welcome back ? (shayben)

 ::  :: center l.a.
avatar
lost in my mind
• âge : a peine plus de trente ans
• côté ♥ : mariée au merveilleux Ian, visiblement heureuse, même si ça pourrait bien changer du jour au lendemain
• orientation : hétérosexuelle, elle ne s'est jusque là jamais posé la question de savoir si les femmes pouvaient lui plaire
• occupation : psychologue
• avatar : shantel vansanten
• crédits : loudsilence. (av+gifs)
• messages : 80
Dim 6 Mai - 17:42
Il est difficile de retrouver ses marques dans une ville après l’avoir quittée depuis si longtemps. Mon installation récente avec Ian à Los Angeles est une sorte de bénédiction, je retrouve ma famille, mon frère cadet, et tous ces endroits que j’avais adoré avant de les quitter. Ce n’est pas ma ville natale, mais ça a été celle d’adoption, et je crois que je l’aime au moins autant que Manchester, même si c’est bien sûr très différent. En arrivant, j’ai rapidement fait aménager la dépendance de notre villa en cabinet médical, et fait installer une entrée spéciale pour mes patients. C’est un endroit très agréable et décoré avec goût, un endroit où j’espère mes nouveaux patients se sentiront comme dans un havre de paix, de quoi se confier sans trop de difficulté. Parce qu’il ne faut pas croire, le spécialiste ne fait pas toujours tout, l’environnement joue aussi beaucoup. Petit à petit, ma liste de patients s’agrandit, mais il me reste encore beaucoup de temps libre et je décide de le mettre à profit pour continuer d’aider et faire mon travail, discipline que j’apprécie beaucoup.

C’est pour cette raison que je me suis rendue eu good samaritan hospital pour voir s’ils n’avaient pas besoin d’aide, de remplacement, ou d’une cellule de soutien psychologique pour les évènements tragiques tels que les accidents de la route ou ce genre de chose. Mais mieux encore, on m’a proposé un remplacement, celui d’une psychiatre en congé maternité. Il faut croire que les psychiatres ne courent pas les rue. « Mme Allstead, merci d’être venue ce matin, j’ai un nouveau patient pour vous, il travaille ici à l’hôpital, mais le moral n’est pas au beau fixe depuis quelques temps, vous voudriez bien voir ce qu’il en est ? Essayer de le soulager de quelques maux ? » Je hoche la tête en souriant au doyen. « Bien sûr, je dois recevoir une jeune femme d’ici quelques minutes mais envoyez-le moi en fin de matinée ! » Le rendez-vous est donné, même s’il n’est pas certain qu’il soit honoré étant donné que je ne sois pas sûre que le jeune homme en question vienne de lui-même. Mais qu’importe.

Je finis de recopier les notes de mon dernier entretien quand on frappe à la porte du bureau que j’emprunte le temps de mon remplacement. Je me lève alors, me doutant qu’il s’agit du médecin ou de l’interne que je devais recevoir. On va empiéter sur ma pause déjeuner mais j’en ai bien rien à faire. J’ouvre alors la porte et le passé me saisir lorsque je reconnais sans tarder le visage qui se trouve en face de moi. « Ruben… » Ruben Dunham. J’ai du mal à y croire. Je vois son visage déconfit, et après une courte hésitation je m’approche de lui et viens lui offrir une tendre accolade. « Ça me fait plaisir de te voir, viens, entre. » Je lui fais signe d’entrer et ferme la porte derrière lui. « Il parait que ça va pas fort ? Tu veux en parler ou tu préfère trouver quelqu’un que tu ne connais pas pour ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 27 yo
• côté ♥ : marié à la plus belle des femmes, Alysha.
• orientation : hétéro
• occupation : pédiatre au Good Samaritan Hospital.
