what we need. (holy trinity)

 ::  :: westside :: santa monica
avatar


• âge : 32
• côté ♥ : officiellement célibataire, mais sinon, en relation cachée avec hina tanaka.
• orientation : homosexuelle.
• occupation : avocate.
• avatar : emilia clarke.
• crédits : soeurs d'armes (avatar), lipslikeamorphine ♥ (crackship).
• messages : 115
what we need. (holy trinity)
Mer 6 Juin - 13:31
La journée avait été particulièrement longue et éreintante. Flore aimait son travail, mais elle avait été obnubilée par la perspective de retrouver Winnie le soir même. Elle adorait passer ses journées à travailler avec Fred mais des fois, elle ressentait comme un vide en raison de l’absence d’un tiers de leur trio. Alors forcément, toute cette paperasse était parvenue à l’ennuyer alors que les minutes s’égrainaient bien trop lentement. C’était la partie la moins intéressante du travail et Flore avait été ravie d’enfin pouvoir mettre tout ça de côté le moment venu. Il lui fallait juste passer rapidement chez elle pour enfiler une tenue plus décontractée et pouvoir profiter au maximum de leur sortie à la plage. L’idée leur était tombée dessus sans crier gare, mais elle était suffisamment bonne pour que Flore soit convaincue qu’elle allait passer une bonne soirée. De toute façon, avec ces deux là, la moindre soirée pyjama passait déjà pour la meilleure soirée du monde, alors un feu de camp sur la plage, ce serait forcément quelque chose de complètement exceptionnel. Après avoir rapidement déposé ses affaires chez elle et s’être changée, Flore avait tout naturellement pris le chemin du magasin le plus proche de chez elle – hors de question de partir faire une soirée sur la plage sans embarquer le minimum syndical de provisions. En parcourant les rayonnages, elle avait trouvé exactement ce qu’il lui fallait. Des marshmallows, des chips et pas mal de bouteilles. Elle n’avait jamais eu la particularité de se soucier de la partie diététique des repas et elle comptait bien s’en tenir à ce qu’elle savait le mieux faire : prévoir d’emporter de la malbouffe. Les deux autres pouvaient très bien avoir préparé quelque chose de plus sain, mais peu lui importait, elle venait là dans le but de s’amuser un maximum et ça passait aussi par ça. Juste avant de passer en caisse, elle attrapait à la volée un paquet de bonbons – les Skittles étaient une valeur sûre, non ? – qu’elle ajoutait à son panier. Et hop, le tour était joué. Après avoir tout payé, elle s’empressa de rejoindre sa voiture, désireuse de ne pas trop trainer. La circulation était toujours bien dense à Los Angeles, alors il était hors de question de perdre trop de temps à être coincée dans les bouchons. Heureusement, elle savait être patiente et elle parvint à atteindre l’océan sans jamais attribuer le moindre nom d’oiseau au conducteur de la voiture de devant, quand bien même celui-ci n’utilisait jamais cet outil fabuleux appelé clignotant. Elle abandonnait donc son véhicule sur une place de parking avant de rejoindre la plage avec son sac de courses jeté sur son épaule. Elle préférait les attendre sur le sable que dans sa voiture qui risquait de devenir un véritable four en raison du soleil. Finalement, elle vit apparaître une silhouette qui lui était familière. « Eh ! Par ici ! » hurlait-elle depuis le coin de sable où elle était assise en agitant les bras. Elle aurait l’air particulièrement stupide si ce n’était ni Winnie ni Fred qu’elle hélait de la sorte, mais les probabilités qu’il s’agisse d’une parfaite inconnue étaient assez faibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 32
• côté ♥ : jeune mariée, la bague au doigt et le sourire aux lèvres.
• orientation : hétérosexuelle, elle suppose. elle ne se pose pas la question.
• occupation : elle tient une petite galerie d’art.
• quartier : silverlake, avec son mari.
• avatar : katharine mcphee.
• crédits : ava @lilousilver; signa @perséphone.
