a lover, I'm a child, I'm a mother, I'm a sinner, I'm a saint. I do not feel ashamed. I'm your hell, I'm your dream I'm nothing in between. You know you wouldn't want it any other way. so take me as I am
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 13
• côté ♥ : Madame McHalway semble le tenir, mon coeur
• orientation : difficile de savoir
• occupation : collégienne, et c'est déjà bien
• quartier : pas encore décidé, mais avec papa
• avatar : Kristina Pimenova
• crédits : Tag
• messages : 54
Ven 3 Aoû - 7:24
Hollywood
with Eden & Maé

Sa maman avait raison. Les couples au cinéma, ce n’était jamais de vrais couples, sauf rare exception. Et même quand ça l’était, le mariage ne durait que peu de temps. C’était dommage. Maé n’aimait pas ça. Elle voudrait une vraie histoire d’amour, qui dure toute une vie. Et bien évidemment, avec Madame McHalway, puisque cette belle professeur était son premier crush. Si seulement la barrière de l’âge ne l’empêchait pas d’aller la voir pour se révéler. enfin... si le courage pouvait passer dans son petit coeur, ce qui etait loin d’arriver lorsque sa prof était dans les parages.
Pourquoi les couples dans la vraie vie, ceux qui sont des stars, ne restent jamais ensemble ? La question d’une enfant. Dans le monde des adultes. Pourrait-elle comprendre ? Comment sa mère pourrait-elle répondre ?

Soudain la glace qu’elle tenait en main coula sur ses doigts et elle fit ce que toute grande dame bourgeoise ferait - rires - : elle se lécha maladroitement les doigts. Tout en apprenant que sa maman ne faisait pas les films de super héros. Pas grave, se dit-elle... elle ne voulait as spécifiquement l’homme poisson. Elle voulait juste voir un tournage avec sa maman chérie. Alors une fois qu’elle eut proposer une série ou un film romantique, sa mère lui annonça les films qui étaient tournés. Un autre d’action, un fantastique. Oh. Ça c’était intéressant. La blondinette allait répondre lorsque sa mère, taquine, lui parla d’amour, et d’un petit copain. Maé se stoppa net et regarda sa mère avec un regard plein de surprises.
Mais j’ai pas de... Je... Moi ? Avec un... ? Non. Pas enco... pas... Non. Noooon. C’est... c’est pas un... c’est... c’est... non c’est... Je... c’est une... euh... Nooon. Non. Moi ? Nooon.
Elle était rouge, la gaffeuse. Oui, la gaffeuse. Parce que la petite blonde venait de révéler un détail crucial. Elle avait dit « une ». Sa mère allait-elle le relever. En tout cas, nul doute que le cafouillage de sa fille n’allait pas passer inaperçu. Mais Maé ne pouvait rien dire d’autre. Si sa maman lui posait des questions, elle devrait se taire. Même si elle mourrait d’envie de le dire. Parce que comment pouvait-elle dire à sa maman qu’elle craquait pour sa prof ?

Elle tent a de se reprendre, et finit par dire Je... je préfère le film fantastique. C’est quel film ?
Après tout, l’enfant était passionnée. Et quoi de mieux pour une fillette telle qu’elle, de découvrir les étapes de la création d’un dragon cracheur de flammes, ou d’une magie incroyable, se déversant sur le flanc d’une colline, ou l’exploration des étoiles sans bouger d’Hollywood ?
Oh oh oh et je pourrais te montrer ce que Madame McHalway m’a appris ? et aux acteurs ? pour voir ce qu’ils pensent de mon jeu ?
Elle était certes trop jeune pour les castings, d’après sa mère, et son père, mais la chipie n’ayant jamais abandonner, proposa cette alternative. Évidemment elle ne serait pas prise en tant qu’actrice dans ce film mais il suffisait d’impressionner assez de monde pour que l’on se souvienne d’elle, et qu’elle puisse dire « à dans cinq ans. » avec un sourire grand comme une banane.
C’était vraiment une chose, cette petite. Qui terminait sa glace, d’ailleurs. Elle en avait un peu sur le nez. C’était marrant.

electric bird.