• quartier : silverlake #650, avec Alysha ♥
• avatar : Grant Gustin
• crédits : midnight blues ♥
• messages : 44
Dim 13 Mai - 2:06
Musique dans les oreilles, je bois mon café dans la salle de repos. Encore un peu plus de café, encore un peu plus de temps de repos. Je tente de garder le sourire, de ne pas flancher. J'en ai pas le droit. Je dois rester fort. Je bosse. Je me plonge dans mon travail pour ne pas réfléchir, pour ne pas penser. Elle est partie. Elle est rentrée chez elle à Winnipeg. J'étais peut être trop con pour penser que son chez elle c'était notre appartement maintenant. Visiblement pas. Les lieux sont vides, même si y'a toujours les bestioles qui traînent. Eux non plus ne comprennent pas l'absence d'Alysha. Ils ressentent le manque. Au moins on se soutient là dedans. Je ne suis pas vraiment tout seul mais mon lit l'est la nuit. Alors je dors mal, alors je suis fatigué, alors je suis énervé la journée. C'est visiblement pour ça que j'ai le droit aujourd'hui à un rendez vous avec un psy de l'hôpital. Et non, ça ne me plait pas vraiment. J'aime pas les psys, j'aime pas devoir me rendre chez un psy. En même temps, qui pourrait aimer ça ? Ca veut dire qu'on a un problème. J'en ai pas moi. Ma femme a juste décidé de quitter la maison. C'est normal que je sois mal, qu'est ce qu'il peut y faire ce psy ? Il peut faire revenir ma femme ? Non, il ne peut pas. Discuter pour discuter ne sert à rien. Et j'irai pas prendre des médocs à la con pour aller mieux. Hors de question. J'vais pas me mettre sous antidépresseurs, ça affectera mes capacités et je ne serai plus efficace au travail. Donc je devrais être chez moi. Donc seul avec mes pensées. Pas d'issue positive possible en fait. Je pourrai ne pas y aller mais dans ce cas là, je serai mis à pied. Pas une bonne idée non plus. Alors pas le choix. Mon téléphone sonne, l'heure du rendez vous approche. Je me redresse, glisse mon téléphone dans ma blouse et me dirige vers la salle du psy. Je frappe et attends qu'on m'ouvre. Sauf que dans tous les scénarios possibles, je ne pouvais pas imaginer ça. " Shay ? " D'accord, donc c'est quoi la blague. " Entrer ? " Mais je ne réfléchis pas plus avant de pénétrer dans la pièce. " Attends, c'est toi ma psy ? " Et c'est plus fort que moi, j'éclate de rire. Je m'installe sur le fauteil et tente de calmer la crise. " Oh je m'en fous j'ai pas envie de parler de toute façon, ça changera pas grand chose. " Pas franchement coopératif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
lost in my mind
• âge : a peine plus de trente ans
• côté ♥ : mariée au merveilleux Ian, visiblement heureuse, même si ça pourrait bien changer du jour au lendemain
• orientation : hétérosexuelle, elle ne s'est jusque là jamais posé la question de savoir si les femmes pouvaient lui plaire
• occupation : psychologue
• avatar : shantel vansanten
• crédits : loudsilence. (av+gifs)
• messages : 80
Mer 16 Mai - 17:49
Je vois qu’il est aussi surpris que moi. J’hallucine totalement de voir Ruben ici, je ne m’attendais pas du tout à ça, et de toute évidence, lui non plus. « Attends, c'est toi ma psy ? » qu’il me demande comme s’il n’arrivait pas à y croire. Je hausse les épaules et lève les mains paume face au ciel. « Visiblement, oui… » Mais je m’empresse de lui dire que si ça le dérange que ce soit moi, je peux toujours trouver un moyen de changer, l’envoyer voir quelqu’un d’autre qui ne le connaît pas. Mon côté peut-être un peu trop professionnel. « Oh je m'en fous j'ai pas envie de parler de toute façon, ça changera pas grand chose. » Je plisse un peu les yeux en le regardant, légèrement suspicieuse. Effectivement, quelque chose ne va pas. Je me doute que depuis tout ce temps, huit ans si je calcule bien, il a pu changer, je doute qu’il soit devenu le genre de gars aigri et désagréable. Je me donne donc l’objectif, plus encore qu’avec n’importe quel patient, de le faire parler, pour ainsi soulager un tant soit peu sa peine ou sa douleur. Peu importe de quoi il s’agira. Je lui fais signe de s’installer et sans attendre, je lui propose « Tu veux un café ? Un thé ? » Oui parce qu’il y a une machine pour chaque juste là dans un coin de la pièce, autant en profiter. « Si t’as pas envie de parler, t’es pas obligé de me dire ce qui te tracasse. On peut au moins discuter un peu, comme deux anciens amis qui se retrouvent ? » Je me tourne pour lui offrir un sourire et rapporte nos boissons, lui tendant la sienne pour qu’il la saisisse, et m’installe dans le fauteuil quasiment en face de lui. « Je vois que tu bosses ici, tu as choisi quoi comme spécialité du coup ? » Voilà, parler de tout et de rien, jusqu’à ce que, j’espère, il finisse par me dire exactement ce qui peut lui miner le moral.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 27 yo
• côté ♥ : marié à la plus belle des femmes, Alysha.