• messages : 56
what we need. (holy trinity)
Dim 10 Juin - 13:11
Je m’étais sentie surexcitée toute la journée durant. J’avais des fourmis jusque dans les doigts de pieds et j’avais même sauté le petit-déjeuner dans l’espoir que le temps passe plus vite si je partais plus tôt pour la galerie. Mais le temps s’éternisait. La journée semblait ne pas vouloir avancer et je me sentais complètement frustrée. Alors j’avais bombardé Fred et Flore de milliers de textos, leur répétant combien j’étais impatiente de les voir ce soir et combien c’était trop long d’attendre. J’avais même agrémenté chaque message de dizaines d’émoticônes qui marquaient soit mon agacement soit mon bonheur. Je me sentais euphorique à la seule idée de retrouver mes deux meilleures amies pour une soirée sur la plage qui, je le savais, ne se terminerait certainement qu’au petit matin. Mon mari n’avait trop rien dit lorsque je l’avais prévenu de ne pas m’attendre, la veille au milieu du dîner. Il avait bien remarqué mon agitation et il avait souri quand je lui avais expliqué pourquoi je ne tenais plus en place. J’avais même été si agitée dans le lit qu’il m’avait été impossible de m’endormir avant tard dans la nuit, si bien que je m’étais levée pour pas plus déranger mon époux. Tu es impossible, avait-il murmuré dans un demi-sommeil – remarque à laquelle j’avais répondu par un rire enfantin avant de m’échapper de la chambre pour m’installer devant la télévision. Même l’émission sur la pèche aux calamars m’avait paru passionnante. Quand le matin est arrivé, trop lentement à mon goût, je m’étais douchée à la vitesse de la lumière et avais commencé à m’habiller avant même que mes cheveux ne soient séchés. J’avais enfilé un bikini turquoise, mon préféré, par-dessus lequel j’avais laissé glisser une robe de plage à motif fleuri qui descendait sur mes épaules, très fluide et légère sur ma peau. Sandales décorées de perles à mes pieds, j’étais partie en claquant la porte sans même penser à embrasser Vincent toujours assis à la table du petit-déjeuner. Et la journée avait avancé, lentement, à vitesse d’escargot, me rendant trépignante. Quand l’heure de la fermeture était enfin arrivée, j’avais eu du mal à ne pas mettre mes clients dehors ou à les presser de quitter la galerie pour que je puisse m’en aller. Je crois avoir reçu le regard courroucé d’une petite mamie mais je n’y ai pas prêté attention. Tout ce que je voyais, c’était que mes deux meilleures amies allaient finir par m’attendre si les gens ne se pressaient pas. En vitesse, je me suis arrêtée dans une petite épicerie acheter une bouteille de vin et trois tonnes de bonbons en tout genre. Des fraises Tagada avant tout, parce que c’était mes préférés. Et une fois mes achats dans un sac en papier marron et mon appareil photo autour du cou, j’ai pu enfin me précipiter jusqu’à la plage où Flora m’attendait déjà. Je réponds avec enthousiasme à ses grands signes, le rire au bord des lèvres. « Flore ! Youhou ! je hurle comme une folle tout en courant sur le sable. » Un peu plus tard, je me rendrai compte que je n’ai pas pris le temps d’enlever mes sandales mais pour l’instant je me jette simplement dans les bras de ma meilleure amie après avoir déposé victuailles et appareil sur le drap de bain. « Je suis trop contente de te voir ! je m’exclame en riant, si bien que nous manquons de retomber dans le sable. Fred n’est pas encore arrivée ? Elle est en retard, non ? Elle vient toujours, mais elle n’a pas eu d’empêchement hein ? » L’excitation était sûrement parvenue à son comble.