@Eden Lewis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
control freak
• âge : 42 ans
• côté ♥ : en couple libre avec la jolie cora, maman d'une jeune fille de 13 ans, maé
• orientation : bisexuelle, bien que depuis quelques années, il n'y a que les femmes qui semblent l'attirer
• occupation : depuis peu, elle a pris la succession d'une grande boîte de production hollywoodienne. productrice, voilà ce qu'elle est
• quartier : beverly hills
• avatar : charlize theron
• crédits : loudsilence (av) + lilousilver (signa)
• messages : 134
Lun 27 Aoû - 19:40
« Pourquoi les couples dans la vraie vie, ceux qui sont des stars, ne restent jamais ensemble ? »[/color] C’est une question difficile, et la réponse le serait tout autant, alors autant aller droit à l’essentiel. « Parce que les couples de stars sont suivis par les paparazzi, ils ne sont jamais tranquilles, et finissent par en avoir marre, j’imagine. » Entre toute autre chose, c’est la réponse qui me semble la plus adaptée au jeune âge de ma fille. Pour le reste, elle comprendra bien assez tôt. D’ailleurs, je ne manque pas l’occasion de lui demander si elle a un petit ami. Je ne parle pas au féminin parce que je crois qu’il est un peu tôt pour elle de savoir si elle pourrait éventuellement être attirée par une fille. Elle est encore jeune, je n’imagine même pas que les hormones puissent déjà la titiller au point de se poser des questions sur sa sexualité. Ce que je suis naïve. Une chose est certaine, ma question la déstabilise, et ça me fait rire. Elle est adorable. Mais le mot ‘elle’ dans sa réponse me perturbe légèrement, pourtant, je choisis volontairement de ne pas appuyer et jeter de l’huile sur le feu, je choisirai un autre moment pour parler sérieusement avec elle de ce genre de choses. « Je... je préfère le film fantastique. C’est quel film ? » Je souris de voir qu’elle change rapidement de sujet et la laisse faire sans broncher. je lui réponds le nom du film qui est tourné, même s’il est provisoire, ça se passe souvent comme ça dans la production cinématographique, il est possible que le nom du film change jusqu’au dernier moment. « Oh oh oh et je pourrais te montrer ce que Madame McHalway m’a appris ? et aux acteurs ? pour voir ce qu’ils pensent de mon jeu ? » Je ris un peu, amusée de voir à quel point ma fille prend à coeur ses cours de théâtre. Il est évident que je ne vais pas lui parler de mon attirance pour sa jolie professeur, elle n’a pas besoin d’en être au courant. « Les acteurs travaillent chérie, on va pas les déranger pendant qu’ils travaillent. Par contre moi tu pourra me montrer ça tout à l’heure si tu veux. Tu n’as pas un texte à réviser ? Que je te donne la réplique ? » Je n’ai encore jamais vu le potentiel de ma fille en ce qui concerne la comédie, Rayan dit qu’elle se débrouille bien, mais ne le dit-elle pas simplement pour me faire plaisir ? Je l’ignore. En tout cas, je suis heureuse que Maé me propose de voir ses talents, et j’en suis presque impatiente.

_________________
 I'm a b*tch, I'm a lover, I'm a child, I'm a mother, I'm a sinner, I'm a saint. I do not feel ashamed. I'm your hell, I'm your dream I'm nothing in between. You know you wouldn't want it any other way. so take me as I am
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 13
• côté ♥ : Madame McHalway semble le tenir, mon coeur
• orientation : difficile de savoir
• occupation : collégienne, et c'est déjà bien
• quartier : pas encore décidé, mais avec papa
• avatar : Kristina Pimenova
• crédits : Tag
• messages : 54
Sam 15 Sep - 5:13
Hollywood
with Eden & Maé