• orientation : hétéro
• occupation : pédiatre au Good Samaritan Hospital.
• quartier : silverlake #650, avec Alysha ♥
• avatar : Grant Gustin
• crédits : midnight blues ♥
• messages : 44
Mar 26 Juin - 2:22
J'hésite entre rire ou pleurer. On me demande d'aller voir un psy parce que je dépéris à cause de mon couple et ce psy n'est autre que mon ex. Faut avouer que c'est sacrément cocasse comme situation non ? Parce que moi je trouve ça à la limite du risible. Digne d'une sitcom qui passerait en pleine après midi dans la salle de pause. Elle confirme mon interrogation qui n'en était pas vraiment une de toute façon. Ouais, c'est ma psy. Putain... Mais c'est pas parce que c'est elle que je serais plus conciliant. J'ai pas envie de parler, quoiqu'il arrive, qui que soit que j'ai en face. La fatigue, la rancoeur, la tristesse, tout ça m'empêche d'être ravi de la revoir. Parce que Shayna n'est pas l'ex dont on ne veut pas se souvenir. Ce n'est pas celle qu'on veut oublier. C'était plutôt cool d'ailleurs même s'il n'y a plus rien d'amoureux entre nous. Juste une certaine mélancolie que ma condition actuelle m'empêche d'apprécier. Je ne suis qu'un petit con arrogant et froid face à elle. Même pire, totalement sarcastique et ironique. " Tu veux un café ? Un thé ? " J'y pense, j'y réfléchis. Combien ai-je bu de café aujourd'hui ? 3-4 ? A moins que ce ne soit plutôt 7-8... Au point où j'en suis, ce n'est pas un café de plus qui va me tuer. Ne pas m'en souvenir c'est bien le signe que ce ne sera pas la tasse de trop. " Je veux bien un café s'il te plait. " J'en oublie pas la politesse fort heureusement. Vautré dans le fauteuil, je me tourne vers elle alors qu'elle me parle. " Si t’as pas envie de parler, t’es pas obligé de me dire ce qui te tracasse. On peut au moins discuter un peu, comme deux anciens amis qui se retrouvent ?  " Je souris. Et ce sourire il fait mal. Les muscles de ma mâchoire n'ont plus l'habitude d'être dans cette position. Pour toute réponse, je hoche la tête. Autant économiser les mots. Elle revient avec la tasse que je prends en la remerciant silencieusement. Je la porte à mes lèvres sans plus attendre, me brûlant au passage. " Je vois que tu bosses ici, tu as choisi quoi comme spécialité du coup ? " Perspicace comme toujours. Je me retiens de sourire, faut que je prenne sur moi. Arrêter d'être moqueur. " Ouaip' ! En pédiatrie. J'ai toujours préféré travailler avec les enfants je crois. " Je sais que penser aux enfants ce n'est pas une bonne idée. Mais je veux juste ne pas penser à celui que je n'aurai jamais. " Et toi alors ? Spécialisée dans les cas désespérés ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
lost in my mind
• âge : a peine plus de trente ans
• côté ♥ : mariée au merveilleux Ian, visiblement heureuse, même si ça pourrait bien changer du jour au lendemain
• orientation : hétérosexuelle, elle ne s'est jusque là jamais posé la question de savoir si les femmes pouvaient lui plaire