_________________

☆☆☆ art washes away from the soul the dust of every-day life. (picasso)
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 32
• côté ♥ : célibataire, amoureuse de l'interdit
• orientation : hétéro en apparence mais ce sont les femmes qui ont la préférence
• occupation : avocate, les causes perdues c'est le Graal
• quartier : silverlake
• avatar : anaïs mali
• crédits : midnight blues (avatar), astra (signature)
• messages : 50
what we need. (holy trinity)
Ven 27 Juil - 17:24
La journée passe vite. Beaucoup trop vite. Je ne dis pas que ça me dérange, loin de là. Mais je ne sais pas si j'ai vraiment envie de cette soirée. Flore je la vois toute la journée et bien sur c'est parfait parce que j'aime travailler avec elle. Ce qui est plus... dérangeant, c'est la troisième partie de ce trio. Winnie. Dérangeante est un mot un peu fort. J'ai envie de la voir, oh ça oui, j'en crève d'envie. C'est juste que je n'y arrive pas aussi bien que je le souhaite. Je ne suis que là, l'amie de toujours. On va se contenter de ça. Je souffle un bon coup. Flore est partie, c'est à mon tour. Après un énième message d'une Winnie impatiente je me décide enfin et je quitte le bureau. Haut les coeurs. Je vais passer une super soirée avec mes deux meilleures amies, c'est tout ce qui compte. Je repasse à l'appartement et après une douche salvatrice, je me plante face à mon armoire. Pas besoin d'en faire trop mais je sais qu'il y a un accessoire indispensable pour ce soir. Quelque chose à côté duquel je ne peux pas passer. Le maillot de bain. J'en ai acheté un nouveau en plus donc ça tombe très bien. Un deux pièces blanc très simple. J'achète beaucoup trop de choses en ce moment mais je crois que j'ai besoin de compenser un certain manque. Enfin, j'ai dit que je ne penserai plus à tout ça. J'enfile un bermuda en jean, un tee shirt ample, loin de mes tailleurs que je porte au boulot. Beaucoup plus décontracté et surtout une tenue dans laquelle je serai bien plus à l'aise. Pour ce soir on laisse tomber la diététique, on abandonne les salades, on prend tout ce qu'on mange qu'occasionnellement et on se fait plaisir. Je remplie mon panier avec les deux bouteilles de vin que j'ai acheté, un immense paquet de chips au fromage, des ailes de poulet à grignoter et je quitte la maison. En chemin je récupère les deux grandes pizzas que j'ai commandé et direction la plage. Je sais que je suis la dernière arrivée, je les connais les filles. Et puis j'ai tellement traîné que ça n'a rien d'étonnant. Avec tout mon bordel dans les mains en plus de la natte pour s'installer, je me dirige vers les deux silhouettes que je reconnais avec une facilité déconcertante. En même temps, je les connais par coeur. Rien d'étonnant. J'entends la voix de Winnie et je souris. " Du calme du calme je suis là. Avec la fin des provisions. " Je dépose tout sur le sol en faisant attention de ne pas mettre de sable dans les pizzas. " On ne va pas mourir de faim encore une fois. " Je rigole et prends Winnie dans mes bras, dépose un baiser sur sa joue avant de faire de même avec Flore. Même si on s'est vues aujourd'hui, ça ne change rien. C'est notre moment à nous.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 32
• côté ♥ : officiellement célibataire, mais sinon, en relation cachée avec hina tanaka.
• orientation : homosexuelle.
• occupation : avocate.
• avatar : emilia clarke.
• crédits : soeurs d'armes (avatar), lipslikeamorphine ♥ (crackship).