Si Maman l’affirmait, c’était sans doute vrai. Mais c’était dommage. Que les paparazzis poursuivent les stars, ce n’était pas grave, du point de vue de la petite Russe. Mais savoir qu’ils s’immisçaient tellement dans la vie privée de leurs héros et vedettes, au point de tout casser, c’était plus embêtant. Oh... Ben c’est dommage. Faut pas se laisser faire. Faut doser la chose. C’est ce que je pense : faut montrer aux paparazzis qu’il y a une certaine morale à avoir. Ce serait bien. Parce que certains couples méritent tellement de le rester. C’était une chipie. Une Ship-y (c’est un mot inventé). Une fille qui fait des ships. Elle adorait cela. Voir des séries et mettre tel perso avec tel perso. Tel acteur avec telle actrice. Telle femme avec telle comédienne. Tel chanteur avec tel cascadeur. Elle ne voulait pas voir la fin de ses ships et espérait bien souvent et ardemment que certains se réalisent. Sans doute était-ce la une façon de se projeter en avant et de s’imaginer avec Madame McHalway ? De se dire qu’elle serait l’une des personnes du ship, et que sa prof serait l’autre ? Ou était-ce juste l’imagination débordante d’une fillette un peu trop grande ?
Quoiqu’il en fut, c’était avec cette question en tête qu’elle fut abordée par sa maman sur sa situation amoureuse. Et qu’elle cafouilla. Ainsi elle chercha porte de sortie, se ruant vers celle que sa mère lui avait tendue, le film fantastique. Une belle façon de détourner la conversation. Surtout qu’à la base, c’était ça le but.
Aller voir un film. En production.
Quelle meilleure façon de se faire plaisir,
lorsque le cinéma hantait les rêves de Maé ?

Ainsi, elles finirent par entrer, alors que Maé proposait à Maman de jouer devant le staff de l’équipe du film, afin de se faire connaître dès son plus jeune âge, et de se faire une place dans son monde idéal, avant même qu’elle en ait besoin. Mais elle ne pouvait pas les déranger, les pauvres. Alors Maman proposa de le faire devant elle. De juger sa fille. En train de jouer. De jouer la comédie. Maé était ravie. Et elle chercha une feuille dans sa poche, pliée en quatre, pour la tendre à sa mère. Un morceau de texte plié et plié et plié. Qu’elle emportait à chaque fois. Première page. Sur cinq. Petite pièce. Petit exercice. L’histoire toute simple du Corbeau et du Renard. Histoire retravaillée. Bien entendu. Pour être adaptée. En pièce. En texte. En script. C’était l’œuvre originellement d’un Français bien célèbre. De la Fontaine. Maé jouait le Corbeau. Le but était là de se mettre dans la peau de personnages différents, ainsi d’apprendre a voir par les yeux de personnalités bien spéciales.
Et Maé l’avait toujours sur elle. Pour le moment. Puisqu’elle apprenait par cœur. Pour pouvoir enfin le jouer. Avec Madame McHalway.
Tiens. C’est mon texte de cette semaine, les répliques du Corbeau.
Elle était contente la petite Maé.
Sa mère allait lui donner la réplique. Sa mère était réellement là pour elle. Complètement et incroyablement pour elle. La vie était définitivement plus belle depuis qu’elle était rentrée à Los Angeles.
Mais on pourra faire ça après hein. Je veux savoir comment les monstres sont créés. Comment les pouvoirs magiques marchent. Et puis tant pis si les croise pas les acteurs. On pourrait les regarder de loin peut être ?
Ben oui. Parce qu’on ne pouvait rien lui refuser. Elle était si mignonne.
Quelle chipie celle la...
Une fois à l’intérieur, elle se sentit chez elle. Elle était émerveillée. Pourtant ce n’était pas la première fois que ses pieds foulaient ce sol. Mais c’était divin pour elle.
Elle. Qui se pencha vers sa mère, un si grand sourire sur ses lèvres.
Un jour, tu verras maman. Je serais une étoile dans tes films.
C’était une promesse. Celle de réussir à aller au bout de son rêve.

electric bird.




@Eden Lewis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a.+