• occupation : psychologue
• avatar : shantel vansanten
• crédits : loudsilence. (av+gifs)
• messages : 80
Jeu 5 Juil - 14:21
Je sens bien que ça ne va pas être facile, qu’il ne va pas me faciliter la tâche. Il y a des patients comme ça qui sont plus réticents que d’autres. En général, ceux qui ont été forcés ne sont pas les plus facile, ce qui semble logique quand on y pense. Ruben n’a aucune envie d’être là, même si c’est moi. Il n’a pas besoin de le dire, je le ressens bien assez, disons qu’il ne cherche pas non plus à le cacher. Nous ne parlerons pas de ce qui le tracasse, pas maintenant en tout cas. Alors j’essaie de passer par un moyen détourné, lui propose en premier lieu une boisson chaude, sans doute pour le mettre un peu à l’aise. Un café. Pas étonnant. Malheureusement, je sais aussi que la caféine à trop haute dose s’associe parfaitement à la dépression, et ce n’est pas rassurant. Pourtant, je ne dis rien, lui sers son café et m’assieds en face de lui pour commencer à discuter. Je choisis un sujet qui j’espère le mettra un peu plus à l’aise, ou du moins qui fera en sorte de ne pas le faire se braquer davantage. « Ouaip' ! En pédiatrie. J'ai toujours préféré travailler avec les enfants je crois. » Ça ne m’étonne pas tant que ça. Mais l’espace d’une fraction de seconde, c’est moi qui me sens mal à l’aise. Parce que le souvenir de ce jour où j’ai choisi d’abandonner le foetus que le portais sans concerter Ruben, reste sans doute une plaie non refermée. L’espace d’un instant, je me prends à imaginer ce qu’aurait pu être notre vie, avec cet enfant. Mais mon esprit divague et je m’efforce de chasser ces pensées. [color=#9966cc]« Ça ne m’étonne pas de toi, tu as toujours été doux. » Avec tout le monde, et avec les enfants. « Et toi alors ? Spécialisée dans les cas désespérés ? » Je laisse échapper un léger rire, tentant au mieux de reprendre le dessus. « Désespérés, j’irai pas jusque là. Il ne faut pas forcément l’être pour aller voir un thérapeute… » Je ne sais pas si je dis ça parce que je le pense, ou pour tenter de dédramatiser la chose. Mais tant que je ne sais pas de quel mal il souffre exactement, je ne pourrai pas faire grand chose pour lui, et j’en suis bien consciente. « Alors raconte-moi un peu ta vie, depuis le temps ! Tu es à L.A. depuis longtemps ? Tu as quelqu’un dans ta vie ? » Bingo. Son visage se ferme à la 2ème question et je comprends qu’une partie du problème se cache peut-être à ce niveau là. « Ruben… Je ne suis pas là pout te juger. Si tu n’as pas envie de discuter, reprendre tes activités, je ne vais pas te forcer à rester ici… Je veux seulement t’aider… » Autant être honnête et jouer cartes sur table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
• âge : 27 yo
• côté ♥ : marié à la plus belle des femmes, Alysha.
• orientation : hétéro
• occupation : pédiatre au Good Samaritan Hospital.