• messages : 115
what we need. (holy trinity)
Dim 29 Juil - 23:09
En reconnaissant la silhouette de Winnie, Flore s’était levée, se mettant à agiter les bras pour attirer son attention. Un large sourire pourfendait son visage alors que le visage de son amie se tournait dans sa direction. Enfin, elles allaient pouvoir être réunies. « Flore ! Youhou ! » hurlait Winnie en retour alors qu’elle s’élançait à sa rencontre. L’avocate l’accueillait bras ouverts, afin de la serrer contre elle. Cette étreinte était réconfortante. Ça lui faisait plaisir d’enfin pouvoir reprendre son amie dans ses bras. « Je suis tellement contente que tu sois là. » lui confiait Flore alors qu’au même moment, Winnie lui disait : « Je suis trop contente de te voir ! » Et ça la faisait rire de voir qu’elles étaient sur la même longueur d’onde, qu’elles pensaient la même chose au même moment. Elle lui adressait un clin d’œil, accompagné d’un sourire. Ça faisait du bien de retrouver leur complicité. Elle était intacte. « Fred n’est pas encore arrivée ? Elle est en retard, non ? Elle vient toujours, mais elle n’a pas eu d’empêchement hein ? » s’inquiétait Winnie de sa voix toujours aussi douce. Flore s’apprêtait à lui répondre que Fred ne l’avait pas prévenue d’une éventuelle annulation, que normalement, elle devait venir, mais elle n’en eut pas le temps. Elle avait à peine ouvert la bouche que déjà, une voix survenait de derrière elle. « Du calme du calme je suis là. Avec la fin des provisions. » répondait Fred, qui semblait les avoir entendues de loin. Flore lui souriait, ravie de la voir pour la seconde fois de la journée. Son amie mettait ses provisions avec le reste de la nourriture déjà réunie sur la serviette de plage. « On ne va pas mourir de faim encore une fois. » remarquait-elle en riant. Pour la première fois, Flore laissait son regard se balader sur la serviette, constatant tout ce qu’elles avaient réuni. « Je dirais bien que la prochaine fois on devrait mieux se répartir ce qu’il faut ramener mais… En fait j’aime bien quand on ne meurt pas de faim comme ça. » plaisantait-elle alors que Fred saluait Winnie. Puis ce fut à son tour d’être saluée par son amie. Elles s’étaient déjà vues dans la journée, mais ça importait peu. Flore était ravie de la retrouver en dehors de leur lieu de travail. « J’espère que vous êtes prêtes pour un moment génialissime ! Parce qu’il le sera forcément. » ajoutait-elle en souriant alors qu’elle s’approchait de la serviette de plage où étaient réunis leur victuailles. « Très bonne idée les pizzas ! Mais on va être obligées les manger tout de suite pour qu’elles ne refroidissent pas. » Flore adoptait un air faussement embêté mais en réalité, elle avait hâte de goûter. Elle n’était pas un estomac sur pattes, mais son estomac parlait tout de même bien souvent pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 32
• côté ♥ : jeune mariée, la bague au doigt et le sourire aux lèvres.
• orientation : hétérosexuelle, elle suppose. elle ne se pose pas la question.
• occupation : elle tient une petite galerie d’art.
• quartier : silverlake, avec son mari.
• avatar : katharine mcphee.
• crédits : ava @lilousilver; signa @perséphone.
• messages : 56
what we need. (holy trinity)
Mar 31 Juil - 11:43
J’ai à peine eu le temps de demander des nouvelles de Fred à Flore que j’entends déjà sa voix résonner à mon oreille. Douce mélodie qui enchante mon cœur déjà palpitant de joie. C’est comme si Fred était apparue comme par enchantement, comme une magicienne, juste parce que j’avais prononcé son prénom. Cette pensée était belle, je trouvais. Sautillant alors sur place d’excitation, je me retiens très fort de ne pas lui sauter dessus, elle aussi. Quand je la vois avec les mains encombrées de cartons à pizza, je me dis qu’il vaut mieux que je reste éloignée pour ne pas provoquer de dégâts. « Coucou Fred ! je ne peux m’empêcher de m’exclamer, la voix suraiguë. » J’attends patiemment qu’elle se soit débarrassée du reste des provisions avant de combler la distance entre ma meilleure amie et moi. Ses bras m’entourent et je lui rends bien volontiers son étreinte, peut-être un peu trop fort parce que j’étais vraiment très heureuse de passer la soirée en compagnie de mes deux meilleures amies. « Je suis bien contente que tu sois enfin arrivée, je souffle à