• quartier : silverlake #650, avec Alysha ♥
• avatar : Grant Gustin
• crédits : midnight blues ♥
• messages : 44
Jeu 26 Juil - 21:36
Visiblement ce n'est pas une grande surprise pour Shayna que je me retrouve pédiatre. " Ça ne m’étonne pas de toi, tu as toujours été doux. " Je hausse les épaules, je ne pensais pas que j'étais si prévisible que ça. Puis surtout de base je voulais être médecin humanitaire ou m'engager dans l'armée mais je crois que j'ai trouvé ma voie finalement. Je sais que je suis à ma place, du moins dans le boulot. Le reste c'est pas trop ça. " Désespérés, j’irai pas jusque là. Il ne faut pas forcément l’être pour aller voir un thérapeute… " M'ouais, j'en suis pas persuadé. Faut forcément avoir un problème ou alors ne pas avoir d'amis pour payer pour parler à quelqu'un. Au final ça revient à avoir un problème. Voilà, c'est ça. " Alors raconte-moi un peu ta vie, depuis le temps ! Tu es à L.A. depuis longtemps ? Tu as quelqu’un dans ta vie ? " Je grimace instantanément. Ca c'était pas franchement la question à poser. Mais bon elle ne pouvait pas savoir. Comment elle aurait pu... Personne ne sait. " Ruben… Je ne suis pas là pout te juger. Si tu n’as pas envie de discuter, reprendre tes activités, je ne vais pas te forcer à rester ici… Je veux seulement t’aider… " Je bois une gorgée de mon café et soupire si fort que je me demande si Shay ne va pas s'envoler. " Je sais... Puis c'est toi c'est pas pareil. Mais c'est juste que tout part en vrille j'en ai marre. " Un gosse. Voilà, je suis un gosse. Un foutu gosse tout seul. " Si tu veux savoir... " Je lève ma main gauche et lui montre mon alliance. " Même si actuellement je me demande si elle a une quelconque signification cette foutue bague. Elle est repartie chez ses parents. " Oui dit comme ça ça parait si simple. Tout parait toujours si simple. " Elle était... enceinte. Et puis y'a eu cet accident de voiture et voilà... Du coup je me retrouve seul comme un con. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
lost in my mind
• âge : a peine plus de trente ans
• côté ♥ : mariée au merveilleux Ian, visiblement heureuse, même si ça pourrait bien changer du jour au lendemain
• orientation : hétérosexuelle, elle ne s'est jusque là jamais posé la question de savoir si les femmes pouvaient lui plaire
• occupation : psychologue
• avatar : shantel vansanten
• crédits : loudsilence. (av+gifs)
• messages : 80
Mer 1 Aoû - 9:56
Ok. La question sur la personne qui partage sa vie est mal passée, je le vois dans ses yeux. J’ignore s’il s’agit là du fond du problème, mais je note dans un coin de ma tête que ce n’est pas un sujet à aborder de moi-même. J’essaie de le mettre à l’aise, ce n’est pas une mince affaire, et le long soupire qu’il finit par lâcher ne me donne pas vraiment l’impression qu’il a décidé de s’ouvrir, et pourtant. « Je sais... Puis c'est toi c'est pas pareil. Mais c'est juste que tout part en vrille j'en ai marre. » Je ne réponds rien, ne le lâchant simplement pas du regard pour l’inciter à poursuivre. Un regard doux, tendre, comme j’en ai toujours eu le secret. « Si tu veux savoir… Même si actuellement je me demande si elle a une quelconque signification cette foutue bague. Elle est repartie chez ses parents. » Ok. Très bien. Bague = mariage, retour chez ses parents = rupture. Ou quelque chose qui peut s’y apparenter, en tout cas, dans son esprit ça a le même effet qu’un tsunami visiblement. « Elle était... enceinte. Et puis y'a eu cet accident de voiture et voilà... Du coup je me retrouve seul comme un con. » Pour le moment, je ne fais pas encore le rapprochement avec Alysha, je suis simplement triste de ce que me raconte mon ami, et étrangement, ça fait écho aussi à cet enfant de lui que je portais, et que j’ai laissé partir sans même le consulter. « Oh… Ruben… » Je ne peux m’en empêcher, je me lève de mon fauteuil et m’approche de lui, l’attirant à moi pour venir le prendre dans mes bras. « Que les choses soient claires, c’est un câlin de l’amie, pas de la psy. » Je laisse planer un très léger rire et caresse son dos une seconde ou deux avant de mettre fin à l’étreinte, et reprendre ma place. « Je comprends mieux pourquoi tu te sens dévasté alors. Mais elle est partie… définitivement ? J’veux dire… elle t’a dit qu’elle ne comptait pas revenir ? » Il a l’air assez vague sur le sujet, alors je demande pour avoir les réponses. Parfois, ça va plus vite, c’est nécessaire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

glitter in the air ::  :: center l.a.+