son oreille, comme un secret. Tu m’as manqué. » Je profite que Flore et Fred se saluent à leur tour pour jeter un œil à toute la nourriture présente sur la serviette de plage. Ça faisait vraiment beaucoup de nourriture, juste pour trois. Mais j’étais connue pour avoir un gros appétit. « Ça tombe bien, j’étais tellement excitée à l’idée de notre soirée que j’ai oublié de manger ce midi, j’avoue en riant. J’ai très faim ! » Je ne suis pas le genre de femme à se préoccuper de sa ligne ou bien à faire attention à ce qu’elle mange. Bien au contraire, c’est même le dernier de mes soucis. Un pot de beurre de cacahuètes (avec les morceaux de cacahuètes dedans, toujours) et j’étais heureuse comme une enfant. Un sandwich au beurre de cacahuètes et à la confiture de fraises, et c’était mon repas cinq étoiles. « Génialissime, c’est le mot ! Maintenant, à table ! » Avec empressement je m’assois autour des pizzas, signalant le début de notre repas de fête. « Vous me raconterez votre journée ? Qu’est-ce que vous avez fait de beau aujourd’hui ? Vous avez mis des méchants en prison et sauver des petits enfants orphelins ? » J’ai toujours admiré le travail de mes deux meilleures amies. Fred et Flore allaient changer le monde. Le rendre meilleur, cependant que je le rendrai plus beau grâce à mes palettes de couleurs. Et j’aimais les entendre me parler de leurs affaires, de ces histoires folles souvent tristes mais qui avaient parfois une jolie fin. Fred et Flore m’inspiraient vraiment. Elles étaient de véritables modèles pour moi.

_________________

☆☆☆ art washes away from the soul the dust of every-day life. (picasso)
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 32
• côté ♥ : célibataire, amoureuse de l'interdit
• orientation : hétéro en apparence mais ce sont les femmes qui ont la préférence
• occupation : avocate, les causes perdues c'est le Graal
• quartier : silverlake
• avatar : anaïs mali
• crédits : midnight blues (avatar), astra (signature)
• messages : 50
what we need. (holy trinity)
Mar 25 Sep - 16:06
” Toi aussi. “ Je réponds doucement à Winnie, une vérité qui est réelle. Flore je la vois tous les jours mais Winnie ces derniers j’ai tendance à l’éviter. Enfin… C’est pas le propos de la soirée. Je ne dois pas y penser, juste profiter de ce moment toutes les trois. On en fait toujours trop c’est clair et net. Il y en a beaucoup, même pour les trois gourmandes qu’on est. Comme si on avait peur d’en manquer. Flore émet l’idée qu’on devrait se répartir ce qu’on apporte pour la prochaine fois, mais je me contente de sourire à cette remarque. Je sais que ça ne se fera pas. Même si on fait un planning, les autres ramèneront toujours quelque chose en plus, ce qui fait … et bien qu’on en sera au même point que ce soir. Winnie nous dit qu’elle était tellement impatiente de nous voir qu’elle n’a même pas mangé ce midi. Ca lui ressemble bien ça. Typiquement elle et son caractère un peu fantasque mais si rafraîchissant. Le ton est donné et je suis d’accord avec elles. On va passer une bonne soirée, point. On s’installe autour des pizzas et je m’étonne qu’elles soient encore dans leurs boites vu la ferveur de Winnie à leur vue. J’ouvre la première et tends une part à Winnie puis à Flore avant d’en prendre une pour moi. Forcément la question de Winnie m’amuse. J’aurai du avoir l’habitude, mais non. Et au fond, je préfère ne pas être habituée à tout ça. C’est bien plus agréable. ” Mince Flore, tu lui as dit qu’on était des supers héroïnes avec des supers collants moulants et une cape à paillettes ? Je croyais que c’était un secret. “ Je prends un air faussement offusqué tout en rigolant. ” La journée a été plutôt calme, pas d’audience pour moi, juste de la paperasse et j’ai préparé quelques dossiers. Mais bon j’ai pas envie de parler boulot ce soir. “ Non, là, c’est une coupure, c’est notre moment à nous. ” Bon, on mange la pizza mais après on se met à l’eau hein ! J’ai envie de me baigner depuis ce matin moi. “ Voir même depuis le moment où on a prévu de se voir. Je sais que je ne prends pas assez de temps pour moi, je ne vis quasiment que pour mon travail alors oui, cette soirée sera mémorable.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


• âge : 32
• côté ♥ : officiellement célibataire, mais sinon, en relation cachée avec hina tanaka.
• orientation : homosexuelle.
• occupation : avocate.
• avatar : emilia clarke.
• crédits : soeurs d'armes (avatar), lipslikeamorphine ♥ (crackship).
• messages : 115
what we need. (holy trinity)
Jeu 29 Nov - 21:30
Flore bouillonnait de plus en plus d’impatience, si bien qu’elle devenait peu à peu incapable de se contenir, de tenir en place. Elle avait un peu l’impression d’être une enfant le jour de la kermesse ou quelque chose comme ça, mais cela lui importait peu. Elle était complètement ravie de retrouver ses deux amies, et personne ne pouvait la contraindre à brider la joie qu’elle éprouvait à cet instant précis. « Génialissime, c’est le mot ! Maintenant, à table ! » Heureusement, Winnie et Fred semblaient aussi excitées qu’elle, et le sourire de Flore ne put que s’élargir un peu plus. « Vous me raconterez votre journée ? Qu’est-ce que vous avez fait de beau aujourd’hui ? Vous avez mis des méchants en prison et sauver des petits enfants orphelins ? » La Hannigan n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que déjà Fred prenait la parole, se tournant vers elle pour lui servir un faux air de reproches, qui faillit faire mourir de rire la jeune femme. « Mince Flore, tu lui as dit qu’on était des supers héroïnes avec des supers collants moulants et une cape à paillettes ? Je croyais que c’était un secret. » Adoptant un air faussement peiné, Flore fit une légère moue visant à trahir une honte montée de toutes pièces. « Je me suis dit que Winnie c’était la famille et qu’on pouvait la mettre dans la confidence. Ne me balance pas aux grands patrons de la justice league s’il-te-plaît. » En réalité, elle ne connaissait pas grand-chose en super héros et compagnie. Elle avait simplement entendu ça à la télé quelques jours plus tôt, ce qui était sans doute suffisant pour qu’elle le replace au cœur d’une conversation. Enfin, elle n’était pas vraiment du genre à se prendre la tête pour ce genre de choses. « La journée a été plutôt calme, pas d’audience pour moi, juste de la paperasse et j’ai préparé quelques dossiers. Mais bon j’ai pas envie de parler boulot ce soir. » Flore acquiesçait d’un signe de tête. Elle n’avait rien de plus à ajouter de toute façon : complètement prise dans l’euphorie de la perspective de cette sortie à trois, elle ne pouvait pas considérer qu’elle avait passé la journée la plus productive de sa carrière. Mais en même temps, il s’agissait d’un évènement assez exceptionnel pour s’accorder un rythme plus calme. « Bon, on mange la pizza mais après on se met à l’eau hein ! J’ai envie de me baigner depuis ce matin moi. » Flore se mit à rire. S’emparant d’un bout de pizza, elle se releva pour lancer à ses amies : « Et pourquoi pas faire les deux à la fois ? Ce n’est pas comme-ci on risquait quoi que ce soit ! » Après tout, il était déconseillé de se baigner après manger mais personne n’avait jamais rien dit quant au fait de manger avec les pieds dans l’eau. La Hannigan s’écartait un peu de ses deux amies, tentant de retirer ses vêtements d’une main pour ne conserver que son maillot de bain, alors que de l’autre, elle faisait de son mieux pour ne pas laisser tomber sa part de pizza. « Bah alors, qu’est-ce que vous attendez ? C’est super agréable ! » lança-t-elle en direction de ses amies alors que l’océan venait lui lécher les pieds. C’était comme être en vacances, alors même qu’elle n’avait pas quitté Los Angeles. Comme un coin de paradis à l’intérieur de son environnement quotidien. Elle ne fit qu’une bouchée du reste de sa part de pizza avant d’entrer complètement dans l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
what we need. (holy trinity)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: westside :: santa monica+